Signaler

Histoire d'amour avec un bipolaire : comment l'aider? [Résolu/Fermé]

Posez votre question Saliha - Dernière réponse le 24 juil. 2017 à 23:16 par Nubia
Je viens de rencontrer une personne qui est bipolaire et qui est dans une phase dépressive.C'est tout frais notre histoire vient de débuter et nous sommes amoureux mais il me parle de prendre des distances et même de me quitter. Comment je dois réagir? Je l'aime ce garçon, il se bat pour être stable et je ne veux pas qu'il sacrifie notre histoire. Dois-je accéder à sa demande ou dois-je rester et lui montrer que je ne le laisserai aucunement tomber? Merci de m'aider et de me répondre. Jade
Afficher la suite 
Utile
+30
plus moins
Bonjour, Je sais qu'il a un traitement qu'il considère comme pénible (pilulier) à base de lithium qui atténue les sauts d'humeur. Je sais aussi qu'il ne le prend pas régulièrement et que cela doit certainement jouer sur son envie de me quitter. Je l'ai vu dans toutes ces phases et celle qui m'inquiète le + c'est sa phase dépressive car il se replie sur lui et on ne peut pas parler. Je ne sais si il m'aime mais moi si et mêem si il ne veut plus de moi en tant que petite amie je ne veux pas qu'il soit mal. Est ce que j'ai le bon comportement vis à vis de sa maladie ou bien est ce que je dois le laisser vivre sa vie sans intervenir même si il me sollicite ?
kawet- 1 août 2015 à 11:50
si elle refuse de se l'avouè tu ne peut rien faire. tu as essayé au moins. tu ne peut pas aidée quelqu'un de force c impossible il faut que sa vienne d'elle . pour le reste si tu ne met pas de stop sa continuera quand elle fait des bêtise style la voiture tu la laisse s en acheté une , sur le coup elle ne comprendra peut être pas mais a la fin de sa crise elle aura les idée plus clair et se rendra compte que quelque chose ne va pas. Moi je suis bipolaire et justement je demande de l'aide a mon conjoint quand sa va pas , il est la pour moi sans souci mais mes bêtise je les assume et je c que une fois calmè je voit se que j ai fait et la me rend compte qu'il y a un souci je suis allé trop loin. et la fois d'après il me le rappel ( il y a une façon de nous prendre quand on est en crise faut être doux gentil patient surtout mais essayé de désamorcé la situation )et sa marche il reste avec moi me parle me rassure et petit a petit je me calme sans faire de ma a qui que se soit. je c que c dur pour vous mais vous savez on n en souffre beaucoup après coup je me rend compte du mal que je fait alors que je l'aime de tous mon coeur et ne veut que son bonheur. et c horrible sachant qu'on a aucun moyen de le controlè .
mj- 16 nov. 2015 à 04:00
Salut Saliha,
Je sors avec un bipolaire depuis 7 ans. Nous vivons ensemble depuis environ 6 ans. Nous avons un garçon d'un an. Il prends sa médication. Il est étudiant à la maitrise et travaille 20h/sem. Et tente de finir la maitrise depuis... trop longtemps! :P

Dabord, il est essentiel que tu ne tente pas de t'adapter à son rythme à lui. Secondo, j'ai choisi de poursuivre avec cet homme, malgré tout,mais c'est très difficile. Aujourd'hui, il réalise à quel point sa maladie a un impact dans sa vie, même s'il prends le lithium qui aide énormément à réduire les écarts entre les phases. C'est-à-dire qu'il a des hauts et des bas, mais ils sont moins importants.

Quand nous avons commencé à sortir ensemble. Je trouvais qu'il avait besoin de dormir beaucoup par moment. Cétait plate! Il avait cette réaction d'isolement lorsqu'il vit un événement stressant. D'autres fois, il était super, il faut quand même! Je suis pas restée avec lui pour rien!!. Mais parfois,je ne savais jamais vraiment, ce qu'il ressentait pour moi et encore des fois je me le demande. Et pourtant!

Il a eu son diagnostique il y a de cela plus de 15 ans. Mais je crois qu'il ne remarquait pas l'impact. Il faut que tu saches que si tu poursuis cette relation, tu dois assurément connaître les ressources qui sont disponible autour de toi. POUR TOI. Je suis reconnue comme aidante naturelle. J'ai droit à une subvention pour du répit! Je l'ai déjà pris. Je ne comprenais pas trop, mais bon, je l'ai pris.

Maitnenant, avec un enfant. Je vois pourquoi je suis une aidante naturelle. Je suis un peu comme le pilier familial. Je te laisse un lien qui m'a interpelé dernièrement.

http://www.medisite.fr/troubles-psychologiques-6-choses-a-ne-pas-faire-avec-une-personne-bipolaire.957022.107.html

Prends vraiment, vraiment, vraiment le temps de savoir ce que tu désire plus que tout dans une relation. Dans ton avenir de couple et de famille. S'il ne veut pas prendre la médication, ce sera difficile, les hauts, les bas. Il faut que tu saches que pour les bipolaires, il est tr`rs important d'avoir une hygiène de vie très saine. Des heures de sommeil, une alimentation saine, de l'activité physique de base. Mon conjoint à de la difficulté à maintenir cela!

Enfin, c'est un peu "pitché" à gauche et à droite mes idées. Mais informes-toi bien de la maladie. Assure-toi qu'il connait la maladie. Assure-toi de tjrs avoir du soutien autour de toi. Apprends à gérer tes émotions. être zen, mets-toi à la méditation s'il le faut! (J,y pense, parfois, ^ca m'aiderait,je crois). Si tu décide de te lancer dans cette aventure, tu dois savoir que ta vie ne sera pas ordinaire.

