Solitude à 26 ans: je perds tous mes amis

Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 8 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2019
- - Dernière réponse : imagine7
Messages postés
16459
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2019
- 9 juin 2019 à 10:45
Bonjour à tous,
Je vous raconte mon histoire, j’ai 26 ans je viens de finir mes études. Aujourd’hui, je suis donc prête à entrer dans la vraie vie professionnelle mais comment dire, j’ai l’impression de plus avoir de vie en dehors de ma famille, du travail et de la seule amie et quelques connaissances qu’il me reste. Et c’est dur.

J’avais quelques amis proches du lycée et rencontrés pendant mes études supérieures, mais depuis 2-3 ans j’en ai perdu pas mal, chacun évoluant de son côté. J’avais deux amies proches du lycée qui au fur et à mesure m’ont tout simplement zapée, oubliée sitôt qu’elles ont déménagé. L’une d’entre elles a raté son concours de médecine, elle l’a très mal vécu a fait une dépression et c’est à partir de là qu’on a commencé à s’éloigner. Un jour on devait se voir et elle n'est tout simplement pas venue, elle a fait comme si elle avait oublié qu'on devait se voir. Après j'ai coupé contact avec elle, puis on repris contact récemment elle est venue me parler pour la bonne année comme pour se racheter mais j'ai définitivement décide de rompre avec elle tellement ce contact avec elle sonnait faux. Ou bien on est amies ou bien on l'est plus. "Je préfère l'absence à l'indifférence" comme on dit.

L’autre m’a tout simplement oubliée des qu’elle a rencontré de nouvelles personnes dans sa nouvelle ville et parce que ce n’est pas le genre de personne à la base à avoir beaucoup d’amis autour d’elle, mais ce n’est pas une raison pour autant.

Je ne trouve plus aucun sens à ma vie avec cette solitude qui n'en finit pas. Je ne me reconnais plus, moi qui avant organisais toujours des soirées chez moi pour réunir tout le monde, étais plutot heureuse en amitié, je ne sais pas comment j'ai fait pour en arriver là. J'ai l'impression que ma vie est un échec. Que quoiqu'il arrive j'en arrive toujours au même point.

Je me demande pourquoi toutes mes amitiés ne durent jamais plus de 3-4 ans, pourquoi j’ai en permanence l’impression de tomber sur les mêmes personnes, celles qui sitôt rencontré d’autres personnes ou commencé une nouvelle vie vous oublient avec une indifférence totale. Je trouve aussi qu’on vit dans une société de plus en plus individualiste, ou les relations se prennent et se jettent. Je ne suis pas isolée non plus car j’ai quand même ma famille, ma sœur qui habite dans la même ville que moi et une amie proche que je vois souvent. Mais je sens que je n’ai plus personne comme avant avec qui partager des choses, avec qui avoir des délires, faire les boutiques entre filles, avancer, évoluer, faire des voyages. Ajouté à cela que je célibataire depuis un long moment (j’ai eu des aventures/relations de quelques mois pendant mes études mais jamais de relation amoureuse de plus de 3 mois).

Je ne supporte plus cette solitude qui n’en finit pas. J’ai l’impression de me perdre, de ne plus savoir qui je suis ni ou je vais. Je perds confiance en moi. Je me sens perdue. Je ne sais plus comment remonter la pente. Aller mieux, être heureuse ? Sourire j’y arrive pas, je ne vois plus ce qui me raccroche à la vie. Rien ne me retient dans cette vie à part ma famille et mon amie proche. Ma vie n’a aucun sens, tout me parait fade et dénué de sens.

Je ne sais pas pour vous mais je trouve que la vie n’a aucun sens sans la force de l’amitié et l’amour tout simplement ? Je suis restée amie pendant 1 an et demi avec un mec qui le jour ou il a trouvé sa copine m’a tout simplement oubliée. J’ai l’impression de toujours rencontrer le même genre de personnes, c’est pas possible qu’est ce qui cloche chez moi ? Suis-je aussi nulle pour choisir les relations ? OU suis-je tout simplement trop gentille, pas assez stratégique et éveillée dans mes choix relationnels ce qui fait que j’attire les mauvaises personnes ?


J’ai plus de vie. C’est trop dur. Cette société devenue trop individualiste n’est pas faite pour moi, je veux partir. Je ne veux plus de cette vie. Ces derniers temps j’ai des pensées noires, négatives. Je ne sais plus quoi faire, je veux mourir, disparaître. A mon travail actuel je fais comme s’il y a rien, je porte un masque. J’essaie de faire genre que j’ai une vie, mais au fond c’est le néant enfin presque (j’exagère un peu). Je me trouve très courageuse d’avoir réussi à en arriver là malgré cette solitude qui s’est peu à peu imposée depuis 1 an ; malgré cela j’essaie de rebondir rencontrer de nouvelles personnes mais je sens que je n’y arrive plus. Ces déceptions amicales m’ont fait du mal, ces amis proches qui manifestement n’étaient pas des amis, je peux pas comprendre comment on peut oublier une personne proche sitot qu’on a rencontré son copain ou de nouvelles personens, c’st pas ma facon de fonctionner. De plus, je sens que je n’arrive plus autant qu’avant à me confier aux autres, à être légère et spontanée mis a part a mon amie proche. Je n’arrive plus à faire confiance aux autres comme avant. Je n’arrive pas à me remettre de ces déceptions. J’ai trop perdu confiance.

Devant mes connaissances au boulot j’essaie de faire genre que j’ai une vie, que je suis bien dans ma peau, mais j’en ai juste marre de faire semblant. Y a un moment ou on ne peut plus avancer se sentant aussi seul. Avoir des connaissances ne suffit pas, on a aussi besoin de sen sentir entourée par quelques amis proches pour se confier, évoluer, se construire, vivre des expériences. Je ne vois plus la fin de ce tunnel, j’ai l’impression que quoique je fasse, ça se finira toujours pareil, j’arrive plus à me sentir équilibrée dans ma vie comme avant.
Y a-t-il quelqu’un dans ma situation ? Merci à ceux qui auront lu mon histoire.

Bon week-end à tous
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
16182
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 décembre 2019
138
0
Merci
Bonjour
Je crois que tu en demandes beaucoup à ton entourage ou aux gens que tu rencontres, que tu as rencontrées. L'amitié, la vraie est très difficile à trouver et lorsque tu trouves de vrais amis, tu les compterais sur les doigts d'une mains.
Tu dis avoir une vraie amie, avoir des amis "ies" sans pour autant être au même niveau que ta vraie amie, mais c'est cela la vraie vie.
A 26 ans, donc ton entourage, ces amis que tu dis s'être éloignés, ils font leur vie. Au cours de la vie, les amitiés se font et s'oublient par la force des choses, changement de priorité l'âge avançant, disponibilité qui n'est plus car justement les priorités changent. Et ceux celles que toi tu prenais pas de vrais amis n'étaient que des amis durant la période où vous vous cotoiyez, rien d'autrefois pour eux et ils sont passés après toi à autre chose, d'autres connaissance, d'autres amitiés courantes dans la vie sans que cela ne fasse des inséparables.
Tu attends trop de ce que tu appelles amitié. Un ami est libre de sa vie, ne te doit rien, tu ne lui dois rien. La profusion d'amis n'est pas cela la vraie amitié, cela entoure, mais ne détermine en rien une vraie amitié.
Tu es trop sensible à mon avis, t'attaches assez facilement et prends trop à cœur ce qui se passe autour de toi. Tu penses où voudrais que tous te ressemble, mais chacun est ce qu'il est et il faut le prendre comme il est ou s'en éloigner sans pour autant penser, croire, dire, que c'est sa faute.
Tes anciens amis ont atteint un âge ou leur vie commence sérieusement et ils (elles), ont d'autres priorités, obligations, autres choses de plus importants que de garder contacte avec une amie du collège au de la fac. Parfois, parce l'amitié n'était que parce qu'on est dans les mêmes lieux alors on se lit d'amitié, parfois la distance, et bien d'autres causes possibles et crédible, car la vie n'est pas vue de la même manière par tout le monde.
Pardon mais j'ai comme l'impression si j'ai bien compris ton long résumé, que tu as des amis, suffisamment d'amis, même si une vraie amitié il n'y en a qu'une.
Tu crois que dans la vie on garde le contacte avec tous les amis rencontrés jusque là ?
Ta solitude je pense viendrait plutôt du fait, si j'ai bien compris, que tu n'as pas de copain, un amoureux à toi, quelqu'un qui partagerait ton quotidien, alors tu regardes tous ces amis qui ne donnent plus signe de vie alors que la c'est cela malheureusement je dirai. Sur le nombre, peu restent en contacte, parfois même pas car les amis on se les fait aussi la ou on vie pour mieux se côtoyer, les anciens c'est un plaisir quand l'occasion se présente mais cela restera des anciens amis sans contacté par souvent la force des choses.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
16459
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2019
1219
0
Merci
Bonsoir,

Ce que tu ressens, arrive à la plupart des personnes. Tu n'as pas à culpabiliser.

Pourtant autour de toi, il y a beaucoup de monde. Si tu veux te donner la peine d'aller au devant d'eux, communiquer verbalement, partager et qui sait, trouver des centres d'intérêt, des loisirs, etc...
Faire du sport t'apporterait un bien-être. Pourquoi ne pas t'inscrire dans un cours ?

Je ne sais pas ce que tu as comme emploi, ni quel est ton statut.
Si tu trouves du temps en dehors de ton travail, tu peux t'informer auprès de diverses associations, afin d'y apporter ton savoir, ton aide, ton dynamisme. Je te garantis que tu ne seras plus seule très longtemps et surtout, tu te sentiras utile. Penses-y.

Et curieusement, plus on travaille, plus on trouve du temps pour faire plein de choses à côté.

Dans les relations quelles qu'elles soient, pour qu'il y ait une attraction, il y a besoin de positivité, d'objectifs, de projets. Y trouver du plaisir.
Il est difficile pour les non-initiés de garder contact avec une personne négative, cela pompe l'énergie.
L'important est de rester naturel(le), authentique, vrai(e). En faisant semblant, tu trompes les autres et tu te trompes. Ils comprendront vite que quelque chose ne colle pas.
  • As-tu consulté un médecin depuis que tu souffres de ce mal-être, de cette perte de confiance en toi ? de ce sentiment de déception, (voire le deuil à faire par rapport à ces ruptures) ?
  • L'amie à qui tu te confies est bien trop impliquée, elle ne peut pas être neutre.

Tu as besoin d'un soutien psychologique auprès d'un professionnel de santé spécialisé.
imagine7
Messages postés
16459
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2019
1219 -
Est-ce que cela te parle ? Qu'en penses-tu ?
Commenter la réponse de imagine7