Signaler

Besoin d'aide je découvre l'anxiété et l'hypocondrie

Posez votre question Jimmy270 1Messages postés mercredi 2 novembre 2016Date d'inscription 2 novembre 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 3 janv. 2017 à 09:21 par MikaelBF
Bonjour mon problème et que je souffre de trouble anxieux généralisé d'après un psychiatre .
Je ne fais plus de grosse crise d'angoisse mais reste anxieux en permanence. je ne travaille pas et donc des le réveil j'angoisse et me demande comment ma journée va se dérouler après ces crise des douleurs sont apparu un peu partout et me rendent hypocondriaque je suis constamment fatiguée et plus envie de rien faire malgré les bilan de santé et l'avis de plusieurs médecin je n'arrive pas à les croire et à me rassurer je me dit que l'anxiété ne peut pas me faire autant de douleurs. j'ai des périodes ou je suis avec mes amis ou cava mieux mais à la moindre douleur c'est reparti je n'arrive plus à rire ni m'amusait .comment faire disparaitre ces douleurs . est ce que quelqu'un est dans le même cas et comment faite vous pour vivre avec ? Merci de vos réponses
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

Tu es suivi(e) par un psychiatre. Le vois-tu régulièrement pour exprimer cette anxiété permanente?

Ton récit relate à quel point ta confiance fait défaut, c'est ce qui t'empêche d'avancer dans la quête de ton mieux-être.
Tu pourras consulter encore de nombreux médecins, ils te confirmeront qu'un travail personnel sur la confiance t'amènera à ne plus avoir de douleurs.
Comment veux-tu faire confiance aux autres lorsque toi-même, tu ne te fais pas confiance.
En effet, tes douleurs physiques répondent à tes souffrances psychologiques et cela devient un cercle vicieux, temps que tu n'auras pas fait l'effort de chercher les clés de la source du problème.
Je ne peux que t'encourager à faire cette démarche en compagnie du psychiatre que tu connais et qui te connait bien. Parle-lui et dis-lui que tu es prêt(e) à faire ce travail en profondeur.

Es-tu une femme, un homme ? De quel âge ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour , j'ai 25ans et je fais des crises d'angoisse avec hypocondrie depuis 10ans au debut , je ne savais pas que c'etait des crises d'angoisse je pense que c'est la cause de mon hyponcondie un jour je me disais je suis cardiaque apres non j'ai un cancer de poumons ou pire je suis une folle et je developper les symptomes de la maladie dont j'avais peur un par un ça fait rire je me dis comment je peux etre aussi conne j'ai fait plus de 50 visites medicales rien a signaler quand le medecin vous dit que vous n'avez rien vous etes soulager mais vous allez vous retourner vers une autre maladie a l'age de 20ans j'ai tellement sombré dans mon hypocondie que je me surveillé tous le temps ma tention ma glycemie mes battements de coeurs ma respiration et ça plusieurs fois par jour jusqu'au jour ou j'ai decidé de tous arreter dificile a faire mais j'ai reussi pendant 4ans j'avais plus rien mais cette annee mon frere a eu une leucemie donc les crises sont revenus et avec force cette fois ci je me suis dite mouna tu as vu tous les medecins du mondes et plusieurs fois cardiologue pneumo orl gyneco uro .... Et tu n'as rien va voir un pdychiatre je suis donc parti il ma prescrit un antidepresseur et anxiolitique que j'ai tres mal toleré des sueurs des tachycardie 140batt/min des tremblements des confusions des syncopes des vomissements j'ai perdu 8kg en 24jours donc je suis reparti chez le psychiatre qui ma dit on arrete tous les crises doivent avoir une raison organique j'ai fait un bilan general surprise ! J'ai une dystrophie ovarienne une carence en vitamine D severe une hypercalcemie bon pour la vitamine D c'est une premiere que je fasse le dosage Aujourd'hui ça me fait deux semaines de traitement mais j'ai vraiment peur de ne pas m'en sortir en ce moment j'ai des dificultés respiratoires j'ai peur d'etouffer donc je me concentre sur ma respiration tous le temps c'est un cauchmar et je me sens impuissante face a tous ça que dois je faire je suis tous le temps sur les forums ou les gens parlent de maladies respiratoires lool ça fait rire mais je suis prise au piege voila mon histoire si ça peut t'aider
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

J'ose affirmer qu'il est complètement possible, pour une personne déterminée, de sortir définitivement et rapidement de l'anxiété, de l'hyponcondrie ou de tout autre sentiment ou schéma limitant et d'en profiter pour élever son niveau de conscience.

