Vivre normalement avec un terrain spasmophile

- - Dernière réponse :  Martine - 8 août 2010 à 12:43
Concernant les personnes ayant fait des crises de spasmophilie (tétanie des muscles, impression de suffoquer, diarrhées nerveuses...): comment avez-vous trouvé un équilibre?
Afficher la suite 

8 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour, il y a plus de trente ans que je souffre de spasmophilie. J'ai réussi à stabiliser à peu près (si rien ne vient me perturber au niveau stress, contrariété etc.)avec du Calcibronat à raison de deux par jour et du magnésium spasmag trois fois par jour). Il ne faut pas les prendre ensemble selon les médecins, mais je le fait depuis des années et n'ai ressenti aucun problème. Du yoga, du vélo, de la natation et tout ce qui peut vous enlever les idées noires ou grises de la tête, et vous détendre. Ensuite lorsque vous pensez vous être stabilisée, vous pouvez diminuer les prises. Si vous sentez de nouveau des fourmillements ou autres, reprenez votre traitement. Je fais ça depuis fort longtemps et ça marche. Il faut dire aussi que mon mari m'aide beaucoup à me décontracter lorsque je ne vais pas très bien. Bon courage et bonne chance, car cette fichue spasmophilie nous pourrit la vie !

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5500 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Martine
0
Merci
Re-bonjour, j'ai oublié de vous dire que lorsque je sens une crise arriver, je respire doucement dans un sachet plastique à raison de cinq ou six respirations, sac fermé autour du nez et de la bouche. Puis je l'enlève, respire normalement, doucement et reprends jusqu'à ce que tout revienne en ordre. Certains vous diront que c'est psychologique, mais même si ça l'est, chez moi, ça fonctionne très bien.
Commenter la réponse de Martine
0
Merci
Dans mon cas, c'est entièrement nerveux, le sac plastique, ça marche bien aussi et c'est facile à trouver mais si c'est vraiment une très grosse crise que je sens venir je suis obligée de prendre un bon anxyiolitique mais mes crises se sont bien espacées grâce au sport, à la sophrologie mais malheureusement je sais que ça peut encore m'arriver à des moments où pourtant je me sens bien d'autant plus vexant, maintenant ce n'est plus que 4 ou 5 crises par an alors que j'ai connu des crises presque tous le week end il y a quelques années, on garde le stress la semaine et le week end comme m'a dit un Dr un jour, j'accouche de mes angoisses ! Mauvais moment à passer mais après il faut oublier et continuer je suis tout de même partie seule l'année dernière en formation 2 mois en Irlande, évidemment j'ai comme même fait une crise mais heureusement je ne regrette rien j'ai passé des super moments avec d'autres français et des irlandais!
Commenter la réponse de ROSELINE
0
Merci
J'ai eu des crises de spasmophilie pendant plusieurs années et c'était de pire en pire, je ne pouvais plus sortir, c'était l'enfer j'avais essayé plusieurs traitement pour un peu me calmer et puis un jour comme rien ne me faisait effet, je suis allée voir une personne qui pratiquait l'ostéopathie et l'énergétique chinoise, elle m'a fait 8 séances et je n'ai vu le résultat quà la huitième séance . Depuis je n'ai jamais plus eu de crise et aujourd'hui c'est un cauchemar lointain.
Commenter la réponse de valérie
0
Merci
Bonjour, je ne suis pas d'accord avec Karine, qui préconise la respiration \"comme un petit chien\". En effet, on crée avec cette action une hyperventilation ce qui augmente la crise de spasmo ainsi que l'apport en oxygène des muscles. Il faut au contraire leur apporter du gaz carbonique en respirant dans un sac plastique, très lentement cinq fois (inspire et expire) puis la même chose hors du sac, jusqu'à complète disparition des symptômes. Je l'ai moi-même vérifié et ça marche. Bonne journée et bon courrage à tous et à toutes.
Commenter la réponse de Martine
0
Merci
J' ai eu aussi des crises qui arrivaient tous les jours à heure à peu près fixe, ce qui me créait une angoisse supplémentaire et j' étais dans l'attente que la crise me prenne pour l'affronter. En fait, je ne savais pas ce que c' était et au bout de 3 semaines, j' ai consulté mon médecin n' y tenant plus. C' est là que j'ai eu son diagnostic. Il m'a soigné uniquement par les oligosols ou oligo éléments et par homéopathie car c'est souvent nerveux. Au bout de 6 à 8 mois, tout est rentré définitivement dans l'ordre. Les troubles ne se sont jamais reproduits mais par précaution, de temps en temps, je fais une cure de ces oligo éléments sous contrôle médical et je m'en trouve très bien car cela me \"booste\"!! Bon courage et bonne soirée.
Commenter la réponse de helene
0
Merci
Bonjour à tous, je compatis sincèrement à votre situation que je connais bien car ma copine est spasmophile. Je sais que c'est pas facile à gérer mais on peut y parvenir. Faut surtout éviter de trop se prendre la tête.
Commenter la réponse de Babacar Hugues
0
Merci
Autre question de ma par et même si je me répète, je n'en peux plus. Suite et toujours à cause de cette fichue spasmo, j'ai pris énormément de poids, sans modifier quoi que ce soit à mon alimentation qui d'après la nutritionniste est normale. Je n'arrive pas à les perdre et mon médecin ne peut rien pour moi. J'ai pris 17 kg et moi qui en faisait toujours 51, je suis désespérée. Pouvez-vous m'aider ? Merci beaucoup pour vos réponses et très bonne journée.
Commenter la réponse de Martine