Hystérectomie, j'ai peur de l'opération [Résolu/Fermé]

-
Bonjour chère linternaute
J'ai 40 ans je dois subir dans une semaine une hystérectomie + ablation d'une trompe dans une semaine. J'ai des douleurs au quotidien, 24h/24 qu'aucun cachet ne soulage. L'opération me fait horriblement peur même si je sais que c'est le seul palliatif. Psychologiquement je ne suis pas prête à accepter qu'on enlève cette partie de moi. Mais je n'ai pas le choix. Merci de m'apporter vos conseils, vos vécus, cela m'aidera à franchir le cap le 23 juin. J'ai reporté 2 fois l'opération. Je mettais en avant le travail mais entre nous c'est plus la trouille.
Merci de votre réconfort.
Cordialement,

NDLR : pour plus d'infos, consultez notre page sur l'hystérectomie.
Afficher la suite 

20/69 réponses

0
Merci
Bonjour ! Voilà j'ai 35 ans et suite à un fibrome mal placé, je vais subir une hystérectomie. Heureusement, j'ai déjà une fille de 9 ans et je ne comptais plus avoir d'enfant. Mais je m'aperçois qu'entre le fait de ne plus en vouloir et de ne plus pouvoir en avoir, il y a un monde. En même temps, je serais enfin soulagée de ces règles qui apparaissent à n'importe quel moment et de ces douleurs qui me font vivre un enfer au quotidien. Tout est un peu confus dans ma tête en ce moment : est-ce que je vais supporter psychologiquement tout ça ? Je crois que j'ai besoin de votre aide ! Merci. Sandrine
0
Merci
bjr,j'ai 25ans,j'ai accouché il y a 2 mois d'un petit garçon par césarienne. Malheureusement au cours de ma césarienne, mon utérus ne s'est pas refermé, j'ai fait une hémorragie et la seule solution pour me sauver la vie était de m'enlever l'utérus. Quand je me suis réveillée de ma césarienne et que les médecins me l'ont annoncé, c'était très difficile mais quand je regarde mon fils, je remercie dieu d'être encore vivante. L'opération n'est pas très douloureuse, on s'en remet vite. courage.
0
Merci
Je pense que ton opération est maintenant derrière toi, la mienne date du 19 juin, j'ai 40 ans aussi, et je me repose maintenant, tout va bien, une grosse fatigue les premiers jours et des douleurs minimes, gérables sans medoc pour moi! ! L'uterus n'est pas indispensable pour rester femme il n'est que le berceau de nos enfants !! et puis plus de règles mais pas ménopausée encore ; allez courage c'est pas si dramatique, c'est juste long avant de pouvoir reprendre une vie très active; danse ,boulot et rapport sexuel:
0
Merci
J'ai été opérée il y a maintenant 18 ans à l'âge de 43 ans après 3 enfants et pour la 2ème fois en 20 ans un important kyste ovarien qui impliquait une 2ème opération. Le chirurgien qui me suivait à l'hopital Cochin a préconisé une hystérectomie et j'ai suivi sa décision car il s'agissait d'un gynéco très réputé qui m'a alertée et sur les conséquences de cette opération et sur ce que je risquais si je ne la faisais pas . Aucun regret depuis, aucune question d'ordre psy ou autre, aucun trouble , et une tranquilité remarquable au regard des contraintes \"mensuelles/ menstruelles\".Je ne me suis jamais sentie diminuée ou amputée. Tout va très bien.
0
Merci
Bonjour, j'ai 47 ans et je me suis faite opérée il y a 5 ans suite à un tres gros fibrome, on m'a également retirée un ovaire. Je suis ressortie 3 jours plus tard, me suis reposée durant 1 mois car il ne faut pas faire d'effort(risque de descente d'organe) puis la vie a suivi son cours. Je n'ai plus de règles, je vie normalement comme toute femme et je suis tres heureuse comme ça, cela n'enlève en rien notre feminité. Le médecin m'avait dit avant l'opération on vous enlève la nurserie mais pas l'aire de jeux moi en tout cas je vie tres bien. Sans mon utérus et fini les tracas menstruels, il me reste un ovaire qui continue à fonctionner, je ne suis pas encore en ménopause, je suis une femme normale sans les règles, c'est tout. Alors n'ai aucune crainte, tu retrouvera la liberté et surtout tes douleurs disparaitront.
