Dépression, comportement négatif, crises d'énervements.

- - Dernière réponse : lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
- 4 mars 2016 à 13:23
Bonjour,

J'ai grandi dans une famille très "négative", c'est à dire que mes proches sont sans arrêt en train de râler sans cesse pour un oui ou pour un non, ils se plaignent de choses qui me viendraient même pas à l'esprit, ils se lamentent sur leurs sorts qui ne sont pas si mauvais au final.

Dès l'adolescence, j'ai compris que ces comportements étaient très néfastes pour moi, j'ai très vite eu envie d'être une personne positive et heureuse. J'ai toujours fait en sorte de me sortir de toutes les situations avec beaucoup de recul, beaucoup de bonne humeur. Je ne comprends pas l'intérêt de râler pour tout, de dire des gros mots dès qu'on fait tomber ses clés par terre...

On ne se rend pas forcément compte de ces choses là, mais ça me pesait énormément sur le moral toute mon enfance et adolescence. Un exemple tout con, j'ai déjà entendu ma mère gueulait la mort parce qu'elle n'avait plus de clopes et qu'elle devait aller en racheter, par exemple . Mais ça, c'est un exemple parmi tant d'autres, ils râlent pour tout et je ne supportais pas ça. Sortir de chez moi, c'était une délivrance de cette ambiance néfaste et peu joyeuse (même si on rigolait des fois, j'avais de bons moments avec ma famille, mais j'étais entouré de râleurs bornés).

Pendant des années, j'ai pris sur moi, j'ai fait un énorme travail pour rester toujours calme, être poli et rester au maximum heureux dans ma vie, peu importe les situations. Je ne souhaite pas me prendre la tête, m'énerver ou quoi que ce soit, c'est quelque chose qui me dégoûte au plus profond de moi-même. Je veux rester une personne heureuse, parce que c'est ma philosophie.

Mais, nous sommes le reflets de nos parents, grands-parents et je sais qu'au fond j'ai été touché par le comportement plus que néfaste de mes proches. Depuis plusieurs semaines je me surpasse, parce qu'il se passe quelque chose de très compliqué dans ma vie. Et, du à ça, j'ai des crises d'énervements et ce n'est pas ce que je suis, ce n'est pas ce que je veux être. J'essaie de prendre au maximum sur moi, mais je n'arrive pas à être calme. Je ne dors plus la nuit, je suis perpétuellement fatigué, dans un état de stresse que vous n'imaginez même pas, j'essaie de m'apaiser comme je peux (musique, sport, loisirs...) mais je suis à bout.

Suite à ça, je ne supportais plus ce que j'étais, j'ai été chez le médecin il m'a diagnostiqué une "dépression passagère" avec des medocs quelconques. Je suis au fond du trou, je me bats pour ne pas prendre ses merdes pour rester calme et heureux (et c'est avec les larmes aux yeux) que je me dis que je n'y arrive plus. La cause ? Suite à un soucis, ma mère est venue habiter chez moi temporairement et ma vie est un calvaire.

Elle dit que je suis fou, que j'ai besoin de quelqu'un pour faire du spectacle publique, que je suis incapable de supporter quoi que ce soit. Elle fait de mon quotidien un enfer ! Le matin, elle se lève, elle râle (comme ce matin où elle m'a réveillé, je l'ai entendu beugler que l'eau chaude mettait trop de temps à venir sous la douche), toute la journée, elle râle (connexion internet trop lente, facteur qui ne passe pas assez trop, bruits des enfants dehors qui rentrent de l'école, produits alimentaires qui ne lui plaisent pas, l'horreur des repas - que je prépare - qui ne lui conviennent pas, les programmes TV qui sont nuls...) tout est prétexte à râler, c'est insupportable ! J'ai essayé de foutre mon casque avec la musique à fond pour oublier et me recentrer sur moi-même, ça ne marche pas, sa présence insupportable me pèse.

Elle est négative, elle me déprime (textuellement) j'ai une boule de stresse que je n'arrive pas à gérer au fond de moi, j'ai jamais été aussi angoissé en étant adulte. Même quand je vais courir, ça me hante.

Vous avez déjà vécu une situation telle que celle-ci ? Comment surmonter cette passade (qui va durer six mois, en réalité) ?

J'ai des crises d'énervements, je ne la supporte plus, j'ai envie de lui dire concrètement "ta gueule". Au delà de ça, elle fait des choses inappropriés chez moi, ce n'est pas juste ses mots qui m'emmerdent, c'est son comportement.

Ce qui m'a poussé à écrire c'est ce matin, où elle m'a poussé à bout sans s'en rendre compte, son comportement est déplacé (par rapport à ma femme, surtout) elle se permet des actes et des paroles que vous ne vous imaginez pas !
Ce matin j'avais envie de la claquer (et ça m'écorche le coeur de dire de telles choses, je ne suis pas comme ça) mais elle fait de ma vie un enfer !

J'ai extériorisé tout ça en me frappant violemment le bras, de gros coups de points (maintenant j'ai un gros bleu qui est apparu) ça m'a fait du bien, je me suis senti "vidé" de tout ce que j'avais accumulé ces dernières semaines. C'est grave d'en venir là ! Je suis pas capable de frapper quelqu'un, je ne tue même pas les insectes nuisibles chez moi, c'est pour dire. J'avais envie d'envoyer mon bureau valser, mais je m'en suis pris à moi, et ça m'a fait un bien fou. Mais là, tout le stresse, l'énervement se "reforme". Pendant que je rédige ce que je ressens, ma mère est dans une autre pièce à râler pour une connerie (la voisine qui fait trop de bruit en rentrant sa poubelle dans la cours), alors que ma mère est la plus bruyante des personnes que je connaisse.

Aussi, c'est ça qui doit surement jouer, moi et ma femme sommes très calmes, on aime le silence, la zenitude et nous sommes sensibles à la nuisance sonore. Ce bruit perpétuel que ma mère fait (parfois exprès) me tapé sur le système.

Comment surmonter tout ça sans mettre ma mère à la porte ? Je voudrais la virer, mais je me dis que je suis son fils, je lui dois ça, elle m'a donné la vie. Elle est en plein divorce et elle ne peut pas déménager sans que sa nouvelle maison soit remise à neuf. Je suis donc obligé de l'héberger, mais j'en peux plus, j'ai déjà eu les larmes aux yeux d'énervement (ce n'est pas arrivé depuis mes 14 ans).

J'en ai marre. C'est un cri de désespoir, c'est un SOS, j'ai besoin d'aide. Je ne veux pas me bourrer de médicaments, les séances chez le psy' n'ont vraiment rien donné... Je sais pas...

Merci d'avance et merci de m'avoir lu.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
Bonjour Maxime.
Si tu permets je te dirais de reprendre ton traitement que tu ne veux pas prendre, cela t'aidera, mais les effets peuvent ne pas être immediat. Les effets peuvent être nulles aussi si en même temps tu continues a subir la cause de ton stress, tu vie une dépression, tu n'en sortiras pas si tu gardes le sac a problèmes en toi. Désolé de te dire mais tu dois trouver une solution pour éloigner ta mère de chez toi et sans regrets.
Ta mère c'est ta mère, mais tu n'es pas sensé subir ses sottes d'humeurs destructrices, qui impacteront ta santé gravement, ainsi que ton couple, tes enfants, et cela peut aller encore bien plus loin.
Tu ne la jette pas a la rue mais il faut l'éloigner de toi, cela n'est pas un abandon de son parent, mais une protection de soi. Si tu devient invivable, c'est le cas peut être pour ta famille. Tu mets aussi leur santé, leur équilibre en danger.
Protège toi et ta famille d'abord, tu n'y es pour rien dans les malheurs de ta mère, trouves lui un autre endroit ou habiter, c'est la seule solution pour que tu retrouves ton équilibre et avec soins, peu a peu, tu retrouveras en toi ce que tu étais, et pour ta famille aussi
Courage, bonne journée.

Salut, merci de ta réponse !

Je n'ai jamais pris de médicaments de ma vie ! Donc, il ne s'agit pas de "reprendre des médicaments". Je suis quelqu'un de vraiment tourné vers les plantes, la médecine naturelle, alors je fuis un peu tout ce qui est chimique (en plus, je ne sais pas ce qu'il y a dedans).

Je ne pense pas être un danger pour ma famille, je n'ai jamais été violent, ni énervé auparavant. Il s'agit ici, de ma mère qui me met dans un état de stresse insurmontable (tout comme elle met ma femme dans un état d'angoisse notable également). Comme je disais, nous sommes des personnes calmes et sereins au quotidien et ma mère nous tape réellement sur le système.

Je sais bien que le problème vient de ma mère, elle est invivable pour moi (enfin, pour nous, même) au quotidien. Je suis conscient que cet état de dépression est à cause d'elle et comme je le disais plus haut, c'est un élément néfaste pour moi.

