Peur des maladies

- - Dernière réponse :  catherine - 5 sept. 2009 à 13:21
Y-a-t-il des gens comme moi qui ont peur de toutes les maladies et qui ont les symptomes ? si oui voulez vous en discuter avec moi ? J'attends vos réponses, merci.
Afficher la suite 

11 réponses

0
Merci
Je suis hypocondriaque depuis plusieurs années. Un simple mal de tête me fait penser à une tumeur ou une rupture d'anevrisme. Mon entourage se moque de moi. C'est un cercle vicieux car d'un simple bobo, on diagnostique une grave maladie. J'essaie de rester zen sans stresser, je fais du sport, cela m'aide à me detendre. Bon courage.
Commenter la réponse de helene
0
Merci
Moi aussi mon entourage se moque de moi. Même mon médecin qui me dit \"Alors l'infarctus comment il va?\". Mais j'ai toujours ces douleurs qui me font peur! Impossible de me raisonner même si je fais les examens. Merci de me répondre c'est très gentil.
Commenter la réponse de catherine
0
Merci
Pas cool le médecin. Il faut vraiment se tourner vers quelqu'un qui nous comprenne. Pour ce qui est des douleurs, je pense qu'elles sont dues aux symptômes qu'on leur attribuent. Plus on pense à une maladie grave, plus la douleur et l'angoisse sont vives.
Commenter la réponse de helene
0
Merci
J'essaie de me dire la même chose que toi mais je n'y arrive pas. C'est vraiment dur d'être comprise et pourtant la souffrance psychologique est très pénible. Merci de m'avoir répondue.
Commenter la réponse de catherine
0
Merci
Moi aussi je suis hypocondriaque. Je crois être le plus grand peureux des maladies sur terre. Il suffit que j'ai mal quelque part, je pense tout de suite à un cancer et si cette douleur est dans mon thorax, alors c'est à l'infarctus que je pense. Et tout cela, même si je suis très fort de corpulence et ancien body-builde. D'ailleurs, j'ai ce problème depuis longtemps, je crois depuis toujours. J'ai remarqué que ce sont les dames qui soulèvent ce problème. Je vous assure que les hommes en souffrent aussi ,mais par hypocrisie, ils n'en parlent pas. Votre ami à tous et à toutes, Djamel.
Commenter la réponse de DJAMEL
0
Merci
C'est vrai que les hommes n'en parlent pas ! Il faut essayer de vivre avec mais parfois c est tres dur !Courage à toi.
Commenter la réponse de catherine
0
Merci
Moi aussi j'ai tendance à être comme vous. J'ai toujours peur d'avoir quelque chose. En plus je souffre d'impatience des jambes, c'est super chiant! J'essaie de déstresser mais c'est dur! Amicalement.
Commenter la réponse de MariePierre
0
Merci
Je crois que ce symptôme n'est pas si négatif que cela, pensez à ceux qui même très malades ne vont pas consulter. Ils se mettent aussi en danger. Toutefois quand nous somme envahis par des peurs cela nous rend incapables. Je conseille toujours de positiver cette peur, d'en faire une alliée et peut-être que doucement vous pourrez sortir de cette souffrance. Vous pouvez-vous faire aider par des psys en choisissant celle ou celui qui vous convient. Bon courage à tous. Christian
Commenter la réponse de christian
0
Merci
Tous ces messages me font voir que je ne suis pas la seule, je vous en remercie.
Commenter la réponse de catherine
0
Merci
Catherine, vous avez raison il n'y a rien de pire que de se sentir isolé dans ce monde où tout va dans un sens \"mécanique\". La compréhension n'est pas ce qui est mis en avant dans nos relations. Toutefois, même si la terre entière nous comprenait cela ne règlerait pas notre difficulté à vivre.Un travail sur soi, est la partie complémentaire qui peut vous aider à prendre différemment, et donc conserver la partie positive qui fait que vous êtes attentive à votre santé en vous permettant de ne pas être envahie par la peur. En difficulté ou non, nous avons tous à développer les côtés de nos personnalités qui sont peu développés et freiner ceux qui le sont trop. Bon courage à tous ceux qui souffrent et aux autres. Christian
Commenter la réponse de christian
0
Merci
Ce n est vraiment pas facile de faire un travail sur soi-même. Aidée, je n'y parviens pas. J'espère que vous vous en sortez mieux que moi. Amicalement.
Commenter la réponse de catherine