0
Merci
Moi même j'ai été opérée le 18 juin 2005 et je ne voulais pas, car pour moi c'est une partie de moi-même que l'on m'enlève. Mais faîtes le on ne sent rien car nous sommes endormis et de plus au réveil il nous donne des médicaments pour nous empêcher d'avoir mal BON COURAGE
0
Merci
J'espère que votre oération s'est bien passée et que les suites sont supportables. J'ai subi une hystérectomie partielle en 1995 à l'âge de 45 ans. J'ai énormément appréhendé, mais les petites douleurs que j'ai ressenties ensuite n'étaient rien. Encore maintenant, si je force trop, une petite sensation de lourdeur dans le bas-ventre me rappelle à l'ordre. Pour tout ce qui concerne la vie intime, rien a changé. La ménopause s'est très bien passée sans traitement. Amicalement.
0
Merci
J'ai 40 ans et j'ai subi une hystérectomie il y a 3 mois. et ce fut une libération... Un an et qq mois de douleurs dans le bas du ventre sans savoir ce que j'avais... J'ai subi plusieurs examens et après m'avoir annoncé tous les résultats (adénomyose, un début d'endométriose et surtout le plus douloureux plusieurs adhérences :vessie, intestins et abdomen !) bref, un cauchemar qu'aucun traitement ne pouvait soulager. Ma décision a été vite prise, je veux cette opération. L'opération s'est bien déroulée et depuis ce jour, je revis, je ne prends plus de médicament sauf pour un petit mal de tête. Ma vie sexuelle est épanouie (quasi inexistante avant l'opération). 40 ans, c'est jeune, raison de plus pour ne pas/plus souffrir. Maintenant tu dois être en convalescence, je te souhaite un bon rétablissement et profite de la vie.
0
Merci
J'ai subi cette intervention en 2001. J'étais âgée de 45 ans, mais mon gynécologue m'incitait depuis au moins 5 ans à me faire opérer. L'opération me faisait aussi très peur. Je m'imaginais que cet organe m'était nécessaire pour me sentir vraiment une femme. Il a fallu pourtant que je me décide et en fonction de ma pathologie, la technique opératoire choisie par le chirurgien a donc été une \"hystérectomie sub totale et myoraphie des releveurs (voie externe). J'ai été hospitalisée 12 jours. Tout s'est bien passé. La douleur post opératoire a été très bien prise en charge avec l'appareil diffusant de la morphine selon les besoins ressentis puis relayée avec d'autres médicaments. Un personnel aux petits soins,rassurant et non avare d'explications. Quelques temps après je me suis dit qu'il était très confortable de ne plus avoir de règles et surtout plus besoin de contraception et que j'aurais bien dû me décider quelques années plus tôt pour vivre plus confortablement! Bon courage!
0
Merci
J'ai subit cette opération avec ablation trompes et ovaires il y a 18 ans. J'avais alors30 ans !!. Depuis je n'ai plus jamais eu de problèmes urinaire ou autres soucis liés au vagin. Ma sexualité a été décuplée mon bonheur est total. La zen attitude est ma nouvelle philosophie!! et heureusement car il y a 5 ans j'ai eu un cancer du sein!je me suis battue et j'ai gagné une fois de plus. Accrochez vous et bonne route pour la suite.
0
Merci
J'aimerais que Marie nous dise comment s'est passée son opération et les suites... Françoise.
0
Merci
L'angoisse avant une opération est bien normale, mais quand elle devient si forte qu'elle empêche la décision pourtant indispensable, une à deux séances de relaxation préopératoire, entre la consultation de l'anesthésiste et l'intervention , vous permettent d'entrer en salle d'opération calme et relaxée.
0
Merci
Bonjour, J'ai effectivement donné de mes nouvelles, mais mon message n'a pas été publié. Mon opération a duré 4 h 30 sous coloscopie. Une grande fatigue demeure. J'ai revu le chirurgien et il me recommande encore beaucoup de repos. Mon congés se terminent la semaine prochaine, je ne pense pas pouvoir être en capacité de reprendre.
0
Merci
Voila l'opération est passée, mais depuis quelques jours, les larmes coulent, je ne peux pas vous expliquer. Dès que l'on fait allusion à l'opération, je ne peux m'empêcher d'être prise par une grosse émotion et je chiale comme une gosse. Voici le côté que je craignais. Je pleure sans pouvoir dire pourquoi. Parfois je ne me reconnais pas, cette fatigue perpétuelle, ce n'est pas moi. Pourtant je pensais l'avoir accepté, à l'hôpital une psy est venue me voir mais j'allais bien. Aujourd'hui, je me sens seule car ce corps reste encore douloureux.
0
Merci
Marie, ça fait maintenant plus de 3 mois que j'ai été opérée et je te confirme que c'est long de récupérer (message du 5/07/09). J'ai repris le travail 1mois 1/2 après l'opération et ça a été difficile, non pas à cause des douleurs mais à cause d'une grosse fatigue que je ressens toujours. Sois courageuse, ton opération est encore récente, tes douleurs sont normales mais dans peu de temps, tu vas te retrouver : plus de douleurs, plus de règles, une nouvelle sexualité et ta joie de vivre. Courage, il faut faire le \"deuil\" de l'ancien corps et accepter le nouveau. Ce n'est pas une fin mais un commencement à une nouvelle vie ainsi que pour ton entourage. Bon courage, je suis de tout coeur avec toi.
0
Merci
J'ai subi une hysterectomie par voie basse le 11 mars 2009, j'avais peur aussi avant de me faire opérer et j'ai mis du temps à m'en remettre (environ 6 mois pour ne plus avoir de douleur). C'est vrai qu'on se sent mieux après l'opération et on se sent revivre-pour ma part je regrette seulement de ne pas pouvoir perdre les 6 kilos que j'ai pris après l'opération dus à l'arrêt de la cigarette aussi, mais surtout je ne perds plus comme avant serait-ce à cause d'un changement hormonal ? Les médecins sont vagues quand je leur pose la question et les dététiciens se prennent pour des dieux et baclent les entretiens de sorte que je me suis retrouvée avec un régime à faire qui ne corresppond pas, tout va bien dans le meilleur des mondes, je ne regrette pas cette opération au contraire, je la recommande à toutes celles qui en ont marrre de saigner n'importe quand et d'être tout le temps fatiguée.
0
Merci
Bonjour à toutes, Je viens de rentrer à la maison car je me suis faite opérer la semaine dernière d'une hystérectomie sans les annexes. Je peux affirmer que les douleurs sont minimes et grâce aux baxters et pompe à morphine pendant 2 jours on est vite sur pied. Fatiguée certes mais suite au repos, je m'en remettrai très vite. Il est vrai que c'est du cas par cas mais n'oublions pas que nous sommes en 2010. Quel soulagement! Une nouvelle vie maintenant et vivement ma nouvelle garde-robe en blanc!
0
Merci
Moi aussi j'avais peur de l'intervention et surtout de ne pas me réveiller. J'ai même fait peur à tout le monde, j'étais persuadée que je ne m'en sortirais pas. Cela fait 11 mois que je suis opérée et je peux dire qu'à part la cicatrice, on ne voit pas que je me suis faite enlevée l'utérus et de plus, ce qui est agréable c'est de ne plus avoir ses règles, de ne plus prendre la pilule contraceptive, de ne pas penser à prendre des tampons où que j'aille etc... Les bienfaits sont multiples et je ne vois qu'un seul inconvénient : ne plus faire d'enfant. Mais qui veut en faire après 40 ans ? Je vous assure que l'ablation de l'utérus ne change en rien votre vie de femme, en rien !
0
Merci
Il est tout à fait normal d'avoir peur et d'être stressée avant une opération, cependant si le stress trop fort il devient un facteur de risque pré-opératoire nécessitant l'augmentation des doses de produits pour endormir avec les conséquences négatives qui peuvent survenir à doses fortes. Pour éviter ce problème une séance de réduction du stress en préopératoire imminent permet de faire disparaître l'angoisse ou la panique pour être endormie dans des conditions optimales. Vous qui êtes opérées et satisfaites pensez à le suggérer à vos amies et vos proches dans des conditions préopératoires quand vous sentirez que leur panique pourrait devenir dangereuse. Une séance la veille de l'intervention ou le matin de celle-ci si elle est programmée pour l'après midi.
0
Merci
l'hystérectomie est une opétion lourde de conséquence tant sur le plan psychologique que sur le plan physique chaque cas est particulier c'est sur que sur le coup cela va résoudre vos problèmes que votre utérus vous aura causé mais par la suite vous allez vous apercevoir d'un grand changement sur le plan sexuel des douleur lors des rapports que vous n'aviez pas avant une sensation de vide de ne plus trouver le besoin d'aller voir le gynégologue pour voir si tout va bien d'avoir d"autre petit maux que vous n'aviez pas avant comme la nervausité la perte de cheveux les problèmes thyroides car on perd des hormones puisqu'on est en pré ménaupose en période de cycle on se sent plus nerveux car on attend quelque chose qui ne viendra pas les règles si l'hystérectomie est proposé a cause d'une grave maladie c'est sur on a pas le choix mais si elle est proposé a cause des fibromes et hémoragie trouver un bon professeur qui vous enlevera entierement les fibromes pour pas qu'il ya des récidives c'est souvent le cas avec les gynégologues qui prennent l'hystérectomie comme une opération fréquente alors réfléchisser avant de commettre l'irréparable
J'ai subie l'ablation de l'utérus, difficile tout comme vous de vivre ceci tous les mois!!! c'était en juillet 2011 à 35 ans ! j'ai deux adorable enfants mais il est difficile de faire le deuil de cette partie de moi qui n'existe plus...