Prévention des gencives : manque de formation des dentistes

- - Dernière réponse :  monique - 8 avril 2008 à 10:44
Il est vrai que pour avoir de belles dents, il faut soigner ces gencives! Mais encore faudrait-il que les dentistes soient INFORMES et FORMES au problème des gencives car cette spécialité est très peu pratiquée en France. Ma mère a eu de la parondontie, j'ai fait régulièrement des détartrages pour l'éviter, j'ai alerté ma dentiste qui n'a RIEN fait car elle n'a RIEN vu mais qui par contre, m'a proposé de l'orthondontie (grosse erreur quand les gencives sont \"malades\"). Alors un conseil: consultez des dentistes spécialistes des gencives, eux seuls sont capables d'anticiper le problème...
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
Consulter un spécialiste oui, mais à quel prix? Une simple visite destinée à faire le bilan de l'état de vos gencives vous coutera entre 150€ et 200€, dont seulement 50% vous seront remboursés par la sécurité sociale. Ensuite, au minimum, il vous faudra 5 à 6 séances de traitement chez le parodontologue à environ 200€ à 250€ la séance et, là, sans aucun remboursement. A noter qu'on vous proposera peut être de déclarer 2 ou 3 détartrages sur la durée du traitement afin d'alléger la note (le détartrage étant remboursé) mais, au total, il vous en coutera au minimum 1000 à 1300€ si votre cas n'est pas bien grave. Sinon... Alors, si ces soins sont vraiment nécessaires et efficaces pour éviter la chute des dents et les traitements coûteux qui en découlent, pourquoi la sécurité sociale et les grandes mutuelles ne les prennent-ils pas en charge, même partiellement?
Commenter la réponse de Bernard
0
Merci
En france les spécialités dentaires ne peuvent être inscrites sur la plaque ou l'annuaire donc seul le bouche à oreille marche, au mieux la prévention primaire est un détartrage annuel brossage quotidien avec pate non acide (basique), massage manuel des gencives, avoir une nourriture ferme(massage induit) à partir de 30ans demander un bilan parodontal. Tout ça très peu rembousé....
Commenter la réponse de monique