Mes problèmes mentaux nuisent à mon entourage.

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 4 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mai 2016
-
Messages postés
16189
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
-
Bonjour à tous,
Pour la première fois de ma vie je poste sur un forum car je ne sais vraiment plus quoi faire. Sachez qu'écrire ce message est déjà très compliqué pour moi et j'ai du prendre sur moi pour me décider à le faire. Aujourd'hui je ne suis pas allée en cours (je suis en première) pour la einième fois depuis mon entrée en 3ème. À cet époque mon oncle est mort d'un cancer. Malgrès le fait que nous n'étions pas proche son décès m'a beaucoup affecté car j'ai vu ma mère effondrée pour la première fois de ma vie. Depuis je souffre de troubles psychiques. En seconde j'ai, à plusieurs reprises, quitté les cours en pleines journée et me suis rendue à l'hopital le plus proche car je sentais que je devais être soignée. J'ai finis par être internée dans un hopital psychiatrique pour jeunes pendant un peu moins d'un mois. En sortant je me sentais "nettoyée" de toutes mes mauvaises pensée et j'ai pu retrouver mes amis et reprendre ma vie normalement.
J'ai eu en tout une dizaine de psychiatre/psychologue différents mais je ne suis plus suivie depuis bientôt un an. J'ai pu me consolider grâce à mon petit copain qui est aussi un de mes meilleurs amis avec qui je suis depuis bientot un an (nous nous sommes mis ensembles a ma sortie de l'hopital). J'ai donc très bien commencé mon année de première avec des moyennes de 13/14.
Malheureusement si je suis ici aujourd'hui c'est parce j'ai rechuté. Ca a été très progressif donc je ne m'en suis pas rendue compte rapidement. Je dirais que ça a commencé en décembre/novembre. Mes "symptomes" sont différents d'avant. Je ne me reconnais plus par moment et c'est mon copain qui subit le plus mes crises. J'ai beaucoup de mal a exprimer mon ressenti (ce qui n'avait jamais été un problème avant) mais je vais faire de mon mieux. Le plus gros problème est mon angoisse pour aller en cours. Elle s'est réellement montrée à la rentrée des vacances de noël. La veille, j'ai vomis à la pensée de devoir retourner en cours. Ensuite tous les jours pendant au moins 3 semaines j'étais prise de nausées uniquement sur le chemin qui menait à la gare, mon médecin m'a prescrit de l'euphytose qui n'a rien changé. Les nausées sont passées mais j'ai eu de fortes sautes d'humeurs où je passais d'un état de frénésie (je sortais, buvais, fumais, sociabilisais beaucoup) à un état de vide semblable a celui de ma dépréssion. J'ai haïs mon copain et l'ai quitté à plusieurs occasions et j'ai rejeté mes amis pour des raisons floues.
Depuis deux mois j'ai de plus en plus de mal a rester motivée sur une longue période pour mes cours. Au début je faisais exprès de louper mon train ou mon réveil mais maintenant je ne cherche même plus d'excuses. Aujourd'hui je me suis réveillée à l'heure, préparée et au dernier moment je me suis recouchée alors que je n'avais que 2 heures de cours (étalée sur 6h). Je justifie les absences moi même avant que ma mère ne s'en rende compte car je ne veux pas qu'elle sache que je suis retombée dans mes pb. Elle est déjà très stréssée par sa séparation avec mon père.
J'ai beaucoup de mal à m'endormir le soir à cayse de l'appréhension du lendemain et à me réveiller le matin. Je me sens comme incapable d'exister je préfère rester seule pour ne pas avoir à jouer la comédie.
Je refuse de retourner voir un psy car je n'arrive vraiment pas à en parler avec qui que ce soit et je suis frustrée par mon incapacitée à exprimer ce que je ressens.
Je cherche quand même de l'aide et des conseils ici car je détruis mon entourage et surtout mon copain qui ne sait plus comment réagir. J'ai essayé de le quitter pour son bien mais je ne peux pas me passer de lui et mon égoïsme à pris le dessus.
Je vous remercis d'avoir lus tout ce texte malgrès sa longueur. Je suis prête à recevoir toute sorte de commentaires. Merci d'avance.

1 réponse

Messages postés
16189
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
160
Bonjour kantslep
Les problèmes qui font que tu as ce comportement tu les connais au moins certans, il peut y en avoir d'autres.
Tu as déjà eue affaire a la psychiatrie et tu en as tirée bénéfice.
Alors pourquoi rejeter ce qui a déjà marché ? Tu te rends compte que tu détruis tout, autour de toi, tu sais la cause et tu dis ne pas vouloir consulter.
Ici tu auras des réponses a tes questions, mais seulement des conseils d'orientation. La guérison c'est l'affaire des médecins psychiatre ou psychologue mais cela passe par la consultation.
N'attends pas de perdre ton copain et tout ceux que tu aimes, car alors ce sera compliqué encore d'avantage pour toi.