Psychose schizophrénique et déni

Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 11 décembre 2014
Dernière intervention
17 février 2015
- - Dernière réponse : ngabai
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Dernière intervention
19 décembre 2014
- 19 déc. 2014 à 16:58
Bonjour,
Mon fils qui est toujours dans le déni de sa maladie, (psychose schizophrénique) vient d'avoir, il y a deux jours sa 3ème injection de xeplion. Je le sens pas bien, j'ai l'impression qu'il est malheureux, il a souvent un air triste... Et parfois, lorsque je tente de converser avec lui, il me regarde comme si j'étais une étrangère, et parfois j'ai le sentiment qu'il s'est bien que je suis sa mère. A sa seconde hospitalisation il pensait que je n'étais pas sa mère.

Lui, dit à son psychiatre qu'il n'a jamais entendu de voix mais les raisons de sa dernière hospitalisation, étaient qu'il avait tout cassé dans son studio (télévision, miroir , grille pain, fer à repasser ... ) il n'en sortait quasiment plus, et ne voulait pas qu'on y rentre. Il était aussi très agressif.
Aujourd'hui plus du tout d'agressivité, il est même docile comme il ne l'a jamais été, comme un petit enfant.
Il n'a aucun projet, il se couche le soir vers 19 h 15, lui qui avant aimé regarder la télévision, il ne veut pas renouer avec ses amis, refuse toute invitation.
Cela va faire un mois qu'il est à la maison, je souffre de cette situation, j'ai le sentiment d'être inutile pour lui, et surtout, je ne sais pas quoi faire ...
D'un côté il accepte le traitement en injection et d'un autre il refuse sa maladie, il m'a même dit qu'il ne voit pas de différence avec l'injection et sans injection ! Que dois-je penser de cela ??
Peut-il, malgré le traitement avoir de mauvaises pensées, entendre des voix ??
Merci pour vos réponses à tous
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 19 décembre 2014
Dernière intervention
19 décembre 2014
0
Merci
C'est un problème de thymus pour pallier les effets secondaires des médicaments donnés pour la schyzophrénie, il faudrait penser à lui faire une analyse de sang de son taux de DHEA ; une hormone sécrétée comme le Cortisol ( hormone du stress) par les glandes surrenales. Je retrouve mon dossier et je vous en dirait plus.
Commenter la réponse de ngabai