Que faire contre le syndrome des jambes sans repos ?

pascale - 2 juil. 2009 à 17:24 - Dernière réponse :  marilyn
- 7 juin 2015 à 03:15
La neurologue pense que je souffre du syndrome des jambes sans repos, mais le problème c'est qu'aucun traitement ne me soulage. Et en plus , l'IRM a révélé trois hypersignaux frontaux qui veulent dire que des choses ne fonctionnent pas normalement dans mon corps, mais quoi?
Afficher la suite 

Votre réponse

9 réponses

Meilleure réponse
25
Merci
Moi, je prends 3 granules de zincum métallicum en 9CH, à chaque fois que le trouble se produit.

Merci Christiane 25

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 235 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Christiane
Marie-Hélène - 17 juil. 2009 à 15:12
2
Merci
Dur ce syndrome. Un remède de grand mère, on ne sait pas comment il agit, mais j'ai éprouvé un réel soulagement. Mettre un savon de marseille (un vrai) sous le drap au niveau des pieds !!! Marie-Hélène
Commenter la réponse de Marie-Hélène
2
Merci
Je vous livre un article que j'ai lu il y a quelque temps, je ne sais pas ce qu'il vaut mais quand on souffre on essaie tout ce qui peut exister. Il s'agit d'un compte-rendu d'un résultat d'une étude sur 58 patients après 12 semaines de traitement. Il a été observé une rémission symptomatique chez 63,3% des patients contre 28,6 dans le groupe placebo, une amélioration de 66 % de mouvements des jambe, une aggravation de 29 % dans le groupe placebo - une tolérance satisfaisante. Alors il s'agit de la \"prégabaline\" modulateur des récepteurs alpha-2delta, déjà utilisé dans le traitement de l'épilepsie, des douleurs neurogènes, de la fibromyalgie et de l'anxiété généralisée. Je vous livre l'article comme je l'ai , je ne sais pas ce que ça vaut, mais ce serait dommage d'avoir cet article et de ne pas en faire profiter les autres. Bon courage.
Commenter la réponse de Andrée
0
Merci
Bonjour Moi aussi, je suis atteinte du syndrome des jambes sans repos depuis 3 ans, j'ai fais faire plusieurs examens et le traitement appaise les douleurs malgré qu'avec la chaleur en plus, j'ai les jambes qui me font mal jour et nuit. C'est une maladie qui est vient des nerfs , mais lorsque je suis allongée mes jambes viennent se cogner à ma tête. Vous allez pas le croire mais c'est véritique que prenez-vous comme traitement ? Moi , c'est de l' adartrel. Bon courage et à bientôt.
Bonjour,
Je souffrais aussi du syndrome des jambes sans repos, ainsi que de nombreuses
Apnées du sommeil. J'ai été faire les tests et l'on m'a conseillé de dormir avec un appareil qui est une cpap.je l'utilise depuis deux ans et depuis je n'ai plus ni apnées nous syndromes des jambes sans repos
J'ai été confirmée comme souffrant du syndrome de la jambe sans repos après une mise en observation en milieux hospitalier en 2011. En fait, je souffrais des jambes dès que je me couchais et même avant et cela, depuis l'âge de 8 ans. Lorsque je disais à ma Maman : "Maman, j'ai mal aux jambes" elle me répondait invariablement que c'était parce que je grandissais. Née en 1951, inutile de vous dire qu'en 2011 j'avais fini de grandir. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de me retrouver en bas de mon lit et dans l'impossibilité de me relever. Mes jambes refusaient de m'obéir. J'étais alors obligée d'attraper une couette pour me glisser dessus tant bien que mal, des oreillers, et une autre couette pour me couvrir et attendre que mes jambes veuillent enfin me répondre.

Plus récemment encore, après avoir pris un bain, je me suis retrouvée coincée dans la baignoire car de nouveau, mes jambes refusaient de m'obéir.

Ayant été opérée d'un cancer des seins, je ne peux, en principe, pas faire d'efforts
avec les bras. Je n'ai pu cependant compter sur eux pour me hisser sur le bord de la baignoire et de nouveau attendre que mes jambes veuilles bien me supporter pour sortir de la baignoire. Vivant seule, depuis, j'ai donné une clé de chez moi à ma belle-soeur et, à chaque fois que je prends un bain, j'enlève ma clé de la porte d'entrée et je vais à la salle de bain avec mon GSM. Je prends régulièrement 4 sifrol par jour depuis mon hospitalisation. Suite à une chute avec fracture, le neurologue y a ajouter du rivotril en gouttes et en comprimés. Malgré cela, il m'était souvent impossible de m'endormir avant 4 à 5 heures du matin. La seule chose qui me soulageait un peu était la marche. Mais toutes les thérapies que j'ai subie depuis ma mastectomie ont fragilisé mon squelette et je suis en plus percluse d'arthrose jusque dans les os du bassin.

Il y a 2 semaines, mon oncologue qui avait fait des recherches sur une thérapie possible par l'homéopathie m'a prescrit du ZINCUM METALLICUM et, je touche du bois, depuis que j'en prends (en plus de mes précédents médicaments) il ne m'est plus arrivé de ne plus pouvoir m'endormir à cause de la souffrance. Je dois prendre ce médicament au moment de dormir. Bien sur, la souffrance est là avant que je ne prenne ce médicament mais dès que je les ai pris, le sommeil arrive sans problème.
Commenter la réponse de christiane
0
Merci
Bonjour, Avez vous pensé à une éventuelle allergie au lactose ? ou au gluten ? Beaucoup de problèmes viennent de notre alimentation bon courage
Commenter la réponse de elisabeth
0
Merci
J'ai commencé par avoir le syndrome des jambes sans repos. Mon IRM présente aussi les mêmes signaux. Les médecins m'ont affirmé que je présentais un syndrome parkinsonien donc je suis sous Parlodel et parkinane depuis quelques mois. Ca a l'air d'aller un peu mieux.
Commenter la réponse de leila
Françoise - 27 août 2009 à 11:56
0
Merci
Je confirme ce que dit Marie-Hélène à propos du savon de Marseille sous le drap. Ca ne coûte pas cher, c'est sans danger et c'est efficace.
Commenter la réponse de Françoise