Comment réagir face aux changements d'humeurs d'un malade guérri

siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention - 20 juil. 2014 à 15:17 - Dernière réponse : siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention
- 22 juil. 2014 à 10:28
Bonjour,

Je fais partie d'un club artistique et mon meilleur ami a eu un cancer. C'était un homme très gentil et serviable qui a toujours été là pour moi.
Pendant tout le temps de sa maladie, j'étais sa première confidente. J'avais même l'impression que j'étais la seule à qui il se livrait un peu.
Puis quand, il a commencè à guérir, il m'a repoussé, il ne voulait plus que je prenne de ses nouvelles.
Depuis qu'il est revenu à l'association, par moment, il m'agresse gratuitement. Il est agressif, si je dis noir, il me dit blanc. Il serait capable de soutenir que le ciel est vert si je disais qu'il est beau et bleu.
Quand, je le laisse tranquille alors c'est lui qui vient à moi pour me parler, puis le lendemain à nouveau il se montre agressif et autoritaire.
Tout le monde me dit de le laisser tomber, mais moi, je ne peux pas. Son attitude me fait beaucoup de mal, quand j'ai essayé de lui en parler, il c'est montré très agressif, et m'a beaucoup blessé.
Je ne le reconnait plus, il alterne la gentillesse qu'il avait avant à l'agressivité.
Je me dis que ça vient de sa maladie mais pourtant j'ai très mal, comment l'aider ?
Risque t'il de garder ce nouveau caractère à vie?
Afficher la suite 

Votre réponse

11 réponses

imagine7 12592 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 19 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par imagine7 le 21/07/2014 à 08:54
0
Merci
Bonsoir,

Il semble qu'en vous voyant, cette personne souhaite exercer un "certain" pouvoir (celui qu'il n'a pas eu pendant la période de sa souffrance, de son mal-être, de sa maladie et de son évolution vers sa guérison).
Peut-être savez vous désormais trop de choses du fait de "ses confidences" ?
Même si vous y êtes très attachée, vous avez été là pour lui dans les moments les plus difficiles. Vous avez apporté votre soutien à cet homme.
En même temps, cela correspondait à une période de votre vie qui vous empêchait de prendre du recul face à cette situation.
Vous dites de lui que c'est votre meilleur ami, et que représentez-vous pour lui ?
La maladie est parfois révélatrice de comportements inexpliqués. La "maladie" est souvent un moyen d'expression. Parfois même, le seul !
Ici, le comportement a changé suite à sa guérison (n'essaie-t-il pas de vous exprimer quelque chose ?)
Alors de grâce, même s'il est en manque de reconnaissance pour vous, vous n'avez pas à vous faire humilier, ni vous faire agresser verbalement.
Vous méritez bien mieux, et avant tout : d'être respectée.

Prenez un peu de hauteur. N'hésitez pas à vous faire aider et conseiller auprès d'un psychothérapeute reconnu, afin de savoir quel comportement adopter face à cette situation.
Protégez-vous, ne vous impliquez pas. un peu de distance ne nuit pas...bien au contraire, cela aide à y voir plus clair.