Je sais pas ce que j'aurais fait si j'avais su que je vivrais tout cela. Ma vie est belle, ce qui me fais le plus mal, c'est, que, par moment, je suis seule. Je n'ai pas la complicité que j'aurais aimé avoir, au fil des jours, je ne sais jamais s'il va m'exploser de fatigue ou s'il va être de bonne humeur. Et, c'est vraiment pas comme une personne avec un état normal.

Mais je suis si heureuse de mon petit bonhomme que nous avons "fait". Enfin, prends ton temps. Et, apprend à connaître la maladie et que lui aussi se connaisse.
Sabibi- 17 févr. 2016 à 05:18
Salut saliha j'ai beaucoup lu tes commentaire car j'ai aussi mon mari manioc n'y polaire il est en face dépression je les su cette été et le pire c que j'étais enceinte et jai vécu un enfer avec lui sa te dérange pas qu'on s'échange les num sa me ferais du bien de parler avec quelqu'un qui est dans le même cas que moi et qui sera compréhensible
begonie 74512Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 10 août 2017 Dernière intervention - 19 févr. 2016 à 18:48
Bonjour à Sabibi

Cette question date déjà de 2008 et va se fermer.

En cas de problèmes en lien avec la santé, merci d'ouvrir ta propre question.
Il faut cliquer sur " Posez votre question " en haut de la page, à droite (couleur verte).
Nubia- 24 juil. 2017 à 23:16
Bon-soi j'ai beaucoup lu tes commentaire car 
Moi aussi je avais un petit ami qu'ils est bipolaire,
Ça fait 4 mois j'ai lui quitter pour toujours.
Répondre
Utile
+14
plus moins
Bonjour, je suis aussi bipolaire, j'ai passé par des périodes de depression et d'autres d'euphories comme vous le savez. Puis immédiatement après j'ai épousé quelqu'un (selon le psy pendant la periode d'euphorie) je me souvenais que j'aimais on a passé de bons moments ensemble, je me souvenais que je l'aimais. Maintenant j'ai sombré pendant 7mois dans une période depression et je sens que je l'aime plus, il ne m'interesse plus, au contraire, je pense à mon ex que j'ai aimé y'a un certain temps. Je pense au divorce je sais pas quoi faire. SVP aidez moi car je ne sais meme plus quoi penser, quoi faire, contacter l'auter, divorcer, se séparer,... merci
Hélène- 1 avril 2015 à 17:14
mon fils est bipolaire et je vis un enfer depuis plusieurs années, il est suivi régulièrement en psychiatrie, mais on n'arrive pas à lui trouver le traitement qui le stabilise. Il a fait plusieurs tentatives de suicide, plusieurs hospitalisations qui n'ont rien donné... il tombe amoureux puis très vite se lasse de la jeune femme. En période d'euphorie, il dépense de l'argent sans compter, il a joué en bourse et perdu beaucoup d'argent. Nous avons dû le mettre sous curatelle renforcée pour limiter les dégâts.... je suis épuisée moralement par tous les problèmes que cela engendre. Son fils ne le comprend pas (il a 16 ans) en pense que ce sont les médicaments qui le rendent ainsi... difficile à expliquer à un ado quand moi-même j'ai du mal à comprendre ! En période dépressive, il est tellement mal qu'il boit de l'alcool pour tout oublier... il est assailli par des pensées négatives (psychotiques)...
Je vous souhaite à tous bon courage car le chemin est long et difficile, parfois j'ai envie de vendre ma maison et partir à des milliers de kms pour ne plus être concernée par tous ses problèmes car il m'appelle toujours quand il a un problème...et se tourne vers moi pour les résoudre.... Il ne peut plus travailler, est en invalidité et le supporte mal, mais que faire ?
Je n'ai plus l'âge de supporter tout cela...
Mais je suis sa mère et je supporte, mais jusqu'à quand ? je ne sais pas....
fsqe 1Messages postés mardi 3 novembre 2015Date d'inscription 3 novembre 2015 Dernière intervention - 3 nov. 2015 à 15:50
Bonjour je vis avec mon mari depuis 17 ans. Il viens d'etre diagnostique bipolaire a la suite d'une grosse periode depressive. Un grain de sable dans l'engrenage et tout bascule. En temps habituel il est tres bavard , moqueur, dort peu , seducteur...on se chamaille de temps en temps car il est epuisant puis tout bascule du jour au lendemain...ca se passe mal au travail il commence a perdre confiance en lui et patatra ca devient une loque , un moins que rien. Je ne sais plus comment le rassure le raisonner. Il est sous Depakote depuis 2 mois mais j'ai pas l'impression que ca lui fasse remonter la pente. Avant qu'il soit diagnostique bipolaire les medecin le mettait sous antidepresseur et en 1 semaine il redevenait vaillant limite trop...mais la c different. Je me demande si c le bon traitement et si moi je vais tenir le coup parce qu'il me sappe le moral...
Utile
+12
plus moins
Merci ma chère Sylvie pour vos réponses o combien précieuses et importantes pour moi. En vous lisant des traits de caractères de votre ami me font immédiatement penser à ce garçon que sa bipolarité m'empêche de nous comprendre. Mais ce qui me saute aux yeux c'est cette instabilité persistante et inévitable et je me dis que cette histoire avec lui ne me ménera à rien même si je l'aime car il me faut de la stabilité. En aura t il un jour ? Se rendra t il compte que je suis peut être une des rares personnes à le comprendre ? J'en doute fort. Je sais que ma question va vous paraître un peu déplacé mais comment avez vous fait pour le percevoir avec ces caractères en faisant abstraction de sa bipolarité ?
Utile
+11
plus moins
bonjour a tous je m'apelle yanis je suis en couple depuis 10mois avec quelq'un de bipolaire et j avoue ke je suis un peu perdu, je ne connaissais pas ce mot : bipolaire; elle m'en avait deja parler avant mai je penser ke c'etait etre lunatic mais je vois ke je me sui tromper et ke jai pris ce mot a la legere; ca fais deux mois qu'elle est en depression et je sais pas du tout koi faire elle a completement changer de comportement avec moi et sa famille , elle a des repultion avec moi et je comprend pa ,meme la prendre dans mais bras c impossible , j'ai l impression qu'elle ne meme plu et qu elle a plu d emotion, jai discuter avec elle me di ke ca va passer et ke ca lui etais deja arriver pleins de fois mais jai trop peur de la perdre , je voulais demander au personnes bipolaire en couple ou qui on etait me conseil , est ce ke kan vous etes en depression vous avez l impression de detester votre conjoint? et apres cette mauvaise periode ca s arrange avec votre conjoint ou vous finissez cette relation?
Je mapel hayat et jai 26ans... sa fait maintenant 3ans ke je ss- 22 mai 2013 à 06:31
Oui dans son cas c normal c la maladie ki fai la rend comme sa mais le pire dans tout sa c kel souffre plus ke toi maid sa toi tu ne le vois pas!! C normal si tu conner pas cette maladi renseigne toi bien di tu laime vraiment interesse toi a cette maladi kar malheureusement elle fait parti d'elle malgre elle...sa ne veut pas dire kel ne tm plus c elle ki ce sont mal
Bipote- 14 juil. 2013 à 10:50
Bonjour Yanis,
Je suis bipolaire, cyclotomique (cycle rapide) oui il est vrai que Bipolaire non varions beaucoup, mais il faut savoir que bien des fois nous nous rendons même pas compte nous même de ce qui ce passe, c'est comme docteur Jekill et mister Hyde, vous pouvez êtes heureux avec l'un, mais quand l'autre prends le dessus, c'est ce que vous devez jamais oublier, c'est plus votre femme, si elle cherche à vous bléser, si elle vous fait mal, c'est pas elle c'est l'autre, ci elle vous déteste c'est aussi l'autre et donc même si c'est son corps que vous voyer faire ces actes, c'est pas elle dedans, c'est aussi la raison pour laquelle quand on reprends le dessus, souvent on n'a plus de souvenir de ce qui c'est passé, ont ne c'est pas pourquoi ça à commencer, ont est épuisé par la lutte contre nous même, mais surtout on à mal, parce que trop habitué ont sais que l'on as fait du mal à l'autre et on à honte, il vous faudra beaucoup de patient et d'amour, l'entouré quand elle est à nouveau là, la regonfler d'amour et d'énergie pour sa prochaine lutte, jusqu'au jour ou elle sera enfin stabilisé, je suis stable depuis trois et pourtant j'en ai eu des galère ces dernier temps, mais maintenant c'est plus la maladie qui me gère, mais c'est moi qui la gère , discuter avec elle et les thérapeute, pour essayer de trouver ce qui la déclenche et si je peux vous donner un conseille, ce qui ma sortie de la c'est mon thérapeute, spécialisé en thérapie comportementale et cognitive, un point clef pour les bipolaire, mais cette traversé et dure et pénible avant de sortir du tunnel, il faut une grande motivation, bon courage et beaucoup d'amour.
Paul-Henrie- 12 nov. 2014 à 19:43
Allo Yannis,

