Les règles et l'anorexie

- - Dernière réponse :  sylvie - 15 août 2009 à 22:04
En 45 années d'exercice de la médecine, j'ai cru comprendre que les jeunes filles vues (au moins une centaine) débutent, presque toujours, leur anorexie par une disparition de leurs règles; l’aménorrhée précède, dans mes observations, de six mois environ le début de leur anorexie. Et que le retour des règles est le premier et le meilleur signe de la guérison de leur maladie. Celle-ci survient, presque toujours, lors de leur premier coup de foudre. Qu'en pensez vous ?
Afficher la suite 

5 réponses

0
Merci
J'ai été moi-même anorexique à deux reprises dans ma vie et l'amménorrhée a toujours été une conséquence de mon anorexie. J'avais des cycles de 42 jours mais ils ont disparu quelques mois après l'anorexie. Je n'avais pas eu de problème amoureux mais souffrais de vide affectif.
Commenter la réponse de kara
0
Merci
Ma fille aura bientôt 40 ans et est anorexique (et en soins) depuis de longues années. Déjà, alors qu'elle était en fac, elle a eu une période de TCA qu'elle avait réussi à maîtriser seule. Elle n'a pratiquement jamais eu de règles et, cependant, sa gynécologue lui a précisé qu'elle était fertile. Son aménorrhée est due à ses troubles du comportement alimentaire. Actuellement alimentée partiellement par sonde naso-gastrique, si son poids redevient \"normal\", elle pourra peut-être (espérons-le) redevenir une femme réglée régulièrement.
Commenter la réponse de Josette
0
Merci
Agée de 37 ans, je suis diagnostiquée anorexique depuis 6 ans et mes règles ont disparu au moins 1 an avant le début de ma maladie. Ma gynécologue pense que c'est à cause d'un choc psychologique ? Elle dit également que je pourrais retrouver mes règles avec un traitement hormonal.
Commenter la réponse de maryline
0
Merci
Dans un cas, pas de règles, sans désigner la manifestation première : l'anorexie (A) ou l'aménorrhée (A). Dans le second, des règles tous les 40 jours, soit par dérangement du fonctionnement ovarien ou de sa commande hypothalamo-hypophysaire. Ce fait n'étant pas mentionné dans l'article, je pensais utile de répéter les dictionnaires médicaux. Je le fais d'autant plus que la cause de l’association des deux symptômes (A+A) me semble être un refus inconscient de la jeune patiente d'avoir les apparences d'une femme en âge de procréer bien plus qu'un conflit avec sa famille qui, s’il existe, est en fait secondaire aux faits. Cela rappelle Bruno Bettelheim et les autistes de Chicago. Ce charlatan (marchand de bois à Vienne ayant perdu ses diplômes) prétendait avoir connu Sigmund Freud et que les autistes avaient la volonté non dite de ne pas communiquer avec leur mère qui, prétendait-il, ne les avait pas désiré au fin du fin. Vous voyez les suicides.
Commenter la réponse de Jean
0
Merci
Je suis anorexique depuis plus de 10 ans. Agée de 50 ans je commence à me demander si après tant d'années de contrôle sur le poids, les personnes s'en sortent ?
Commenter la réponse de sylvie