Mon fils est schizophrène, je recherche de l'aide ! [Fermé]

Signaler
-
 sasa -
J'ai 56 ans, j'ai un fils de 34 ans qui est schizophrène,et j'aimerais pouvoir discuter avec des personnes ayant cette maladie ou la famille ! Ça m'aiderait beaucoup ! Merci !

3 réponses

Bonjour, Je comprends votre détresse. J'ai le même problème que vous. Il y a des aides. Votre fils est-il suivi médicalement ? Le soin est indispensable pour contrôler et gérer les crises. Difficile décision de faire hospitaliser mais seule alternative. Vous pouvez contacter une asso de parents concernés comme vous par ce drame. C'est une association de familles de malades psychiques qui peut-être existe dans votre région. J'ai été aidée par eux. Vous avez besoin d'aide. Tapez UNAFAM avec le département où vous habitez et vous trouverez l'adresse et les moyens de les contacter. Allez-y, car c'est trop dur de tout gérer et surtout vous ne pouvez aider votre fils toute seule ! Bon courage et ne désespérez pas ; mon fils va nettement mieux avec un traitement. Courage et recontactez- moi au besoin. Claude
61
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes

Journal des femmes 6367 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juillet 2014
> Andebon
bonjour, j'aimerais beaucoup prendre contact avec l'un(e) de vous, quel désarroi, mon fils de 14 ans a traversé l'enfer, et j'ai si peur pour lui. Il ne veut plus me voir...
>
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juillet 2014

bonjour, gardez espoir je suis schizophrène depuis 1997 et en 2000 j'ai fait des délires où je suis partie proclamer dans les rues... j'ai été internée pendant tout l'été puis j'ai repris mes études en septembre comme si rien n'était et j'ai obtenu un master en informatique en 2004... par la suite j'ai eu un bon traitement, et j'ai une vie heureuse depuis 10 ans... si vous le souhaitez vous pouvez m'écrire.... courage donnez de l'amour à votre frère et il sera sauvé. croyez en lui. et soignez le du lieux. s'il crie c normal il souffre... la joie va venir mais il faut de la patiente....
> Andebon
bonsoir, moi je veux bien discuter avec vous, c'est pas mon fils qui est schizophrène mais mon frère âgé de 44 ans. C'est vrai que c'est difficile de voir un de ces proches avec cette maladie, mais mon frère à l'air de se stabiliser un p'tit peu avec le temps, il est pourtant passé par des périodes difficiles étant plus jeune et maintenant j'espère qu'il continuera à se stabiliser encore davantage.
Vous devez appeler les urgences donc le médecin peut faire le nécessaire pour le faire hospitaliser en Psy,je connais bien ce problème qui chez nous a été la galère pendant 35 ans,solution le placer en tutelle et le juge prendra les dispositions pour une obligation à traitement,c'est se que j'ai fait,à présent mon fils est stabilisé et se trouve dans un foyer médicalisé,de temps en temps il vient passer quelques jours avec chez moi,mon âge?81 ans c'est vous dire que j'en ai bavé.Bonne chance.
Il existe une association de familles concernées par la schizophrénie.
www.unafam.org
Service écoute-familles :
01 42 63 03 03
Mon fils de 29 ans etant schizophrene je ne sais pas quoi faire pour lui, ni être moi même face à lui, j'en souffre tout autant que lui et ne sais pas où donner de la tête, je suis fatiguée, éreintée de tout, besoin d'aide pour lui et pour moi merci d'avance.
Messages postés
247
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 février 2016
4
J'avais vu un reportage où un jeune schizophrène était parti vivre en Thaïlande, loin de ses parents... nouvelle vie... culture... langue... il rapportait que si il était resté en France il aurait petté un plomb et que cette expérience lui avait sauvé sa vie. Voilà si je retrouve le nom du reportage je reviendrai le poster... Bon courage à vous tous!
Bonjour. Pour ma pars je suis à la recherche de personnes atteintes de de cette maladie pour témoigner.
Afin d'étudier mieux tout les aspects. En discutant avec le malade .
je pense que le dialogue et une étape importante afin de mieux les comprendre et les aider. Je poses des questions et prend des notes. Merci de l'attention que vous me porterais.
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 21 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
21 juillet 2015
> Alice
Merci également pour le sujet traité. Mon frère est atteint de schizophrénie paranoïde (a peur qu'on le tue, dit que ces parents veulent le tuer et souhaite également la mort de ces proches.. entends des voix, et voie des choses irréelles). Malheureusement, ma mère est dans le déni refuse l'idée qu'il soit malade et contrôle la prise de médicament afin que la dose ne soit trop forte(contredise les médecins change de médecin quand le diagnostique est posé). Le schéma de la famille est l'éclatement. Etant maman aussi je préfère prendre mes distances. Un choix pas du tout facile pour nous mais ma famille ne me laisse pas le choix après plusieurs tentatives de rapprochement avec eux ma mère faisait comme si qu'il n'était pas malade donc les limites (violences, langages...) été tout le temps dépassé.. parfois le choix devient forcé par le comportement des "parents" qui ne veulent pas soigné leur enfant et le choix devient non voulu et surtout vital !!