Je suis diagnostiquer bipolaire depuis 4 ou 5 ans. Ce que je lis sur ce forum ma fais pleurer. Je me comprends mieux et je comprends toute la detresse que les couples bipolaire ont en amour. Pour ton cas, j'espere qu'il n'ait pas trop tard, quand il te dit qu'il veut prendre ces distances pour regler ces cossins. Tant mieux !!! Prend du temps pour toi meme, coule toi un bain, lis un livre, apprend la musique, fais quelque chose de ta vie. Le temps personnel est tellement rare de nos jours.. Et garde toujours contact avec lui(elle), prendre des nouvelles sur sa journee etc.. Il est possible de s'aimer, ou pas savoir, tout en ayant contact. Si les sentiment sont veritable et integre, vous n'aurez aucun mal a passer au travers. Dumoins je l'espere
kawet- 1 août 2015 à 12:11
je suis bipolaire aussi et c vrai il y a des moment ou je ne sais meme pas moi meme si je l'aime encore ou pas puis sa va mieux et oui je l'aime c sur et certains seulement pendant ses moment c comme si j'etait quelqu'un d'autre c plus moi. je lui fait du mal en me renfermant sur moi mais c comme sa tu c si je savais quoi faire pour arrangé les choses je le ferait seulement dans ses moments la je suis perdu , envie de rien a part se laisse depèrir mais sa passe puis ont redevient nous meme. l'allusion a docteur jeckil et miser hide est très bien trouvé car c'est tout a fait sa. il y a surement des association ou tu trouvera des gens qui vivent la meme choses que toi renseigne toi sa peut aidé ;)
jijibi 3Messages postés samedi 26 septembre 2015Date d'inscription 26 septembre 2015 Dernière intervention - 26 sept. 2015 à 01:43
Je vois que cela fait deja un certain temps... Alors est ce que tu es toujours avec cette personne?
Utile
+7
plus moins
Je suis moi-même bipolaire, et si vous acceptez votre ami comme il est, vous devez le lui dire et surtout lui expliquer qu'il a beaucoup d'importance pour vous et que vous ne pouvez pas vivre sans lui. Que vous acceptez sa phase dépressive où il vous racontera ce qui le tracasse et son raisonnement ira alors dans tous les sens. Sa phase maniaco où son attention se concentre sur lui-même. Il faudra accepter aussi ses sautes d'humeur.
Utile
+6
plus moins
Je suis avec un bipolaire depuis 4 mois, je l'aime très fort et lui aussi. Tout s'est bien passé au départ, j'étais très heureuse, c'est le premier homme qui m'a bien traité, comme une princesse. Et en ce moment il va mal et il me demande de se séparer mais je l'aime toujours et là je suis perdur, je ne sais pas quoi faire.
Utile
+3
plus moins
Hello! Celui que j'appelle encore l'Amour de ma vie est bipolaire. Nous avons vécu ensemble 6 mois avant que la dépression n'arrive, angoisse tous les soirs de le retrouver au bord de la fenêtre voire pire. Il a fini par être diagnostiqué et interné. Nous nous sommes séparés, je suis moi-même tombée malade, j'ai mis 3 ans avant de ressortir voir mes amis. Puis finalement, j'ai voulu le recontacter car il me manquait trop. Le fait est qu'avec le traitement, tu peux quasi dire au revoir à une vie sociale normale (cela dit même sans le traitement c'est même combat, à cause de la peur de \"l'étranger\"). Ta libido va se prendre une claque et tu vas t'inquiéter pour lui tous les jours. Je ne veux pas te faire peur mais te faire comprendre que tu te mets en danger. Et crois-moi, je persiste à me dire que Yann était l'homme de ma vie.
julie- 3 avril 2013 à 17:19
exact; tres bien decri t geraldine.
Utile
+3
plus moins
Désolé d'être aussi abrupt : ma bipolaire est destructrice. Pour elle, autant que pour moi. Elle vient de me quitter à nouveau pour la troisième fois en 9 ans, après 31 de mariage, deux filles très équilibrées et une belle vie bien construite. Elle est dépressive depuis 10 ans, en thérapie, sous médocs. Depuis un mois qu'elle est repartie en me disant qu'elle ne m'aime plus (chaque fois la même raison), je me suis rendu compte que je ne lui ai jamais servi que de père, d'infirmier, de thérapeute, de garde du corps quand elle dépasse les limite.... Ces malades ont en eux une capacité de destruction dangereuse ; Je l'aime encore, mais je DOIS couper tout contact avec elle. Il en va de ma survie. Pas de vraies raisons à son départ, si ce n'est qu'elle a dit à un de mes amis : \"la maison, le confort, la famille, je m'en fous ! D'ailleurs, je me fous de tout\". Capable aussi de me dire que les SDF sont moins malheureux qu'elle...
Paul-Henrie- 12 nov. 2014 à 19:46
Et c'est le cas =P
Utile
+3
plus moins
bonjour mon ex petit ami est bipolaire cela faisait 2ans que nous étions ensemble. En 2 ans il a du me quitter au moins 10 fois a chaque fois il revenait désolé de m avoir fait subir ses colères. J avais l impression d être avec 2 personnes différentes le premier était l homme idéal gentil prévenant sécurisant ,le second était limite méchant dans ses paroles il me reprochait tout me reprochait les cadeaux qu il m avait offert ma façon de vivre qui pourtant lui convenait quand il était bien enfin bref tout le contraire du premier ; la conclusion est que je me suis retirée de cette relation destructrice mais je souffre beaucoup car je l aime et que l homme bon qui est en lui me manque énormément serait ce le piège??
deloude- 21 mars 2013 à 17:03
bonjour, mon ami vient de me quitter pour la 3eme fois. cela faisait plus d'un an que nous étions ensemble. Nous avons prit un appartement que nous avons rendu au bout de 4 mois car il voulait retourné chez son pere. Puis 3 mois après, rupture a nouveau. Cette fois, il ne me donne plus signe de vie, alors qu'il m'a toujours dit que je l'avais aidé face a la maladie... Il m'a quitté en me disant qu'il ne m'aimait pas et que je ne lui plaisait pas physiquement. Aujourd'hui je suis désemparé. Il me manque terriblement même si je commençais a me rendre compte de ces défauts. Tout tournait autour de lui, très peu la pour moi, parfois agressif verbalement.
Je me rend compte que de vivre avec une personne bipolaire est très difficile malgré tout l'amour que je lui donnais (peut etre trop). J'étais prévenante, je l'aidais dans tout. Et je pense aussi qu'il en jouait certaine fois. Lorsqu'il voulait pas me parler de quelques choses il me disait "tu m'as énervé en 3 secondes alors que j'allais bien". Tout était toujours de ma faute. C'est dommage car sétait une personne génial. Mais, c'est malheureux a dire mais il faut éviter de tomber amoureux d'un bipolaire. Après tous les témoignages on se rend compte que personne n'arrive a rester ensemble et que c'est toujours l'autre personne qui trinque!!!
aclaude- 28 mars 2013 à 10:57
bonjour voila ayant appris ce qu'est la bipolarité ,je soupconne mon ami que je connais que depuis 3 mois d 'etre bipolaire . la description de tous les commentaires est la meme que pour ce que je vois. il vient de me quitter hier soir apres une discution au resto parce que je donnais mon avis sur des paroles insensées qu il tenait en parlant tres vite c'est souvent le cas quand il commence à délirer. je voudrais egalement confirmer que le fait de boire de l'alcool chez eux amène une "crise". moi au début ,je laissais couler mais je me suis rendue compte que mon identité en prenait un sale coup.en 3 mois entre je t'aime et veux vivre avec toi , il y a eu je te quitte et des regrets ... aujourd'hui , en l 'aimant , je préfererais qu il ne me recontacte pas . c'est dur à dire , mais vivre dans une instabilité permanente avec la peur , je crois que ce n'est pas sain du tout .merci de m'avoir lue
martine- 9 avril 2013 à 01:37
bonjour
j ai vécu 19 ans avec un bipolaire ,je n ai pas compris tout de suite il me mentait sans cesse faisait des dépenses et des achats d immeubles souvent à credit avec mon consentement il m a quitté après m avoir faire croire que j étais responsable de tout , il n a jamais voulu divorcé , il a refait sa vie avec une fille de 15 ans plus jeune qu il a quitté et qu il trompait souvent avec moi car je l aime , il me dénigre et m ignore à nouveau cela est très dur je n en peu plus je n ai plus de nouvelles depuis plusieurs jours ; en lisant les commentaires je vois que c est toujours l autre qui trinque et qui risque à son tour de tomber malade ou en dépression .
michel loup- 12 août 2013 à 03:47
je vie la meme choses ma blonde ma laissé tombé elle est bipolaire.je trouve ca tres dur car elle etait ma raison de vivre.elle a 2 personnalité mais se coups la ca vraiment mal finis.car elle etait tres agresive dans ses parole et ses geste.jai prit soin d elle pendant 2 ans.quand je lé connue elle avais rien.j lui est acheter un ordie.systeme de son tv a par tout se qu il lui manquais dans cuisine.elle me dit vien mangé chez moi quand y en na pour un y en na pour deux .elle me propose de commendé du resto la veille .j lui dit non garde ton argent.le landemain quand je suit arrivé chez elle .elle me dit .fait 2 ans jte fait vivre va t en .té un abuseur de femme .ouf j ai telement resté surprit que jai juste reagie jai ramaser mes choses et j suit partie .le 23 decembre elle avais rien a mangé comme ses arrivé souvent j lui est fait un cadeaux de 130.00 dollard en plus j lui est fait un souper de reveillon elle ma encore jeter a la porte.jme suit vraiment beaucoups investie dans cette relation .jai meme fait une tentative de suicide et une belle crises d epilepsie chez elle dans cette periode la.ca fait la 4ime fois que j me fait faire ca la elle est encore retourné sur des site de rencontre.ca fait 1 mois de ca .elle ne ma pas rapeler et jai mi fin a cette relation de fou de se faire vivre un paquet de sentiment malsain .ses dur mais j essait de me changer les idée .elle ne ma meme pas remie les choses a mangé que j avais apporter chez elle .donc ses moi qui ses ramaser avec un frigo vide .et elle le savais donc sens coeur.profiteuse.ect ect maintenent j essait de penser a moin et maudit ses fou mais je l aime encore .mais ma raison me dit touche pas a ca ds 3 mois ca va etre encore la meme choses.elle ses son ex qui la fait vivre pension.moi j lé meublé et fournie en cig et nouriture.et ses sa fille qui lui donne du linge.pi ses moi qui est suposer pas etre correct ses pas un cadeau.mais la je doit me protegé jai pas le choix sinon j vais encore me faire demolire et j vais me rebatire du mieux que je peut excuser les faute ses ecrit avec coeur merci de m avoir lu si ca peut aider temp mieux
Ideza 1Messages postés samedi 1 mars 2014Date d'inscription 1 mars 2014 Dernière intervention - 1 mars 2014 à 23:58
je vis présentement la même chose que toi et comme c'est triste, il vient de me quitter. Je veux et je ne veux pas qu'il revienne, il me fait trop de peine à chaque fois.. merci de me lire
Marie Josée
Utile
+3
plus moins
Bonjour je suis moi-même en couple avec un bipolaire depuis 1 ans et demi, en 1 ans et demi il est parti 4 fois , il revenait toujours en me disant qu'il m'aimait et ne repartirait plus , quand il partait il appeler ma famille pour ne dénigrer pour ''se justifier'' du pourquoi il me quittait, et quand il revenait il m'aimait soi-disant beaucoup. Quand j'ai commencer a être avec lui et qu'Il m'as avouer sa maladie je trouvais ça difficile et triste a la fois pour lui mais j'ai tout de meme accepter de continuer avec , de lui donner sa chance sans pour autant rien juger ... Mais en lui donnant sa chance j'ai mis ma vie en DANGER (il devenait parfois très violent avec moi , s'en prenait physiquement plus capable de se contrôler) INTIMIDATION (me faire traiter de noms, rabaisser, manipuler) HUMILIATION ( aller dire mes choses personnel a mes parents ) et rien de STABLE non plu, j'ai vécu du stress , je ne recommande a personne une vie de couple avec un bipolaire par expérience personnelle et ici je vous parle d'un bipolaire médicamenté LOL j'ose pas croire ceux qui ne prenne pas de médicament , PENSEZ A VOUS AVANT TOUT IL Y A DES MILLIARD DE PERSONNE DANS LA TERRE ... NE PENSEZ MEME PAS A FAIRE UNE FAMILLE AVEC UNE PERSONNE COMME CA C'EST PEINE PERDU... ET VOUS ALEZ LE REGRETTEZ , VOUS POUVEZ ALLER LIRE D'AUTRE TÉMOIGNAGE SUR D'AUTRE SITE ... Mais je te conseille de si tu veux laisse lui sa chance mais du moment qu'il te rabaisse , est violent avec toi, ETC , PART AU PLUS VITE
Ledifrem- 10 mai 2013 à 20:20
Dans ce cas de figure ,tu n'etais pas seule à souffrir....personne ,ne peut imaginer ce que le bipo enduré et se sens impuissant...
muslimabipolaire- 15 juin 2013 à 12:19
Maria ta vie c'est ta vie! donc nous bipolaire et les schyzo on est bon pour la peine de mort? nous ne méritons pas d'exister? beaucoup de choses sont dans ce monde grace au bipolaires!! tu n'as aucune idée de ce qu'est la maladie, tu te concentres sur ta petite personne! instruis toi car tu es d'une ignorance qui ne devrais meme pas être permise ! http://muslimabipolaire.canalblog.com/
muslimabipolaire- 15 juin 2013 à 12:20
ps : je rajoute que chacun à sa propre personnalité et comme le font beaucoup de personnes comme toi , vous mettez tout sur la maladie! tu cites le comportement de ton ex et non les symptomes de la maladie! nuance!
bipol'air- 16 juin 2013 à 05:14
Effectivement quelle honte de lire de pareilles choses.... moi meme bipolaire, je peux vous dire que nous avons une maladie commune mais sommes avant tt des personnes bien differentes, avec un vécu qui nous est propre et une façon de gérer ou pas cette souffrance également. Rien qu en lisant votre post empli de haine et sans reflexion , maturité ni recul, demandez vous si le pb ne vient pas de vs tt simplement....
Utile
+3
plus moins
Bonsoir à tous !

Mon histoire est longue (car j'essaye de donner un maximum de détails) mais j'espère que vous la lirez entièrement !

Je suis amoureuse d'un homme bipolaire depuis 1 an. Lorsque je l'ai rencontré il avait déjà fait une crise maniaque une année avant que l'on se rencontre, cette première crise à été suivi d'un internement dans un hôpital psychiatrique.

Quand il m'a appris qu'il avait était interné en HP pour une crise de bouffées délirantes je ne l'ai tout d'abord pas cru, il paraissait si bien, si "normal" (mais qu'est-ce que la normalité après tout ?).. A ce moment, lui-même ne savait pas de quoi il souffrait car les médecins lui disaient que cette crise avait surement été causée par sa prise de cannabis et qu'elle pouvait être la seule et l'unique qu'il ferait.

Comme je l'aime je ne me suis pas inquiétée ! Mais en début d'année il a refait une crise maniaque assez violente mais cette fois avec moi.. Il n'écoutait que moi, il me voyait comme la seule personne capable de la comprendre, il était incontrôlable.. Il ne dormait plus, il disait n'importe quoi, il parlait beaucoup de religion (oui il est très croyant), mais j'étais Là, du début à la fin ! Même si il n'a jamais levé la main sur moi et que je sais aujourd'hui qu'il ne m'aurait fait aucun mal, j'ai eu peur pour ma vie, et pour la sienne aussi à de nombreuses reprises... J'ai moi-même dû appeler les pompiers pour le faire interner.

Il a été interné de nouveau, j'ai eu l'interdiction de le voir pendant 2 semaines, 2 semaines de torture sans aucune nouvelles de lui.. Son internement à duré 1 mois et demi, je suis allée le voir autant que j'ai pu, c'était si dure de le voir là-bas, enfermé, épié par les médecins, sous médicaments.. Lui qui est si fort, si beau et tellement intelligent !!

A sa sortie nous sommes restés ensemble, il allait tellement mieux.. Mais mon entourage avait peur pour moi, beaucoup me disait que j'étais inconsciente.. Les peurs de mon entourage ont finit par m'angoisser alors j'ai préféré mettre fin à notre relation sur un coup de tête de ma part (après un de ses petits changements de comportement insignifiant comme il le fait parfois).. Il m'a supplié pour qu'on se remette ensemble mais j'avais besoin de temps ! La petite graine que j'ai plantée inconsciemment dans son esprit en prenant cette décision est vite devenu un arbre gigantesque pour lui.. Il ne veut plus de moi et s'est mis en tête de passer quelque temps en communauté religieuse, il ressens un appel vers la religion depuis plusieurs années. D'après moi il pense ne jamais pouvoir rendre une personne heureuse à cause de sa maladie même si il refuse de l'admettre quand je lui en parle.

Aujourd'hui encore, malgré mon immense peine de le voir partir, je l'Aime "mon" bipolaire ! Il porte tellement d'amour dans ses yeux quand il me regarde et si je le pouvais j'aimerais passer ma vie à ses cotés, mais cela voudrait-il dire que je suis "folle" ? - Non je ne pense pas ! Appart follement amoureuse de l'homme le plus Merveilleux du monde je ne plaide aucune folie ! J'accepte son choix si il permet son bonheur, voilà la force de mon amour pour lui...

