Signaler

Mon ami devient distant [Résolu]

Posez votre question lupuline 3Messages postés samedi 8 décembre 2012Date d'inscription 17 décembre 2012 Dernière intervention - Dernière réponse le 17 déc. 2012 à 01:08 par lupuline
Bonjour, Je vais essayer de résumer ma situation: j' ai rencontré mon ami il y a 2 ans et demi. J'ai compris qu'il cherchait une relation amoureuse . Nous avons planifié quelques weekend chez l'amie qui nous avait présentés et nous avons appris à mieux nous connaître. C'était l'été et la période était propice. J 'étais en vacances et insouciante. Nous avons entamés une relation . Il a débarqué un jour avec toutes ses affaires comme si il désirait s'installer à la maison. Je lui ai dit gentiment que je n'étais pas prête et nous avons rigolé. Il voulait sans arrêt être avec moi. Il avait besoin d'être près de moi , il me prenait dans ses bras. Parfois, cette relation fusionnelle m'étouffait, et j'ai fini par lui dire. Nous sommes partis en vacances une semaine en Espagne avec mes deux enfants et malgré un démarrage difficile avec ma fille, ça c'est très bien passé. Cependant, je le repoussais parfois alors qu'il voulait m'embrasser.
A la rentrée, le train- train du quotidien a repris le dessus : études, vie familiale. J' étais moins disponible . Dès le départ, j'avais posé les choses: j'avais 47 ans, j'avais repris une formation diplômante dans le secteur de l'aide à domicile et j'avais du mal à tout concilier. Mon fils aîné l'avait mis en garde: j'avais galéré pour élever mes trois enfants, je me remettais difficilement d'un divorce pourtant ancien , et j'avais souffert. Nous nous sommes vus régulièrement: en milieu de semaine , puis les weekend. Il a été rapidement accepté par mes enfants.
J'ai vite crée des problèmes et je m'en suis voulu. Je n'étais pas très bien dans ma peau à cette époque. Quant à lui, il affichait une réussite sociale: cadre dans une entreprise, il est devenu président de l'entreprise suite à une refonte de l'équipe de salariés. Sa meilleure amie était professeur de philosophie. Je ne me sentais pas à la hauteur et je lui ai fait une ou deux crises de jalousie. A présent je regrette car je me rends compte que ses amis ne valent pas mieux et même que leur couple connait des hauts et des bas. A ce propos il disait qu'il ne voulait pas ressembler à certains couples de son entourage . Et s'il avait choisi de ne pas avoir d'enfants, c'était qu'il avait vu le chamboulement que ses amis vivaient à la naissance d'un enfant. A cette période, il s'est accroché et je lui demandais pourquoi. Il me répondait qu'il s'était investi. Suite à nos disputes, nous restions en conflit un ou deux jours et les choses reprenaient. J' essayais d'instaurer de la tendresse lors de nos retrouvailles. Pour l'avoir vécu avec un ex avec lequel j'avais essayé de refaire ma vie, je ne voulais pas de passion destructrice. Je tendais à une relation harmonieuse .

En février dernier, nous sommes partis à Barcelone pour un weekend , c'était notre cadeau de Noël. Malgré des circonstances idylliques: hôtel 4 étoiles, promenades en amoureux, ça s'est mal terminé. Il me reprochait des tas de choses, mon indécision dans les magasins, mon manteau qui n'était pas assez chaud. Ce jour là , il s'est mis dans une grosse colère à propos d' une remarque anodine, et je me suis sentie agressée. J'ai réagi fortement en partant, en marchant dans les rues et en le perdant. Nous nous sommes retrouvés à la gare, il voulait faire un geste mais il m'avait mis hors de moi et je lui ai reproché son attitude injustifiée. Il a renchéri et il a remis en cause notre relation. Il voulait réfléchir.
Il est revenu me voir une semaine après et il m'a dit qu'il avait beaucoup de compassion pour moi et pour mes enfants, et qu'il ne voulait pas me faire souffrir...
L'année dernière, j'ai pris un boulot dans une structure de jeunes adolescents handicapés et ça été très dur . Je rentrais épuisée, tant physiquement que moralement. Notre vie sexuelle, qui était déjà fragile, est devenue quasi inexistante. Mais nous avons continué à nous voir régulièrement. Son attitude vis à vis de moi était toujours attentionnée. Il venait me voir avec des bouquets de fleurs. Ou bien avec des choses pour la maison ou les enfants . Mais, il est devenu de plus en plus impulsif, il partait au milieu de la nuit . Je ne le retenais pas . Je passais des dimanches atroces, toute seule à ruminer . J'ai fini par lui dire que si il partait, ce serait la dernière. Il n'a plus recommencé.
Pendant ce temps, je cherchais à lui faire plaisir en l'invitant au spectacle, en lui proposant d'aller voir ses amis. Nous partagions alors de moins en moins de petits moments du quotidien comme faire du vélo, ou aller faire les magasins. J'avais l'impression de le déranger lorsque je l'appelais au travail à midi, du moins il ne faisait rien pour que nous nous appelions. Je faisais tout pour le retenir, je lui disais que je ne voulais pas le perdre, que je tenais à lui . Je lui ai demandé pardon pour l'avoir délaissé. La distance s'est installée aussi avec ses amis : il les a vu seuls. Quand à mes enfants: il ne m' a plus proposé par exemple de les raccompagner chez leur père le dimanche soir.
Lorsque j'ai voulu aller le voir chez lui et sa mère, avec qui il habite depuis la mort de son père, il a prétexté un conflit .
A présent, Je me pose des questions: il dit qu'il m'aime mais est-ce qu' il me désire encore? En effet, il n'encourage pas mes efforts . Par exemple si je le désire, il y répondra mais sans préliminaires. L'idée qu' il avait peut-être une maîtresse m'a traversé l'esprit!
Mais une amie m'a ouvert les yeux : elle m'a dit que nous en étions au stade des règlements de compte, et que comme j'ai été très préoccupée par mon travail, 'il a du se sentir très seul. Il a un blocage.
J'ai certes envie que notre relation fonctionne, je l'aime encore, et je le désire . J'ai de plus en plus de difficulté à communiquer avec lui et il n'en ressent pas forcément le besoin quand tout va bien Il ne fait rien pour que ça aille mieux, et rien pour que ça aille moins bien. J'ai parfois l'impression que notre relation est celle de deux amis. Qu'est ce que je dois faire? Il est apprécié et personne ne comprendrait si je prenais des distances avec lui, mes enfants me diraient que je ne sais pas tenir un homme, ma famille aussi ainsi que mes amis.
Merci par avance de vos réponses
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour.

Peut-être accepter une relation plutôt amicale et éviter de penser ce qu'en pensent et penseront les autres ...
lupuline 3Messages postés samedi 8 décembre 2012Date d'inscription 17 décembre 2012 Dernière intervention - 17 déc. 2012 à 01:08
Bonjour, Merci de votre réponse. Je me rends compte qu' il faut que cette relation évolue. Vous avez raison, le regard des autres n 'a pas tant d 'importance !
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Sans vouloir être méchant et SI on se fit à ce que vous écrivez, je pense que ce monsieur a eu bien du courage de s'accrocher et qu'aujourd'hui il en a plein le c..d'avoir fait les choses sans retour
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour, je vous remercie de m'avoir répondu et oui vous avez sûrement raison!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !