Sevrage aux médicaments

Signaler
-
 MARIANNE -
bonjour, je suis en sevrage depuis 2 ans pour une addiction aux anxiolytiques. C'est une souffrance de chaque instant, j'ai besoin de partager ce que je vis, au quotidien, c'est un combat de chaque seconde...

3 réponses

Pendant des années j'ai pris du Lexomyl...J'ai fait un sevrage progressif... Cela fait environ 2 mois que je n'en prends plus mais faut pas se leurrer. Le caractère change ou se révèle : je suis certainement la vraie \"moi\". Je suis plus rebelle (je ne suis plus un agneau qui dit oui à tout), limite agressive parfois (mes proches en paient les pots cassés) : le pire est que parfois je n'ai pas l'impression d'être agressive. Je m'excuse : je n'ai que ça à faire. Le soir, j'ai toujours ma boîte de Lexomyl dans mon chevet (mais elle est vide) : pour moi cela a un côté rassurant. Le sevrage a été très dur : j'ai été très bien suivie par mon psy et je le suis encore. Mais je suis déterminée à continuer : je ne veux plus de cette cochonnerie qui est certainement très bien pendant une durée bien précise mais pas à long terme comme cela a été mon cas. J'étais vraiment dépendante. Alors courage, il faut tenir le coup...
Je prends du Lexomil avant de m'endormir tous les soirs, à  petite dose (1/4 de comprimé) mais je ne peux m'en passer. Comment faire ? Quelqu'un peut-il me conseiller ? J'aimerais vraiment m'en débarrasser ! Merci d'avance. Laurent
Merci de m'avoir répondu. Avez-vous des effets secondaires dus au sevrage ? Tremblements, vertiges, palpitations... Je vois un psychiatre addictologue qui me dit que tout est normal. Doit-on souffrir obligatoirement pour se sortir de là ?