Violences...

- - Dernière réponse : imagine7
Messages postés
16461
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 décembre 2019
- 28 nov. 2019 à 15:33
J'ai 17 ans, je suis arrivée hier matin aux urgences pediatriques pour de violent saignements en dehors de mes regles accompagnés de douleurs insupportables.
J'ai eu un tres bon accueil, une infirmiere avec une apprentie m'on faite faire deux prises de sang, elles ont été très a l'écoute et rassurantes et le medecin tres respectueux de mon corps il demandais pour chaque geste, prenais la peine de couvrir mon corps au maximum pour ma pudeur vraiment genial .
Puis on m'a enmené aux urgences gynécologiques en fauteuil pour m'éviter de me trimballer avec ma douleur avec une blouse ou on me voyais a moitiée nue.
C'était la première fois que j'allais me faire ausculter a cet endroit de mon corps et vu la douleur jme sentais prête mais quand on ma emmené devant la salle il y avait le medecin devant la porte qui sans même un bonjour m'a dit "bah alors elle peux pas marcher ?!" je me suis sentie conne, donc je me suis levée difficilement et je suis rentrée dans la salle avec ce demi lit et les etriers en plein milieu, le bureau juste en face et je me retrouve dans cette salle pas du tout confiante avec 3 medecins, aucune explication, aucune mise en confiance.
Quand le gynécologue me parlais, il m'agressais, il ridiculisais ma douleur.
Il était presque en train de me forcer a retirer mon bas et a écarter alors je me suis mise a pleurer sans m'arrêter heureusement que j'ai voulu que ma mere soi présente, elle a pas mâché ses mots, elle a dit exactement ce que je pensais et a dit qu'il était hors de question que je montre mon intimité dans cette situation.
Alors on ma fait simplement une échographie il ne m'expliquait rien, il était brute, me demandais jamais si ca allais, il ne respectais ni mon corps ni ma pudeur ni moi en règle genrale. Puis il est partit en disans juste que c'était rien, juste une "ovulation douloureuse" selon lui. Alors je suis restée comme ca comme une conne et un interne m'a prescrit des anti douleurs et lui a été correct il m'a expliqué ce que j'ai ( a priori ) et a essayé de me rassurer comme il le pouvais.
Voila ma première approche de la gynécologie.
De la violence.


Quand on se dédie a un metier aussi intime que gynécologue, je pense qu'il faut savoir faire la part des choses et respecter les patientes.
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
16461
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 décembre 2019
1219
1
Merci
Bonjour,

En effet, ton témoignage est poignant et cela reflète le manque de psychologie et de respect de certains professionnels.
Heureusement, la grande majorité est compréhensive, disponible et respectueuse.

Je te suggère de ne pas en rester là, mais d'écrire cela dans un courrier à la Direction de l'Etablissement de soins en signifiant le service où tu as été vue par ces professionnels.

Tu devrais aussi prendre rendez-vous avec la personne-cadre du service et parler de ce que tu as vécu, lui faire part de ce que tu décris ici et qu'elle le fasse remonter plus haut.


Peux-tu dire ce qui a causé les saignements et douleurs, après que l'interne ait pu te parler?

Repose-toi maintenant et reprends des forces.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Santé Forme JournalDesFemmes.com

Journal des femmes 3899 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

imagine7
Messages postés
16461
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 décembre 2019
1219 -
Re-bonjour,

Comment te sens-tu aujourd'hui ?
Qu'as-tu entrepris depuis que tu es venue poster sur le forum ?
Commenter la réponse de imagine7