Prévenir l'insomnie

- - Dernière réponse :  Stephanie - 22 mars 2009 à 04:38
Après les études qui ont montré que la luminosité des radios réveils perturbait le métabolisme neurophysiologique du sommeil, ce sont surtout les études, concernant les malheureux possesseurs de réveils à affichage digital ayant la mauvaise habitude de mesurer et de calculer l'heure durant la nuit, qui démontrent une perturbation de l’équilibre neuropsychologique du sommeil. Ils sentent la nécessité de devoir contrôler l’heure. Inutile ! Cela finit simplement par déprogrammer le sommeil archaïque en le reprogrammant en une suite insomniaque d’obligations et de vérifications incessantes de l’heure. Répétons que, depuis la nuit des temps, « ouvrir un œil » ou se réveiller spontanément la nuit peut être normal. Simplement la survivance de l’instinct, pour sentir et se dire que tout va bien… sans flairer un prédateur. C'est notre mémoire de sommeil préhistorique !
Afficher la suite 

3 réponses

0
Merci
Comment faire quand on a des horaires de travail de nuit? Je suis infirmière de nuit depuis 5 ans. Cela veut dire des horaires complètement irréguliers: ne pas dormir pendant au moins 25 h d'affilée, se coucher à 9h le matin, dormir en moyenne 5 ou 6 h,le lendemain se coucher à 22h ou ne pas réussir à s'endormir avant 2h ou 3h (dans ces cas-là on se promet de ne pas trop dormir après notre dernière nuit de travail soit environ 4h de sommeil). Au lever il faut toujours au moins une heure avant d'émerger ... La mauvaise humeur, la fatigue, le stress les trous de mémoire... Comment gérer sommeil et travail de nuit ? Valérie
Commenter la réponse de valerie
0
Merci
Votre courrier m'interpelle. En effet, j'ai un sommeil perturbé mais suffisant, les réveils nocturnes étant normaux. Mais, chez moi, j'ai un réveil que je regarde. C'est devenu un réflexe. Quand je suis chez mon ami, ou en dehors de mon environnement quotidien, il m'arrive très souvent de passer des nuits blanches, et il n'y a pas de réveil !! Je fais donc le rapprochement avec votre discours. Pourquoi pas ??
Commenter la réponse de Janine
0
Merci
Je rejoins les precedentes internautes sur le travail de nuit... je suis aussi infirmiere de nuit depuis maintenant 6 ans et je ressens bien les symptomes decrits dans le message de Valerie... et ma question est la meme... comment faire ?
Commenter la réponse de Stephanie