Signaler

Syndrome des jambes sans repos

Posez votre question Sarah - Dernière réponse le 18 juil. 2017 à 15:49 par patou
Un medecin m'a dit que je souffrais du syndrome des jambes sans repos, or je dors trè bien et j'ai mal toute la journée. je n'ai pas de crampes ni de fourmillements mais des douleurs très fores aux jambes,allongée, assise ou debout, qui me fatiguent et m'handicapent énormément. merci de m'aider à y voir plus clair sur ce syndrome. je vais voir un neurologue en janvier.
Utile
+3
plus moins
Bonjour je suis très interessé par votre traitement homéopatique.Pouvez vous m'indiquez quelle est votre prescription. Cordialement Thierry
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonsoir, Peut-être devriez-vous aller voir un neurologue, c'est lui qui m'a dit vous faites partie des gens qui ont le syndrome, je ne dormais plus la nuit, mes jambes étaient toujours en mouvement, je me levais pour marcher... Depuis il m'a donné du SIFROL et je suis bien mais il y a un \"mais\" : le soir quand je suis de sortie ou à un spectacle, soit je marche ou si je prends les médicaments je dors, il y aurait de l'homéopahie, j'ai demandé le nom et j'irai en acheter afin de constater. Aurons-nous cela à vie... Alors bonne route.
patou- 18 juil. 2017 à 15:49
bonjour
moi j ai un traitement homeo genial zizia aurea 5ch et zincum metallicum 5ch 5 granules en cas de crise
bonne journée
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je suis traitée depuis mars 2007 pour le syndrôme des jambes sans repos et je vais beaucoup mieux. Je me bats et malgré des douleurs aux jambes, à force de volonté, j'ai repris le sport (marche et course) et cela me fait du bien même si c'est très dur de se lever chaque jour et de se mettre en route, car moi, je ne dors pas toujours très bien. Courage! Annick
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Atteinte de SJSR, j'ai consulté un \"médecin du sommeil\" qui m'a hospitalisée une nuit pour des tests. J'ai alors appris que je souffrais de SJSR et d'apnée du sommeil. Pour le SJSR il m'a donné un premier médicament qui a bien marché au début puis plus rien. Alors, il m'a passée sous SIFROL. Depuis C'EST LE PARADIS : je ne sens plus rien, ni jour, ni nuit. Mais attention, il ne faut pas oublier 1 seul cp sinon l'enfer revient le jour même. Donc il faut garder l'espoir.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai par contre des crampes la nuit, mais depuis plusieurs mois, je n'en ai plus, je ne bois plus un verre d'alcool le soir, surtout vin blanc, champagne. Le matin c'est très dur pour se lever, j'ai également des enquilosements dans les bras et les jambes, je m'impose à marcher et faire de la bicyclette, actuellement je fais faire des messages par un kiné, j'ai l'impression d'avoir une amélioration, j'ai les muscles qui se tétanisent, je souffre beaucoup des pieds, certaines nuits je dors assez mal à ce moment là je prends des médicaments, bon courage à celles qui ont le même problème.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je souffre depuis plusieurs années de ce problème, mais le neurologue vient de me prescrire du REQUIP 25 j'en prends un le soir avant de me coucher et je n'ai absolument plus rien, c'est merveilleux.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
MERCI POUR VOTRE MESSAGE.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Moi le neurologue m'a prescrit de l'Adartrel. Je suis soulagée mais parfois le syndrôme reprend malgré le traitement, comme ce matin à 5h. Alors je suis obligée de me lever. J'ai aussi des crampes nocturnes et des vertiges le jour. Je ne connais ni le Sifrol, ni le Requip 25. Mais est-ce que c'est comme Adartrel c'est-à-dire du Ropinirole, la même molécule que l'on donne aux patients atteints de la Maladie de Parkinson ? Courage à toutes et à bientôt Annick
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Annick, Ces 2 médicaments sont bien du ropirinole et soignent la maladie de Parkinson. L'Adartrel est le premier médicament qui m'ait été donné mais son efficacité ne durait pas assez longtemps et j'avais tout de même des crises. C'est pour ça que je suis passée au Sifrol et que depuis tout va bien.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Depuis quelques mois, j'ai le même symptôme et c'est désagréable juste au moment de se coucher. Je n'arrête pas de bouger les jambes et je perds le sommeil. Dans la journée, étant actif, je m'en rends moins compte. Y a-t-il vraiment un bon médicament ? Merci par avance.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Un bon conseil Michel, ne faites pas comme moi, n'attendez pas pour vous faire soigner. Moi j'ai attendu dix mois avant de me décider à prendre les traitements préconisés dans le cas du syndrôme des jambes sans repos. Je n'avais vraiment plus le choix, ne dormant plus du tout et ne pouvant pas me reposer dans la journée, à cause de mes jambes qui s'agitaient sans cesse. Depuis, mon sommeil a bien du mal à redevenir \"normal\" malgré le traitement que je prends depuis mars 2007. Consultez au plus vite un neurologue, les rendez-vous sont parfois longs à obtenir, surtout dans les centres de sommeil. Il existe de nombreux médicaments pour soulager le syndrôme, mais chacun doit trouver celui qui lui convient le mieux. Bon réveillon à vous tous et bonne année 2008 à toutes et à tous, malgré tout ! Annick
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
En ce qui me concerne, je fais très souvent des cures de magnésium, vous pouvez toujours essayer. Marre de toujours avoir les guiboles qui bougent sans arrêt.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mon mari qui est un grand ronfleur a fait un examen qui s'appelle une polysomnographie. C'est l'enregistrement des réveils et des mouvements. Le Médecin a dit qu'il remuait les jambes constament pendant son sommeil, donc qu'il était en état de réveil à chaque fois ! De ce fait il est fatigué en journée. Il a facilement mal aux jambes dans la journée et ne peux pas marcher très longtemps (à cause de la douleur) s'il se promène, il doit s'arrêter souvent. Il souffre de troubles circulatoires liés à une artérite !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai également le syndrome des jambes sans repos depuis déjà 1 an et demi, j'ai comme traitement RIVOTRIL, mais malgré tout j'ai toujours le même problème toutes les nuits, j'ai augmenté le nombre de gouttes de 10 à 12 et je me réveille tous les matins avec un mal de tête. Je voudrais connaître le nombre de gouttes que vous prenez et avez vous ce problème au réveil? Malgré cela je suis éveillée au moins deux heures par nuit. merci de me répondre et je vous souhaite une bonne année 2008.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Depuis le mois d'octobre j'ai mal aux jambes constamment et une fatigue intense. Mon médecin a décelé une hypotension, ce dont je souffre depuis des années. Il m'a dit que le sang resté dans mes jambes et remontait pas correctement. J'ai fait son traitement qui a bien amélioré les choses mais depuis une semaine c'est reparti, mes jambes me font souffrir tous le temps. Je n'ai pas une super qualité de sommeil (nous avons une petite qui nous réveille au moins trois fois par nuit). Est-ce que tout cela viendrait de ce déséquilibre?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je suis traitée par homéopathie et très vite j'ai ressenti les effets positifs. Très heureuse, je voudrais conseiller et aider les personnes qui souffrent de ce syndrome.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
... que ça dure et que je souffre du syndrome des jambes sans repos. Dès le début j'ai été soignée d'abord avec des médicaments contre la maladie de Parkinson. Sans résultat. Puis j'ai essayé l'homéopathie. En vain. Alors j'ai trouvé mon propre remède : quand les secousses ou fourmillements démarrent (toujours en fin de journée ou la nuit), je passe mes jambes sous une douche d'eau chaude d'abord, puis sous l'eau glacée. Effet garanti pour soirées tranquilles et nuits calmes.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai, moi aussi, souffert de cet horrible syndrome des jambes sans repos pendant 30 ans, en expérimentant, sans succès l'acupuncture, les douches froides sur les jambes, replier mes jambes sous moi pour essayer de bloquer le genre de courant électrique qui les traversait, le RIVOTRIL.... et j'en passe. Tout cela n'a eu aucun effet, mes nuits étaient des cauchemars, les journées avec travail et 3 enfants épuisantes. J'ai eu parfois des idées de suicide pour trouver enfin LE REPOS. Et puis, il y a 1 an 1/2, une neurologue m'a prescrit de l'ADARTREL en 2 dosages différents, à prendre en 2 fois le soir, la 1ère 1 heure après diner, la 2ème 1/2 h avant le coucher. Depuis c'est le paradis, dès le 1er soir où j'ai pris ce traitement je n'ai plus jamais ressenti le moindre fourmillement dans les jambes et je n'y pense même plus.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Tous les médecins ne sont pas de bons médecins, il est le seul à me guérir, car il demande bcp de choses sur vous, vos antécédents, vous goûts, vos sensibilités etc ... Je dois suivre à la lettre ce traitement et il me soulage vraiment et je suis également moins irritée mais si vos douches vous suffisent tant mieux !!!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je souffre egalement du syndrome des jambes sans repos depuis plusieurs année mais de facon aleatoire j'ai mal pendant des mois puis plus rien jusqu'a la prochaine fois, lorsque j'ai mal je me reveille plusieurs fois par nuit c'est tres derangeant j'ai du mal a me redormir j'ai l'impression de me reveiller toutes les demi heure. Je sais que l'eau chaud ou froide permet d'activer la circulation du sang mais se lever en pleine nuit pour un bain des pieds perturbe tout autant le sommeil. Pour info on dit que le chocolat n'est pas conseillé dans ce type de syndrome vrai ou faux? merci de vos conseil j'en ai marre de ne plus passer une nuit sans etre reveillé.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !