Signaler

Mon mari est bipolaire ca fait 4 fois qu'il me quitte et reviens

Posez votre question marieclairedebbie 1Messages postés jeudi 2 janvier 2014Date d'inscription 2 janvier 2014 Dernière intervention - Dernière réponse le 13 nov. 2016 à 11:21 par minou34
Bonjour a tous.. je suis nouvelle sur se site.. En esperant que je suis sur le bon forum.. en 2005 mon mari m,a quitter et 4 mois plus tard il est revenu. Il avait des plans pour batir une maison etc.. en 2009 une autre crise et il a été hospatilisé pour 3 jours et n,a pas voulu coopérer une autre rupture ... en 2011 une autre crise il a été a l'hopital et en est resorti avec un diagnostique de bipolaire avec des médicaments il a pris ses medicaments mais l'hiver passé il a joué avec ses medicaments en cachette et il a rechuté en juin 2013. Cette fois ci il dit ne plus vouloir retourné a l'hopital. il prend ses medicaments et fait un suivi.. Mais une chose a chaque fois qu'il est en manie il veut en finir avec moi... donc je dois sortir les 3 dernieres fois.. et apres un certain temps il revient en me disant que tout va etre correct et on va arranger nos problemes.. Personnelement le probleme est sa maladie qu'il n,accepte pas... Je suis rendu au bout... je ne sais plus quoi pensé... Va-t-il revenir dans quelques mois..je voudrais et en quelque part je ne pense pas que ce serai une bonne idée... svp guidez moi.. donnez moi vos opinions..je ne sais plus... et le pire je l,aime toujours... Merci d,avoir pris le temps de me lire...
Utile
+3
plus moins
Bonjour,

Que veut dire votre phrase : .il veut en finir avec moi...donc je dois sortir les 3 dernieres fois

Avant tout, des questions fusent:
- êtes-vous prête à prendre en charge votre mari souffrant, perturbé, ne respectant pas son traitement ? ( actuellement hospitalisé, il est encadré, mais à domicile tout est différent)
- accompagnez-vous votre mari auprès de ses médecins ? Leurs avez-vous parlé de vos inquiétudes ?
- avez-vous demandé de l'aide pour vous-même auprès de votre médecin avec une aide psychologique, un lieu de paroles ?
La question essentielle est de savoir ce que vous pouvez faire, ce que voulez faire, quel en est le sacrifice ou le bénéfice pour vous-même. Où vous situez-vous dans tout cela ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
roseBPOTE 7Messages postés samedi 2 mai 2015Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 14 mai 2015 à 19:15
Bonjour Flo, Si je te dis que j'étais absente eu forum depuis plusieurs à cause de mon dernier contacte avec mon amour bipo tu ne vas pas être surprise : il m'a contactée le 8 mai comme si tout était normal entre nous et qu'on s'était quittés la veille et j'ai encore atterrie chez lui pour une nuit sans lendemain. Cette fois, cela m'a encore plus affectée que d'habitude, je suis partie de chez lui en larmes tellement j'ai honte de moi et tellement j'enrage d'aimer autant quelqu'un qui a l'air de s'en foutre complètement de moi. Je t'admire d'avoir réussi à bloquer le contact par téléphone et mail et d'avoir envoyé ce courrier d'adieu : combien de temps a duré votre plus long break sans aucun échange ? Nous concernant, la plus longue période sans la moindre nouvelle n'a jamais dépassé les 30 jours environ. Je réfléchis très sérieusement depuis notre dernière nuit ensemble (le 8 mai) à faire comme toi, lui écrire une lettre d'adieu mais j'ai trop peur qu'il exhausse ma demande et sorte définitivement de ma vie. Car il n'est pas du tout dans le déni de sa maladie : au contraire, il l'assume complètement, prend scrupuleusement ses traitements et se rend régulièrement à l'hôpital et chez son psy pour le suivi. Il est conscient de la souffrance qu'il m'inflige et à chaque fois qu'il m'a quittée, c'était selon lui, pour ne plus me faire souffrir. Pourtant, il est revenu plusieurs fois (nous avons connu 5 périodes de relation normale de couple). Le problème, c'est qu'il boit énormément d'alcool, donc je pense que le traitement ne fonctionne pas toujours très bien. Il me manipule et me garde sous son emprise peut-être inconsciemment; je n'ose pas trop lui en parler car il n'aime pas les conversations "prise de tête" et s'énerve vite. Si j'écris ce courrier d'adieu et qu'il est dans une bonne phase, je suis sure qu'il me laissera tranquille définitivement et je crains de ne plus jamais entendre parler de lui. En fait, tu as raison, je ne suis pas prête du tout ! J'ai débuté une thérapie il y a peu de temps, je vais attendre de me sentir prête.
D'ici-là, je te souhaite bon courage et surtout que ton bipo te revienne. S'il est en phase de descente, tu as peut-être une chance ? Je te le souhaite sincèrement
Je t'embrasse, Rose
Répondre
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 14 mai 2015 à 23:44
Coucou Rose.

Je pensais souvent à toi ces derniers jours et j'espérais que le fait que tu ne viennes plus sur ce forum voulait dire que tout s'était arrangé... Et bien non et j'en suis désolée pour toi:-(

Pour réponde à ta question, le plus long moment sans nouvelles était de 2 semaines, (c'est arrivé une seule fois au tout début de notre séparation , mais généralement c'était 2 ou 3 jours...).

Puis cette fois ci était la plus longue, 6 semaines mais il a fallu qu'il me recontacte malgré tout....
Pour moi rien de neuf. Le week end dernier il est parti dans le sud car il était "a bout "(c'est ce qu'il m'a dit) et de là bas il m'a envoyé un message en me disant que ces quelques jours allaient lui permettre de réfléchir à nous. Alors forcément je n'ai pu, au fond de moi, m'empêcher d'attendre un retour de sa réflexion. Et tu vois ça fera 1 semaine demain et je n'ai toujours pas de nouvelles, j'imagine qu'il en a conclu que c'était mieux qu'il ne revienne pas....

Alors j'attends encore quelques jours et je bloque cette nouvelle adresse avec laquelle il m'a recontacté pour ne plus attendre, c'est horrible d'être constamment dans l'attente...

De toute façon c'est mieux qu'il ne revienne pas (et ça tient pour toi aussi hein ;-) je sais que je vais dans le mur avec lui.. Si à chaque stress( et il y en a bcp dans une vie, surtout a paris ) j'ai peur qu'il pète un câble et justement qu'il pète un câble ça veut dire que je vais être heureuse 6 mois ou 1 an et que je revivrai à nouveau ce que je viens de traverser? Non je ne m'en sens pas capable.

Encore une fois n'aies pas peur de le perdre définitivement en coupant les ponts. Je te comprends car j'ai été comme toi, j'ai eu peur de le perdre définitivement, et tu vois ce n'est pas le cas.
Mais je préfère le perdre définitivement que de ne l'avoir qu'à moitié. Ça fait trop mal d'avoir si peu de lui alors qu'il m'a tant donné en 4 ans. Je ne suis et ne serai pas son amie. Alors soit il me revient soit il se passe de moi et tant pis si je lui manque.

Comme je te l'ai déjà dit pense à sauver ta peau et même si ça fait horriblement mal, continue ta route sans lui. (Mais fais tout ça à ton rythme, un moment tu comprendras que l'homme d'avant n'existe plus et que celui là te fais plus de mal que de bien alors tu auras envie de le rayer de ta vie)

Donne moi vite de tes nouvelles,
Je t'embrasse
Flo
Répondre
Méline- 29 avril 2015 à 11:56
Comme je comprends, toutes vos histoires me rappellent la mienne. Un amour presque féérique puis des colères, des insultes, voire des coups. Des départs, des retrouvailles, des promesses, des déceptions. De l'espoir puis de la culpabilité. Bien des intervenants nous disent de fuir prenant en compte juste de le côté "danger" les classant en conjoints violents alors que non, ils sont malades. Personnellement jamais il ne m'a fait une crise de jalousie, de retard de repas, bref, ce que l'on attribue généralement aux hommes violents. Par contre dès qu'il s'agissait de réalité, de faire un budget, de mettre des limites (l'alcool, la drogue, le sexe, les achats) on pouvait gager que le ciel allait s'effondrer. Aucune limite ne pouvait être posée. Concernant les achats ce n'était même pas pour lui, c'était pour me traîter comme une princesse, mais au dépend des responsabilités familiales. Lui aussi il lui arrivait de partir, sans me dire où, sans répondre à mes appels, ou me raccrocher au nez si mes réponses ne lui plaisaient pas. Un sentiment continu de persécution. Je vous comprends. J'ai moi-aussi beaucoup de mal, nous avons des souvenirs avec ces hommes, mais aussi des limites. Les miennes ont été dépassées il y a deux mois, je ne mangeais plus, dormais les portes barrées, cachait les souvenirs qui me tenaient à coeur. Ce n'est pas une vie. Pour être honnête, je suis malade aussi, j'ai des tumeurs cervicales, ce qui me limitait pour certaines choses mais jamais à son détriment, je me soignais. Longtemps cette comparaison m'a empêchée de partir, mais un jour je me suis dit, zut, moi je suis malade, je me soigne. Qu'il fasse pareil. Il n'a pas voulu, puisque bien entendu nous sommes la source de tous leurs maux une fois dans l'enceinte de la maison, mais depuis que je suis partie, il ne se lave plus, ne travaille plus, va perdre sa maison, et moi je ne peux plus le gérer par Skype comme j'avais essayer. Nous ne sommes pas des surhumains. Nous avons, ils ont besoin d'experts. C'est dur, mais croyez-moi, je n'ai plus de doutes, sans reconnaissance ce ne sera qu'une vie incertaine, dans la peur. Je ne vous conseillerai jamais une ou l'autre solution mais n'attendez pas comme moi d'être tellement épuisée que ce soit la police qui ait à venir vous sortir de cette maison où vous étiez enfermée. Voyez ce que vous avez faits, faites des listes... Pour une fois, oubliez les sentiments et soyez lucides, regardez en face les possibilités. Courage.
Répondre
odinpit- 28 oct. 2015 à 11:06
Bonjour je comprends bien votre situation je viens la même depuis plus de 6 ans avec des hauts et des bas avec ma compagne nous avons eu un enfant qui a 4 ans et pareil ma compagne ne veux plus prendre de traitement depuis 4 mois et depuis rechute elle est très neuveuse à du mal à s'occuper de notre enfant (n'a pas de paciense) hier j'ai du quitter notre logements avec ma fille de 4 ans car elle nous dis qu'elle nous suporte plus , pourtant quand ma compagne était suivi on vivais bien dur pour moi ,ma petite pause beaucoup de question et de comprend pas la pauvre je suis désespère de cette situation
Répondre
fatounette621 1Messages postés vendredi 6 novembre 2015Date d'inscription 6 novembre 2015 Dernière intervention - 6 nov. 2015 à 13:39
Bjr je suis nouvelle sur ce forum car moi aussi je connais la même situation.mon mari ne veut pas reconnaitre qu il est malade.pour lui tout va bien,malgré ses crises de colère a vouloir tout casser.des grossièretés a n en plus finir,et je vous dis pas en voiture ,prêt a se battre.nous sommes entrain de refaire l appart et des qu il entreprend quelque chose je stresse a mort.depuis un mois il est en pleine crise,il veut que je le quitte,me dit au il en a rien a faire de moi,ou il sera plus heureux sans moi.quand il rentre du boulot me dis :tu es pas encore parti casse toi au plus vite.dors dans le canapé. Bos plus que d habitude.mes pleurs l énervent.il m a démoli moi aussi plus envie de rire .quand je lui ai dit que j a vais plus goût a la vie .voici sa réponse va dans la chambre suicide toi et fou moi la paix.si j avais eu la force de le faire il ne l aurai vu que le lendemain car il n est même pas venu me voir toute la soirée et toute la nuit.C est pas possible d être aussi méchant.et parfois c est un amour d hommes.je sais plus comment me comporter avec cet homme que j aime malgré tout.merci de bien vouloir m aider
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
bonjour, je suis bipolaire, cette maladie est un enfer , votre mari a besoin de vous pour le soutenir, mais il doit impérativement se soigner; il existe des traitements et il faut accepter de les prendre à vie car la bipolarité ce sont des troubles neurologiques et pas psychologiques. Personnellement je prends de la Dépakine 500 depuis 3 ans, ma vie a littéralement changé, je suis calme, du coup je découvre mon mari sous un angle nouveau; notre relation est plus intime et plus apaisée. Courage
elodiep. 2Messages postés mardi 7 juin 2016Date d'inscription 7 juin 2016 Dernière intervention - 7 juin 2016 à 11:33
Bonjour
J au vu que le message date mais je tente tout de meme...

Je me sens très concernée parce que je viens de lire.
Je cherche à comprendre si mon compagnon ne serait pas bipolaire.

J avoue que je me sens perdue.
Effectivement il y a fréquemment des périodes durant lesquelles mon compagnon souhaite me quitter et ne fait pas le pas.
Mais ce qui est intrigant c est que lorsque c est ainsi (depuis 3/4 ans et ça fait 7ans que nous sommes ensemble) et bien je ne le reconnais plus, il devient très désagréable voir méchant avec moi dans ses propos.

Il bloque complètement refuse tout contact.
Comme c est régulièrement je me disais au départ qu il s agissait de grosses colères et pas de manque d amour à mon égard car entre 2 crises (de couple ou pas??) il est gentil attentionné l opposé!

