Algodystrophie, oui vous pouvez vous en sortir!

stewardess1988 Messages postés 2 Date d'inscription mercredi 30 septembre 2015 Statut Membre Dernière intervention 30 septembre 2015 - 30 sept. 2015 à 10:38
Je n'ai pas de question, mais je souhaitais juste témoigner et vous faire part de mon histoire pour vous aider..

En janvier 2015 je me suis blessée au sport et après deux mois de béquilles on me détecte enfin une triple fracture du pied (métatarse, cuboide, cuneiforme). Aussitôt on me dit que j'ai une algodystrophie suite à de nombreux mauvais diagnostics durant ces deux mois.. Et on m'annonce aussi de suite que j'en ai pour très longtemps.. Le ciel me tombe sur la tete et je ne comprends pas pourquoi cette injustice me tombe dessus (ben oui quoi, moi j'ai fait mes radios et scanners le lendemain de ma blessure.. je suis juste tombée sur une bande de naze.. BREF)

Aussitôt, mon médecin généraliste que j'avais trouvé depuis ma blessure (je n'avais pas de médecin traitant avant ca) qui se trouve être également homéopathe et ostéo, me dit:
1. Pas de medicament. (très important pour savoir ou on en est avec la douleur et s'adapter en consequence, faire plus dès que possible, ou se reposer)
2. Je dois accepter ce qui m'arrive (très très important, ne pas le vivre comme une injustice ou tout autre sentiment négatif)
3. Je dois me faire un programme bien-être en incluant l'acupuncture (EXTREMEMENT important)

Très bien. Je me donne quand meme 2 semaines pour pleurer à l'injustice et voir un chirurgien orthopédique et avoir son avis. Il confirme aussitôt l'avis..
Et la je me ressaisie et je me dis "Go, on va se faire du bien, on va positiver et on va dégager cette algodystrophie"

Mon programme a donc été le suivant:
J'ai lâché les béquilles malgré la douleur qui était encore atroce le premier mois pour ne plus me voir comme "handicapé". Je vous avoue que c'était dur par moment, car à béquilles on vous laisse passer en caisse plus rapidement, dans la rue on se pousse pour pas vous bousculer, etc.. et j'avais encore besoin de tout ca mais pour les gens qui me voyaient j'étais en pleine forme (à l'arrêt, car en marchant je boitais énormément). C'était également dur physiquement, car je n'avais pas de force dans le pied et mon genou claquait à chaque pas.. Mais moralement je suis persuadée que ca m'a aidé.. et ca m'a surtout permis de voir la vitesse à laquelle je continuais à perdre du muscle de l'orteil à la fesse.. et donc d'y remédier dès que j'ai pu par quelques exercices à la maison par des poids lestés.
Acupuncture une fois par semaine pendant un mois, puis toutes les deux semaines. Ca a été une revelation pour moi! Vraiment! Le premier mois je n'ai pas vu de changement visuel vraiment (mon pied continuait à être rouge ou violet, la couleur normal n'existait plus lol). Au bout du mois de juin, je sentais que la douleur diminuait mais je sentais surtout que mon pied se debloqué enfin (j'avais le pied bloqué à 90° depuis février..). Ca été vraiment graduel mais tellement satisfaisant et encourageant, après chaque séance je gagnais en amplitude !
Séances bien-etre : Massages shiastu, massages de réflexologie plantaire (oui j'ai osé malgré la douleur, qui d'ailleurs a été plus intense 48h après le soin), soins ayurvediques, méditation quasi quotidienne dans un club de yoga de la ville ou à la maison. Pour cette partie je vous renvoie vers google.. Beaucoup d'études ont prouvé que ces soins (surtout la méditation) calmaient le système nerveux.. et notre problème, c'est bien que notre système nerveux sympathique est hypersensible ou hyper excité comme j'aime à le dire .. et qu'il faut l'apaiser, le calmer. Je sais que c'est un sacré budget (50e la séance de massage) mais je n'en faisais qu'une par mois.. (que j'attendais avec impatience chaque mois) avec l'acupuncture c'est un budget que j'ai senti mais que je ne regrette pas, vraiment pas. J'ai également vu une naturopathe.
Sport: Tous les deux jours je devais faire quelques choses. Donc au debut, avec la grosse douleur, j'allais a la piscine, je marchais.. l'eau me calmait. Ensuite je nageais avec une planche entre les jambes et je travaillais que le haut du corps. Par la suite, j'ai commencé le yoga, d'abord le yin.. puis le ashtanga car bien que dynamiques les positions ne sont pas gardé trop longtemps et le fait de se concentrer sur sa respiration me faisait un bien fou..
ALIMENTATION: je le mets en majuscule car pour moi si j'en suis la aujourd'hui c'est grace à ca. vraiment. Loin de moi l'idée de vous convertir dans une quelconque secte. Vous pourrez verifier ce que je dis et en apprendre plus grace à de nombreuses videos ou meme articles sur internet.. Pour faire court, j'ai mangé végétalien en incluant énormement, mais vraiment ENORMEMENT de fruits et légumes BIO super bénéfiques pour les maladies à inflammations type algodystrophie, comme du gingembre, du curcuma, des herbes aromatiques, du citrons.. Je vous laisse taper « plant-based diet to cure inflammatory chronic pain » sur google pour les anglophones et « alimentations anti inflammatoire ». J'étais déjà végétalienne avant donc rien de très nouveau a priori, sauf que je ne mangeais pas correctement.. et trop de céréales, de farine et d'huile... Avec cette alimentation, je me suis amusée et occupée à trouver de nouvelles recettes, j'ai vu ma cellulite fondre alors que je bougeais pas vu la douleur et boiterie et jai meme perdu du poids.. Que demander de plus?
Pensée positive. Super important. Lire des choses joyeuses, regarder des films drôles, s'interdire de rester plus d'un jour sans parler à qui que ce soit, enfermé chez soi. J'habite en ville, donc j'avais pris habitude de me lever tous les matins à 7h, boire mon jus frais sortie de l'extracteur, (ben oui j'ai arrêté le café vu l'acidité que ca crée dans le corps), un petit coup de meditation, et hop on se douche et on descend dans le bar du coin boire un thé avec un bon bouquin ou un Mindstyle magasine super positif (coup de coeur pour Happinez)
J'ai repris le travail depuis le debut du mois de septembre (alors qu'on m'avait bien dit que je serai en arret jusqu'à 2016, mais me sentant mieux, je préférais y retourner). Si je n'étais pas hôtesse de l'air je vous dirais que je suis guérie. Au sol, la douleur est quasi absente. A part quand je marche trop mais sinon ca va! En vol c'est une autre histoire.. entre les nombreux allers retours et la pression j'ai sacrément mal à la fin de ma semaine... mais bon on va essayer de se battre pour un mi-temps thérapeutique et on va y arriver :)


J'ai vraiment essayé de faire court.. ca reste long donc merci de m'avoir lu jusqu'au bout. L'algodystrophie est vraiment une maladie handicapante et douloureuse mais le pire je crois, c'est le regard des autres qui ne comprennent rien.. Certains médecins (kiné, n'y allez meme pas ca ne sert à rien, j'ai viré la mienne car elle me torturé alors qu'on a besoin de douceur nous!) ne vous croient pas d'après ce que je lis, j'ai eu la chance en ce qui me concerne de tomber sur un médecin qui y croit, et surtout qui comme moi croit aux remèdes alternatifs et au pouvoir de l'esprit sur le corps..
Je vous renvoie vraiment vers des lectures qui m'ont aidé ou des videos:
Frederic lenoir (absolument tout)
Lise bourbeau (pour faire une introspection..)
Happinez magasine
Videos ou livres de Thierry Souccar, Henri Joyeux, Pierre Rabhi, Thierry Casasnovas et plein d'autres que j'ai oublié :)
Bon courage à vous toutes et tous, et n'oubliez pas de positiver malgré la douleur, c'est super important!