Syndrôme des jambes sans repos

- - Dernière réponse :  ISABELLE - 22 févr. 2011 à 07:20
Je souffre du syndrome des jambes sans repos. Mon sommeil est très perturbé. Pouvez vous me donner des conseils, sachant que l'Adartrel fait pire que mieux. Merci de bien vouloir m'aider.
Afficher la suite 

9 réponses

Meilleure réponse
5
Merci
Je souffre aussi de ce désagrément depuis des années... J'ai eu 2 possibilités de médocs mais je ne sais pas si je peux me permettre de citer les noms. Tant pis, je me lance : en 1er : Xanax 0,25 1/2 h avant le coucher. En 2 : entre 5 et 10 gouttes de Rivotril au coucher. C'est l'un ou l'autre mais pas les 2. Bonne chance... (J'espère que je n'aurai pas de problèmes !)

Dire « Merci » 5

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5450 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Michèle
1
Merci
Je suis aussi à +/- 8 gouttes de Rivotril selon mon degré de fatigue et de stress. Bonne chance à tous!
Commenter la réponse de Michèle
0
Merci
depuis l'âge de 16 ans ,j'ai ce mal qui me ronge et j'ai 57 ans Je suis allée voir des médecins et de psychiatres qui ne connaissaient pas de trop ce symptome Ils m'ont donné des médicaments et j'en ai un qui me fait du bien Mais ,je pense qu'il faut se relaxer et prendre du recul avec la vie débordante d'activités être ou essayer d'être plus calme en début de soirée et de faire un peu de relaxation une fois dans son lit.Je sais que ce n'est pas facile mais on y arrive.J'ai entendu dire que cela arrivait aux personnes très nerveuses ,alors ce qui n'est pas fait aujourd'hui, sera fait demain ou un autre jour bon courage à vous
Commenter la réponse de martine
0
Merci
Depuis mon appel, mon médecin m'a prescrit du Rivotril et ça mar che à peu près bien . Combien de gouttes prenez vous chaque soir ? Pour ma part, j'essaie de n'en prendre que 8. Bon courage. Martine
Commenter la réponse de martine
0
Merci
Je connais un ostéopathe spécialisé dans le traitement des jambes lourdes et qui est praticien à Paris. Je pourrais vous donner ses coordonnées si vous êtes intéressée.
Commenter la réponse de Camille
0
Merci
Pour ma part, je souffre de ce problème depuis longtemps mais s'est sérieusement amplifié à la cinquantaine. Je pensais que l'arrivée de la retraite (moins de stress, vie plus cool...) résoudrai le problème, mais non, ça devient même pire. Une série d'examens n'a rien révélé d'anormal. Mon traitement, du Rivotril, ça calmait un peu, puis il a fallu changer par de l'Adartel depuis 2 ans maintenant. Mais à nouveau il faudra que je change car ce médicament fait de moins en moins d'effet.
Commenter la réponse de gilbert
0
Merci
Je souffre également de ce désagrément des jambes sans repos la nuit, ma mère avait également ce problème. Je dors très mal, je me lève plusieurs fois chaque nuit. La solution... Je fais du vélo d'appartement pour me fatiguer les jambes. Je vais en parler à mon médecin traitant lors de ma prochaine visite. Merci de vos conseils et bon courage à tous.
Commenter la réponse de GISELE
0
Merci
J'ai une vie beaucoup plus active qu'avant ! De ce fait, quand je vais me coucher, je ne suis même plus capable de lire dans mon lit ! Je me suis rendue compte que le temps que je passais à lire (dans mon lit !) provoquait ce syndrome! Depuis que je suis plus fatiguée physiquement, j'ai de moins en moins ce problème. A chacun(e)de trouver la solution par rapport à son problème personnel. Je vous souhaite bon courage à tous ! Bisous.
Commenter la réponse de Michèle
0
Merci
Depuis plus de 20 ans, je souffre de ce syndrome. Rivotril -mon médecin prétend que ce médicament fait dormir mais ne soigne pas). Pour lui, celui qui soigne, c'est Adartrel mais il faut en prendre suffisamment 150mg au moins, dit-il, progressivement. Depuis, je ne passe plus les nuits à me promener dans la maison comme avant, je dors raisonnablement mais dans la journée, le cauchemar est le même sinon pire. Je ne peux m'asseoir tranquillement plus de 5 à 10mn pour lire, surfer sur internet, regarder une émission télé... et que dire des sorties ou voyages en voiture, bus ou avion : c'est l'horreur si je peux pas bouger pour calmer les impatiences, j'aurai envie de hurler de dépit, de colère, de je ne sais quoi... Y aurait-il la possibilité de calmer pendant la journée ? La seule chose que je connaisse, c'est s'activer, s'activer et encore s'activer mais ce n'est pas une vie !!!
Commenter la réponse de ISABELLE