Histoire d'amour avec un bipolaire : comment l'aider?

Résolu/Fermé
Saliha - 7 avril 2008 à 15:59
 Nubia - 24 juil. 2017 à 23:16
Je viens de rencontrer une personne qui est bipolaire et qui est dans une phase dépressive.C'est tout frais notre histoire vient de débuter et nous sommes amoureux mais il me parle de prendre des distances et même de me quitter. Comment je dois réagir? Je l'aime ce garçon, il se bat pour être stable et je ne veux pas qu'il sacrifie notre histoire. Dois-je accéder à sa demande ou dois-je rester et lui montrer que je ne le laisserai aucunement tomber? Merci de m'aider et de me répondre. Jade
A voir également:

43 réponses

Bonjour, J'ai entendu dire que pour cette maladie, le lithium est insuffisant ; qu'il est nécessaire de rajouter des anti-dépresseurs et anxiolitiques. Est-ce vrai ? Bon week-end.
0
Merci de votre témoignage et pour votre réponse. Pourquoi l'avez-vous quitté? (sans indiscrétions bien sûr) Est-ce cela la finalité lorsque l'on souffre de bipolarité : se séparer et rencontrer des tas de personnes sans parvenir à se stabiliser? C'est effrayant non?
0
POUR 2 RAISONS : la 1ère, parce que je n'ai pas eu de soutien moral et surtout financier durant une periode de coup dur (durant ma dépression). Nous ne pouvions surpasser \"seuls\" cette période difficile. la 2ème est que nous avions une petite fille de 2 ans et que j'avais peur de perdre mon boulot... Sans entrer dans plus de détails j'allais au boulot avec ma dépression... nous n'avions que mon salaire. Je me suis battu jusqu'au bout mais j'aurais aimé avoir un soutien, que je n'ai pas eu...
0
Je pense que, c'est un tout... j'ai vécu des moments merveilleux, mais il faut que la personne bipolaire soit sérieuse au niveau de la prise en charge de sa maladie (pas d'alcool, pas de stress, couchers et levers à heures fixes au possible...). La bipolarité n'empêche pas qu'il y a aussi une partie du caractère. Mon ami était très gentil, mais je pense qu'il n'a pas fait tout ce qu'il était possible pour mieux construire avec moi... et pourtant je lui demandais peu. Il faut faire la part des choses : si tu vois que cette relation te \"détruis\" et t'empêche d'être équilibrée, il vaut mieux que tu sois prudente. Si tu penses, être assez forte, alors, mets les choses à plat avec lui et sa famille pour vous donner le maximum de chance de réussir. Sachant que sa famille (ses parents) doit t'aider en cas de coup dur (notamment financier), car il y en aura... sauf si tu as un super salaire.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour chère Sylvie et merci pour vos réponses qui me permettent de mieux comprendre cette pathologie. Vous me parlez de coup dur financier: est-ce dû au fait que lorsque l'on est bipolaire on dépense sans compter ou parce que votre ami ne pouvait pas travailler? Merci pour votre témoignage, Saliha
0
Bonjour Saliha... Mon ami n'était pas dépensier. il se sentait en sécurité, protégé, car les 7 premières années je le laissais vivre... Il faisait ses petits trucs qui lui plaisaient (moulages de cadres, guitare), il était libre. Il changeait de travail tous les ans, mais ne travaillait pas vraiment: sa faculté de parler lui permettait de trouver aisément un poste de commercial, mais c'était éphémère... Il se levait à 10h, rentrait à 12h... Sieste, et reboulot peut-être durant 2 petites heures. Pas de persévérance, souvent fatigué, il mettait tout ça sur le dos du \"manque de bol\". Je crois qu'il ne se rendait pas vraiment compte. Mais moi j'étais heureuse avec lui, nous n'avions pas d'enfant et donc sa présence me suffisait. Il apportait beaucoup de couleur à ma vie, malgré les moments difficiles parfois... souvent.
0
Saliha, je demandais peu à mon ami : si ce n'est de trouver un équilibre entre un petit boulot (même routinier et pas forcément à temps plein) à la mesure de ce qu'il pouvait faire (rapport à sa maladie). Je croyais tellement en lui que je pensais qu'il allait comprendre avec le temps. Mais ses paroles, très sensées, restaient toujours des promesses et pourtant je suis certaine qu'il aurait aimé les tenir. La maladie a eu le dessus et mon ami a toujours mis la barre trop haute : ambitions irréalistes. Et dans une certaine mesure, je crois que je ne voulais pas voir inconsciemment, car je l'aimais trop. C'est lorsque j'ai eu réellement besoin de lui que j'ai compris ma douleur... j'étais seule.
0
...
0
blonde376 Messages postés 10 Date d'inscription mardi 16 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 23 juillet 2013 2
17 juil. 2013 à 00:05
bonjour , bats t oi ma belle , c pour etre aimer qu on se bats , c l amour qui nous fait tenir !!! audrey
0
begonie Messages postés 80315 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 35
17 juil. 2013 à 10:56
La situation de Saliha date déjà de 2008. Il est possible qu'elle ne lira plus ton encouragement.
Pour ton information.
0
blonde376 Messages postés 10 Date d'inscription mardi 16 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 23 juillet 2013 2
17 juil. 2013 à 19:59
bonjour ,ou puis je discuter de touss ça , ??
merci par avnce
0
begonie Messages postés 80315 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 35
Modifié par begonie le 18/07/2013 à 17:08
Clique ici pour le forum : https://sante-forme.journaldesfemmes.com/forum/stress-deprime-problemes-psy-9