J'espère que mon histoire vous intéressera et qu'elle aidera d'autre personnes qui pourraient vivre sensiblement la même chose.
jijibi 3Messages postés samedi 26 septembre 2015Date d'inscription 26 septembre 2015 Dernière intervention - 26 sept. 2015 à 01:49
Allo
Est ce que tu l'a revu depuis?
Moi aussi mon ex m'a laisse...il disait que c'etais un monstre et qu'il n'avait que de la souffrance a m'offrir. Et pourtant j'etais heureuse avec cette homme. Il me m'anque.
Utile
+2
plus moins
Lorsque nous commencions à nous fréquenter il m'a parlé de son trouble et je me suis renseignée, amis je pensais vu qu'il était bien avec moi que ces comportements \"bizarre\" (il passait du calme au très speed n'avait rien à voir avec la bipolarité. Mais récemment son comportement ne sait pas amélioré si bien que nous nous sommes séparés (à sa demande) et nous sommes restés proche. Est ce qu'il a besoin de se prouver qu'il est fort pour se stabiliser et aller mieux?
Utile
+2
plus moins
Je ne fais plus attention à moi car il prend trop de place. Il s'accapare mes propres amis et me fais passer pour une méchante. Il m'insulte et est odieux. Je laisse tomber même si je l'aime.
Utile
+2
plus moins
J'ai vécu 9 ans avec un bipolaire... J'ai traversé des hauts et des bas, avec une relation très fusionnelle. Tout ce que je tire de cette expérience, c'est d'avoir été affectée par les phases dépressives de mon ami et surtout par les phases \"d'euphorie\" comme je les appelle. Je l'ai quitté alors que je l'aimais encore...
djier- 8 juin 2015 à 23:51
Bonjour Sylvie j'ai actuellement le même probleme que vous après 24 ans de vis commune te 15 ans de mariage le 29 avril 2015 ma femme â rencontrer un autre homme et elle m'a commenté ses ébats sexuelles avec cette homme c'est dure à encaisser,donc là elle est partit chez sa mère et demande le divorce donc moi j'ai îi été obliger d'en prendre un aussi et là je viens de lancer l'affaire . C'est dommage car j'aime ma femme mais là ça été très loin elle me dit qu'elle n'est plus avec mais qu'elle en a trouvé d'autres hommes donc elle est en train de se salire et moi cela me fait du mal !donc je pense que si je veux être heureux un jours faur que je la quitte car je vais avoir 49 ans ce mois ci! Et j'ai peut être droit au bonheur aussi!
Utile
+2
plus moins
Je suis moi-même bipolaire, devenue cyclothymique (forme atténué). Ce sont souvent des artistes avec une vie intérieure très riche et qui peuvent vous faire partager leur univers palpitant dans un moment de générosité (Victor Hugo, Winston Churchill, Fabrice Lucchini pour ne citer qu'eux) On vit intensément, tout vient des tripes et les phases peuvent être en dents de scie ou de légères vagues avec un bon suivi, des thymorégulateurs adaptés et une compliance avec le thérapeute. Je vis avec un homme patient, qui a l'intelligence de laisser passer l'orage ou la tristesse pour mieux me retrouver. On ne s'ennuie jamais avec un bipolaire. Bon courage
acceptelaideetbattoi- 16 févr. 2015 à 02:28
merci pour vos temoignages, ce qui est important c 'est de rencontrer une personne compétentge pour vous faire part du diagnostic, et de prendre correctement le traitement et d avoirr confiance en la personne qu'on aime.
au plaisir 4 ans que le diagnostic est tombé. pas facile et c est. vrai que c est une lutte de tout les jours en phase depressive et attention à la maniac sur laquelle on peut etre insupportable pour les autres....
Utile
+2
plus moins
Bonsoir, mon histoire est semblable a toutes les personnes qui parlent sur ce forum. ça fait 5 ans et demi que je suis avec un homme atteint de cette maladie mais, ça fait 1 semaine tout juste qu'il est hospitalisé. Lors de ces 5ans et demi j'ai passé mon temps à gérer ses crises sans vraiment mettre de mots concrets sur ce qui lui arrivé je voyais pourtant qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas son humeur était trés souvent changeante. Il m'a trompé de nombreuse fois, a été violent physiquement et verbalement mais, malgré tout je lui pardonnai car, je sentais une souffrance en lui que je n'avais jamais vu chez quelqu'un il a eu des problèmes avec la justice avec les banques, une conduite excessive en permanence mettant en danger sa vie. Il s'est fait hospitaliser par amour pour moi car, je ne vivais plus mais je survivais et subissais ses crises de plus en plus violentes de plus en plus mégalomane et insensé. Mais je commence à penser qu'une vie avec un conjoint bipolaire est impossible j'ai 24 ans dans peu de temps et je suis vide triste et dépasser par beaucoup de choses ma joie de vivre mon énergie est prise pour l'homme que j'aime plus que ma propre vie. Je me pose plein de questions mais, je n'ai pas de réponses. Je ne peux pas lui en poser sinon il devient irritable ce que je comprends quand on est enfermer dans un centre mais, il est certain qu'on laisse sur le côté les proches de cette maladie vicieuse destructrice et malveillante les personnes atteintes de cette maladie souffre constamment mais, les dommages collatéraux son nombreux et très douloureux
doudou- 2 janv. 2015 à 09:55
bonjour
jai vecu plus de 6 ans avec une fille souffrant de bipolarite
de mon experience je sais que nos conjoint souffre autant plus que nous ....differement certainement,mais personne en sort intacte.
,je suis passe par tous les phases up ou down .
ca engage que moi,malgre tous lamour du monde croyez moi
ca sera une relation VOUS ALLEZ I PERDRE VOTRE SANTE phisique et spychique vraiment.
c dure quand on aime profodement une personne"bipo"
si vous continuez vous allez dans le mur quoique vous fassiez.
on ne vit pas comme ca c trop dure
un jour une joie extreme
et le lendemain on est au fond du trou et a la longue ca vous enleve tous votre joie de vivre,votre gaiete,votre amour,vous avez plus de dignite ou fierte dans certains cas
courage atous et a toutes
et a vous aussi nos conjoint(es) bipo,
bipolaire-incomprise- 7 janv. 2015 à 19:08
bonjour, je suis bipolaire depuis ma jeunesse mais je ne le sais que depuis 2 ans. Je prend 6 sorte de médicaments par jours et je ne suis toujours pas stabiliser. Je lis la réponse et les ''conseilles'' ici et ca me décourage. Je crois que plusieurs bipolaires pourront dire la même chose mais c'est à cause de ce genre de commentaires ou de gestes de rejets que dans nos passes dépressives ont se replient sur nous même. Dans mon cas, depuis mon enfance les gens auxquels je m'attachais m'ont rejeter parce qu'ils ne me comprenaient pas, ne voulaient pas me comprendre ou me trouvais trop lourd a supporter. Avec le temps j'ai développer un ''mécanisme'' de défense qui est de repousser l'autre au premier signe de ''rejet'' avant de me faire rejeter et souffrir. Ont se voient comme des monstres qui ne méritent aucune affection et ont se dit que personne ne peut nous aimer ou nous supporter. Alors ont se replie.Sachez que notre douleur est différente de la votre voir même beaucoup plus forte. Nous avons pas demander à être comme cela, nous sommes né ainsi et devons vivre avec jusqu'à la fin. C'est difficile d'avoir des pensées suicidaire régulièrement. Pourtant la plupart des bipolaires sont facile a comprendre si on écoute et désir réellement comprendre. Ils vous suffit de nous parler, poser des questions sur ce que l'ont ressent dans nos moment difficiles. Nous avons tous une façons de nous parler qui atténue les réactions et c'est en nous parlant que vous la trouverez. Si vous aimez vraiment une personne bipolaire, la première chose a faire est de nous comprendre par l'écoute. prenez des journées ici et la pour vous et libérer le stress mais n'abandonnez surtout pas si vous aimez sincèrement un bipolaire.
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

Pour avoir vécu un peu moins d'1 an avec une ex qui était à tendance "bipolaire", je tiens à dire qu'en effet c'est une situation très difficile au quotidien pour un couple... J'ai d'ailleurs du prendre à l'époque, une décision à contre coeur (malgré mes sentiments pour elle) en mettant fin à notre histoire pour préserver ma propre santé mental... Je sais que mon ex m'en a beaucoup voulu de cette décision... Et j'ai accepté pour ma part de vivre avec la responsabilité de ce choix.