Je ne sais pas si je parviens à être claire ...

En fait nous sommes en ce moment en pleine "crise" et le schema de la situation est le suivant :
Il est à l écart et certes au lieu de le laisser je demande à ce qu il laisse un peu son ordi à minuit et qu on profite l un de l autre un petit quart d heure car il est tard et on n sait pas vus.
Une dispute éclate (il est tard nous réagissons probablement bêtement l in comme l autre)
Suite à cela mon compagnon decide de me quitter car il n en peut plus.
Et bien j ai envie de dire que meme si ça m affecte énormément c est son droit son choix et ce genre de situations arrivent.

C est après que les choses se compliquent,
Il décide donc de ne plus m adresser la parole de ne plus me toucher mais meme si je souhaite lui tenir la main c est un rejet.
Généralement je mets ça sur le compte de sa colère envers nos histoires de couple mais la souffrance commence ensuite.
Ce rejet et cette indifférence étant difficilement supportables en général j entame la discussion essaye de faire la paix...refus catégorique car nous sommes séparés..je dis donc que je suis obligee d accepter la situation mais qu il faut donc assumer la décision prise et aller jusqu'au bout car cette situation d entre deux me fait énormément souffrir.
Toujours le meme schéma il acquiesce mais ne bouge pas. Vit sa vie dans le foyer commun en m ignorant me blessant verbalement me méprisant.

Il me fait mon café le matin mais pas un mot pas de bisou

Si je parle entame une conversation c est impossible il lève les yeux au plafond me dit que je suis 100/ responsable de la situation et qu il veut réellement partir mais ne peut pas.
Si je trouve la solution pour qu on ne soit plus sous le même toit n en fait pas cas.

Bref ça me mets hors de moi me rend folle et je vacille entre la croyance qu il me manipule et ne m aime pas et je fait qu il soit malade!!

Car quand les "phases" passent c est un autre homme. Gentil, attentionné et compréhensif mais qui ne veut pas parlé de ce qu il s est passé.

Je ne comprends rien.
Me demande aussi si je ne contribue pas à ce schéma..en acceptant pardonnant...c est mo. Coeur qui me dit qu il est malade.
Ma raison s y perd.
c est lui qui détermine le début de la nouvelle phase.

Vous sentez vous proche de ce type de comportement lorque vous êtes en mauvaise phase...?

Pensez vous d après ce que je décris qu il y ait des ressemblances avec la maladie?

Si c est le cas comment faut il réagir pour faire passer le stress et ne pas accentuer le mal être..?

Faut il être très doux ? Car j ai remarqué que c est ce qui marchait le mieux forcement mais puisqu' il nit totalement traverser de mauvaises périodes je ne veux pas non plus être la bonne poire de service car je ne suis pas sa mère...
Car même en étant douce je m en prends plein la tête!

Désolée d avoir tant écrit!
J espère avoir été claire et j espère que vous pourrez m aiguiller un peu....

En toi les cas je vous remercie de vous être confiée ça ne doit pas être simple..

Bon courage..
Répondre
minou34- 13 nov. 2016 à 11:21
Bonjour elodiep. Je me retrouve dans ton histoire. Tu en sais plus?
Répondre
elodiep. 2Messages postés mardi 7 juin 2016Date d'inscription 7 juin 2016 Dernière intervention - 7 juin 2016 à 11:54
C est la première fois que j ose écrire et poser mes questions sur un forum.
J ai trouvé ton message très sobre et poignant (clair net efficace) Anaïs c est pourquoi je me permets de m adresser à toi.

Et j ai le sentiment de pas bien faire transparaître le fait que j'aime très sincèrement mon compagnon.
Et suis très inquiète.
Effectivement j ai oublié de préciser qu en général il est soumis à un fort stress lorsque cela arrive.
C est une immense souffrance pour moi à la limite du supportable.
Lui ne semble pas être réellement affecté par tout ça.
Il est très mystérieux.
Mais s il est malade c est probablement une réelle souffrance pour lui et je veux être à ses côtés et apprendre à faire ce qu il faut pour que ça lui soit moins pesant meme s il refuse d en parler.
S il joue de moi. Meme si ça sera difficile pour moi à contrario je mettrai tout en oeuvre pour que la séparation soit effective.