Et après, ouvre peut-être ta propre question en cliquant sur " Posez votre question " en haut de la page, à droite, en couleur verte.
0
Alex 2310 Messages postés 1 Date d'inscription lundi 22 juillet 2013 Statut Membre Dernière intervention 22 juillet 2013
22 juil. 2013 à 17:26
bonjour. Je suis avec une personne bipolaire depuis 2 ans et demi. J'alterne entre les hauts et les bas, donc. J'ai, je l'avoue, un caractère emporté que 2 infidélités n'ont pas arrangé. J'ai du mal aujourd'hui à lui faire confiance, et nos relations sont donc très souvent tendues. J'ai du mal à accepter ses reproches incessants sur mon manque d'attention et de compréhension à son égard. Je m'efforce d'être malgré tout aux petits soins pour lui, y compris pendant ses nuits d'insomnies, mais cela ne lui suffit jamais. Il est très en demande d'attentions, de compliments, très importants pour lui dans la mesure où il est très complexé par sa maladie. Je fais tout ce que je peux mais, actuellement, les conflits se multiplient, nous faisant beaucoup de mal à tous les deux, car nous tenons énormément l'un à l'autre. j'avoue avoir un caractère emporté, que ses infidélités et mon vécu antérieur n'ont pas arrangé. Que puis-je faire pour l'aider?? Dois-je effacer mon "moi" pour me concentrer uniquement sur lui??? Sur ses besoins à lui, en oubliant les miens et mes peines face à un comportement de reproches incessants??? Je ne sais plus. Merci de m'aider.
0
Lettres93 Messages postés 1 Date d'inscription lundi 3 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 3 mars 2014
3 mars 2014 à 14:33
Aidez moi svp
Ma copine vient de me quitter alors que 2 jours avant elle me disait je t aime le pire c est qu elle me reproche d avoir besoin d etre rassuree et de devoir m envoyer des texto alors que c est elle qui a constamment besoin d etre rassuree elle me dit que j ai de l emprise psycho sur elle alors qu elle faisait toujours appel a moi quand elle perdait pied elle m a aussi reprocher de lui mettre la pression pour venir dormir chez moi ou me voir les week end alors que je lui ai silplement demande de me prevenir si elle ne venait pas pour que je puisse faure quelque chose de mon cote elle a eu des arguement tres durs du style j ai peur de toi alors que la veille elle disait que j etais sa fusion et qu il n y a avit que moi qui la comprenanais
D habitude elle est si gentille si douce elle a toujours besoin d etre rassuree elle manque de confiance en elle elle pleure tout le temps se scarifie et la l enevrs du decor elle est mechante me rejette et me voit comme son ennemi
Est ce une phase car je ne la reconnais pas
0
debo1992 Messages postés 3 Date d'inscription mardi 25 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 27 mars 2014 2
26 mars 2014 à 12:03
Bonjour à tous,

