Pneumothorax du à une erreur médicale: quels recours ? [Fermé]

pascale - 22 déc. 2008 à 13:05 - Dernière réponse : imagine7 12277 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 20 avril 2018 Dernière intervention
- 13 mars 2015 à 14:47
Bonjour, Je viens de me faire opérer du canal carpien et l'anesthésiste y est allé un peu fort en me faisant l'anesthésie, il m'a percé la plèvre et m'a provoqué un pneumothorax. A priori, il est peu important, le poumon est descendu de 3 côtes d'après ce que m'a dit le radiologue. Je suis dégoutée parce que je suis rentrée pour une opération de la main et j'en ressort avec des douleurs dans le poumon, l'obligation de me reposer. Je ne sais pas si je peux intenter une action contre la clinique pour faute ? J'aimerais avoir des avis sur le pneumothorax léger et sur les actions possibles contre la clinique. Merci
Afficher la suite 

10 réponses

Françoise - 25 déc. 2008 à 15:42
+1
Utile
Bonjour, Je suis étonnée de lire que, pour un canal carpien, on vous ait anesthésiée à la base du cou. Je ne connaissais pas cette pratique. J'ai assisté des anesthésistes à plusieurs reprises pour des canaux carpiens et ils anesthésiaient uniquement le bras à opérer. Pour le recours, tentez d'abord une mesure de conciliation (chaque clinique détient une commission de conciliation pour régler les litiges) avant d'entreprendre des recours plus lourds (avocat...).
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
0
Utile
Je ne comprends pas que pour une intervention sur la main, on puisse avoir un pneumo thorax. Il serait dû à quoi?
0
Utile
Le pneumothorax est du a une erreur de l'anesthésiste ! Il m'a piqué à la base du coup et m'a insufflé le produit à cet endroit (2 seringues). A priori, d'après le radiologue, il est allé trop bas avec son aiguille et m'a percé la plèvre et donc envoyé de l'air et du liquide entre le poumon et la plèvre, ce qui m'a décollé le poumon et l'a fait descendre de plusieurs côtes!!!
0
Utile
Si vous êtes en situation handicapante, je vous conseille de vous faire aider par une association de travailleurs handicapés. Ils ne font pas que des miracles à l'hôpital,on ne parle pas assez souvent des ratés d'opérations.
0
Utile
Pour un canal carpien, différentes anesthésies sont possibles : générale, locale ou loco-régionale. Cette dernière, qui a été choisie dans votre cas, comporte une injection d'un anesthésique local au contact du nerf sensitif qui se distribue dans la zone opérée (votre main). L'endroit où se fait l'injection anesthésiante est très proche du dôme pleural, c'est-à-dire tout près du sommet du poumon. C'est pourquoi il arrive, très rarement, que la pointe de l'aiguille érafle la plèvre, ce qui fait entrer un peu d'air entre les deux feuillets de la plèvre, ce qui produit le pneumothorax. Toutefois, cet incident, certes regrettable, est sans véritable gravité, et fait partie des rares complications d'une technique anesthésique par ailleurs irremplaçable dans de nombreux cas. À vouloir à tout prix chercher la faute, l'erreur, et l'indemnisation là où il n'y a qu'aléas thérapeutiques, prenons bien garde de ne pas en arriver aux dérives du système américain...
0
Utile
J'aurais une question: aviez-vous une contre-indication à ce qu'on vous pique l'anesthésie sous le bras? (comme infection?). sinon, l'anesthésie réalisée n'était pas justifiée!
0
Utile
Le pneumothorax N'EST PAS une erreur médicale mais une COMPLICATION ARCHI-CONNUE de ce genre de technique qui arrive un jour ou l'autre (heureusement rarement) à TOUT MEDECIN (anesthésiste bien entendu vu qu'il pratique beaucoup cette intervention): ce n'est pas la faute de l'anesthésiste. Continuez de porter plainte contre les médecins et bientôt : qui vous soignera ?
0
Utile
Il n'y avait pas de contre-indication à ce que l'on m'anesthésie sous le bras! Il n'y en a pas été question! L'anesthésiste pratique toujours ainsi dans cette clinique pour un canal carpien. Merci pour votre intervention. Pascale
0
Utile
1
Il m'est arrivé la même chose après une opération des dents de sagesses.
Apparemment la faute de l'anesthésiste. En m'intubant il m'aurait fait un trou et je ressort avec un pneumothorax bilatéral.
Moi non plus je ne sais pas trop quoi faire. Je suis vivant, je respire bien mais voila à cause de lui j'ai dors et déjà 30% de chance de refaire un pneumothorax dans ma vie. J'ai de plus interdiction à vie de pratiquer la plongé sous-marine et le saut en parachute (ou toute autre activité en cabine non pressurisé) .
Il ne m'a pas tué, il ne m'a pas handicapé, mais j'en ressort tout de même avec des interdictions et des possibilités de récidive.
Je viens d'une famille de médecins donc en attaquer un en justice ne m'enchante pas trop mais voila, l'attitude des chirurgiens et anesthésistes avant et après l'intervention laissait réellement à désirer. Leurs désintérêt totale m'a pas mal interpeller sur le moment et extrêmement blessé suite a toutes ces complications. (Il me faut ajouter qu'ils m'ont cassé une dent sans même me prévenir a mon réveil).
Est ce qu'a votre avis j'ai quelque chose à y gagner a intenter un procès ou bien s'agit il d'une perte de temps ?
imagine7 12277 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 20 avril 2018 Dernière intervention - 13 mars 2015 à 14:47
Bonjour Clément,
La discussion initiale est déjà ancienne, mais je vous transmets un lien de chez nos voisins directs Droit-Finances, qui pourrait vous intéresser : http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/1263-faute-medicale-indemnisation-du-prejudice
Puis, vous pourrez poser à nouveau votre question dans le forum approprié de Droit-Finances. Quelqu'un saura peut-être mieux vous conseiller.(Il y a aussi un service d'avocat en ligne).
Votre compagnie d'assurance est aussi en mesure de vous aider, avec un conseiller juridique.