Rupture d anévrisme

Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 15 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 août 2015
- - Dernière réponse : imagine7
Messages postés
16151
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 octobre 2019
- 15 août 2015 à 18:02
Bonjour a tous;Ca fait 2 mois(juin2015) que ma niece a fait une rupture d anévrisme en allant chercher son petit garçon a l école..vers 16heures.Transportée dans un premier hopital pres de chez elle les médecins n étaient pas équipés pour la soigner et on préféré l envoyer en hélicoptere vers 23heures a L hopital Beaujon(Paris)elle ne devait pas passer la nuit d apres les médecins mais ils ont essayé l opération de la derniere chance.(A se qu ils ont dit a son mari)A se jour et avec de nombreuses complications (pmeumonie méningite )elle a subit encore des interventions.Trachéotomie dérivation interne car elle avait trop de liquide céphalo rachidien.Habitant dans le Tarn je me suis rendu a son chevet ou j ai trouvé une équipe médicale formidable mais son état reste tres critique.Elle ne respire pas seule.Nourrie avec la sonde externe qui va a l estomac car au départ elle était dans le nez.Ne parle pas.Un bras tremble elle est inconsciente et ses paupieres ne s ouvrent que tres peu.Je suis tres tres inquiete .Va t elle récuper de sa motricité et reprendre une vie casi normale .Si vous vivez ou avez vécu les memes épreuves comment vont se passer les étapes suivantes de cette sale maladie..va t elle s en sortir?.Merci a tous pour vos réponses
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
16151
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 octobre 2019
1198
0
Merci
Bonjour,

C'est une situation très difficile pour votre nièce et aussi pour tous les proches. Il est très difficile de répondre à votre question car chaque situation est différente.
Son mari sait de quoi il retourne, il a été en contact avec les médecins en charge de son diagnostic.
Pour ma part, j'ai connu une jeune restauratrice (rupture d'anévrisme en plein coup de feu).
Elle a eu des séances d'orthophonie pour réapprendre à parler.
Plus tard, elle a commencé à apprendre à se tenir debout, puis avec de grandes difficultés a essayé de marcher. Mais, au bout de deux années elle perdait toujours l'équilibre avec ses béquilles. L'utilisation du fauteuil roulant était plus sécuritaire. Son mari a cessé sa profession pour entièrement s'occuper d'elle. Il a entièrement revu l'accessibilité de la maison pour les déplacements. Puis, le mari s'est remis à travailler à moments choisis, en temps qu'indépendant. Elle n'a jamais pu retravailler, mais elle est là, présente pour son fils.
Elle avait été prise en charge immédiatement au CHU de la ville.
Cet accident a fait prendre conscience au couple et à tout le voisinage (formidable entre-aide) qu'il était important de vivre ensemble désormais le plus longtemps possible, sachant que personne n'est à l'abris.
Commenter la réponse de imagine7