Mon copain est également bipolaire (de type II). Et étant étudiante en psychologie, lorsque l'occasion s'est présentée j'ai choisi le thème de la bipolarité pour une étude à faire. Et au fil de mes recherches j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de documentations concernant l'impact de la société sur le bipolaire, cependant il n'y a rien sur le regard et le soutien que porte la société sur les conjoints des bipolaires. Je pense être suffisamment bien placée pour savoir que ce n'est pas toujours la fête de vivre avec une personne bipolaire car nous vivons ses hauts et ses bas et devons être présents en toutes circonstances. Afin de savoir si je n'étais pas la seule à avoir l'impression que ma propre famille ne comprend pas ma relation, ne me soutien pas vraiment dans ma relation, j'ai mis en place un questionnaire évaluant le soutien social que porte la famille envers le conjoint d'une personne bipolaire.

Si cela vous intéresse et si vous vous sentez concerné, répondez à ce commentaire et je vous enverrai le lien du questionnaire.

Merci de votre soutien dans cette recherche et de votre intérêt à ce sujet.
0
lionel84800 Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 18 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 19 avril 2014
19 avril 2014 à 12:31
Bjr
Je pense être atteint du trouble bipolaire. Je suis en psychothérapie et je suis sous depakote (stabilisateur d'humeur a base de vilprorate de sodium).
Ma moitié est excédé épuisé de toute mes sautes d'humeur et je ne peu pas la blâmer pour ça car ceci m'épuise aussi surtt que je ne prend conscience de ma maladie depuis qq mois ce qui est déjà pas mal (enfin je pense). A l'heure d'aujourd'hui je ne me vois pas sans elle car ns sommes en couple depuis 5-6ans mais c une amitié de plus de 16ans et j'aimerai tant ne pas être ainsi et j'aimerai l'aider et nous aider a ne pas ns perdre.
Depuis que je suis conscient de ma maladie je lit énormément afin de trouver des solutions j'ai mm lu une thèse sur cette maladie carje cherche des solutions. J'ai stoppé la fumette et l'alcool afin de garder toute ma lucidité et pour être sur que le médicament agisse car il m'aide. J'ai du mal a m'énerver ou autre et mon regard n'ai plus empli de haine ou de rage comme si je redevennais celui que jai tjs été et ca c bien.
Merci pour votre future aide et temoignage.
0
KathyE72 Messages postés 4 Date d'inscription mercredi 18 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 27 février 2015
18 févr. 2015 à 11:56
Bonjour debo1992.
Mon compagnon est bipolaire. Nous sommes ensemble depuis 4 ans, avec des hauts et des bas comme le témoignent beaucoup de gens ici. Je souhaiterais que tu m'envoies stp le lien de ton questionnaire. Je lis régulièrement les forums sur les bipolaires et leurs conjoints ainsi que leur entourage pour essayer de trouver des solutions, des idées pour gérer les différentes périodes. Mais c'est vrai que trouver de l'aide pour les conjoints de bipolaires n'est pas facile.
Nous traversons actuellement un période dépressive et j'admets que c'est très dur à chaque fois.
J'attends donc de tes nouvelles. D'avance je te remercie et te souhaite une belle journée.
0
tartiflette11 Messages postés 2 Date d'inscription mercredi 18 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 18 février 2015 > KathyE72 Messages postés 4 Date d'inscription mercredi 18 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 27 février 2015
18 févr. 2015 à 17:50
J'ai été dure un peu plus bas car mon expérience n'a pas été belle. J'ai beaucoup donné, j'étais tjs là dans les moments difficiles. Je pense fortement que mon compagnon bipolaire ne m'aimais pas au final, ou c'est un sacré égoiste.
Le lendemain de notre séparation, il était sur meetic et badoo. Et quand je lui est dis, il m'a répondu que c'était normal que c'était la maladie qui voulait ça...
Mais si tu es sure de l'amour du tien alors bats toi. Et de temps en temps prends du temps pour toi pour évacuer. Je vous souhaite de sortir de cette mauvaise période et de passer de bons moments ensemble.
L'Amour en vaut le coup. Le soucis est de savoir si il est là, ou pas.
tout ça c'est une question de feeling. Si on se sent aimer on peut déplacer des montagnes.
0
lionel84800 Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 18 avril 2014 Statut Membre Dernière intervention 19 avril 2014
19 avril 2014 à 13:25
Bjr Je pense être atteint du trouble bipolaire. Je suis en psychothérapie et je suis sous depakote (stabilisateur d'humeur a base de vilprorate de sodium). Ma moitié est excédé épuisé de toute mes sautes d'humeur et je ne peu pas la blâmer pour ça car ceci m'épuise aussi surtt que je ne prend conscience de ma maladie depuis qq mois ce qui est déjà pas mal (enfin je pense). A l'heure d'aujourd'hui je ne me vois pas sans elle car ns sommes en couple depuis 5-6ans mais c une amitié de plus de 16ans et j'aimerai tant ne pas être ainsi et j'aimerai l'aider et nous aider a ne pas ns perdre. Depuis que je suis conscient de ma maladie je lit énormément afin de trouver des solutions j'ai mm lu une thèse sur cette maladie carje cherche des solutions. J'ai stoppé la fumette et l'alcool afin de garder toute ma lucidité et pour être sur que le médicament agisse car il m'aide. J'ai du mal a m'énerver ou autre et mon regard n'ai plus empli de haine ou de rage comme si je redevennais celui que jai tjs été et ca c bien. Merci pour votre future aide et temoignage.
0
Bonjour, je suis bipolaire et j'ai toujours beaucoup de peine lorsque je lis les commentaires des conjoints qui préviennent de s'éloigner d'une personne atteinte. Par contre, j'ai compris à travers les témoignages que ces up and down vous font souffrir et surtout les ruptures répétées. Je peux vous garantir que la personne bipolaire souffre tout autant. Je ne compte plus les fois où j'ai laissé mon conjoint, mais je n'en avais presque pas souvenir. Je le réalisais une fois qu'il n'y était plus. Ça fait mal de toujours de voir s'excuser quand pourtant on se sent impuissant. C'est encore plus blessant de faire du mal à une personne que l'on aime. En ce qui me concerne, j'ai totalement épuisé mon ex et cela me blessais trop. Il a pris des distances et finalement comme il se sentait mêlé face à notre vie de couple, j'en ai profité pour le remercier de tout et que je comprenais son besoin de quitter. La plus grande peur d'une personne bipolaire est de se faire encore abandonner. Pour mon bien être, car c'est dur pour la personne laissé aussi... ainsi que pour le bien des autres, j'ai fait le deuil d'une relation. Je peux vous partager que c'est un mal immense que de savoir qu'on est confiné à rester seule. :(
0
bipolaire-incomprise
8 janv. 2015 à 01:39
chère mylady_35

je sais que ca fait longtemps que tu as écris ce mot mais sache que je te comprend totalement en tant que bipolaire moi-même. Je crois que la clé de tout cela est la communication. Si notre conjoint essaye de nous comprendre et nous poses des question sur ce que l'ont vie dans nos mauvais moment alors que nous sommes dans une passe ''normale', et que vise-versa nous essayons de le comprendre, je crois que lors d'une prochaine ''crise'' les choses peuvent être aborder différemment. Je me refuse a croire que nous sommes impossible à aimer. Trop peux de monde ( surtout selon mon expérience) essaye vraiment de comprendre nos démons et c'est triste parce que nous sommes de merveilleuses personnes aussi qui ne voulons que d'être accepter et aimer.

courage!!
0
KathyE72 Messages postés 4 Date d'inscription mercredi 18 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 27 février 2015
18 févr. 2015 à 12:23
mylady_35 ce que tu as écrit m'a touché car j'ai éprouvé la même chose en lisant tous les témoignages des personnes qui se sont senties "obligées" de finalement interrompre leurs relations à cause de la bipolarité de leur partenaire ou sur décision du partenaire en question. Je les comprends car je suis également passée par là avec mon compagnon mais cela me rend triste de me dire que ces personnes (les bipolaires) n'ont finalement pas droit au bonheur quelquepart! En ce qui me concerne, mon compagnon est un doux et ses périodes dépressives ne sont pas accompagnées de violence, juste de renfermement sur lui-même, de baisse de courage pour tout et de fatigue constante. Dur dur pour moi parce que je suis qq1 d'actif, qui a besoin de bouger, qui baisse rarement les bras. Ca devrait être positif et ça l'est dans le sens où j'essaie de le bouster quand il traverse un période "down" mais tout de même pas facile pour moi (ni pour lui car il se sent mal aimé et incompris par moi à ce moment-là :-/) car j'ai du mal à comprendre ou même à accepter qu'il soit si inactif, si découragé par le moindre souci si...."down".

Je l'aime énormément et je sais maintenant que lui aussi. Je dis "maintenant" car au début de notre relation, il ne parvenait pas à me montrer ses sentiments ce qui faisait que je doutais tout le temps de ses sentiments et cela était lié à son enfance dénuée d'affection. Mais en en discutant souvent, il est "parfait" (:-D) maintenant. On s'aime fort et pour rien au monde on ne parle plus de se quitter même quand les périodes dépressives sont plus dures à traverser pour l'un comme pour l'autre. Je lis alors les forums sur le sujet et essaie d'en tirer qqch des idées et des conseils qui me correspondent. J'admets qu'il faut s'accrocher. J'espère y arriver et ne pas finir par aussi baisser les bras.
0
carololo1985 Messages postés 6 Date d'inscription mercredi 27 août 2014 Statut Membre Dernière intervention 27 août 2014
27 août 2014 à 10:05
Bonjour je suis nouvelle sur ce forum.

Je suis en couple depuis 5ans, mariée depuis 1 an, avec un homme diagnostiqué bipolaire avant notre rencontre.
Traitement au Théralithe 250 matin et soir.

Actuellement il est en phase maniaque, cet été a été ponctué de sorties alcoolisées, et de couchers tardifs sans prise de traitement. Résultat dernière prise de sang qui révèle une concentration de lithium trop faible dans le sang (0.6).

Je voudrais échanger pour avoir des idées sur comment calmer rapidement une crise, quand le visage se ferme, que le ton monte, qu'il n'entend plus, qu'il crie. En générale ca peu dégénérer vite. Si je répond il monte encore plus vite et si je ne dis rien il monte aussi en disant que je me fous de lui et de ce qu'il dit.

A certains moments j'ai peur de lui.

Mais c'est un homme tellement intelligent, honnête, ambitieux, aimant, sensible, je ne veux pas que ces crises le généralisent car c'est une personne merveilleuse que j'aime profondément.

