Operation methode THD

Lavieenrouge - 10 févr. 2018 à 01:55 - Dernière réponse : imagine7 11796 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 11 février 2018 Dernière intervention
- 11 févr. 2018 à 10:16
Bonjour,

Apres des annees de saignements dus a des hemoroides hemoragiques je me suis retrouvee tant anemiee et en soufrance qu il a fallu passer a l action.. j ai choidit la methode THD faite en ambulatoir aujourd'hui meme. Au reveil (on peut se faire operer sous anesthesie locale= peridurale ou la douleur se reveille lentement ou conne moi geberale ou le reveil est un choc) j ai eu d la morphine qui m a rendu terriblement nauseeuse. Tant est si bien que quand les nausees se sont arretees j etais heureuse d etre en vie et la douleur anale etait moindre. Ce soir je jongle un peu... surtout que betement il n a jamais ete mentionne que j allaite encore mon enfant et donc la moitie des medocs sont deconseilles par le CRAT. A en lire les temoignages il semblerait que la douleur s arrete au bout de 3/4 jours? Aussi pour certains les hemoroides sont revenus.. je voulais savoir si vous aviez change votre mode alimentaire? Je sais pour ma part que la plupart des crises d hemoragies st survenues apres un repas bien arrose d ou mon souhait de faire un break sur le vin et la biere mais aussi suivre un regime alimentaire base sur les fruits, legumes et fibres. Pensez vous ca fera la difference?
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
imagine7 11796 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 11 février 2018 Dernière intervention - 11 févr. 2018 à 10:16
0
Utile
Bonjour,

Il est étonnant que, ni lors de la consultation pré-opératoire auprès du chirurgien, ni auprès de
celle de l'anesthésiste, vous n'ayez insisté que vous allaitiez votre enfant. Pourtant ce sont des éléments importants à prendre en considération.
Le lait maternel transporte toutes les molécules que vous avez absorbées (autant médicamenteuses que l'alcool que vous ingériez).
Les conseils alimentaires et d'hygiène de vie sont donnés par votre médecin traitant, le pédiatre, la puéricultrice, le nutritionniste et tout autre professionnel de la santé que vous avez dû côtoyer.

Voici un aperçu des recommandations à exercer tout au long de notre vie:

La lutte contre la constipation, pourvoyeuse d'hémorroïdes, par une régularisation du transit avec un enrichissement en fibres, voire la prise de laxatifs, évite la survenue des hémorroïdes. Il est conseillé également d'éviter les efforts de poussées.

Le fait de boire a minima 1,5 litres d'eau par jour, aide à prévenir l'apparition d'hémorroïdes.
Ne pas forcer durant la défécation. Retenir son souffle au moment du passage des selles. Aller à la selle régulièrement pour ne pas durcir les matières fécales
Enfin éviter de rester assis trop longtemps sur le siège des toilettes, car cela provoque un relâchement des muscles rectaux et ralentit l'irrigation sanguine dans la région anale. Adopter une bonne hygiène anale. Éviter de porter des charges trop lourdes, cette situation augmentant la pression veineuse.
Faire de l'exercice physique régulièrement permet d'avoir une bonne circulation sanguine. Il est conseillé de perdre du poids en cas de surcharge pondérale. Il est recommandé de consommer des aliments à forte teneur en fibres (fruits, légumes secs, fruits secs, céréales complètes...).

Les hémorroïdes peuvent être provoquées par une alimentation inadéquate, riche en nourriture transformée et donc pauvre en fibres.
Evitez les piments, les aliments épicés.
La déshydratation entraîne la constipation, provoquée par :
l'alcool, la charcuterie et les viandes rouges, la caféine, les mauvaises graisses et surplus de sel : entraînant rétention d'eau et aggravation de la saillie des hémorroïdes.
Commenter la réponse de imagine7