P.S J'ai essayé de l'aidé en boostant mes parents à le soigner rapidement

conclusion : je suis épuisée pluss du comportement de mes parents que celui de mon frère car ils sont complices à vouloir le garder à la maison sans hospitalisation.
En temps de crise mes parents s'enferment à double tour dans deux chambres séparées ou ils attendent que la crise passe c'est horrible... ils attendent la prochaine crise pour agir espérons!!
Merci également pour le sujet traité. Mon frère est atteint de schizophrénie paranoïde (a peur qu'on le tue, dit que ces parents veulent le tuer et souhaite également la mort de ces proches..). Malheureusement, ma mère est dans le déni refuse l'idée qu'il soit malade et contrôle la prise de médicament afin que la dose ne soit trop forte(contredise les médecins change de médecin quand le diagnostique est posé). Le schéma de la famille est l'éclatement. Etant maman aussi je préfère prendre mes distances. Un choix pas du tout facile pour nous mais ma famille ne me laisse pas le choix après plusieurs tentatives de rapprochement avec eux ma mère faisait comme si qu'il n'était pas malade donc les limites (violences, langages...) été tout le temps dépassé.. parfois le choix devient forcé par le comportement des "parents" qui ne veulent pas soigné leur enfant et le choix devient non voulu et surtout vital !!
bonsoir,j ai aussi un fils de 27 ans atteint en plus de bipolarité ,je suis épuisée ,c est un combat quotidien ,la je suis a bout ,je suis moi meme en dépression et j ai perdu 17 kg en 3 mois ,sa me fait tellement mal ,je me maudit tout les jours pour savoir ce que j ai pu faire...pour que mon fils soit comme sa ,il est sous effet de médicaments qui le rend pfff légume ,je le vois quand il mange ,il bave ,il veux pas se laver ,me réveille a 4 h du matin etc...j aimerais avoir contact avec des familles comme moi pour partager tout ce qu on endur autant pour mon fils que pour moi ,pourquoi il n y a t il pas d association pour nous aider
Bonjour,
Je me nomme Gauthier, j'ai 25 ans et je suis skyzophrène...
Ma maladie c'est déclaré il y a quelques années mais étant quelqu'un de plutôt conscient j'ai pris les choses à temps et ai trouvé mon traitement.
Je suis près à répondre à n'importe qui et à n'importe quelles questions si cela peut aider des familles.
La mienne, de famille, souffre beaucoup aussi de la situation, de ma maladie et surtout de ma souffrance. Je sais a quel point les délires de skyzos peuvent aller loin et être désustructeurs, j'en ai aussi fait les frais.
Quoi qu'il en soit c'est une bataille de chaque seconde et les malades ont besoin d'énormément de soutien et de dialogue. Mais surtout, avant tout d'un suivis par un psychiatre habilité à trouver, ensemble, les bons médicaments.
Toutes les personnes souffrants de cette maladie doivent être suivis de très près, j'ai presque envie de dire que leurs vie en dépends...
En tout cas je vous laisse à tous mon adresse mail: ***@***
Ma mère à suivis pendant plus d'un an une "formation" schyzo-espoire et je suis près à partager toutes ces/ses connaissances avec vous, famille, amis ou même si vous ètes vous-même schyzophrène et ne comprenez pas trop ce qui vous arrivent!
Je suis d tout coeur avec vous!
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 27 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2015

Je souhaite discuté avec vous, mon compagnon est schyzo, actuellement il est hospitalisé mais j'ai besoin d'aide. Je me sens au plus mal.
J'ai perdu mon fils il y a bientôt 2 ans. Il allait mal depuis plusieurs annees les psy consultes ne m'ont jamais mis un nom sur sa maladie. On lui a prescrit plusieurs traitement mais mon fils les arrêtait soit parce qu'il grossissait soit parce qu'il se sentait mieux . Il s'est mis également a boire et à fumer du canabis qui selon lui et ses copains le calmaient. La suite fut terrible toujours plus d'alcool avec des périodes de violence de plus en plus difficile à supporter. Puis il y a 2ans1/2 Il s'était pris en charge et avait fait des cures. Il se rendait à des groupes de travail pour pouvoir mieux maîtriser ses émotions, j'ai cru qu'il allait s'en sortir, il me disait pense a toi maman je vais y arriver, je ne lacherai pas, mais il a mis fin à ses jours alors que nous étions absents de la maison et depuis je me sens coupable de ne pas avoir pu l'en empêcher. Tous ces psy sous prétexte de secret médical ne m'ont pas donné de conseil à part me dire qu'il souffrait, ça je le voyais mais j'étais impuissante je ne savais pas comment le soulager. Et j'ai certainement fait des erreurs en le culpabilisant de boire ainsi. D'où mon désespoir. Mais c'est trop tard maintenant.
bonjour salmon, mon frère est skyso depuis 20 ans. Sa maladie ne s'est jamais vraiment stabilisée et il mêne une vie bien solitaire saupoudrée de quelques séjours à l'hopital environ tous les 4 ans. Je prend le relai de mes parents qui sont agés et n'en peuvent plus. Ce qui dérange vraiment mon frère c'est qu'apparemment ces médicaments lui enlèvent sa virilité. Savez vous si il existe des médicaments qui n'ont pas cet effet ou un peu moins ? Merci de me répondre si vous connaissez le problème
Bonjour Gauthier,

Je vis les memes problemes avec un proche. Je suis persuadee qu'un traitement le soulagerait. Il refuse bien sur d'accepter qu'il a un probleme. Comment l'amener a un traitement? Comment cela s'est il passe pour vous?
Merci
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 14 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juin 2015

faire prendre les médicaments quand il ne veut pas c'est mission impossible mon fils est schizophrène depuis des années malgré les 10 hdt il n'y a rien à faire chaque fois il sort de l 'hopital et arrête son traitement maintenant il veut de nouveau mettre fin à ses jours il ne supporte plus cette vie que faire encore l 'hospitaliser mais cela ne changera rien faut il le laisser enfermer à vie est ce une vie §§§§§