Quelle action positive face au dépressif

- - Dernière réponse :  SALEA - 12 déc. 2007 à 11:49
Que fait l'entourage du dépressif qui refuse de voir un médecin après des traitements et des thérapies qui n'ont pas aboutis? Comment l'aider en attendant qu'il reprenne goût à la vie? La famille est impuissante face à ses changements d'humeur. Jusqu'où le suivre, le comprendre, ne pas lui déplaire, ne pas le brusquer, ne pas le contrarier? L'entourage (famille) doit-il se faire également traiter avant de craquer à son tour? Comment jongler entre euphorie et pessimisme? La seule réponse que l'on vous fait à ce jour, c'est il doit consulter. Quand le malade accepte de consulter, ce qui relève parfois d'un miracle, il n'y a plus aucun contact ni aucun conseil, sous le couvert du secret professionnel? La famille du depressif doit se débrouiller à trouver des solutions. Solutions qui ne sont pas toujours les meilleures. S.
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
Quand j'ai rencontré mon compagnon, il était dépressif. Je l'ai aimé et comme ses affaires n'allaient pas bien à cause de cette maladie, je l'ai aidé. A force de le tranquilliser, de le rassurer, de lui assurer une vie stable et rassurante (notre foyer était comme un refuge pour lui), il en a guéri. Après, il a refait sa vie.
Commenter la réponse de CLAUDINE
0
Merci
Vous dites qu'il est parti refaire sa vie, il a donc eu besoin de se reconstruire, et vous dans quel état êtes-vous après cet accompagnement ? Combien de temps cet accompagnement a-t-il duré? Etiez-vous la seule aide ? S.
Commenter la réponse de SALEA