Bref ce que je veux dire par là, c'est que c'est trop facile d'accuser les 2 parties en portant la faute l'un envers l'autre... Une relation c'est 50/50 et chacun à son lot de casseroles du passé et ses potentiels d'améliorations...

Je sais que face à ce que j'ai qualifié d'échec relationnel, je me suis beaucoup remis en question en m'ouvrant à des domaines auquel je n'aurai jamais pensé... Par exemple maîtriser l'art de la communication et de l'écoute... Je me suis formé aussi en tant que thérapeute pour mieux comprendre les mécanismes de notre inconscient...

Maintenant en tant que conjoint d'un bipolaire, je tiens à préciser qu'on a le droit de ne pas subir, ni d'être le récipient de la "violence verbale" de notre conjoint... On a le droit aussi de sortir du jeu du "thérapeute forcé" et d'avoir un minimum de respect à notre propre égard sans se sentir "coupable" de ne pas répondre à l'ensemble des attentes de notre bipolaire adoré...

Inversement en tant que bipolaire, vous avez le droit d'avoir vos états d'âmes et de demander à être écouté et soutenu, mais soutenir ne veut pas dire "faire à votre place", ni tout le temps dire "oui", vous pouvez vous attendre à un "non".

Quand je dis qu'une relation c'est 50/50, je précise qu'il est important que chacun fasse un effort de coopération et de bonne volonté dans le couple... En tant que bipolaire on peut demander à son conjoint, une certaine patience, tolérance, présence pour écouter, mais elle se doit d'être équitable, dans le sens ou elle doit impliquer un engagement équilibré et réciproque. Si on me demande d'être tolérant et patient, je l'accepte dans la mesure ou je ressent une certaine bonne volonté chez mon conjoint de traiter durablement ces "hauts et bas".

L'Amour façon "Je donne, je donne" n'aide personne... Si vous donnez de l'argent tous les jours à un SDF, vous allez non seulement vider votre porte-monnaie (en vous donnant l'illusion d'un acte charitable) mais vous allez surtout entretenir sa situation de SDF... par contre si vous lui donner le soutien pour qu'il se trouve un boulot et une capacité à s'entretenir pour lui même, alors vous l'aider véritablement à se prendre en main et l'a vous fait un acte noble durable.

Le meilleur moyen d'être un soutien pour un bipolaire, c'est donc d'allier la fermeté de limites claires, avec la douceur du soutien au quotidien.

Concernant les thérapies pour "bipolaire", il existe des alternatives très puissante mais elles sont mal connotés par bon nombres de personnes qui ne savent pas de quoi parle le sujet... Si ça intéresse des personnes, contactez moi par MP, je pourrai vous filer quelques contacts.

Becs à tous et bon courage !
vivie-59 1Messages postés dimanche 1 février 2015Date d'inscription 1 février 2015 Dernière intervention - 1 févr. 2015 à 22:31
bonsoir

je suis nouvelle ici, je viens de lire votre message, quels sont les autres alternatives pour les bipolaires a part les thérapies?
cordialement
Utile
+1
plus moins
Bonjour, J ai vécu avec mon compagnon pendant trois ans , il est bipolaire !!!!
On c reconstruit lui à deux filles et moi une fille également , mais notre vie couple à sombrer .
On c quitter 9 fois , nous sommes amoureux mais sa maladie lui gagne l
Il est très mystérieux et difficile à comprendre une fois très active ou il veux bouger avec moi et
l ' autre fois très casanier ou il dort toute la journée .
Moi de nature active , spontanée et souriante je me détruit à rester avec lui et chaque fois j ' y suis retourner.
Aujourd ' hui en allant voir sur internet et m ' intérresser sur ce problème je me rend compte que c est impossible soigner cette maladie et d être en couple .
Moralement j ' en souffre de pas savoir l ' aider , mais depuis lors j ' ai décider de me sauver pour ne pas sombrer .
Je pense aussi à ma fille car elle aussi elle ne pas vivre ce genre de problème.
Un conseil , PARTEZ AVANT QU IL VOUS POURRISSE LA VIE !!!!!!!!!!!!!!
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Après une expérience avec un Bipolaire de 45 ans, je vous dis : FUYEZ.
Je l'aimais mais j'ai rien pu faire. J'y ai laissé beaucoup d'energie. Pour me dire à la fin que cet homme a qui j'ai donné une part de ma vie ne pouvait pas m'aimer et ne sais pas aimer. Pour moi le BP est tellement affecté par cette maladie (besoin immense d'affection, peur de tout, manque de courage) que ça fait de lui un être égoiste. Vous ne serait plus rien à la fin et il vous tireras vers le bas avec lui. Aujourd'hui je me sens libre et pleine de vie et de projets. Le PB est un grand charmeur, il promets mais il ne fait rien. Alors ne passez pas votre temps à attendre un miracle, passez votre chemin, surtout si vous avez des enfants.
C'est le ressenti de mon expérience.
Utile
+1
plus moins
bonjour, il est tres difficile de vivre avec un bipolaire, les sauts d humeur sont déconcertant pour l entourage, ex au réveil il te supporte pas, l apres midi il te couvre de bonheur, le soir il te fait la tête, et c chaque jour ainsi en fonction des période.

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !