Comment guérir d'une profonde dépression? [Résolu]

- 19 mars 2009 à 18:55 - Dernière réponse :  San
- 16 mai 2018 à 22:36
Mon fils âgé de 25 ans n'arrive pas à se sortir de cette dépression, malgré plusieurs hospitalisations. En ce moment il est en hôpital de jour et ça ne va pas du tout. Que faire?
Afficher la suite 

Votre réponse

18 réponses

Meilleure réponse
3
Merci
Bonjour je peux comprendre votre angoisse, mon fils agé de 20 ans bientot est aussi dans cette difficulté... Tout d'abord selon moi l'hospitalisation peut au contraire agraver le problème... A présent,il va bp mieux, mais il est tjrs sous traitement. Ns avons aussi fait appel à un nouveau psychiatre, à un médecin acupuncteur et homéopathe qui lui a adapté un taitement en complément. Je suis restée près de lui pour qu'il ne soit pas isolé. Un bon psychiatre, un bon dosage et normalement cela doit passer. Si votre fils est tjrs ds cette depression cela signifie qu'il faut que vs changiez de psy et de traiement mais attention avec l'aide d'un médecin très specialisé pour cela... Ne rien faire de soi même surtout ne pas arrêter le traitement brusquement...et jamais seul !! Bon courage à vous tous

Merci Alice 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 355 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Alice
1
Merci
Un suivi psycologique a long terme est indispensable et beaucoup de soutient est nécessaire, bon courage.
Commenter la réponse de annick
1
Merci
Moi aussi je souffre de profonde depression depuis plus de un ans deja, j'etais sous andidepresseur , qui me faissaient rien , maintenant je ne prends plus de medocs et je vois une psy... je me suis encore senti mal cet apres midi en lutant contre mes crises de pannique, mais bon j ai lutté et j'ai reussi... CETTE APREM DU MOINS. Bon courage à vous et à votre fils.
Bravo Sabrina si vous avez réussi seule, vous allez vous en sortir , j en suis certaine

Encore bravo
Commenter la réponse de sabrina
0
Merci
Bonjour, Tout en dépend la cause ? Etant passée par ces moments difficiles, je pense qu'un bon traitement de fond à base d'antidépresseurs est utile, avec un suivi psychologique et beaucoup de soutien et de volonté.
Commenter la réponse de brigitte
- 21 mars 2009 à 11:03
0
Merci
Il est certain que la dépression n'est pas chose facile. Effectivement les causes sont multiples voire provoquées par des subtances synthétiques (drogue)et alcool, je ne le souhaite pas,ou un état psychologique fragile dû à un mal être,des facteurs trés difficiles à cerner. Des psychologues sont là pour guérir,il faut trouver le bon.Il faut être veillant et beaucoup l'entourer,Patience et Amour. On voudrait tellement t'aider.
Commenter la réponse de christine
0
Merci
C'est la sophrologie qui m'a beaucoup aidée en plus des traitements, et beaucoup de patience de la part de ceux qui l'entourent.
Commenter la réponse de jocelyne
0
Merci
Je suis suivie depuis 18 mois et je ne vois pas le bout du tunnel.
Commenter la réponse de céline
- 21 mars 2009 à 20:45
0
Merci
Je suis en dépression depuis 26 mois, et une grave dépression avec envie de suicide etc.... j'ai été tout de suite dirigée vers un psy, qui ne m'a pas aidé, changement de psy au bout de neuf mois, et là miracle ! en cinq séances moins de culpabilité (en dépression on culpabilise sur tout, même sur le moindre sujet) et ça s'est ingérable seul ! Il faut absolument chercher le BON psy et se confier sans retenue à lui ou elle. Il faut pour l'entourage, dire à la personne qu'on l'aime, lui parler, des bons souvenirs, des bons moments, des trucs rigolos que vous avez vécu, bref ce genre de choses. En ce qui me concerne, je recommence à peine à rebricoler, par contre je suis atteinte à présent d'agoraphobie alors que j'avais un travail de relations humaines. Je ne perds pas espoir de retrouver mon caractère d'antan, car je pense que le pire est passé. Donc pour résumer, TROUVER UN BON PSY QUI LUI CONVIENNE ET ETRE PATIENT. COURAGE!!!!!
Commenter la réponse de Anne-Marie
0
Merci
Hopital puis C.M.P puis C.A.T.T.P puis entre-aide ds les asso et/ou C.M.P et C.A.T.T.P. Etre aidé par des infirmiers et des psychiatres. Prendre son traitement à la lettre et aux mêmes heures. Aides de la M.D.P.H. Aides d'établissements de S.A.V.S. Assistantes sociales.
Commenter la réponse de Sandrine
- 22 mars 2009 à 11:29
0
Merci
Après mon mariage,perte d' emploi (prud'homme contre ma société), décès de mon père+ mère de mon mari. Je pleurais sans cesse, je ne dormais pas la nuit. Bref,une très grosse dépression (et mon mari aussi). Je l'ai traversée sans anti-dépresseur. Si, c'est possible! Mais c'est très très dur! Les ami(e)s disparaissent peu à peu, car votre mal être les font déprimer. Un gros conseil: il doit surtout bouger, faire du sport,rencontrer de nouvelles têtes, changer peut-être de métier ou d'études et surtout aller voir un pédo-psychiatre pour parler, \"vider son sac\" (mais sans vous(ce que j'ai fait pour me remettre sur les rails), aller voir un conseiller personnel (coaching), faire un relooking (pour ne plus voir sa tête d'avant). Pourquoi est-il dépressif? Faites un petit voyage au soleil, massage et bien être. J'ai perdu 2 ans de ma vie, bêtement.
Commenter la réponse de CATHERINE
0
Merci
Bonjour, J'ai traversé cela 2 fois et j'ai 33 ans. La dépression induit une profonde remise en question du mode de vie. Il est impératif d'en passer par un traitement anti-dépresseurs voire anxiolitiques, mais aussi de faire une psychothérapie pour identifier la source et le déclencheur de la dépression, et trouver petit à petit la solution qui convient à votre fils pour en sortir. Ca n'est pas une partie de plaisir. Pour moi le meilleur remède c'est encore de partir à l'étranger quelques temps dans un lieu qui lui apportera un autre oxygène, et une coupure nette de sa vie actuelle. Si vous en avez les moyens, envisagez ce voyage avec lui tout en lui offrant le maximum de liberté. C'est pour moi la façon la plus rapide d'en sortir. Bon courage !
Commenter la réponse de Nathalie
0
Merci
Il y a peut-être un groupe d'entraide mutuelle dans votre ville, c'est un bon moyen pour sortir de quelque chose... Les personnes se retrouvent, prennent un café, font des activités, mais sont actricess et non passives... Il suffit de taper groupe d'entraide mutuelle et vous allez trouver. Bon courage, Véro
Commenter la réponse de Philippe
0
Merci
Merci beaucoup de ce sincère message d'encouragement pour les personnes qui veulent s'en sortir ou qui en sont presque sorties comme moi... Il ne faut jamais en douter ! Cordialement
Commenter la réponse de brigitte
- 25 mars 2009 à 10:57
0
Merci
Apprends à accepter la pensée des autres. On n'est pas là pour \"dénigrer\". Apprends à lire entre les mots, entre les phrases, quelques fois se glissent des pensées intéressantes. Il suffit de prendre une réaction de chacun, elle peut convenir à la personne en détresse.Tu es complaisant et à la fois réactif dans le négatif vis-à-vis de ceux qui, eux aussi, écrivent leur ressenti. (voir d'autres discussions sur le forum)
Commenter la réponse de christine
0
Merci
Mon fils me fait une deprime ou une depression... Depuis 3 semaines il deprime, il s'isole et à chaque fois qu'il doit nous adresser la parole il a les larmes aux yeux, il est degoute du lycee comment l'aider ??
Commenter la réponse de bouj
0
Merci
J'ai eu moi même 2 dépressions sévères. Une à 32 (tentatives de suicide) et un épuisement psycholoqique à 46 ans (perte de 17 kg, arrivée à 39 kg). Je m'en suis sortie grâce à la présence constante de la famille. C'est très difficile pour la personne dépressive elle même (peut-on comprendre la douleur psychique si on n'est pas passé par là) et pour l'entourage. Documentez vous (bien sûr, ne pas dire : secoue-toi, etc). Les médicaments ne m'ont pas vraiment aidé : angoisses constantes. J'ai guéri avec LE TEMPS, ma famille. Ce qui me permet de vivre avec toujours cette fragilité, cette anxiété constante. J'ai un fils de 20 ans adorable que j'ai élevé seule et qui fait ma fierté. Faites-vous aider par le psy qui suit certainemant votre fils. Vous pouvez prendre RV.
Commenter la réponse de JOELLE
-1
Merci
Suivre son traitement à la lettre, s'intégrer à la société et raconter son malaise à ses amis et à sa famille et surtout sortir au cinéma, à la campagne, reprendre ses habitudes.
Commenter la réponse de rachid