Merci de me lire et d'avance pour vos conseils.
0
http://www.medisite.fr/troubles-psychologiques-6-choses-a-ne-pas-faire-avec-une-personne-bipolaire.957022.107.html

Il ne faut pas répondre! C'est difficile. Encore aujourd'hui, je m'obstinais avec mon conjoint. Bipolaire med. lithium. Moi aussi, intelligent et tout, mais ça devient complètement ridicule les montées! Ça fait mal. Moi qui aime avoir raison! :P

Faut tellement mettre de l'eau dans son vin. Savoi rrepérer et laisser aller dans ces moments-là.
0
LilyaMat1101 Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 12 septembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 12 septembre 2014
12 sept. 2014 à 18:59
Bonjour, je suis avec une personne bipolaire ça fait presque cinq ans. Je m'intéresse de plus en plus à la maladie et je me demande s'il y a des bipolaires qui veulent échanger et discuter sur la maladie ??
Ça me ferait que plaisir !!
Tenez bon et courage à tous les Bipolaires et leurs Conjoints !!
J'attendrai vos msg ! Merci
0
jai vecu 6ans lilyamat avec tous les hauts et les bas
si ca peut aider
partager,parler de cette maldie
je suis la
0
KathyE72 > doudou
21 févr. 2015 à 20:39
Bonsoir,
Je serais intéressée à parler de la maladie. Je suis dans une relation avec un bipolaire depuis 4 ans et malgré cela les périodes dépressives restent très difficiles à gérer et à vivre.
J'attends et espère de tout coeur de tes nouvelles . J'ai contacté 2 autres membres mais n'ai reçu aucune réponse.

Bien à toi et bonne soirée.

Kathy
0
carobetty Messages postés 2 Date d'inscription samedi 10 janvier 2015 Statut Membre Dernière intervention 11 janvier 2015 1
10 janv. 2015 à 11:46
Bonjour, J ai vécu avec mon compagnon pendant trois ans , il est bipolaire !!!!
On c reconstruit lui à deux filles et moi une fille également , mais notre vie couple à sombrer .
On c quitter 9 fois , nous sommes amoureux mais sa maladie lui gagne l
Il est très mystérieux et difficile à comprendre une fois très active ou il veux bouger avec moi et
l ' autre fois très casanier ou il dort toute la journée .
Moi de nature active , spontanée et souriante je me détruit à rester avec lui et chaque fois j ' y suis retourner.
Aujourd ' hui en allant voir sur internet et m ' intérresser sur ce problème je me rend compte que c est impossible soigner cette maladie et d être en couple .
Moralement j ' en souffre de pas savoir l ' aider , mais depuis lors j ' ai décider de me sauver pour ne pas sombrer .
Je pense aussi à ma fille car elle aussi elle ne pas vivre ce genre de problème.
Un conseil , PARTEZ AVANT QU IL VOUS POURRISSE LA VIE !!!!!!!!!!!!!!
0
tartiflette11 Messages postés 2 Date d'inscription mercredi 18 février 2015 Statut Membre Dernière intervention 18 février 2015
18 févr. 2015 à 15:34
Bonjour,
Après une expérience avec un Bipolaire de 45 ans, je vous dis : FUYEZ.
Je l'aimais mais j'ai rien pu faire. J'y ai laissé beaucoup d'energie. Pour me dire à la fin que cet homme a qui j'ai donné une part de ma vie ne pouvait pas m'aimer et ne sais pas aimer. Pour moi le BP est tellement affecté par cette maladie (besoin immense d'affection, peur de tout, manque de courage) que ça fait de lui un être égoiste. Vous ne serait plus rien à la fin et il vous tireras vers le bas avec lui. Aujourd'hui je me sens libre et pleine de vie et de projets. Le PB est un grand charmeur, il promets mais il ne fait rien. Alors ne passez pas votre temps à attendre un miracle, passez votre chemin, surtout si vous avez des enfants.
C'est le ressenti de mon expérience.
0