"Le plaisir se ramasse, la joie se cueille et le bonheur se cultive."
Commenter la réponse de imagine7
siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention - 21 juil. 2014 à 09:36
0
Merci
Merci, je ne voyais pas les choses comme ça.
Que suis-je pour lui ? Je ne le sais pas, sait-on un jour, réellement ce que pense une autre personne de nous?
J'ai eu pendant un moment cette pensée qu'il m'en voulait d'avoir deviner ses souffrances, ce n'est pas quelqu'un qui parle beaucoup (du moins si, qui parle beaucoup mais ne se livre pas) mais je le connais tellement que ses yeux, ses gestes en disaient plus long que des paroles.
Je ne l'ai jamais forcé à se confier, j'étais là, simplement, et quand il éprouvait le besoin de se dévoiler un tout petit peu, il le faisait.
Un jour, je lui ai dit que durant sa maladie, je l'avais trouvé très fort, car je pensais justement qu'il avait besoin d'entendre qu'il restait pour moi, l'homme fort qu'il avait été. Cela lui avait fait du bien car pendant un certain temps, il c'était radouci.
Puis, il a recommencé, un petit peu. Pourtant, lui même dit que la vie a repris son cours.
J'ai essayé de m'éloigner pendant quelques temps et il a respecté ma demande.
Puis quand je suis revenu, il a recommencé, encore plus fortement. Alternant agressivité et demande de présence.
Je ne sais même pas, si c'est volontaire de sa part. S'il se rend compte, de la façon dont il agit.
Pourtant, je n'ai pas le coeur de le repousser quand il éprouve le besoin de parler.
siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention - 21 juil. 2014 à 22:10
ce que vous disiez au début qu'il veux excercer un certain pouvoir sur moi, de cette façon, vous le pensez toujours?
imagine7 12592 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 19 juin 2018 Dernière intervention - 21 juil. 2014 à 22:51
Il est probable qu'il veuille exercer une forme de pouvoir...sur vous et sur d'autres (l peut le faire en vous testant). L'agressivité non soignée peut mener à tout. Soyez plus distante, observez. Ayez avec lui le même comportement qu'avec les autres personnes de votre club.
D'autre part, sur le forum, vous comprendrez que je n'ai pas tous les éléments. Je ne peux que vous apporter un regard extérieur pour ce que vous dites.
Je répète qu'il est nécessaire pour vous de consulter dans les tous prochains jours, un professionnel de la santé comportementale (psychologue ou psychiatre), afin d'obtenir une réelle aide au vu d'explications plus personnelles que vous donnerez.
Merci de rester sur le forum (vous êtes sous pseudo=anonyme) afin que d'autres intervenants puissent avoir les éléments de nos échanges.
siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention - 21 juil. 2014 à 23:01
D'accord, mais je ne peux vous dire ni son age ni quelle maladie il a eu, car je ne veux pas que ça tombe sous les yeux de sa belle fille.
Je croie qu'à l'hôpital tout proche, il y a un service spécialisée dans ce domaine, je vais demander rendez-vous. Vous m'avez fait beaucoup de bien, en pensant comme moi, qu'il a besoin d'aide. Malheureusement, je sais qu'il n'acceptera jamais de voir un psy, à moins que ça ce fasse qu'un psy de l'hôpital le "convoque" pour un suivit ?
Merci,
imagine7 12592 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 19 juin 2018 Dernière intervention - 21 juil. 2014 à 23:15
Pour lui, vous n'aurez pas la possibilité d'intervenir.
L'un de ses médecins peut lui proposer une consultation dans le cadre d'un suivi et dans la foulée lui proposer une "consultation d'aide personnelle". Tout est question de mot, cela passe mieux, pas vrai ?
Ainsi votre ami pourra mettre des mots sur ses maux.
siropsorgeat 7 Messages postés dimanche 20 juillet 2014Date d'inscription 22 juillet 2014 Dernière intervention - 22 juil. 2014 à 10:28
D'accord merci beaucoup de votre aide.
Je comprends que pour lui que ce ne soit pas une période facile. En quelques mois, il a montré sa faiblesse à une femme (moi). Lui qui malgré la soixantaine a toujours aimé plaire à une cicatrice sur le corps et même si elle ne se voit pas, il doit peut être penser ne plus oser aller au bout avec une maitresse, de peur de la montrer. Je pense aussi qu'il a toujours été maitre de sa vie et il vient de réaliser que la maladie peut être plus fort que lui. Peut être se dit'il que s'il arrive à se reprendre en main, lui et son entourage, il va arriver à surmonter ses peurs.
J'ai pris contact avec une aide pour moi, en attendant, je vais continuer à être présente quand il a besoin. Lorsque la situation se tend, je vais continuer à faire preuve de bonne humeur, de gentillesse et de douceur pour ne pas rentrer en conflit.
Drole de situation que nous vivons, ça me fait vraiment peine de le voir comme ça et j'espère que son médecin pourra l'aider, j'ai mal pour lui et quelquefois à cause de lui.
Merci de votre écoute.
Commenter la réponse de siropsorgeat