Déprime après IVG \"forcé\"

- - Dernière réponse :  wided - 29 mai 2010 à 17:46
J'ai 26 ans, cadre hyper active, 5 h de sommeil par nuit... Je bosse, je vais dans tous les sens. Après une ivg il y a 3 semaines, c'est la \"merde\", désolé pour le terme. Je suis algérienne et en Algérie il faut être mariée pour avoir des enfants, sinon c'est l'ivg. Et comme je ne suis que fiancée donc le choix s'est imposé, mais je vis un grand moment de déprime jamais connu auparavant. Totalement désinterressée de tout, démotivée pour tout, sans compter que je ne supporte plus mon conjoint que j'ai envie de boxer, en plus c'était des jumeaux. J'ai envie de décrocher et tout laisser tomber mais je sais que ce n'est pas un choix judicieux et que ça ne m'aiderait pas plus que ça. Voilà.
Afficher la suite 

6 réponses

0
Merci
Déprime n'est pas dépression alors il faut réagir maintenant, soit aller voir une psy et parler, vider son sac, soit avoir une très bonne amie qui soit capable d'entendre et d'écouter, en tout cas ne pas culpabiliser. Quant à votre fiancé il peut comprendre non? Il faut être deux pour faire un enfant et il faut être deux pour prendre une si grave décision. Alors pour le moment il faut vous soigner pour pouvoir reprendre goût à la vie mais faites vite et si vous me permettez \"donnez-vous un coup de pied pour réagir\" et ne restez pas seule... Bon courage. Domy
Commenter la réponse de dominique
0
Merci
J'ai 16 ans j'ai eu recours à une IVG l'année derniere de force je voulais le garder mais mes parents et mon copain m'ont menacé de me laisser seule et aujourd'hui je ne m'en remets toujours pas. J'y repense sans arrêt et je regrette. Suite à mon IVG je me suis fait poser un implant et ça m'énerve car je souhaiterai avoir un enfant. Mais je ne sais pas si c'est pour combler le manque du bébé que je n'ai pas eu ou si il est vraiment désiré. Je ne sais plus ou j'en suis dans ma tête. Aidez- moi svp.
Commenter la réponse de Sophie
0
Merci
J'ai subi une IVG forcé à 19 ans car la majorité était à 21 ans, sous la menace de mes parents de me jetter dehors. Ma mère \"charitablement\" m'a dit que c'était des jumeaux, j'ai deux fois plus culpabilisé. On m'a fait ça à l'étranger le week end, le lundi je devais aller en cours. J'étais au fin fond. Lorsque j'ai rencontré mon mari, je lui ai dit avant, il ne m'a jamais fait de reproches. Je suis à l'heure actuelle divorcée, j'ai élevé seule ma fille à qui j'ai tout raconté. Elle ne m'a pas jugé. Cette semaine on m'a fait l'ablation du sein droit, car c'était une récidive, j'ai eu aussi un cancer de la thyroide. Il faut faire la part des choses, tu n'es pas responsable. Je n'oublierai jamais ces enfants, c'est enfoui au fond de ma conscience. Mais qu'aurai-je fait à 19 ans, seule avec 2 enfants, alors que j'étais moi même enfant et pas mûre. Ces regrets, et cette douleur s'effaceront petit à petit, c'est normal de déprimer. Je suis de tout coeur avec toi. Dany
Commenter la réponse de danielle
0
Merci
Mon ivg est prévue dans une semaine. Je ne dors plus, je stresse toute la journée. Je vis très mal la situation surtout que ma famille n'est pas au courant car ils ne seront sûrement pas d'accord. J'aimerais le garder mais mon ami n'en veut pas car (selon lui) il n'a pas les moyens de l'assumer. Je ne suis pas d'accord mais je ne peux pas lui imposer ça. Je me remets en question tous les jours et j'ai peur des conséquences que cela aura sur moi par la suite...
Commenter la réponse de candide
0
Merci
Salut miss j'ai subi une IVG il y a pratiquement deux ans et j'y pense encore souvent, je regrette sincerement de ne pas avoir gardé mon bébé alors ne prends pas de choix par rapport aux autres, pose-toi les vrais questions, c'est une excuse l'aspect financier, il faut arrêter un peu ! Au fond de toi si tu viens sur ce forum c'est qu'au fond de toi tu as envie de garder cet enfant !
Commenter la réponse de elena
0
Merci
J'ai 25 ans, je fais ma dernière année d'étude ,et y'a quelque jour j'ai eu un rapport non protégé avec mon fiancé, j'ai peur de tomber enceinte et si c'est le cas j'aimerais bien connaitre l'adresse d'un doc qui fait l'IVG c'est vraiment urgent, j'ai vraiment peur, c'est ma seule chance.
Commenter la réponse de wided