Troubles bipolaires

- - Dernière réponse :  jaroslava - 23 mars 2010 à 13:02
Je parle en tant que parent d'une fille bipolaire qui a déjà subit plusieurs crises et a été hospitalisée 3 fois. Nous sommes déçus du psy qui la suit certainement bien mais qui ne nous aide pas dans nos questionnements. Peut-être vivez-vous la même chose ou quelque chose de similaire ? Merci de bien vouloir entrer en discussion avec nous car nous sommes désenparés.
Afficher la suite 

8 réponses

0
Merci
Je suis moi-même bipolaire et c'est sur les blogs que j'ai mieux compris ma maladie. Quel genre de crise fait votre fille ?
Commenter la réponse de Claude
0
Merci
Bonsoir, nous pouvons être désemparés face aux psychiatres car moi-même j'en ai vu plusieurs. Le problème peut-être est la patience. Il faut toujours attendre de voir le traitement réagir et face à nous nous avons une personne sereine qui dit tout comprendre mais elle, elle ne souffre pas.
Commenter la réponse de florence
0
Merci
J'ai arrêté de voir le psy. Je ne suis pas plus mal pour autant. Les médicaments contre l'épilepsie marchent très bien, par exemple je prends du Lamotrigine depuis deux ans et je vais beaucoup mieux. Encore quelques épisodes maniaques mais je les reconnais et apprends à les combattre et surtout plus de dépression.
Commenter la réponse de Claude
0
Merci
Je suis suivi depuis très longtemps. Les passage à vide dure entre 1 semaine et 15 jours. Mon traitement Lithym (teralithe). Chaque année il y avait une hospitalisation.
Commenter la réponse de jacqueline
0
Merci
Bonjour où bonsoir, je suis moi-même bipolaire depuis environ 15 ans. Je suis allée voir une psy moi-même parce que je trouvais que cela ne tournait pas rond. J'ai lu personnellement plusieurs livres sur la maladie. Mais ce qui m'a été le plus bénéfique c'est de faire une psychothérapie, et je vie mieux avec mon entourage, familiale et sociale. Il y a premièrement l'acceptation, puis à force l'on se connaît, et on ajuste en fonction de notre tempérament. Il est parfois facile aussi de se laisser aller, mais aller dire cela à un dépressif. Voir un psy est aussi essentiel pour avancer. Au début je voyais une psy 3 fois par semaine, puis 1 fois, et maintenant 1 fois par mois. Surtout se connaître est l'essentiel de la solution, bon courage à vous tous,
Commenter la réponse de CHRISTINE
0
Merci
Bonjour, Je suis bipolaire depuis l'age de 20 ans. Je suis actuellement suivie par 2 psys, 1 psychothérapeute. Aujourd'hui, je vais bien gràce à un traitement qu'il a fallu changer puis doser. Je conseille d'aller voir plusieurs spécialistes et ne pas hésiter à se déplacer pour trouver le bon traitement. Un suivi régulier est également indispensable. Bon courage.
Commenter la réponse de Stephanie
0
Merci
Bonjour, je suis maman d'une fille traitée pour la bipolarité depuis 9 ans. Je voulais dire à l'entourage de ne pas baisser les bras et de voir plusieurs psy, nous avons enfin trouvé le bon et un bon traitement, elle le voit 1 fois par moi mais rencontre toutes les semaines un infirmier psychiatrique et depuis 7 mois elle gère très bien ses phases maniaques et sait demander de l'aide lorsqu'elle en a besoin. Nous envisageons l'avenir avec plus de sérénité, mais il était temps. Courage
Commenter la réponse de marie-pierre
0
Merci
J'ai souffert très lontemps de troubles de l'humeur diagnostiquée tardivement (45 ans). Grâce à mon psychiatre et un traitement adapté je suis stabilisé. Comme ce trouble peut avoir une composante héréditaire, je me suis beaucoup intéressée à cette pathologie. Le problème est qu'il est plus difficile de soigner un enfant qu'un adulte : - sûreté du diagnostique - médication adaptée - prise de conscience et acceptation de la thérapie par l'enfant et vous-même. On peut se stabiliser en acceptant d'être suivi très régulièrement. Pour m'aider, j'ai lu plusieurs ouvrages. Je vous souhaite de trouver le psychiatre qui conviendra à votre enfant et beacoup de courage. Faîtes vous aider par une association. Parlez, aimez votre enfant, soutenez le jusqu'à l'âge adulte où cela sera plus facile à gérer.
Commenter la réponse de jaroslava