Signaler

Conjoint de bipolaire [Résolu/Fermé]

Posez votre question ANGELE - Dernière réponse le 25 août 2017 à 16:53 par paulinette
comment gérer son quotidien en vivant avec une personne bipolaire?
Utile
+82
plus moins
Bonsoir à tous. Je viens de mettre fin à une relation de 7 années avec une femme merveilleuse. De cette union est né un petit garcon qui a maintenant 5 ans. Les hauts et les bas que ces personnes vivent finissent par miner n'importe quel être humain moindrement sensé. A plusieurs reprises elle nous a quitté. A plusieurs reprises elle a voulu en finir avec la vie. Ces gens "réussissent" toujours à avoir de fins manipulateurs autour d'eux qui leur feront croire à une meilleure vie, hélas ce n'est qu'un leurre. La médecine commence à croire que la bipolarité et le trouble de personnalité limite sont deux appelations pour la même maladie. Moi je me suis séparé il y a trois jours seulement. Ce n'est pas facile mais je n'ai plus mon costume de sauveur. Chers conjoints et conjointes sachez que la seule personne que vous pouvez sauver c'est vous et uniquement vous. La personne bipolaire se trouvera toujours un ou une personne pour la sauver. Des dépendants affectifs il en pleut partout.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Natou- 29 juin 2015 à 01:14
Moi ça fait 25 ans que je suis marié avec un bipolaire et j ai eu 3 enfants avec lui je l'ai suivi aimé épaulé mais en ce qui me concerne interdiction d'aller mal , je suis la cause de tout ses maux aujourd'hui je suis complètement isolée je me sens prise au piège. Comment se reconstruire à 47 an
lauryann- 13 août 2015 à 13:39
bonjour, Natou moi j'ai 46 ans pour moi cela fera 15 ans et depuis hier il ne m'aime plus veut partir travailler et vivre seul alors que nous avons trois enfants. Sachant que nous déménagions tous les 3 ans car besoin de changer de travail car lassitude au bout d'un moment. Que faire car il part dans 3 semaines le suivre ou tout stopper, je me suis mise entre parenthèse depuis le début pour lui faire plaisir. Je l'aime mais il me dit que ce n'est vrai que c'est la routine. (pas vraiment car toujours a essayer de ne pas le mettre en situation d'énervement...)
Si l'on pouvait m'éclairer est ce une faille des bipolaires un jour j'aime et le lendemain non.
Merci par avance
chouchoue- 7 mai 2017 à 13:44
me4ci François...même si je pense sincèrement qu'il peut y avoir dautres solutions.
paulinette- 25 août 2017 à 16:42
Merci...moi aussi avec mes 5 enfants la dernière fille âgée de 18 ans j'ai tout un coup pense a moi. J'ai vécu des moments difficiles d'horreurs que personne ne peut imaginer...chaque jour il se passait quelque-chose. notre phase repos c'est lorsque mon mari c'est fait hospitalisé après avoir commis quelque-chose comme aller donner taper au ministère de la intérieur à Paris en voulant parler à tout prix à un ministre....voilà...j'ai gâche ma vie mes enfants ne comprennent toujours surtout en état maniaque ou leur papa partait revenait voulait divorcer etc...cela est invivable. Le destin est bizarre...tranquille du haut de mes ,,18 ans je rencontre cet homme grand sourire plutôt charmeur quel Piège!vous avez raison pensons un petit peu à nous même les conjoints.merci à tous... (J ai écrit un livre)
paulinette- 25 août 2017 à 16:53
Ma vi est reconstruite ...mais je suis cassée il y a des moments où tout me revient.par ex..être enfermée, l,argent j,j'avais l'habitude d'en garder toujours sur moi par securite...il changeait de boulot tous les 3 mois...je conseille de tout mon coeur à toutes les personnes de se séparer au plus vite de de bipolaire.mes 5 enfants ont tous une excellente situation mais n'oublieront jamais cette vie de famille où je me suis donnée à fond toujours pour arranger les choses ...cela ne sert à rien....il faut se séparer vite....ce sont des solitaires qui aiment se faire remarquer se prenne pour le centre du monde.abientot.
Utile
+18
plus moins
Je suis le mari d'une personne bipolaire, cela a été diagnostiqué il y a peu. Actuellement, ma femme a décidé de me quitter car, selon elle, elle ne supporte plus la présence de personnes auprès d'elle. Elle a, selon ses mots, besoin d'indépendance. Par contre a coté de cela, elle sort à l'excès et a un besoin incontrôlé de rencontrer d'autres gens que ses amis ou sa famille. que dois-je faire ? Dois-je abandonner et la laisser seule ou ai-je la possibilité de l'aider et par la même occasion de rebâtir mon couple ? J'ai vraiment besoin de conseils s'il vous plait car, moi, même je suis à deux doigts de \"péter un plomb\" car son désintérêt a mon égard devient vraiment invivable ! Merci.
Satheen75 78Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 4 juin 2015 Dernière intervention - 20 févr. 2015 à 11:22
Coucou Puzzled!!Je suis contente de te retrouver ici, je m'inquiétais!!J'ai moi aussi été bannie, (2 fois en 3 jours) une première fois car j'ai dit à Fred que je luia vais envoyé un mail (c'est interdit, je me suis excusée et ils ont levé la punition) et une 2ème fois parce que je discutais trop et qu'on discutait à 3 presque en en live et ça a dérangé les modérateurs... Bref, ce forum est top pourtant mais ils sont psycho rigides!! Je vais essayer de venir plus souvent ici, c'est vrai que je n'y pense plus trop mais si on peut discuter ici c'est mieux. Et peut être qu'elle sera supprimée mais au cas où voici mon adresse mail : satheen75@gmail.com. Donne moi vite de tes news gros bisous
meloval 2Messages postés jeudi 26 février 2015Date d'inscription 26 février 2015 Dernière intervention - 26 févr. 2015 à 16:07
Bonjour à tous , nouvelle sur le forum.

Je vis depuis 30 ans avec un bipolaire.Il y a eu des bas et des hauts...Pour répondre à damien sa compagne semble être en phase up :les pulsions sexuelles sont un des symptomes.Et il faut savoir que chaque phase up est suivi d'une phase down.Depuis quelques années maintenant sont ouverts des groupes de soutien aux proches dans plusieurs centres experts comme Créteil.Mon mari est sous lithium depuis plusieurs années ce qui le stabilise bien.Cela n'empeche d'autres symptomes comme le desinteret pour l'entourage , le laisser aller et la consommation excessive de certaines subtances.Il en paie actuellement les consequences avec de graves soucis physiques: insuffisance cardiaque ..Bref je suis à nouveau coincée par la maladie..
damien- 22 mars 2015 à 19:16
Bonjour merci de ta réponse meloval
Je sais que je ne la verrai plus jamais car c'est trop dur de supporter la trahison ,hélas je suis toujours amoureux d'elle mais je dois l'oublier
?
LauraLeeMarley 1Messages postés mardi 4 août 2015Date d'inscription 4 août 2015 Dernière intervention - 4 août 2015 à 15:37
Bonjour à tous ,

Il y a un an j'ai rencontré un homme merveilleux pendant 3 mois je n'ai rien soupçonné ...
Nous sommes tombé amoureux très vite , très fort , c'était passionné ...

Il y avait beaucoup d'alcool dans sa vie mais je le croyais festif .
Au fil du temps , j'ai commencé a noté chez lui de sautes d'humeur particulièrement injustifiées , il ne supportait pas la critique et une dispute de rien du tout devenait une montagne. Il boudait pendant quelques jours , puis nous en reparlions et c'était fini mais il n'était jamais le responsable c'était de ma faute : je n'avais pas le droit de l'énerver ! ...

Il me faisait des déclarations magnifiques à pleurer et le lendemain à la moindre contrariété des regards noirs a faire peur .

Il me faisait des reproches mais j'avais l'impression qu'il me reprochait SES défauts.

Il s'est très honnêtement décrit comme quelqu'un d'excessif ... et un jour après une dispute j'ai évoqué la bipolarité. Il était d'accord avec moi c'était bien possible qu'il le soit ...

Au mois de Février nous nous sommes installés ensemble .
Nous étions heureux , mais une broutille pouvait venir tout gâcher d'un coup .
Moi je tenais le coup , et aussi , je me tenais responsable d'être trop dans l'attente de lui.

Avec l'alcool et d'autres "stimulants" , il y a eu plusieurs clash dont je suis responsable quelque part , je voulais qu'il m'écoute , ne supportait plus qu'il m'accorde son attention par interim..

Il était très dur parfois et un prince charmant le lendemain ..

Il y a deux mois nous avons eu une grosse dispute, il m'a virée de chez lui en le demandant de faire mes valises : il ne me supportait plus et pensait ne plus m'aimer.
Après avoir passé deux jours à pleurer , il me demande de revenir en me disant qu'il ne voulait plus de dispute et qu'il voulait que je revienne parce qu'il m'aimait ...


Je ne nie pas ma responsabilité dans nos conflits, au contraire j'endossais toute la responsabilité , mais une discussion désagréable quand elle s'impose doit rester une discussion et pas virer au drame.

Tant que je le laissait faire ce qu'il voulait tout allait bien .Tant que je ne critique pas ces agissements , ses troubles d'humeur ..
Je ne savait jamais comment j'allais le trouver en sortant du boulot : un coup souriant , charmant et amoureux , et puis un coup froid, fermé et dur ...

Il y avait des jours ou il était particulièrement "excité", plein de projet, plein d'envie et plein d'amour et fallait que je le suive en courant bien sur !!
et puis le lendemain plus rien , le bad total il n'avait plus d'énergie blasé de tout, voulant arreter de travailler par exemple...

La vieille de mon anniversaire ( semaine dernière) après une journée au top du bonheur avec ses enfants dans un parc d'attraction : journée trop arrosée( par nous deux d'ailleurs ) ,nous avons ramené les loulous à leur mère et Là le clash total , je n'ai rien put contrôler .

Il s'est fermé d'un coup le regard noir , n'a pas supporté que je lui dise d'arrêter de bouder, de boire au volant s'est mis a rouler comme un connard et j'ai commis l'irréparable!! j'ai tiré le frein à main pour qu'il arrete ça l'a rendu fou !!
Le surlendemain , il me demandais de me prendre mes affaires en me disant que j'étais dangereuse pour lui ... que c'était fini ...

Il me rappelle le soir pour prendre de mes nouvelles comme si j'étais une simple connaissance .
Le lendemain a besoin de moi pour faire l'amour ... sachant que je demenageais toutes mes affaires de son appart le jour même ... ( et oui l'amour est faible et je m'en veux d'avoir accepté .)
Le lendemain encore pareil ... et rebelote j'y retourne avec l'espoir de parler mais impossible parce qu'il était trop alcoolisé me lançant du "ma chérie" alors qu'il venait de me virer comme une malpropre au bout d'un an...

Je viens de me vider pardonnez moi , je pense que mon "ex" est bipolaire.
Je souffre comme jamais , normal on parlait d'acheter Notre maison la semaine dernière, on s'aimait follement , .... et tout est fini aujourd'hui.

Dimanche il me dit qu'il sera toujours là si il a besoin de moi , qu'il ne m'aime plus pour continuer et aujourd'hui ne veux plus me voir et fait le mort ...

Qu'en pensez-vous ??? Bi-Polaire ou pas ?

Le trop d'alcool nous a fait du mal mais ça s'arrange mais il y a plus ...
Natou- 29 juin 2015 à 01:26
Bonjour romain moi ça fait 25 cinq ans que je suis mariée avec un bipolaire aujourd'hui je pense qu'il m'a pourri la vie , je l'ai soutenu aidé , lui m'a isolé,piégé.je me sens seule et il me dit que c'est moi qui suis folle et qu' c'est à cause de moi qu'il se comporte comme tel mais puisqu'il m'ai.d il accepte d'aller voir un psy quitte à se faire passer pour fou à cause de moi
Utile
+12
plus moins
Mon mari est bipolaire et je souffre aussi... parfois ..mais on a trouvé le Bonheur...
je dis : accepter de vivre avec une personne malade n'est pas le contraire de L'Amour.
Il faut cependant placer notre propre fermeté au bon endroit (hospitalisation forçée si besoin...pour son bien et qu'il se stabilise donc ne tolérer aucune torsion de la REALITE).
Déja cela permet une vie de famille possible.
il faut aussi que cette personne soit suivi en psychothérapie verbale et qu'elle fasse du sport et respecter ses petites phases(je parle d'une personne stabilisée) de fatigue(donc éloigner les enfants de lui momentanément..ce n'est pas si compliqué...on a eu trois enfants rapprochés).
il faut donc qu'il exprime son angoisse le plus souvent hors du couple..mais c'est possible, je vous l'assure.
Il faut le distraire (spectacle, musique),le faire rire et les enfants sont une bonne aide et ne as oublier de lui faire faire un travail quotidien de ses mains(au début de la stabilisation,qqchose de très simple) comme tondre la elouse ,éplucher des patatates,...) Et celà lui permet d'éviter de trop penser.
Voici qques clés et ça marche :nous avons trois enfants équilibrés et sommes heureux.. alors arrétez de jeter vos maris ou femmes au monde et retroussez vos manches...
Si vous avez choisi une personne ainsi, je peux vous dire que ce n'est pas par hasard car vous devez aussi être non pas malade mais sensible....
bise et bon...BONHEUR!!!!!!!!!!!!!!
nellychats 1Messages postés dimanche 15 février 2015Date d'inscription 15 février 2015 Dernière intervention - 15 févr. 2015 à 19:07
Alors là, je partage totalement l'avis d'Hélouette. Je vis la même situation depuis des années, mais la maladie n'a été réellement diagnostiquée que depuis 4 ans environ. Je conseille à tous de faire d'abord un travail personnel sur soi. Nos réactions face à cette maladie ne sont pas plus normales que la maladie elle-même. On peut "apprendre" à vivre avec une personne bipolaire. L'association UNAFAM (http://www.unafam.org) a été un soutien extraordinaire pour moi et m'a permis récemment de faire face à une hospitalisation sous contraintes. J'ai appris que dans toute situation il y a forcément un élément positif, il faut le trouver. Je fais beaucoup de détente, respiration, sophrologie, shiatsu, ...., toutes ces techniques qui permettent le lâcher prise et donc d'accueillir cette maladie comme n'importe quelle autre. je ne suis pas sûre que ce soit plus facile de vivre avec une personne aveugle ou handicapée moteur au quotidien.
Bon courage à tous, je ne dis pas que c'est facile, mais moi je veux y croire.
KathyE72 4Messages postés mercredi 18 février 2015Date d'inscription 27 février 2015 Dernière intervention - 27 févr. 2015 à 11:29
Waow enfin un message positif et plein d'espoir ce qui fait plaisir. Merciiii hélouette!!! Mon compagnon est bipolaire et ce depuis plusieurs années , diagnostiqué il y a environ 8 ans , donc au moment où on s'est rencontré amicalement et puis perdu de vue. Nous nous sommes retrouvés il y a 4 ans et j'ai toujours su qu'il était bipolaire. Cela ne m'a pas freinée même si les périodes up et down étaient au début très difficiles à traverser. Mais avec le temps et de la persévérance on a appris à gérer ça ensemble....toujours pas évident mais je sais à quoi m'attendre maintenant...Je ne dis pas que nous gérons cela parfaitement, il se sent mal de se sentir si mal, de n'avoir envie de rien, de son besoin constant de dormir....mais j'essaie , je dis bien j'essaie, de ne pas lui faire de reproches ou le moins possible pour le déculpabiliser. Cela arrive encore que je craque lorsque la période dépressive dure qq mois et que ma patience est sur le point de s'épuiser... Alors on se dispute mais cela ne dure jamais longtemps car on sait tous les 2 que ce n'est facile ni pour lui ni pour moi.
En tout cas, tout ça pour dire, comme hélouette, que c'est possible de vivre avec un bipolaire: il faut beaucoup d'amour et de patience. J'admets que j'ai la chance que "mon" bipolaire ne soit ni violent, ni porté sur les drogues ou l 'alcool, ni infidèle. Si c'était le cas j'aurais peut-être un autre discours.

Je vous souhaite à tous beaucoup de courage, plein d'amour et de patience.
Tusty77 1Messages postés lundi 23 mars 2015Date d'inscription 23 mars 2015 Dernière intervention - 23 mars 2015 à 02:13
Bonsoir
Nouvelle venue sur le forum.
Je tenais à vous remercier de ce message d'espoir, de positivisme,un bon bol d'air!!
Difficile de trouver du positif dans les échanges sur différents forums. Ça fait du bien de vous lire et ça me redonne confiance en l'avenir à deux.
Merci
sabmaman- 22 avril 2015 à 23:31
Vous êtes la seule personne a peut etre me rassurer..
Je suis en couple depuis 12ans.. On a une fille de presque 3 ans..
Et on vient seulement de prendre conscience qu'il est sûrement bipolaire ..mais pas de première catégorie... Tout ça suite a une soiree arosse une bagarre et qu'il a fini par sen prendre a moi physiquement... Mais des questions se posait de plus en plus depuis un ou deux ans... Des réactions trop impulsive excessive... Comportement lunatique.. Des je t'aime et je te déteste mais sur une très courte durée... Des truc ou je linsupporte pourtant que je fais depuis des années... Bref on a fait des recherche chacun de notre coteson es tomber sur le même theme.. Il est alle au medecin et sans quil lui dise "notre diagnotic" celui ci lui en a parler suite a son dossier et il le digire vers un .. Tout ça du Coup commence a me faire peur... Car en y repenssant tout semplifie avec le temps et l'âge...
Opale- 19 juin 2015 à 10:48
Merci pour ce message qui rassure.
Je suis moi-même bipolaire, diagnostiquée depuis 2 ans. Voilà deux ans que je suis avec mon conjoint et ce n'est pas facile tous les jours, je m'en veux beaucoup de lui faire subir ma maladie, d'être fatiguée et de ne pas savoir expliquer pourquoi, ou d'avoir une lubie et d'être têtue même si ce n'est pas raisonnable.
J'essaie de faire tout ce que je peux pour être stable, prendre mon traitement, faire du sport, avoir une activité manuelle (origami,bricolage), garder contact avec les gens, me relaxer avec de la sophrologie etc, mais parfois c'est quand même plus fort que tout ça.

A ceux qui liront ce message, vivre en étant bipolaire n'est pas simple, et je sais que vivre avec un bipolaire ne l'est pas non plus.
Cependant dans la vie on est tous responsable de nos décisions, alors prenez le temps de vous poser, de réfléchir, et de savoir si vous êtes prêts à vivre avec une personne "malade", parce que cela demande de la patience, de la volonté et un travail sur soi pour se préserver. Lorsque votre conjoint vous laisse tomber et qu'il vit à mille à l'heure avec une sexualité débridée et des abus de substances, c'est la maladie et il faut qu'il soit aidé, et quand il ne sort plus de son lit, ne va plus au travail, et ne répond plus au téléphone c'est la maladie et la aussi il faut qu'il soit aider, mais ça ne veut pas dire par vous. Il y a des médecins pour cela. Renseignez-vous sur cette maladie, ce qu'elle implique, comment elle s'exprime au quotidien et ce que l'on peut faire.
On ne peut pas demander à un paraplégique de vivre dans une maison avec pleins d'escaliers, de même qu'on ne peut pas demander à un bipolaire de vivre sans certaines règles et aménagement pour son bien.

En tous cas, j'espère que vous trouverez le bonheur.
Bonne journée.
Utile
+8
plus moins
Bonjour, mon conjoint est traité par du dépakote. Comme vous, pendant ses crises il va se réfugier dans sa famille comme votre mari, actuellement il est assez calme, mais je sens qu'il peut exploser d'un moment à l'autre. Cette semaine, il s'est rendu compte de son geste (coup de poing en plein visage) et s'est mis à pleurer me demandant pardon de toute la souffrance morale et physique qu'il me fait subir. On a beaucoup discuté, je l'ai prévenu que si jamais il ne se soignait pas correctement et qu'il recommencait un autre geste violent, je partirais. Je trouve qu'on parle beaucoup des personnes bipolaires mais rarement des proches qui sont laissés pour compte. Meme les psy ne nous aident pas, (il faut le soutenir, être présente, veiller à se qu'il prenne bien son traitement,etc...). Voilà, ce que j'entends mais nous,la famille, qui nous aide ? C'est pourquoi je voudrais communiquer avec des personnes qui comme moi souffrent de cette situation.
Stonngge- 19 févr. 2015 à 19:34
Je suis aussi avec un "conjoint" (nous nous connaissons depuis 2 mois), mais j'ai très difficile,quand il est en crise il veut se suicider, de plus il dépend entièrement de moi financièrement et j'arrive à bout de souffle, maman solo avec enfants à charge, il est têtu, colérique, jaloux, a des crises une fois par semaine. Je suis sur les genoux, aidez-moi à comprendre et à l'aider constructivemment, il est notaire et ne gagne rien, merci à vous tous et toutes
lilou- 24 févr. 2015 à 22:17
Bonjour,
Je suis moi même en couple avec un bipolaire depuis 5 ans. Si cela fait seulement 2 mois et que vous percevez déjà ses crises , alors prenez du recul , protegez vos enfants . Le suicide peut être un signe de manipulation , un moyen pour vous faire prendre peur et pour que vous vous occupiez de lui . Ca fait parti aussi en parti du processus de votre destruction. Occupez vous de vos enfants madame et protegez vous , 2 mois seulement et on vous trouve ici pour l aider non madame vous ne pouvez pas l aider c est vous qui avez besoin d être aidée pour vous en débarrasser .
N ayez pas peur d'être aimée il y a pleins de gens bien.

Cordialement
Stonnegges- 10 mars 2015 à 22:44
merci à vous pour tant de gentillesse
kendra09 4Messages postés jeudi 2 avril 2015Date d'inscription 10 juin 2015 Dernière intervention - 2 avril 2015 à 09:27
Merci lilou pour ce message réconfortant. Mais comment ce débarrassé d'un bipolaire sans finir 6 pieds sous terre.
Steph- 17 juil. 2015 à 21:41
Vivre avec un bipolaire, c'est tuer la personne que vous êtes, six ans à supporter les crises les reproches, et aujourd'hui je me demande où je suis, qui je suis !Usée, détruite je me dis que même avec beaucoup de volonté, je ne vais pas réussir à le quitter, d autant plus qu on a un petit garçon
Utile
+5
plus moins
Voila 6 ans que ma femme est moi vivons cette maladie. Pendant 5 ans nous avons tout essayé pour éviter les médicaments. Vie dans un monastere où l'on pratique la gestion du stress et des émotions, voyages au bout du monde, Chamane... Nous sommes artistes et ensemble chantons dans l'ultime et avons creer de beaux projets poétique... depuis 1 an elle est déclarée Bipolaire avec des phases depressives qui se continuent à l'hopital et des phases d'exitation, dépense travail en stressant exaltation jusqu'a partir avec un mec, tout foutre en l'air, et perte de la réalité construite. Par exemple le matin elle déclare notre amour devant la presse lors d'un projet et le soir elle est dans le lit d'un autre qui je pense manipule ses doutes dans cette ssituation. Je commence en avoir assez et je voudrais sans l'abandonner continuer ma route. Mais si je la laisse elle sera desoeuvrée totalement... Peut etre une phase de passion exacerbée mais après le vide, la culpabilité etc... Qu'en pensez vous ?
jean rené- 10 oct. 2014 à 20:58
Si tu te sents pas à la hauteur, si tu ne veux pas prendre le risque de souffrir part en courant, sinon laisse lui une chance mais impose tes conditions.de par ma propre expérience (...) , Mon père est bipolaire et marié depuis + de 30 ans a ma mère et si ils sont encore ensemble,et que c'est grace à mon papa du ciel
Utile
+4
plus moins
Bonsoir, combien je me reconnais dans votre commentaire GWVIVI , que c'est difficile , le temps passe, les années passent, tout est toujours de ma faute , de notre faute, et pourtant à l extérieur tout va bien !!!! enfin c 'est l impression qu 'il donne!!!!!! bisou à bientot
Utile
+3
plus moins
Bonjour,
Je me suis aussi mariée consciemment a une personne comme vous les décrivez toutes.
Je pensais l aider ...
Cependant ma femme n a jamais voulu reconnaître son état et n a jamais voulu se faire aider (par le corps médical) pour surmonter ses excès.

J ai su gérer et aider ma femme du mieux que j ai pu mais aujourd'hui malheureusement je ne peux plus.

J ai 30 ans et j arrive malheureusement en fin de vie (cancer phase terminal). Il ne me reste que qql mois ...
Ma femme pour se protéger (je pense) s est éloignée sentimentalement de moi et a rencontré une autre personne (17 ans son aîné sur Facebook) . Pour elle , on est séparé . Mais elle veut rester auprès de moi vivre en "colloque" avec notre fille de 3 et demi .
Elle crée une situation ambigüe ou ses actes montrent son affection pour moi, mais aussi ou elle me dit qu elle ne peut pas se passer de l autre .

J ai beau lui dire que je souffre, que pour moi on est très loin d une rupture , mais elle ne veut pas faire évoluer les choses : assumer son choix et partir ou m accompagner jusqu au bout .

Pour elle s est ma faute si je souffre car je n accepte pas la réalité , "notre couple est fini" .
Pour moi s est son moyen de se protéger du deuil et donc de l abandon ...

Aujourd'hui j aime tjrs ma femme je suis ni serein pour elle et encore moins pour ma fille .

Elle a tjrs tendance a inverser les rôles , être couchée suite a un mal de gorge quand je rentre de chimio , me laisser tout faire en tâche quotidienne . M'imposer d amener la petite a la maternelle a pied ...

Dans ses actes complètements insensés je pourrais citer aussi :

- s isole des amis réels et famille... Et regrette mm d être mariée et avoir une superbe fille .
- dépenses excessive
- déprime , tjrs du a ma présence
- me demande si l homme qu'elle a rencontré serait un bon avenir pour ma fille ( la j ai eu vraiment du mal a encaisser)
- et dernièrement inviter un inconnu Facebook au réveillon de Noël (mon dernier ) bon ça s'est pas fait il y a eu une crise de dépression résultat pas les conditions réuni pour recevoir ...

J avais la force d assumer tout cela , peut être que je n ai pas su poser de limite aussi résultat aujourd'hui mm si son désir est l indépendance , elle ne sait pas s assumer et angoisse pour tout .

Je suis entouré de psy et assistante sociale , j ai prévu l avenir financier de ma fille (rente éducative + capital pour c 18ans ) et ma femme (mm si je sais pas encore si c une bonne idée de lui donner un capital dans les mains pour normalement vivre 1 an sans pb et retrouver du travail et se faire une situation ...) .

Mais voilà je n ai pas de solution pour moi , divorcer ? (donner des sous a un avocat au lieu de ma fille et pas arriver a la fin de la procédure ) , la mettre dehors ou lui demander de partir ? ( on est marier et j ai aussi besoin d elle auprès de moi et surtout elle ne veut pas partir) , porter plainte pour violence morale ? ( je l aime trop ), fuir dans un centre palliatif ( je l ai fais mais ma fille me manquait trop et ma femme aussi ) ...

Si je veux rester auprès d elles je dois supporter cette situation ou la morale n a pas lieu d être et prendre se que je peux mm si le prix est cher .
Je jongle entre espoir que ma femme réalise, et déprime ou je me dis il n y a qu a baisser les bras , arrêter le combat contre la maladie , j ai tout fait mon possible il y a plus rien a faire ...

Voilà mon témoignage
Aurore- 29 déc. 2013 à 11:22
Votre exceptionnelle générosité de coeur a permis à votre femme de prendre vos qualités pour un dû et de se complaire dans son égoïsme.

Vos conflits intérieurs devraient s'apaiser à l'idée d'offrir à votre petite fille une vie familiale heureuse avec son papa et sa maman.

A défaut de pouvoir gérer la situation ,
vous pouvez l'envisager de manière à vous éviter d'inutiles souffrances,
en concentrant toute votre énergie à faire de ces moments de partage ,des instants de joie et bonheur .
gerard69008lyon 6Messages postés mardi 9 décembre 2014Date d'inscription 9 décembre 2014 Dernière intervention - 9 déc. 2014 à 13:47
Olivier
votre histoire me bouleverse et je ne sias pas si vous souhaitez communiquez avec moi (je suis marié avec une bipolaire aussi)
Si vous souhaitez communiquez avec moi je vous donne mon mail
perretger@gmail.com

à bientôt

Gérard
Utile
+2
plus moins
Je voudrais dédier ce témoignage à mon conjoint et à tous les autres. J'ai 25 ans et je suis bipolaire, j'ai été diagnostiquée à l'âge de 15 ans et je suis sous traitement. Depuis quelques mois, mon traitement n'est plus adapté et j'attends qu'on me le change. En attendant, la vie pour le conjoint est très difficile. Pas facile de comprendre une personne qui vit dans une relation de force avec elle même, veut être normale sans en avoir le comportement. Je suis dans des phases rapides, mon humeur peut alterner plusieurs fois dans une même journée; Je culpabilise beaucoup car je fait tourner mon ami en \"bourrique\". Il est vrai que vous êtes laissés pour compte mais devons nous vivre seuls pour autant ?!
Utile
+2
plus moins
Je viens de mettre fin à une relation de 7 années avec ma conjointe bipolaire. Il faut savoir un jour sauver sa propre peau et celles des enfants s'il y en a bien entendu. Les phases d'exaltation et d'auto destruction que ces gens peuvent vivre vont finir par miner votre propre santé. Hélas,il faut savoir qu'ils sont les seuls à pouvoir se soigner. Votre amour, votre bonne volonté, votre altruisme ni peuvent rien changer. Tout a été essayé dans notre couple et j'ai fini par comprendre que la seule personne que je pouvais sauver c'était moi et par la bande les enfants. Moi ca m'a pris 7 années avant de lacher prise. Bonne chance à toi. C'est dur de quitter mais on fini par se remettre debout. Et moi elle n'est parti que depuis trois jours.
misslw- 12 mai 2014 à 20:36
Bonsoir François;
Oui moi aussi je vis depuis 30 ans avec une femme infernale, qui ne veut pas aller consulter, déni total, insultes, manipulation et le reste.
Ma question est la suivante: comment savoir s'il s'agit de bipolarité, de schizophrénie, paranoïa sensitive, perversion narcissique, etc. Avant de la quitter, mieux vaut que je sois sûr que c'est sans espoir.
Merci
gerard69008lyon 6Messages postés mardi 9 décembre 2014Date d'inscription 9 décembre 2014 Dernière intervention - 9 déc. 2014 à 14:03
réponse à misslw le diagnostique final appartient aux médecins et pas facile de l'avoir ce foutu diagnostique (la loi dit que les informations ne peuvent être divulgués je le sais depuis ce matin ma femme est hospitalisée)
J avais pensé qu'elle était PN ?puis j'ai pensé à la bipolarité .Reste que ce que vous vivez, ce que je vis est insupportable , voire de l'ordre du sacrifice.
Car comment pouvoir communiquer lorsque la communication est biaisée (mensonges , manipulation) et ceci sans doute depuis la plus tendre enfance?
Pour moi, il est donc difficile d'espérer une amélioration dans les relations, malheureusement!

Bon courage à vous

Gérard
perretger@gmail.com
Utile
+2
plus moins
Mon conjoint est bipolaire,et je ne peux plus supporter les agressionsque subit ma fille que j'ai eu d' un union précédent . Car il dit qu'il M'aime mais ne supporte pas la présente de mafille. Pour lui ds sa vie il n'y a que sa fille lui et moi:-( et pourtant au début de notre relation (avant que jemmenage chez lui il parlait, jouer avec qu'elle. Il nous a fait plein es de promesses.ma fille n' a que six ans et sa fille de 8ans habite chez son ex conjoints. Je veux le quitter car ma santé se dégradé et les insultes tous les deux jours,la violence je n' en peux plusmais je me sens coupable de le quitter dans cet état là et je vais partir sans le prévenir car j'ai très peur qd il Ilse met en colère et il ne veut pas que je parte.aidez moi svp à prendre une bonne décision!
nmilou 1Messages postés dimanche 21 avril 2013Date d'inscription 21 avril 2013 Dernière intervention - 21 avril 2013 à 02:26
Bonsoir. Je viens de lire tous vos commentaires. Je crois qu'il y a autant de bipolaires que de personnes atteintes de cette maladie. Tout dépend du caractère de chacun. Mon homme est merveilleux, mais dans ses phases hautes, il devient tellement actif et sûr de lui que je ne le reconnait plus, mais je reste patiente et sereine autant que je peux, attendant que ça se passe. Hier j'ai dû l'amener aux urgences oú il est interné... cette phase maniaque durera au moins 2 mois... aurais-je le courage encore une fois de patienter?? Seule Dieu le sait !!
mimine- 8 juil. 2013 à 15:15
bj joey mon avis et de proteger son enfant en priorite et soi meme sinon on le regrette amerement les annees suivantes et les reproches arriveront lorsque votre fille sera plus grande et destabilisé courage
Avlee- 20 janv. 2014 à 01:07
Je suis tout a fait d'accord. Je suis une femme de 26 ans et ca fait un an que je suis avec une femme bipolaire. Je l'aime et je fais de mon mieux pour la rendre heureuse et la faire sortir de ses depressions. Heureusement, elle m'aime tellement et fait beaucoup d'efforts pour être dans un état stable, elle avait plusieurs mauvaises habitudes que j'ai pu changer en elle.. Je suis tres patiente et j'essaie de rester toujours positive, l'encourager a se soigner, voir son psy, faire des Activités, realiser ses ambitions et ne pas baisser les bras. C'est très dur et tres fatigant pour moi, mais je l'aime et je veux faire ma vie avec elle. Je crois en elle et je le lui montre, elle pensait au suicide au debut, mais plus maintenant.. Elle essaie de garder espoir et comme je suis optimiste je l'aide a se concentrer sur les bons cotes des choses.. son état s'est beaucoup amelioré et tout va super bien maintenant.. :)

Allez courage, ne baissez pas les bras!
fredbout- 20 avril 2014 à 18:00
bonjour , je suis frederique et je pense que j'ai deux enfants bipolaire , ma fille de 16ans voit un psychiatre , toujours des seances et rien en conclusion , mon fils de 27ans etait avec quelqu'un et cette personne est partie car n'en pouvait plus violence verbale , mon fils peut etre gentil et d'un seul coup mechant rien a lui faire comprendre pourtant il sait pourquoi elle est partie mais dit que c'est plus fort que lui .Et je subis cela maintenant avec ma fille de 16ans , au bout de combien de seance, un psy peut faire un diagnostique, pour que l'on est une vie meilleure !!! merci
nilades- 20 oct. 2014 à 08:48
merci avlee, je suis cyclothymique, et je suis heureuse de voir que ça peut bien se passer avec son conjoint ! j'ai lu tellement de commentaires qui parle de l'horreur que c'est de vivre avec un bipolaire, que ça m'a fait mal, mais lire ton commentaire... ça fait du bien !
Utile
+1
plus moins
Vous precisez que vous êtes artistes ? le fait d'être artiste est il en rapport avec votre marginalité envers les méthodes de traitements classiques par médicaments ? Vous semblez vous plaindre de cette situation mais comprenez que ce n'est pas en la médicalisant qu'elle perdra son âme et sa créativité. Je peins, fais du graphisme, des bijoux bien que je sois soignée par traitement, cela n'affecte en rien mes idées !
Utile
+1
plus moins
Je vie présentement la même chose, nous sommes ensemble depuis maintenant 13 ans. Elle ni tout existence de cette maladie. Tout ce qu'elle fait chaque fois qu'elle peut, boire des 1.18L de bière (10%). Elle m'insulte, me tape desus durant plusieurs heures, après un certain moment je pert moi même le control et sa finis jamais bien. Elle a une force surhumainem, j'ai même du être opéré. J'ai maintenant une vis dans le pied après qu'elle ma sauté desus. Elle invente des choses et crie tellement fort que tout mes voisins pense des choses fausses sur moi.
Elle pense a ma place, si une fille sexy passe sur la rue je veux forcément la fourrer... Elle casse tout le temps les choses et nous sommes pas riche sa me fait chier royalement d'avoir a payer 4 fois pour un toaster en 2 ans... J'ai trois enfants avec elle, souvent elle ce serre d'eux pour me faire du mal. Je n'ai plus aucun gout de rien, je sais même plus comment agir avec une femme normal, souvent je regarde a terre quand j'en voix une. J'ai aucune idée comment j'ai pu tenir a ce jour. J'aime mes enfants et elle aussi mais quand elle rentre dans ces délires elle peut vite être méchante avec tout ceux qui l'aime. Elle volle souvent ma mère, argent, pillule ect. Quand elle fait une chose de pas correct souvent elle va le nier et mentir sans aucune raison. Depuis plusieurs années quand elle ce saoule elle tombe en convulsion comme une crise d'épilepsie. Les crises semble vraiment réel, elle ce frape la tête partout et son corp devien raide vers le haut. J'ai voullue montrer a ma mère les crises en tournant la scrêne sur video, résulta après un moment quand elle voix que j'enregistre elle ce lève brusquement et me saute desus et m'arrache mon appareil. Chaque fois que je me chicanne avec sa finis qu'elle crie dehors que je suis un batteur de femme voir même un pédo si sa ne fonctionne pas. Cette nuit le même scénario c'est produit, bière 10% et ensuite m'insulter et finir par menacer de ce suisider, elle a finis par convulser enfermer dans la toilet. Quand j'ai ouvert la porte elle ce cognait la tête fort partout, j'ai appelé une ambulance et elle est maintenant dans les mains de l'hopital. Je sais qu'elle a besoin de mon aide mais j'ignore totallement quoi faire. J'ai trouvé une solution pour ne plus me battre avec elle, je l'ignore mais elle peut passer 3 ou 4 heures a m'insulter et me dire des ... qui son vraiment déguelasse. Personnellement je ne croix pas qu'être acheteur conpulsif peut avoir un lien avec une maladie mental, mais plustot de prendre tout son argent possible pour boire et reboire sa c'est pas normal.
p.- 16 févr. 2013 à 00:07
salut gabriel
je vis la meme chose ( sauf qu'elle ne boit pas ) ! et je fait comme toit aussi je l'ignore , donc resultat : insulte et tout et tout !! elle aussi esseye de me pousser a bout sans y arrivee !
ce que je peut te conseiller : reste calme et controle toi ( sinon elle pourrai porter plainte contre toi ) et pense a toi et a tes enfants d'abord !! courage!
booba- 22 juil. 2013 à 13:51
Je vis aussi dans les même conditions! En faite sa m'a pris 5 ans pour comprendre que son état était lié à la bipolarité! Pour vous ces vos femmes mais pour moi c mon mari! Nous sommes marié depuis 1 an bientot et notre première enfant est en route! Depuis c'est 5 ans que je le connais, j'ai vu des hauts et des bas mais pas de si important ! ce n'est que depuis 2 ans que je me suis posé la question de la bipolarité mais a chaque fois qu'une crise arrivée, elle repartait de plus vite, sa n'a jamais durer et il trouver toujours une manière de la combattre! Mais petit a petit sa c'est empirer et depuis 2 semaines je vis quelques choses de très difficile! C'est pas seulement les insultes, les choses qu'il dit et qui te touche jusqu'au plus profond de ton existence c'est aussi le fait qu'il me regarder et qu'il dit qu'il en a mare de souffir et d'avoir toutes ses pensées et de faire toutes ces choses qui le rend malade! Sa sa te tue de le voir essayer de combattre cette maladie qu'il na pas demander! Il doit encore etre diagnostiqué par un docteur mais tout son entourage pense que c'est la bipolarité. J'ai peur mais je l'aime et je sais que la persone qu'on voit durant ces periodes de crises ne sont pas ce qu'elle sont vraiment, cest a dire des personnes formidable aimante et plein de bon sens! La maladie veut qu'on oublie sa mais je ne l'oublierai pas enfin du moins je vais essayer de mon mieux et espérer que Dieu me donnera la force nécessaire pour combattre avec lui la maladie. Courage messieurs, si vous aimez vos femmes et j'en suis persuader, essayer de les voir pour ce qu'elles sont vraiment car jen suis sur elles sont merveilleuses!
e-- 8 nov. 2014 à 19:49
Elle n'est pas bipolaire, elle est manipulatrice, c'est une PN il faut se barrer très vite
gerard69008lyon 6Messages postés mardi 9 décembre 2014Date d'inscription 9 décembre 2014 Dernière intervention - 9 déc. 2014 à 13:55
je répond suite au dernier post PN ou bipolaire .Mois j avais d abord penser que ma femme était PN (aucune excuses , pas de signes de faiblesse de sa part) Mais apparemment une bipolaire peut aussi manipuler!

Gérard
Utile
+1
plus moins
Bonjour, mon épouse est bi polair nous vivons avec mes 3 garçons un enfer au quotidien, ma femme nous a quité suite à une hospitalisation raté rencontre avec un psy charlatent. Depuis pour fuire sa maladie elle demande le divorce encouragé par deux amies. C'est une fuite en avant jusqu'où ? Son avocate entame des procédures sue ma femme ne comprend pas elle est completement perdu.. Elle est hébergé dans une assos pour femme isolée (aiem). Elle ne bénegicie d'aucun soin. Nos enfants et moi même avons étés victimes de violences phisique et psychique. On m'a confié la garde des enfants et mon épouse ne peut les voirs qu'en milieu neutre et sécurisé. Je suis désemparé j'ai ma femme comme au premier jour et ne peu rien faire pour l'aider.....
Utile
+1
plus moins
Bonjour, je suis cyclothymique, et je suis très attristée de ce que je viens de lire.. Peut-être avez-vous raison, peut-être bien qu'on rend la vie de nos conjoints impossible, peut-être qu'on est des êtres égoïstes, puérils, incontrôlables, colériques et j'en passe... mais bordel mais vous parlez de vos conjoints ! Si c'est si horrible, comment avez vous pu tomber amoureux à la base ? Très souvent je m'en veux que mon ami subisse mes humeurs, et même quand je suis en colère, ce n'est jamais vraiment contre lui, mais contre moi-même. Bien sûr, que la situation ne soit plus supportable, je comprends, que vous quittiez l'autre, je comprends, mais comment pouvez-vous parler d'eux en utilisant les termes "ces gens là" comme si vous n'aviez jamais vécu avec la personne, comme si vous ne l'aviez jamais aimé ? Oui, je suis malade, et il y a des chances que ce soit difficile pour mon conjoint parfois, mais au moins, je suis fidèle, pas dans le jugement, et quand j'aime quelqu'un, ce n'est pas ensuite pour le dénigrer, et vous, personnes soi-disant saines d'esprit, vous crachez à la gueule de la mère/le père de vos enfants ! Je pleurais en vous lisant, en me disant que j'allais gâcher la vie de l'homme que j'aime, que c'était une fatalité, et ça a réussi à me miner, et ça minera d'autres bipolaires plus ou moins jeunes qui se poseront des questions, et viendront lire ici comment leur couple est voué à l'échec et combien ils sont un poids dans une vie de famille... même si c'est pas facile, posez vous d'abord la question de "comment améliorer tout ça" avant de vous demander "comment fuir cette situation", et si moi, malade, parviens à essayer d'améliorer notre quotidien, tous les conjoints de bipolaires peuvent essayer aussi, ou au moins, avoir la décence de ne pas parler d'eux comme des monstres.
Puce.be 37Messages postés mercredi 3 décembre 2014Date d'inscription 13 mars 2016 Dernière intervention - 4 déc. 2014 à 11:03
Bonjour,

Excusez-moi, mais j'ai ouvert un autre poste est personne ne me répond puis-je s'il vous plais passer par ici pour parler de mon histoire .... Je suis perdue et j'ai vraiment besoin de parler à des personnes qui me comprendrons sans me juger ... Merci d'avance pour votre compréhension.
alicia- 4 déc. 2014 à 16:08
Bonjour puce.b oui vous pouvez de quoi sagit-il?
rsebastien 3Messages postés lundi 24 novembre 2014Date d'inscription 10 décembre 2014 Dernière intervention - 10 déc. 2014 à 16:40
bonjour,
je me permets de venir demander conseil ici car j'ai du mal à trouver réponse à mes questions. Ma copine bipolaire vient de me quitter et m'a demandé sèchement de l'oublier. Je sais qu'elle traverse une passe maniaque depuis plus de 2 mois maintenant (avec tous les symptômes qui y sont liés). Que pensez-vous réellement de cette situation ? dois-je l'oublier comme elle me le demande ? nous étions ensemble depuis 10 mois et tout se passait bien, aujourd'hui je ne trouve que mépris et ignorance, je me prends cette crise de manie dans la figure depuis 2 mois sans savoir quoi faire ni comment agir...Je sais cependant que c'est extrêmement dure pour elle aussi de composer avec sa maladie. Merci pour vos conseils avisés. Cordialement à toutes et à tous
meloval 2Messages postés jeudi 26 février 2015Date d'inscription 26 février 2015 Dernière intervention - 26 févr. 2015 à 16:34
Bonjour,

C'est vrai que certaines réactions de conjoint sont excessives mais il faut dire aussi que dans les phases maniaques on ne retrouve plus l'homme que l'on aime.Mon époux en phase up m'a trompé , a frappé mes enfants m'a volé.j'ai beau de dire que ce'etait pas luis mais la maladie le mal est fait.Il ne s'est jamais ni excusé ni justifié se refugiant derriere la maladie justement.C'est facile :-).Alors c'est vrai que certains propos sont trés durs mais il faut entendre la souffrance de ces conjoints.Vous pouvez vivre une vie de couple sans pb si votre traitement vous stabilise bien.Mon mari est sous lithium et cela se passe trés bien.Il a participé à plusieurs groupes de soutien et moi aussi.Je ne regrette rien si cela peut vous rassurer.nous avons 2 beaux enfants et j'ai réeussi à tenir le cap.Mais cela n'a pas toujours été rose.gardez courage .
KathyE72 4Messages postés mercredi 18 février 2015Date d'inscription 27 février 2015 Dernière intervention - 27 févr. 2015 à 12:10
Bonjour Nilades, je comprends ce que tu ressens car je l'ai ressenti aussi les 1eres fois où j'ai lu les messages sur le forum....c'est presque inhumain. Je comprends qu'on ait (eu) une histoire difficile (le mot est sûrement trop faible) à vivre et que ça ait causé/cause beaucoup de souffrances mais si rupture il y a (eu), je trouve aussi que ce n'est absolument pas nécessaire de dénigrer ainsi son (ex-) conjoint bipolaire. C'est une maladie, un mal-être, ils n'y peuvent rien sinon essayer de mettre qqch en place en collaboration avec leurs conjoints et leurs psychothérapeutes, suivre leur traitement, prendre leurs médicaments qui ne sont malheureusement pas miraculeux: ils ne font qu'attenuer un peu les effets néfastes de la maladie....dépendamment de son niveau de gravité.

Une histoire d'amour se vit à 2 , pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur est toujours formidable. Le pire jamais plaisant mais si amour il y a, il ne faut pas oublier que ça fait partie de cette histoire d'amour, aussi dur que cela puisse être. Je ne juge personne mais SVP cessez de parler de vos (ex-) conjoints avec tant de mépris, quoiqu'ils vous aient fait.

Je suis d'accord avec toi, Nilades: à quoi cela sert-il de parler d'eux comme de monstres qui ne devraient pas faire partie de notre société!!!!! Surtout , comme tu dis, qu'il s'agit d'une personne qu'on est sensé avoir aimée! Je ne le comprends pas non plus.

Alors fais comme moi, ne retiens que les rares messages positifs et plein d'amour. ;-)

Bien à toi et continue à aimer ton compagnon et à positiver. Gros bisous.
Utile
+0
plus moins
Je suis moi-même conjointe de bipolaire et nous nous situons en ce moment en phase haute à savoir excès, dépenses incontrôlées et évidemment affrontements au quotidien. Pendant cette phase là, il va se réfugier dans sa famille, qui selon lui, le comprend beaucoup mieux que moi. Mais là, je n'y arrive plus. Votre mari est-il traité ?
Utile
+0
plus moins
Bonjour, Conjointe de bipolaire depuis des décennies, je subis comme beaucoup les épisodes maniaques avec l'angoisse de la suite... Mon conjoint détruit tout ce qu'il a construit et comme je l'accompagne depuis 40 ans, il me détruit aussi. Je suis même sa cible privilégiée en ce moment car il a coupé le contact relationnel avec tous ceux qui connaissent sa bipolarité. Je vis un véritable harcèlement sur le plan financier et il me réclame toutes les sommes qu'il aurait pu dépenser pour moi (impôts, voitures...). Lors d'une précédente phase maniaque il a même acheté un appartement sans m'en informer et j'ai l'impression qu'il va poursuivre sa boulimie immobilière et que c'est ce qui le pousse à m'extorquer de l'argent. Je lui demande d'aller voir son médecin mais il me dit que c'est moi qui doit être soignée. Je ne sais plus que faire et si vous avez vécu des périodes semblables merci de me dire comment vous avez réagi et comment vous avez pu sauver votre peau !
Utile
+0
plus moins
bonjour , le plus normalement possible , enfin je pense , en tous cas c comme ça que moi je vis la mienne , vivre sans réfléchir ...
Utile
+0
plus moins
Bonjour/ Bonsoir à tous et toute(s)

Déjà je ne sais pas si je suis sur le bon forum dans le doute désoler.
Je me présente je m'appelle Mandy et j'ai 24 ans. Je viens pour quelques conseille j'espère que vous pourrez m'aider ou me conseillez voila déjà 15 ans que je souffre de TTM suite à ca s'est déclarer des troubles bipolaires que j'ai remarquer depuis peut environ 5ans je c'est plus comment je doit agir je ne prend pour l'instant pas de traitements parce que j'appréhende docteurs même pour allez voir mon généralistes c'est vraiment quand c'est urgent.

En ce moment même mon couple souffre je suis en couple depuis 2ans et fiancé depuis 1ans avec une personne qui m'a toujours connue et prise comme je suis avec ma TTM et mes troubles bipolaires.
seulement depuis environ 2 semaines je suis passé de la phase hyperactive à la phase chut libre
c'est à peine que je mange par manque d'appétit, je n'ai aucune envie de sortir (ne serait ce par obligation comme faire les courses) je ne veut pas voir de monde (le monde m'envahi) et pour travailler (je suis auto entrepreneur) ca relève d'un miracle. je suis irritable et constamment fatigué et donc envie de rien. parce que j'ai le gout à rien.

Et mon fiancé du coup à cause de moi ben, me dit "puisque l'on fait rien je m'en vais me coucher" que puis-je répondre à ca? je peut pas le forcer à rester avec moi
je voudrais savoir si quelqu'un à déjà ressenti ca.
Car, moi j'ai l'impression que je commence à lui peser, ou le faire souffrir je sais plus comment je doit interpréter les choses, ni ce que je doit penser ou faire.

Cordialement,
Utile
+0
plus moins
Bonsoir, sujet intéressant, trés difficile de vivre au quotidien avec un bipolaire , et pour toute la famille, et je sais de quoi je parle !!!!!!!!!! bises
Utile
+0
plus moins
Bonsoir ,
j'ai été mariée 16 ans avec un bipolaire, j'ai cru que ça se stabiliserai , j'ai cru qu'il se soignerai un jour correctement .
Mais mon espoir il l'a dévoré et moi avec et j'ai du mettre fin à notre mariage pour me sauver et aussi nos 4 enfants qui subissaient de plus en plus mal les crises de leur père au point de se mettre eux même en danger .
Les spécialistes vous disent ne vous inquiétez pas ça se soigne très bien, oui, mais la plupart du temps dès qu'il se sent un peu mieux, il ne se soigne plus et là c'est la catastrophe même les enfants savaient et se rendaient compte lorsque leur père ne prenait plus son traitement ça le rendait furieux lorsqu'ils lui faisaient remarquer.
On leur sert d'infirmière, de psy , on doit les surveiller pour les médicaments , leur tentatives de suicides, leurs dépenses excessives, leur addictions diverses ( jeux , tabac, sex porno exhibition..)qui vont avec leur maladie si bien qu'à la fin on se bat pour eux ,contre eux et on s'oublie totalement ça nous dévore et puis nous détruit peu à peu.
Et là il faut avoir le courage de dire stop pour soi même pour les enfants en ne sachant pas comment il va réagir .
J'ai mis plusieurs année pour prendre ma décision presque 7 ans, trop longtemps, tant c'est dur de ne pas se sentir coupable de laisser un homme malade et pas autonome .
Mais je devenais trop fragile et je n'arrivais plus à lutter contre ses agressions de plus en plus fréquente, ses mensonges, sa manipulation .
J'avais peur de lui , peur lorsqu'il rentrait le soir ; qui allait ouvrir la porte le mari gentil ou le monstre qui allait nous faire vivre un soirée atroce , une nuit violente qui ne nous laisserait dormir que quand lui il l'aurait décidé .
Voilà j'ai connu cet homme j'avais 23 ans, vingt de ma vie à lutter pour un mal qui au début n'était pas identifié .
Bon courage à tous ceux qui sont confrontés à cette maladie.
inXistant 2Messages postés jeudi 2 janvier 2014Date d'inscription 2 janvier 2014 Dernière intervention - 2 janv. 2014 à 05:38
Je suis bipolaire. Si ça peut vous réconforter, vous avez bien fait. On ne peut pas traiter une maladie de cette magnitude avec quelqu'un qui refuse de se soigner. Bonne continuation.
gwvivi 5Messages postés lundi 30 décembre 2013Date d'inscription 6 janvier 2014 Dernière intervention - 2 janv. 2014 à 09:51
merci inXistant
j'espère que certain de mes propos n'ont pas blesser les bipolaires qui ont le courage et la force de reconnaitre leur maladie et de se soigner sur la durée.
inXistant 2Messages postés jeudi 2 janvier 2014Date d'inscription 2 janvier 2014 Dernière intervention - 2 janv. 2014 à 18:31
Pas mon cas... :)
gwvivi- 28 janv. 2015 à 18:15
gwvivi bonsoir , svp j'aurais bien aimé d'étre conseillé sur mon cas de couple et de celui de ma femme ça fait plus qu'une année et demi de mariage je ne la comprend pas ,elle parle peu et aime juste voir les films du genrs histoires triste , pas trop bavardeuse, et méme notre relation
si compliqué et timide , j'essaye à chaque force de moi d'employer de thérme et sympatie
pour faire baisser ce silence et ça recommence le l'endemain j'ai une fillette avec elle et je
l'aime svp celui ou c'elle qui peux me conseillé par fois je me dis qu'elle se porte si triste
mais je sens quand méme que c'est plus fort qu'elle et qu'elle maime ..

aidez moi à sover ma vie et mon mariage merci
kendra09 4Messages postés jeudi 2 avril 2015Date d'inscription 10 juin 2015 Dernière intervention - 2 avril 2015 à 10:26
en lisant ton commentaire j'avais l'impression de lire ma vie j'en pleure tellement ton commentaire me correspond. Comment a tu fais pour le quitter? J'ai trop peur de mon côté de finir comme un banal fais divers dans le parisien """un bipolaire tue sa femme et ses enfants suite a une crise""" Cette phrase me vient constamment a l'esprit.

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !