Les pieds qui bougent

Signaler
-
 Malou ou marylou -
Bonjour, je n'ai pas trouvé d'autres catégories. Il se trouve que depuis plusieurs mois, lorsque je suis allongée, un de mes pieds remue sans que je puisse rien faire pour l'arrêter. J'ai consulté mon généraliste qui m'a donné du rivotril, médicament que je connais. Je précise que j'en ai pris dans le cadre d'une dépression. Il semblait que cela ait fait effet mais cela recommence. D'où cela vient-il ? Merci d'avance de vos réponses.

18 réponses


Votre sommeil est-il réparateur ? N'y a-t-il que les pieds qui bougent ? Essayez de dormir à plat ventre. Sinon vous souffrez du syndrôme des jambes sans repos, pour commencer voir votre médecin traitant. Bien des médecins ne connaissent pas ce syndrôme. Ou habitez-vous ? Qu'il vous fasse faire une analyse de sang avec recherche de Fer et Feritine. Je suis à votre entière disposition pour vous parler de ce syndrôme. Surtout ne prenez pas d'Adartrel, j'ai aussi pris du Rivotril mais sans effet, vous pouvez commencer par du TRIVASTAL 50, et s'il le faut voir une spécialiste des troubles du sommeil.
J'ai ce syndrôme depuis longtemps et je me soigne avec des granules homéopathiques de ZINCUM METALLICUM 9ch que je prends le soir au coucher (très bons résultats). JML.
Bonjour, cela fait plusieurs années que j'ai ce problème, au repos le soir cela m'empêche de m'endormir. J'ai consulté plusieurs fois aussi sans trouver de la part des médecins, ni un intérêt, ni une solution. je prends parfois un quart de lexomil pour trouver le sommeil. Mais ce qui m'importerait ce serait de trouver la cause et là je n'ai pas de réponse. Les médecins tâtonnent j'ai l'impression, soit c'est un manque de fer, soit une dépression, soit la mauvaise circulation au niveau des jambes ???
Les pieds qui bougent, qui sont très chauds,\"des impatiences\", je prends un bain de pieds avec eau froide, ou les pose sur un sac de glaçons.
J'ai ce problème depuis des années et suis atteinte d'une sclérose en plaques découverte en 2006. Y-a-t-il un lien entre les deux pathologies ?
Cela fait plusieurs mois que ça dure, au point que je fais chambre à part avec mon mari. Je lui donnais des coups de pieds en pleine nuit, impossible d'arriver à dormir. Je prends de l'Ignatia Amara. Le médecin m'a dit que c'était nerveux (facile à dire). J'espère que ça s'arrêtera un jour car avec des nuits comme ça on est hyper naze le matin. Et je m'aperçois que , en faite, on est pleins dans ce cas là Bonne continuation

Dès le début le docteur m'a prescrit du magnésium et du daflon et tout est entré dans l'ordre. Mais je pense qu'il faudrait aller à l'hôpital au service neurologique et demander si la piqûre botulique ne pourrait pas venir à bout de ces problèmes ! Puisque l'on soigne la dystonie et tellement de choses avec ! Bon courage à toutes.
Helene il faut que tu fasses une analyse du sommeil tu vas a la clinique, ils enregistrent ton sommeil car il se peut que ce soit le syndrome des jambes sans repos.
Peut-être s'agit-il de ce syndrôme ? demandez à votre médecin ou à un neurologue si ça vous gêne vraiment. Je sais qu'il y a des médicaments mais je ne sais pas lesquels. Cordialement.
L'autre jour, j'ai vu un reportage dans le magasine de la santé qui portait sur le syndrome des jambes sans repos, peut etre est ce dont tu souffres. Bon courage.
Le syndrome des jambes sans repos ! Mon mari a fini par aller à l'hôtel dieu à Paris car manque de sommeil depuis des années ! Examen avec des électrodes et bracelet à porter jour et nuit, enfin un diagnostic !Rivotril à prendre chaque soir.Trouble du système nerveux : hyperexcitabilité, insomnies importantes, somnolence dans la journée, fatigue chronique, troubles de la concentration, irritabilité voire 1 syndrome dépressif, peuvent exister ! Traitements : fer, dopaminergiques ou myorelaxants. www.reseau-morphee.org Docteur François Duforez, Parvis Notre-Dame. Bon courage !

Moi j'avais les jambes qui bougeaient et le docteur m'a donné un médicament pour la circulation du sang et du magnésium.
Bonjour hélène, Je suis dans le même cas que vous et je prends aussi du \"rivoril chaque soir depuis 5 ans. On supose que c'est une maladie du système nerveux central. Mais on ne sait pas vraiement ni l'origine , ni comment soigner. Des études sont faites à \"la salle pétrière \" (la pitié ) à paris 13 ème où je suis soignée mais sans guérison le rivotril me calme bien mais pas en cas de grosses crises... C'est pas facile !!! Bon courage , vous n'êtes pas seules, nous sommes nombreux à avoir ce problème gênant. Amicalement. annie
Bonjour à tous et merci à tous ceux qui ont bien voulu me répondre. Effectivement, mon généraliste m'a parlé du syndrome des jambre sans repos mais sans me donner d'autres explications. Il m'a prescrit du RIVOTRIL, médicament que j'avais déjà utilisé dans le cadre d'une dépression. J'ai visité plusieurs sites sur INERNET et il me semblait que cela ne correspondait pas car le seul symptôme commun était celui de l'impatience d'un pied. Je n'avais aucune douleur. Or, depuis quelques jours, je constate une chaleur aux 2 pieds et surtout une furieuse envie de me gratter. J'espère seulement que cela ne va pas s'aggraver car j'ai assez de soucis de santé sans y ajouter un autre. Les médecins devraient tout de même être plus précis. Encore merci à tous.

Hélas ça ne se passera pas, au contraire ça risque de s'amplifier, j'ai fait des enregistrements de mon sommeil, mes jambes sautaient 120 fois dans 1h et je n'avais que 8 min de sommeil paradoxal. C'est neurologique et génétique. Avec le SIFROL 0,18 mg ça va mais il ne faut oublier de le prendre.

Ca n'a rien à voir avec la circulation du sang, j'ai fait pratiquer un doppler des membres inférieurs et tout est corect de ce côté. C'est neurologique, manque de dopamine.
Depuis une intervention, je suis toujours obligée de me lever et de marcher, car j'ai des douleurs dans les jambes et les bras, donc très peu de sommeil. Alors je suis très fatiguée, depuis trois semaines, tous les jours c'est la même chose. J'ai eu une opération d'une protèse de hanche, donc mon médecin pense que je fais une déprime, car je suis une personne qui est sensible. J'ai beaucuop d'angoisses, car en plus je n'arrive pas à effacer les violences conjugales de mon passé, et pourtant je suis remariée depuis 20 ans. Mais ça me suit toujours et j'en parle avec mon mari. Donc crise dangoisses, et ça repart de nouveau, depuis mon opération tous les jours. Et je me fais des idées noires et pleure pour rien, ou alors je culpabilise pour mes enfants ; car après ce divorce très violent, j'en fais toujours des cauchemars affreux et j'ai encore ses douleurs qui me reviennent.

Je suis allée sur le site les jambes qui bougent et il donne des conseils et des médicaments à ne pas prendre.