Ma copine est schizophrène

- 16 déc. 2015 à 19:49 - Dernière réponse :
Messages postés
19
Date d'inscription
mardi 5 janvier 2016
Dernière intervention
8 janvier 2016
- 6 janv. 2016 à 19:12
Bonjour,
Je n'ai pas envie de dire mon nom, qu'on ne m'en tienne pas rigueur. Je parle ici parce que ma petite-amie est schizophrène, nous avons toutes les deux seize ans, et je voulais savoir comment les personnes vivant avec une personne atteinte de la maladie fait pour tenir le coup.
Ma copine a déjà des sortes de "crises" si s'en étaient bien, elle répétait sans cesse les mêmes mots, par sms ou téléphone, qu'elle n'est qu' "un mur indestructible" et qu'elle n'a qu'une envie c'est "de partir dans les étoiles" ou alors elle fait des crises de paniques, n'arrive plus à se concentrer pour faire ses devoirs et même si elle se couche tôt quelques fois elle est très souvent fatiguée. Je ne sais pas si elle a un traitement, je n'ai pas forcément envie de lui demander vous voyez? Le sujet n'est pas tabou entre nous, mais je veux dire si on en parle c'est qu'elle en a besoin.
J'en ai parlé à ma cousine, qui m'a dit que si jamais ça dégénérait je devais m'éloigner d'elle. Mais je l'aime vous comprennez? Je ne peux pas la laisser, elle est mon pilier et je suis le sien. Je ne peux pas, j'ai vraiment envie de l'aider et j'espère que je vais réussir à tenir le coup. Et elle aussi, elle le mérite tellement vous savez? Elle mérite tout le bonheur du monde.
Alors voilà, si des personnes sont dans mon cas, comment le vivez-vous au quotidien, et qu'est-ce que je devrais faire? (Même s'il est impensable pour moi de la quitter)
Merci merci merci d'avoir lu.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
19
Date d'inscription
mardi 5 janvier 2016
Dernière intervention
8 janvier 2016
- 6 janv. 2016 à 19:12
0
Merci
Je pense que déjà en parler avec elle serais bien. Lui demander si elle est suivi par une psychologue et un psychiatre.

Ensuite, toi, ce serais bien que tu te fasse suivre par une psychologue du planning familiale par exemple. Juste d'y allez une ou deux fois pour en parler. Parce que ce n'est pas facile comme situation.
Commenter la réponse de charlotte3880