Dans l espoir de te lire...
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonsoir
Il consultait un psychiatre mais le suivi n'était que mensuel. Il refusait et refuse toujours de se remettre en question.
A 55 ans, il a fait ,je pense, une crise existentielle....remettant tout en question, agissant par pulsion
Je ne l'avais jamais connu ainsi. Si j'ai encore des sentiments pour lui, je me dis cependant qu'il faut que sa famille survive.
J'ai été très mal....d'autant plus qu'au moment ou il est parti, j'étais encore sous chimio.
Je n'ai pas choisi le divorce mais ...peut être que cela lui permettra de travailler sur lui.
Acter les choses, "ce que je ne veux plus" peut lui permettre d'assumer et être bénéfique.
Cela n'est pas simple, car en plus je ne veux pas l'accabler: il est le père de mes enfants
En tout cas, quand il voit ceux ci il se comporte correctement ce qui n'a pas été toujours le cas.
Le temps me dira si j'ai raison....
Fleur84- 3 déc. 2014 à 00:40
Chère Satheen,

Merci de ta franchise, et de prendre la peine de conseiller les autres malgré tes propres soucis. Au vu de ce que j'endure depuis à peine quelques mois, je ne peux qu'imaginer l'épreuve que tu traverses. Ton histoire me touche beaucoup, et m'aurait touchée même sans la triste analogie qui m'a amenée sur cette page.

Pour ma part, c'est assez pénible aussi :') J'ai été abandonnée il y a trois mois par mon conjoint, avec qui j'avais enduré une séparation géographique (france-usa) de plus de deux ans, avec aller-retours toutes les 3 semaines, et qui n'a pas supporté le retour à une vie commune normale.
Presque immédiatement, je suis tombée entre les pattes dudit collègue bipolaire, qui a flairé la proie facile, et que je serai amenée à croiser chaque jour pendant des années.

Je te souhaite en tout cas du courage pour surmonter cette épreuve. J'ignore si ton compagnon guérira, mais j'espère qu'il se rendra compte à la fois du mal qu'il t'a fait, et de la force de ton attachement. N'importe qui serait heureux de se sentir aimé ainsi, j'espère qu'il aura un jour de nouveau la possibilité d'en profiter.

Amitiés,

Fleur
Répondre
Fleur84 Satheen75 - 3 déc. 2014 à 00:52
Et juste une petite chose, dont je suis certaine malgré ma faible expérience:
Rien ne me paraît devoir être "définitif" avec un bipolaire. Ni les bonnes choses, ni les mauvaises.
Ne perds pas espoir.
F
Répondre
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 3 déc. 2014 à 12:17
Merci Fleur, si seulement c'était vrai et que je pouvais reprendre ma vie avec lui... On se tient au courant de l'évolution de nos histoires??

Bon courage en tout cas!!
Gros bisous
Répondre
Martinis- 23 déc. 2014 à 01:48
Bonjour, je suis actuellement à ma 3 ieme séparation d'avec ma conjointe car elle n'en peut plus. Tout les indices pointent vers la bipolarité. Je suis à bout de souffle, tjr en train de me remettre en question, des épisodes de colère très intenses pour des sujets plus ou moins important puis je regrette. Normal quelques semaines puis sa recommence à la moindre contrariété ou émotions , je vois tout noir. J'ai énormément de peine de frustration, j'ai l'impression que je ne contrôle rien du tout! J'attends pour voir des spécialiste . je suis au bout du rouleau de faire souffrir ceux que j'aime sans même le vouloir !
Répondre
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 23 déc. 2014 à 11:58
Bonjour Martinis,
On en peut pas diagnostiquer quoi que ce soit par un forum (surtout que je ne suis pas psychiatre!!) Mais ton comportement ressemble à celui de mon conjoint, on se dispute très fort pour des choses sans importance et plusieurs fois cela nous a mené à la rupture...comme cette fois...il y a quelques jours il m'a dit qu'il avait une rage contre moi car il me tenait pour responsable de l'échec de notre couple...Il m'a dit qu'il savait que cette rage était injustifiée mais que pour le moment il n'arrivait pas à l'évacuer. Il était sous lithium et c'est depuis l'arrêt qu'il m'a quitté et qu'il n'arrive pas à canaliser cette rage. Cela fait 3mois 1/2 maintenant que nous sommes séparés. Au début on se déchirait et maintenait le dialogue est réouvert et nous nous revoyons de temps en temps...J'espère qu'il finira par me revenir définitivement.

Es tu à l'origine de la rupture? Combien de temps durent tes états de colère? As tu aussi l'impression que tes sentiments s'envolent quand tu es en colère? Reviennent-ils à chaque fois?

N'hésite pas à aller consulter un psychiatre, peut être que vraiment tu souffres de troubles bipolaires et un thymorégulateur peut te faire beaucoup de bien...

Donne moi vite de tes nouvelles,
A bientôt,
Florence
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir,

Je suis bipolaire également et ai beaucoup de mal à l'accepter. J'ai fait pas mal souffrir mon entourage et mon ex compagnon m'a quittée à cause de ça.
Aujourd'hui j'ai arrêté mon traitement comme régulièrement mais suis suivie et si il est toujours difficile pour moi de m'engager parce que je n'ai pas l'impression d'en valoir la peine, j'apprécie ce que les gens qui restent font pour moi et cela me permet de continuer à vivre...
Bien sur chaque cas est différent et s'il est normal de traverser des épreuves et soutenir son compagnon, je crois que vous n'avez pas à subir tout cela...
En tout cas je vous souhaite bonne chance et suis également prête à vous parler si vous le désirez.

Marie.
Fleur84- 3 déc. 2014 à 00:57
Marie, je serais vraiment heureuse de pouvoir échanger avec toi (cf. ma situation dans un post ci-dessous). Si tu en as le temps bien sûr. Merci infiniment.
Répondre
alicia- 7 déc. 2014 à 22:20
J'aimerai en discuter avec vous svp. Mon homme ma aussi quitte et ne me patle plus et n'accepte pas sa maladie..
Répondre
Angelica- 16 avril 2015 à 14:01
bonjour Marievian,
je souhaite discuter avec vous à propos de votre cas, merci de me répondre svp.
Répondre
Mo- 1 janv. 2016 à 21:44
Alort c'est se que sa fait un bipolaire sa laisse la personne comme sa même si y l'aime? Kan y fin sa es ce que y le regrette? C quoi les symptôme de sa? Et c tu vrai y veulent une fille indépendante dans leur vie et t aime pas se faire dure quoi faire et la ceriter en plein de face? Aider moi je suis tout mêler....comment peut ton le récupérer ? Es ce que sa reviens un bipolaire ver la personne même si le gars ne montre pas c sentiment et rencunier? Ça je fait laisse 3 fois mes c moi qui fesai les premier pas et kan je regarde pas a quelle part y FAI pour se montrer en char
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
A marievian et a kk67 .... j'ai posté ce jour un long mail essayez de le lire j'ai vécu le même enfer que vous, moi j'ai toujours été là pour lui à le soutenir à l'encourager quand il prenait un kilo (car avait beaucoup maigri) ou quand il buvait un peu moins d'alcool je n'ai pas mérité qu'il me quitte encore par téléphone brusquement. Ce fut encore un choc d'entendre me dire qu'il ne m'aimait plus et que peut être c'est son ex qu'il aime encore, je sais que c'est totalement faux . Pourquoi se fait il du mal à rester seul toujours en arrêt chez lui (il va finir par perdre son job car a épuisé tous les recours de la sécurité sociale qui veut le mettre en invalidité !!) alors qu'il pourrait vivre chez moi (lui qui adore mon intérieur et qui s'y sent bien) moi je pourrai être là pour lui à le dorloter comme je faisais !! je sais que je vais lui manquer mais je sais que comme la première fois il est dans sa phase de délire intense (manie) .... et que quand celle ci prendra fin il devrait revenir.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour à tous
Je sais que vos posts ne sont pas très récents mais j'aimerais avoir des réponses à mes questions.
Je fais court, mais mon conjoint bipolaire avec qui j'étais depuis 4 ans m'a quittée à nouveau, suite à l'arrêt de son lithium... Il m'avait déjà quittée une première fois en 2012, suite a quoi le médecin avait remarqué des troubles bipolaires et l'avait mis sous traitement. Cela allait beaucoup mieux, jusqu'à un gros stress suite a un examen qu'il devait passer pour son travail et ce fut une période pendant laquelle il n'avait pas pris régulièrement son traitement. Avec le médecin nous avons réussi à lui faire reprendre son traitement et l'amour fou a recommencé entre nous.
Cet été, suite à une dispute pour une broutille il a à nouveau arrêté son traitement. J'ai réussi à lui faire reprendre après 4 jours d'arrêt mais trop tard, il est entré en crise et ma quittée a nouveau.
Mais cette fois j'ai très mal géré et essayé de le raisonner régulièrement ce qui ne faisait qu'entretenir son irritabilité. Je l'ai même mis dehors avec toutes ses affaires sur un coup de tête et de déprime. Ce n'était pas ce que je voulais évidemment mais j'étais à bout. Depuis il ne veut plus revenir, en disant ne plus m'aimer. Il a complètement arrêté son traitement en disant que la psychiatre lui a dit avoir fait une erreur diagnostique ( ce qui est faux, j'ai même un mail de sa psy disant le contraire )
Je suis tombée en profonde dépression depuis son départ, lui qui était si attentionné, doux et aimant s'est transformé en monstre sans coeur....
Pensez vous qu'il puisse réaliser ce qu'il a fait lorsqu'il redescendra, même sans traitement ou son départ est-il définitif? Je n'arrive pas a le faire a cette idée, car nous étions en train de faire un bébé (j'étais d'ailleurs enceinte en début d'année, mais j'ai du interrompre ma grossesse suite a un problème sur le bébé, je pense que cette épreuve, il l'a mal vécue, même si il avait l'air de gérer...)
Je vous remercie de votre aide, je suis à bout parce que je l'aime plus que tout et ne sais plus quoi faire pour qu'il revienne (nous n'avons plus aucun contact depuis 5 jours...)
YOUCAM2004 1Messages postés mercredi 19 novembre 2014Date d'inscription 19 novembre 2014 Dernière intervention - 19 nov. 2014 à 01:57
Bonjour,je vivais avec une compagne bipolaire depuis 14 ans. J'ai vécu plusieurs séparations,conflits,tentative de suicide,dépressions de sa part.Une instabilité en elle a vouloir déménager souvent.Je vous en dirais plus si vous voulez en parler,car dur dur cette maladie.A bientot.
Répondre
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 19 nov. 2014 à 02:12
Bonsoir et merci de votre réponse. En effet ma rupture est douloureuse. J'ai eu un petit contact avec lui hier, (par sms) il m'a dit vouloir recommencer sa vie à zéro. Votre ex conjointe avait elle aussi ce genre de discours? (Je pense qu'il est toujours en hypomanie ). Malgré cela revenait elle? Est ce vous qui avez mis un point final a cette relation? Désolée de toutes des questions mais j'aimerais tellement entendre qu'il peut revenir....
Merci
Répondre
margarette 77- 6 déc. 2014 à 18:34
bonjour,

c'est la première fois que je parle à un forum et si je le fais c'est pour partager, un peu comme vous, une partie de mon histoire.

je suis mariée depuis presque 20 ans, j ai connu mon mari alors qu'on avait a peine 18 ans et nous nous somme marié tout de suite. nous avons été un couple unis, fusionnelle peut être trop. Nous parlions de tout et représentions l'un pour l'autre un tout qui nous suffisait.
Il y a 2 ans, le comportement de mon mari à changer, il commençait a se renfermé, et à être un peut agiter. Au début cela ne m'a pas trop alarmé car il a toujours été quelqu'un d 'énergique et d'infatigable. malgré que notre relation fusionnelle commençait a changer, nos rapport affectueux, notre amour, et le besoins de partager ce qu'on aime n 'avait pas vraiment changer.

je sais, vous risquer de pas comprendre mon histoire, mais j 'essaie de l'expliquer pour le mieux, alors pardonner moi d'être si longue.

il y a ans 1/2 an, je me suis rendu compte qu'il prenait des médicaments, il ne dormait quasi jamais et il aimait boire de l'alcool un peu trop fréquemment, et que quand il travaillait loin, il ne me disait plus ou il dormais, sous prétexte que ma jalousie était étouffante.
nous avons commencer a avoir des disputes, mais très vite faisions la paix, comme toujours.
plus tard il m'a expliquer qu'il prenait des médicaments pour se calmé et réussir a dormir, et ne voulais pas débattre trop longtemps sur le sujet, prétextant qu'il savait ce qu'il faisait. il a commencer a partir, sans explication pendant quelques jours, ne me disant pas a son retour ou il était passé. Quand il rentrait il était agité, cerné, et ne comprenant pas mon inquiétude. puis partais en voyage, et m emmenait juste après disant qu'il partais d'abord en éclaireur, il faut savoir que nous voyageons souvent, et donc je trouvait ça bien.

mais au fil du temps, j'avais l'impression qu'il cherchait des excuses pour partir fâche et revenir que plusieurs jour après et c'est la que l'enfer a commencer dans ma tête et dans ma vie. j 'ai commencer a me dire qu'il avait une autre femme, chose qu'il m'a avouer, c'est de elle qu'il avait tout les médicaments et il partais chez elle à chaque fois qu'il ne dormait pas à la maison, et partais en voyage avec elle. Elle est plus âge de 8 ans, m'a dit qu'il allait la quitter, mais que je devait attendre, car il ne savait pas le faire maintenant, et qu'il n'avait pas de raison a me donner, pas d'explication, car il m'aime plus que tout et ne veux pas me perdre mais que c'est comme ça.

il a commencer a voir un psychiatre, qui lui a fait faire des exam par un neuro et la bipolarité est tombé comme diagnostic, bien sur pour lui il n'est pas malade.
Apres 4 moi d'attente il m'a dit qu'il l'avait quitter, qu'il ne regrettais pas de l'avoir rencontré, mais qu'il ne voulait pas me faire souffrir, que jamais elle n'a compté plus que moi..... après 8 mois de rupture, je suis tombé nez à nez avec eux, ils m'ont dit qu'ils s'étaient recontacter et n'ont pas sus me donner d'explication, étant sous le choc, je n'aie rien sus dire, et il est partis avec elle en voiture et m'a laisser la, pour revenir 3 HEURE apres, s'expliquer. il voulais savoir comment elle allait, si elle étais toujours dépressive et si elle avait remonté la pente, car il tenait a elle. il m'a dit que pour elle il représentais tout et a fait plusieurs ts quand il a voulus l'a quitter.

depuis ils continuent a se voir, lui ne s'explique pas, il a besoins de la voir, pas pour forcément couché avec elle, mais que c'est comme ca. Il est triste de me voir malheureuse et ne sait pas quoi me dire pour me rassurer, il essaye en étant aimant, attentionné, prévenant, doux...., mais va quand même la voir et ne sait pas me dire quand cela va se finir. il dit que moi c'est pour la vie, que je suis sa femme et qu'il a peur de me perdre car je suis son équilibre, que sans moi il sait qu'il se détruira. Bien sur je lui aie demander de choisir, d'aller vivre avec elle, c'est moi qu'il veut et ne veux pas vivre avec elle, mais qu'il ne se comprend pas.

actuellement je suis effondré, ma carapace est fissuré et j 'ai du arrêter de travailler depuis 1 mois car je suis complètement perdue. il est mon ami, mon frère, mon amant, mon mari, ma moitié et je souffre de cette situation, vous aller me trouvé naïve et idiote peut être en me lisant, mais je n'aie jamais aimer autant de ma vie, mais je suis a bout.

merci de m'avoir lus.
Répondre
hello27 2Messages postés samedi 24 octobre 2015Date d'inscription 24 octobre 2015 Dernière intervention - 24 oct. 2015 à 14:01
Bonjour

j ai vecu la meme histoire .... vecu 19 ans avec mon mari 2 crises et actuellement avec une soi disznt merveilleuse femme . Je me sens humiliee naive aneantie detruite . Il me dit que j ai tout fait pour lui mais maintenant ne peux plus nous assumer .,,, moi et mew enfznts .ou en etes vous aujourd hui
Répondre
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 7 déc. 2014 à 22:48
Bonjour margarette.

Ta situation est bien difficile aussi.... Mais crois tu que son comportement est du a la bipolarité? Je ne peux pas te répondre, moi je suis conjointe et non malade.... Je ne sais pas si c'est un agissement fréquent avec la maladie....
N'hésite pas à aller sur des forums de bipolaires et à en parler avec eux, ils pourront te guider...

En attendant prends soin de toi, je sais combien ces situations sont douloureuses....
Je t'embrasse
Florence
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour
La maladie fait des ravages. Il est difficile de soigner quelqu'un qui ne le désire pas. Mon mari , après 25 ans de vie commune est parti alors que j'étais encore soignée pour un cancer. Il est parti brutalement le jour de son anniversaire. Il y a beaucoup de dommages collatéraux même si je suis persuadée qu'il a "disjoncté":les enfants trinquent. Je ne peux plus lui faire confiance. Il a fait beaucoup d'achats compulsifs.
Est ce que malgré les sentiments il faut tout supporter? Qu'est ce qui appartient à l'homme et qu'est ce qui appartient à la maladie dans les actes commis?
Après les phases hypomaniaques, il y a les phases dépressives.
Cinq mois après la crise, mon conjoint ne se reconnait aucun tord. Il est toujours dans un état de toute puissance.
Pour me protéger, j'ai dû entamer une procédure de divorce.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir Fanisa

Tout d'abord j'espère que ta santé va mieux. Oui c'est terrible ce voir nos hommes se transformer en monstre et prétendre que c'est nous qui avons un problème....

Ton mari était parti 5 mois? Il ne se soignait pas, c'est ça?
Je suis désolée que tu en sois arrivée au divorce et j'espère que tu ne souffres pas trop de cette situation...

Je t'embrasse
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour

je suis dans la meme situation que vous . Sauf que moi les crises de mon mai se font : il nous quitte et fais sa vie rencontre une femme merveilleuse pendant quelques mois et ensuite reviens . Ou en etes vous aujourd'hui? Je me suis si impuissante, malheureuse j ai deux enfants .
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !