Dépression ?

- - Dernière réponse :  JOSIANE - 8 févr. 2010 à 19:22
Bonjour J'ai 17 ans, j'ai perdu mes deux grands père en moins d'un an, ma mère est dépressive depuis 5 ans, rien ne va chez moi, que des engueulades. J'ai l'impression d'être un boulet pour ma famille. Je fais des cauchemars, des crises d'angoisse, un rien me fait pleurer. J'ai des vertiges affreux, des douleurs gastriques, des maux de têtes. Je ne dors pas, je ne mange pas, je perds confiance en moi. Je ne prends goût à rien, même à ma passion qui est la musique, je n'en fais plus, je n'ai envie de voir personne, et j'ai l'impression de m'enfoncer, comme si rien ne pouvait s'arranger. Je suis bcp plus nerveuse et sensible qu'avant. Tout me semble noir, et la mort me fait peur, et je n'ose même pas en parler à mon chéri alors qu'à la base c'est à lui que je me confie. Et c'est pas dans mes habitudes. Mes notes sont en chute libre, mon couple bat de l'aile, tout me dépasse. Une amie m'a dit que c'était une dépression, et j'aimerai savoir si c'est le cas. Merci d'avance.
Afficher la suite 

9 réponses

0
Merci
Je pense aussi qu'il s'agit d'une dépression, va voir un psy il va t'aider à passer le cap. N'attends pas, plus vite tu iras, mieux ça s'arrangera. Bonne année et bon courage. Il suffit parfois d'un petit rien pour rebondir et éviter de gâcher sa vie et sa carrière. Fonce ! Il existe des centres dans chaque région, cherche sur le net. Ne te pose pas de questions, les psy ne sont pas là pour les fous mais pour nous éviter de sombrer. Amicalement, flo
Commenter la réponse de soledad
0
Merci
Merci pour votre réponse et pour vos conseils, et bonne année! J'aimerais vraiment voir un psy, ça m'aiderait énormément, malheureusement mes parents n'ont en rien à cirer, ma mère me demande tjs d'éviter de lui parler de mes problèmes, de faire semblent d'aller bien quand ça ne va pas, pour éviter qu'elle se sente mal, et mon père travaille de 8h à 19h, quand il rentre à la maison, il est fatigué, pas envie de parler, il ne me calcule même pas, sauf si c'est pour être désagréable, et mon frère, lui il est presque inexistant alors bon..mes amis s'acharnent à me dire que je ne suis pas dépressive, et pourtant je me suis jamais senti aussi mal. De plus, mes parents ne se dérangeront jamais à un tel point pour moi, pour eux je suis vide, sans aucun sentiment, c'est pour ça qu'ils pensent qu'à me nourrir, à me couvrir, mais jamais à mon moral, et surtout pas à un psy. Sans doute parce que je suis la benjamine. Bref merci encore une fois pour vos conseils!
Commenter la réponse de sam
0
Merci
Ne te décourage pas. C'est difficile d'être jeune, de faire ses premiers pas dans la vie et les parents sommes parfois trop fatigués et stressés par les factures à payer et le travail à conserver, nous n'arrivons pas à faire tout ce que nous voudrions pour rendre nos enfants heureux et nous nous sentons impuissants face à leur désespoir. Nourrir ses enfants est déjà devenu bien compliqué aujourd'hui. Essaie de voir où tu as de la chance pour ne pas sombrer dans la tristesse. Et si tu essayais de donner un coup de main à ta maman fatiguée au lieu d'attendre d'elle qu'elle résolve tous tes ennuis. Je suis persuadée qu'ensuite tout irait mieux, tu te sentirais plus forte, plus utile et tu ne douterais plus du bonheur que nous offre la vie.Courage, va voir le psy il t'aidera. Amicalement.
Commenter la réponse de soledad
0
Merci
A ton âge, je n'étais pas bien non plus. Je me sentais délaissée par mes parents, différente des autres copines, pas à l'aise... J'ai arrêté mes études, fait ma vie mais 20 ans plus tard, c'est toujours le chaos. La vie ne m'a pas épargné (décès, divorce, harcèlement au travail...). Consulte dès maintenant pour être plus forte dans ta vie d'adulte. Va à l'hopital et demande une psychologue ou psychiatre. Il y a un système de planning familial et c'est gratuit. Bon courage
Commenter la réponse de Isabelle
0
Merci
Bonjour et courage. Il faut que tu reprennes confiance en toi, mais tu as besoin d'aide. Je te conseillerais, si possible, d'aller voir un psychiatre plutôt qu'un psychologue (qui n'a pas de formation médicale comme le premier): il pourra t'aider en t'écoutant, te conseillant et, s'il le juge utile, en te donnant un traitement léger (mais parfois assez long -5 ou 6 mois) pour t'aider plus facilement et suivre l'évolution de ton moral. Cela te semblera peut-être un peu long, mais c'est je pense la meilleure solution pour bien reprendre en main ta toute jeune vie. J'ai une fille (22 ans) à qui j'ai donné ce conseil (en novembre 2009) et elle se sent mieux depuis (sauf les 2 premières semaines où c'était un peu galère!). BON COURAGE, encore une fois. PS: je suis infirmière en psychiatrie (retraitée depuis peu). Bises, Louisette.
Commenter la réponse de claudine
0
Merci
Bonsoir, un gros bon point pour toi d'abord : tu sens que ça ne va pas et tu es capable d'en parler. C'est énorme, la mise en mots, c'est déjà la moitié du chemin vers le mieux être. Maintenant, il s'agit, pour toi, de trouver le bon interlocuteur. Partout, il existe des Maisons des Adolescents (pour les jeunes de 12 à 20 ans). Les prises en charge sont gratuites et anonymes et si tous les pros sont comme ceux que j'ai rencontré à Cachan (94), eh bien, tu peux y aller en toute confiance. Moi, je suis maman de 2 ados qui vivent très très mal mon divorce d'avec leur père (manipulateur) et je suis allée y chercher de l'aide pour eux. J'y ai rencontré 2 psy vraiment à l'écoute et qui m'ont bien conseillée. J'ai proposé à mes ados, mais ils ne sont pas prêts... Pour le moment. Ils ont l'adresse. Maintenant à eux de faire ce qu'il faut pour être bien. Bon courage à toi : le meilleur est à portée de paroles, continue! et je t'embrasse, si tu permets.
Commenter la réponse de annick
0
Merci
Merci a tous, vos conseils me sont très utiles. Mais, malheureusement, je ne suis pas de France, et en Algérie c'est une toute autre histoire, il n'y a pas beaucoup de psy, même si je l'avoue, j'aimerai bien en voir un. Mes parents trouveront ça complètement glauque de ma part de leur demander de m'en trouver un. J'essaye de m'occuper de mieux que je peux, de parler à ceux que j'aime, mais j'ai l'impression que plus j'en parle, et plus j'ouvre la plaie. Bref, je vous remercie très sincèrement, je tiendrais compte de vos précieux conseils!
Commenter la réponse de sam
0
Merci
Bonjour Sam, Tu es courageuse car tu peux parler de tes problèmes. C'est important, on sent le besoin de t'en sortir. Si tu ne peux pas dire à tes parents ton mal-être et ton besoin d'aide, il faut que tu en parles avec un généraliste en qui tu as confiance, qui t'aidera certainement et peut-être discuter avec tes parents et les faire changer d'avis sur les psychiatres. Cela sera sûrement assez long, mais ça en vaut vraiment la peine. Bon courage,ne désespère pas et si tu le veux, donne de tes nouvelles. Bisous à toi.
Commenter la réponse de claudine
0
Merci
Je suis soignée depuis l'âge de 23 ans pour dépression, comme Claudine je te conseille de voir un psychiatre et non un psychologue. Et que l'on ne te dise pas que les psychiatres sont fait pour les fous. Il n'y a vraiment qu'un psychiatre qui peut te donner les médicaments adequat. Ce sera dur au début car on ne pense qu'à dormir, mais plus tard tu t'habitueras. Si tu as de l'argent de poche, n'en parle pas à tes parents, et vas-y seule et explique bien ce que tu as écrit, tu as déjà ce courage de le reconnaître. J'ai maintenant 64 ans, j'ai eu plusieurs dépressions, toujours après de gros problèmes, mais je sais maintenant car je me rends compte quand ça va mal, ce qu'il faut prendre comme dosage. Surtout ne va pas voir un Psy, il te conseillera mais ne guérira pas ton mal, car c'est une vraie maladie. BON COURAGE DE LA PART DE JOSIANE.
Commenter la réponse de JOSIANE