Bipolaire?

Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 23 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2015
- - Dernière réponse : sahara26
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 23 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2015
- 24 août 2015 à 23:05
Bonsoir;

Je suis toute nouvelle,je viens de m'inscrire dans ce forum .
Je me sens totalement démunie face à un conjoint depuis 10 mois ensemble où je découvre qu'il est "bipolaire" mais il ne le sait pas lui-même.Nous venons de nous quitter "définitivement", bien que nous avons déjà quitté une fois et nous sommes revenus ensemble.Je l'aime encore et je pense que lui aussi.
Nous avons régulièrement des contacts.
AU début de notre relation ce fut trés beau,c'était un de mes premiers homme qui m'a fait battre mon coeur quand j'avais 8 ans.Je l'ai revue presque 30 ans aprés avec ses enfants et le mien dans la même région.On y croyait fortement à cette jolie histoire soldée par une douce enfance où il a essayé plusieurs fois me protéger.Il me donnait des conseils.Je pense que c'est un homme adorable,plein de qualité,mais énormément de sensiblité,trés réactif pour si peu de choses,parfois agressifs dans ses mots.
Au fil du temps,je croyais que c'était juste une petite erreur "humaine".Mais à force ,mon intuition,a dit "il y a quelque chose d"anormal dans son attitude". Il faisait souvent de la projection,il rejetait la faute sur moi.Grâce à ma confiance,je n'ai pas failli,mais il m'a blessé.Pourquoi tant d'agressivité ?Pourquoi tant d'émotions?De colère?A force je ne savais plus quoi lui dire,je pense être une personne chaleureuse ,ouverte,trés à l'écoute des problèmes des autres.
De fil en aiguille ,je me suis liée d'amitié avec ma voisine qui a son petit fils bipolaire, j'ai expliqué mes problèmes.Elle a tout de suite dit,il est "BIPOLAIRE"!,et que toutes les raisons me donnaient à définir qu'il en était vraiment, je refusais de la croire.
Ensuite, j'ai rencontré un ami éducateur qui s'est occupé des ado-bipolaire , j'ai posé les questions,les origines,comment diagnostiquer ,comment ils vivent,je voulais être sûr si c'était bien ça.
J'ai fini par être convaincue que cet homme que je viens de le quitter à 49 ans bientôt est bipolaire(pas trop sévère),mais qu'il ignore.Depuis je n'arrête pas d'y penser,je ne sais pas que faire...Quelle est la solution?
Lui expliquer pour me faire passer une folle?Je sais qu'il ne croira pas,je suis consciente que c'est délicat de "forcer" quelqu'un dont il vit un trés grand "mal être".Il a des fréquentations pas trés recommandable( alcoolique,shit...).Il est trés sportif ,il fume peu des cigarettes,il a arrêté la consommation du shit car il s'est rendu compte que ça lui créait des délires noires(c'est lui-même qui me racontait).
Actuellement nous sommes en rupture amoureuse,nous sommes tristes .Je pense plus que c'est lui qui souffre plus que moi.Je ne sais pas si je dois lui dire,ou ne rien dire et laisser faire la nature faire les choses.Ca me fait trop mal au coeur de laisser dans sa souffrance...Y a t il un espoir?Je peux que faire confiance en la vie,cet homme est si tendre ,pleine de bonnes ressources,mais tellement fragile...Si vous avez un conseil à me proposer,je vous serai reconnaissante de vous lire.
Merci de votre écoute.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
15804
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2019
131
0
Merci
Bonjour sahara26
Vivre avec un bipolaire ne parait pas facile, mais il semblerait a vous lire que votre ami n'est pas, peut être a un stade "avancé" et que s'il se prenez en main, qui sait, cela pour être mieux pour lui et pour vous.
A mon avis, puisque l'amour entre vous 2 est la, vous devrez lui en parler, ne rien faire, c'est voué a l'échec, faire peut être aussi, mais vous aurez essayé.
Comment le prendra-t-il ? Reconnaitra-t-il ? Toujours est-il que s'il y a de l'amour de part et d'autre, un effort doit être consenti par l'un et par l'autre.
Par amour pour lui, vous devrez lui en parler et essayer de le convaincre de se soigner. Par amour pour vous, il se doit d'essayer pour sauver votre couple.
Est-ce que cela se guerit...? Mais au moins cela apportera surement beaucoup pour que une vie a 2 puisse être envisagée et acceptable dans le temps, peut être.
Sans accepter de se soigner, je pense que vous ne pourrez pas le supporter bien longtemps, vous ne pourrez pas être heureux ni l'un ni l'autre, et en fin de compte, vous vous rendrez malade vous même sans espoir de jours leilleurs.
Proposez lui de se soigner, c'est votre seule chance de vivre heureux a mon avis.
Bonne chance.
sahara26
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 23 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2015
-
Bonsoir Lekabilien,

Merci pour votre réponse,j'ai bien pris connaissance votre conseil que j'avais déjà pensé!
Certes,je crains plus d'être mal pris que d'accepter cette pathologie qu'il porte en lui dans l'ignorance.
J'avais pensé qu'il est possible que notre couple pourrait aller mieux si il prenait en charge le traitement,avec un bon suivi médical.C'est juste que "possible",car c'est assez lourd à porter.
Il y a des imprévus,des sautes humeurs,à cause des traitements mal dosées ect...
On m'a proposé ,d'en parler par le biais d'un ami "proche" comme option en dernier recours.
Même si lui même pourrait ne pas y croire aussi.Donc ce n'est pas facile,car on ne peut pas tout de suite être convaincue par cette maladie.

Je veux surtout me protéger tout en restant réaliste.
Depuis quelques temps,comme je vous ai expliqué je me sens "blessée".
Il a été trés agressif avec ces mots ces derniers temps que je ne peux plus me permettre de laisser entendre.
Donc je ne me sens plus prête à revenir avec lui,comme nous l'avons déjà fait.
Pour le moment,je peux agir qu'en "amitié"avec beaucoup de tendresse que j'ai pour lui.
Ca sera tout pour le moment .

Merci de votre lecture
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
15804
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2019
131
0
Merci
Relativisez les mots blessants, vous savez pourquoi il peut être blessant.
Mais pensez plus a une vie possible dans la durée ou pas possible avec lui, car le temps qui passe ne revient pas en arrière.
Pensez a vous, votre vie avant tout.
Bonne chance
sahara26
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 23 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 août 2015
-
Exactement Lekabilien!
Place à ma vie avant tout...Prendre du recul ,ne fais pas de mal.
Je l'ai revue cet am,il avait envie de me revoir...
Depuis que je sais qu'il est bipolaire sans qu'il le sache,mon regard a changé sur lui.
Je ne sais plus ce que j'éprouve,mais j'ai ressenti un grand soulagement de savoir ce qui clochait depuis des mois.Et pour lui des années!
Merci pour votre conseil,bonne nuit!
Commenter la réponse de lekabilien