Il est ici hors de question de donner une recette miracle qui fonctionne pour tous, chaque problématique est différente même si les symptômes paraissent identique. En revanche d'après mon expérience et mes convictions personnelles, au delà de la nécessité d'aborder chaque besoin spécifique avec une approche globale CORPS-ESPRIT évitant de découper par spécialités juxtaposées, il existe certaines constantes dont entre autres:
- La prise de conscience des bénéfices inconscients que l'on retire de la situation. Sommes nous prêts (es) à les abandonner?
- La direction des pensées qui influencent notre biochimie interne par le type de connexions neuronales que nous entretenons (découvertes en neurosciences). S'attacher au quotidien à diriger nos pensées en direction de ce que nous voulons sans jamais faire référence à ce que nous voulons fuir: "je mets tout en oeuvre pour respire la joie de vivre" et non "je voudrais sortir de mon mal-être ou je ne voudrais plus être hypocondriaque". L'automatisme de nos pensées inconscientes contribue au fait que le corps devienne l'esprit.
- la nutrition qui est probablement l'un des éléments clés qui peut ou non favoriser le bien-être. Le sucre seul sans le totum de la plante et les sucres complexes peuvent être un facteur aggravant. "Que l'aliment soit ta première médecine" "Hypocrate" . A titre personnel, je me suis extrait de l'alimentation à l'occidentale dite équilibrée pour passer à un mode d'alimentation consciente. Plusieurs personnes à qui je l'ai fait découvrir en ont tiré des bénéfices réels y compris dans des cas de symptômes physiques ? Faire au moins appel à un(e) nutritionniste pour équilibrer son alimentation.
- les libérations émotionnelles et traumatiques. De nombreuse méthodes existent conduites pas de très bons psychothérapeutes ou coach de vie. Je préfère les approches non invasives ne nécessitant pas de rechercher obligatoirement les pourquoi et les quand mais basées sur des méthodes d'accueil bienveillant parfois combinées avec la sophro-hypnose et la méditation. En revanche, certaines personnes préfèrent des méthodes demandant plus d'action.
- le repos, le sommeil sont très importants. Cela est évidemment lié à la nutrition, aux pensées et aux blocages ou schémas limitants. Mais il y a aussi d'autres facteurs comme l'aménagement du lieu de repos, l'absence de perturbations électromagnétiques, les activités avant de se coucher, et surtout le respect des cycles de sommeil
- le soleil: l'OMS recommande 30 min par jour au moins sur l'équivalent de la surface de la peau des bras. cela nous permet de synthétiser plus de 80% de la vitamine D dont nous avons besoin quotidiennement. Certains aliments apportent de la vitamine D (dont huile de foie de morue en capsules) en revanche il est préférable de prendre les supplémentations sous contrôle médical surtout si elles sont forme synthétique.
- la respiration ( c'est la vie) et l'activité physique même modérée. Pratiques cohérence cardiaque, sophrologie, yoga, pilates, gi gong, marche consciente ou rythmée...

et encore bien d'autres points...

L'important étant de comprendre que la détermination et l'action sont bien plus créatrices que la seule motivation stérile.

il est souvent difficile de trouver un(e) accompagnant capable de vous accompagner de manière globale avec assez d'expertise sur l'ensemble des sujets. En revanche, si vous prenez la main sur le processus, vous pouvez faire appel à divers spécialistes en précisant votre besoin.

PS: De mon point de vue, et cela n'engage que moi, si les anti-dépresseurs peuvent avoir une utilité sur une durée limitée, le fait de ne pouvoir s'en passer à long terme est le signe que les vraies causes n'ont pas été éradiquées. Ce n'est pas parce que l'on coupe l'alarme d'incendie que l'on a obligatoirement éteint le feu.

Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !