Suis-je en train de devenir folle ?

- - Dernière réponse :  patrick - 8 janv. 2009 à 09:33
J'ai tendance à parler souvent toute seule et à aimer être seule sans compagnie. J'ai l'impression que la présence des autres me gène. Je crie après tout le monde surtout après mes enfants, je ne sais pas pourquoi. Et quand je me trouve seule, je commence à rêver des choses qui n'existent pas, j'ai vraiment peur. Suis-je en train de devenir folle ?
Afficher la suite 

11 réponses

0
Merci
Chère Linda, Votre comportement vous inquiète vous, qu'en dit votre entourage ? Ce comportement a t-il changé brutalement suite à un événement? Il y a des choses tout à fait normal comme se parler toute seule , chercher la solitude, crier auprès de ses enfants et rêver de choses imaginaires. Tout dépend de la proportion que cela prend. Vous vous interrogez donc c'est plutôt bon signe, il y a une grande angoisse derrière tout ça et cherchez en la cause auprès d'un spécialiste. Ca vous aidera beaucoup, vous n'êtes pas folle et même très lucide sur votre attitude ! Courage !
Commenter la réponse de christèle
0
Merci
Bonjour, suis un homme mais j'ai vécu un peu le même genre d'expérience - mais pour moi je suppose c'était un peu la crise de 50ans - et ça arrive pour les femmes aussi. A mon avis, vous n'êtes pas folles - et je crois ça va passer - mais sans doute avez-vous besoin des conseils d'un expert. Cela vous aiderait à connaitre la raison derrière les symptômes. Bon courage
Commenter la réponse de Jo
0
Merci
Essayez de préserver les enfants. C'est triste, une maman qui crie, ça met les enfants en état d'insécurité et ils se sentent coupables de ne pas savoir rendre leur maman heureuse (si, si, je vous assure que c'est vrai). Essayez vraiment de les préserver, expliquez que vous ne savez pas vraiment ce qui vous arrive, mais que vous allez faire ce qu'il faut (à vous de trouver). Au besoin voyez un(e) psy que vous choisirez de la race \"qui parle\", c'est-à-dire pas de ces gens éternellement muets dans leur fauteuils qui se prennent pour Freud réincarné et pensent qu'une parole humaine proférée de temps à autre les ferait choir de leur piédestal.
Commenter la réponse de Dominique
0
Merci
Vous êtes consciente de votre comportement et cela vous procure un mal-être. Il serait peut-être bon de consulter un psychologue et de suivre une analyse afin d'être mieux dans votre peau. Mais de toute manière, ne restez pas dans cet état d'esprit qui vous empêche de vivre.
Commenter la réponse de marie france
0
Merci
Merci à vous tous qui m'ont répondus, j'apprécie beaucoup vos conseils. Comme vous dites, peut-être ai-je besoin d'un expert ? En tout cas, j'espère, pour moi et pour mes enfants, que mon état ne va pas s'aggraver.
Commenter la réponse de linda
0
Merci
Bonjour , ne t'inquiète pas Linda, j'ai 34 ans et ce que tu vis je le vis depuis longtemps voire depuis toujours. J'en ai parlé à mon médecin et même à un psy qui ma' dit que c était la le syndrome de la personne solitaire qui se réfugie dans son monde. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter c est juste un aspect de ta personnalité qui est comme ça par contre comme toi je dois faire attention à mon fils de 9 ans à qui j'ai expliqué mon cas , qui la très bien compri,s je lui expliqué que sa maman était un être humain avec ses faiblesses et que parfois maman était triste et plus fatiguée que d habitude que ça n'avait rien a voir avec lui . Le stress, le rythme de la vie accentue le fait de se réfugier dans cette BULLE... Tu es tout à fait normale. Prends du temps pour toi, je me suis mise au sport: gym, vélo, randos, ça m'a beaucoup aidée.
Commenter la réponse de MYRIAM
0
Merci
Avant de te mettre dans les mains d'un psy, il vaudrait mieux aller consulter un neurologue qui te fera faire des examens pour trouver une cause clinique. S'il n'y a rien de ce côté, alors oui, pourquoi pas le psy.
Commenter la réponse de Jacqueline
0
Merci
Je ressens la même chose, c'est de l'angoisse et surtout la déception qui font que nous nous réfugions dans la solitude. Il y a forcément des raisons. Il faudrait avoir la chance de connaître quelqu'un à qui se confier et qui pourrait vous réconforter, qui vous aiderait à régler les problèmes ce serait l'idéal. Le cas échéant vois un psy. Ca aide quelquefois. Ce n'est pas de la folie mais un trop plein de soucis. Je te comprends. Amitiés.
Commenter la réponse de simonne
0
Merci
Quand on connait les effets toxiques sur le cerveau de l'aspartame (et du glutamate), abondamment consommés dans tous les produits light et autres (présents dans 5000 produits env.), il ne faut pas s'étonner du mal-être des gens dans le meilleur des cas et de pathologies très graves voire le coma et la mort dans les pires cas. Allez sur google et recherchez les dangers de l'aspartame : vous serez édifiée. Encore Monsanto et la FDA complice ! Sinon, ce serait interdit à la consommation... Le problème est gravissime. De toute façon, votre alimentation peut être votre médicament (voir Hippocrate) ou l'inverse.
Commenter la réponse de Renée
0
Merci
Oh la la je comprends bien ce message : retrait complet des autres, émotivité accrue, angoisses. Moi, heureusement, je n'ai pas eu d'enfant, et je vis seule avec mes chats à 46 ans bientôt !!! Depuis l'adolescence de l'anorexie à la boulimie à se vomir, puis phobie sociale, puis cancer thyroide, puis aujourd'hui, dur dur de revenir de vivre parmi les autres ! Alors la bulle, un monde cérébral qui fait souffrir tout de même ; au chômage, reconnaissance cotorep, tout va bien ! Bon courage à tous ceux et toutes celles qui ont ce \"mal à vivre\", de tout cœur je vous soutiens.
Commenter la réponse de CAROLE
0
Merci
Je pense que tu ne deviens pas folle du tout, tu es certainement surmenée psychologiquement et très fatiguée physiquement. Tu devrais te confier. Bon courage et dis-toi que NON tu n'es pas folle ;-)
Commenter la réponse de patrick