Spa

la môvaise - Modifié par la môvaise le 24/02/2015 à 13:47
Clohfee Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 20 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 26 février 2015 - 26 févr. 2015 à 14:49
Bonjour, j'ai 34 ans et je suis atteinte de spondylarthrite ankylosante depuis 3 ans. J'ai la RQTH par la MDPH et j'ai étais licenciée pour inaptitude médicale à mon poste. Le médecin conseil SECU à refusé l'invalidité 1e catégorie et m'a dit que c'est au jour d'aujourd'hui et qu'il fallait attendre peut être dans 10 ans.
Ils y connaissent rien et savent même pas ce qu'on endure, je peux plus faire mon métier d'aide-soignante, je peux plus travailler les bras levés, accroupis, j'ai du mal à monter les escaliers , à porter du lourd et la marche est parfois difficile, je ne ferais pas 5 km !
J'ai de l'arthrose cervivale, une discopathie L4-S1, le bassin on n'en parle même pas tellement il est douloureux et amincit côté gauche, la colonne aussi, des gonalgies,du coup du sporiasis membres inférieurs qui persistent et ne veux pas partir, les épaules et les membres inférieurs raides et douloureux surtout les doigts et je suis essouflée comme une mamie de 70 ans.
Pour l'instant les traitements ne fonctionnent pas, ils testent des médocs vieux de 20 ans, franchement on avance pas dans le Jura !
Comment faire pour contester et obtenir l'invalidité 1e catégorie ?

2 réponses

imagine7 Messages postés 19371 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 6 octobre 2022 1 553
24 févr. 2015 à 17:18
Bonsoir,

Je vous propose de poser à nouveau votre question, peut-être avec plus de précisions sur vos arrêts-maladie, longue-maladie, etc..Dans la section voisine du Journal des Femmes : Droit-Finances.
Voici le lien direct pour y poser votre question:
http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/invalidite-166
Ainsi, dans ce forum approprié, vous serez mieux dirigée pour vos démarches.
Recevez mon soutien.
Cordialement.
0
Clohfee Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 20 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 26 février 2015
26 févr. 2015 à 14:49
Bonjour,
Votre cas me touche, j'ai bientôt 35 ans, j'ai la spa depuis de nombreuses années, le quotidien rempli de difficultés.... Quand tout devient un effort, même le simple fait de prendre sa douche, je le vie également.
Je travaillais quand à moi dans le milieu associatif, j'y ai plus qu'usé mon état de santé, jusqu'à lever le pied complètement à cause de l'évolution de ma spa.
Obtention de la rqth, carte de priorité, macaron stationnement handicapé et aussi invalidé catégorie 2 tout à fait récemment.
La spa étant une maladie sournoise, parfois les médecins malheureusement sous estiment le calvaire que fait vivre la spa, et ne sont a l'écoute des patients, et un médecin conseil pour mettre un invalidité un patient même en cat1, a vraiment beaucoup de mal, me concernant après 2 ans en arrêt de travail, une déformation prématurée de mon corp ( penchée en avant, complètement voûtée, pas cambrure posssible au bassin à cause de l'ankylose) il n'a pas eu d'autre choix que de m'imposer l'invalidité cat 2.
Embrel, REMICADE et maintenant sous simponi, sans compter les vu profenid, voltatene et doliprane quotidiens....
Si besoin de parler ou de vous confier, n'hésitez pas à m'écrire en message privée ou ici sur le forum.
Bonne chance
0