Mais elle n'a nulle part ou aller ! Je suis la seule personne de son entourage à l'avoir accepté dans ma maison. J'ai un frère (qui a un peu le même état d'esprit que moi au niveau de la philosophie et du bonheur) mais il s'est éloigné d'elle il y a plusieurs années, il a coupé contact avec elle, il ne la supporte pas. Elle n'a pas d'amis, pas de famille chez qui aller... A part moi. Donc, si je lui dis de s'en aller, je la mets à la rue ! Et je ne peux pas faire ça, c'est évident.

"Si tu devient invivable, c'est le cas peut être pour ta famille. Tu mets aussi leur santé, leur équilibre en danger."
Que ça soit clair, je n'ai jamais été invivable. Je n'ai jamais été énervé avec mes proches, je n'ai jamais été dans un état de colère contre mes proches. Mais juste contre ma mère qui me rend tout simplement fou.

J'en ai parlé avec ma femme et elle aussi a se ressenti vis-à-vis de ma mère. Elle n'en dort pas la nuit, elle fait des crises d'angoisses... Mais elle garde son sang froid au niveau de l'énervement. Mais moi j'ai du me lâcher, après avoir canalisé autant de choses.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
Maxime, je n'ai pas dis que tu es un danger pour quiconque, ou que tu sois violent, mais ce que tu vis, risque de mal tourner. Tu es au bord d'une depression, c'est ça le danger, et si tu déprime c'est toute ta famille qui pâtira. La dépression on y tombe assez facilement dedans, mais pour en sortir c'est une autre paire de manche.
Oui ta femme résiste pour toi mais peut être qu'elle n'en peut plus elle peut craquer, et alors bonjour les dégâts dans ton couple.
L'état de stress dans lequel tout le monde vit risque de laisser des traces indélébiles dans les esprits et ressurgir quand on s'y attend le moins.
Ton frère a compris lui, au bien sur c'est "méchant" de prendre ses distances face a sa mère, mais quand il y a danger pour ta famille crée par cette mère par ses agissements, il faut protéger sa famille, c'est ce qu'a fait ton frère.
Bien sur, je l'ai dit plus haut, tu ne vas pas la mettre a la rue, mais si c'est pour 1, 2 ou 3 mois, ok, tu, vous tiendrez tous avec courage, mais d'il y a pour 1 an ou plus... Vous tiendrez ???
Oui c'est difficile je le conçois, tu postes, je lis. Je reponds, mais il n'y a pas de recette miracle. Je te dis ce qui peut arriver a ta famille et a toi même.
Tu peux partager le fardeau avec ton frère malgré sa prise de distance, cela permettra a chaque famille de souffler un peu, sinon lui trouver un logement, mais si cette situation perdure, bon courage....
C'est très bien de ne jamais avoir pris de médicaments dans ta vie, la santé quand on l'a, on ne peut qu'espérer qu'elle soit toujours avec nous, mais quand cela cesse, alors le médicament est un salut.
Salut, et encore merci de m'avoir lu et répondu.

Après une longue discussion avec ma femme, on pense qu'il est préférable pour notre vie de demander à ma mère de partir. Ca joue trop sur nous, ma femme (professeur) n'arrive plus à se concentrer au travail et ça nous demande beaucoup d'efforts à elle et moi de supporter cette situation.

Cela dit, avec le crédit de notre maison sur les bras, nous n'avons pas les moyens de lui payer un logement temporaire, mais il est évident qu'on ne peut plus la prendre en charge, c'est trop compliqué pour nous, ça joue beaucoup trop sur notre moral.

Ma femme me dit que si on la met à la rue, elle peut se retourner contre nous judiciairement...

Existe-t'il des aides pour que ma mère puisse trouver un logement temporaire ? On ne peut plus supporter cette situation.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
0
Merci
Re
Désolé si je me suis peut être montré comme quelqu'un sans coeur envers ta mère, mais je ne suis vraiment pas cela. Oui, il ne faut pas la mettre a la rue, c'est claire, trouver des des solutions même si cela ne lui convient pas, un minimum pour que tu ne mets pas en péril ton couple, car ton couple est en peril.
Je pense que ta femme a raison, tu as des obligations, mais ton frère aussi. Lui a compris depuis longtemps et a fermé sa porte, mais s'il faut la loger ailleurs je pense qu'il se doit participer. Il y a des lois, mais vaut mieux ne pas en arriver la.
Renseignez toi en mairie, désolé je ne sais pas ou t' orienter moi même, mais une assistance sociale en lui expliquant ton cas, le péril qui pèse sur ton couple, peut être peu mieux t'orienter. Adresses toi a la mairie, je pense que c'est la qu'il faut commencer.
Bonne chance.
Commenter la réponse de lekabilien