Quelles suites après une rupture d'anévrisme ? [Résolu]

- - Dernière réponse :  Nathy - 7 mai 2019 à 11:02
Bonjour, je recherche une personne ayant eu ce problème pour savoir s'il y a de l'espoir dans l'amélioration des handicaps au fil des années, notamment l'usage de la parole. Merci.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 23 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2016
2
5
Merci
Bonjour j'ai fais une rupture d'anévrisme carotide interne gauche le 23 juin 2013 depuis je suis tout le temps fatigué au moindre effort, j'ai des migraines horribles je suis bien entouré mais personne ne comprends vraiment ce que je ressens car il n'y a que moi qui souffre. j'ai passer 1 mois en réanimation je me souviens de tout et j'en garde des souvenirs horribles que je revis souvent la nuit, j'ai essayer les anti-dépresseurs et toutes sortes de médicaments pour mes mots de tête le seul truc a me faire effet malheureusement c'est du tramadol je suis a bout de solution je ne travail plus et suis reconnu handicapé . J'ai l'impression de ne jamais pouvoir récupérer ma vie alors que je n'ai que 26 ans je ne me sens pas maitre de mon corps de plus c'est crise migraines m'oblige à me coucher dans le noir je ne peu plus sortir en soiré car trop de bruit la lumière me déclanche des mots de tête total je vis recluse chez moi je recherche des témoignages pour vois si d'autres personnes vivent la même choses et comment font-ils au quotidien car moi je suis a bout je craque
Merci à ceux qui prendront le temps de lire et me répondre

Dire « Merci » 5

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Santé Forme

Journal des femmes 4711 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

chouna2018
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2018
> Foulla -
bonjour,
C long mais les améliorations se font progressivement... en ce qui me concerne six mois environ... reste une très grande fatigue neuf mois après cette rupture..
Bonjour, je m'apelle corinne, j'ai 52 ans, j'ai fait une ruptured'anévrisme en mars2016, n'ai toujours pas récupérer, mon côtégauche fonctionne à moitié, je ne peux plus conduire' du mal à marcher, souvent des fourmis dans ma tête enfin je crois, je sais plus quoi faire pour m'en sortir, voici mon adressemail ***@***, j'ai besoind'aide merci (pardon pou les erreursde frappe pas facile pour moi)
-
J'ai également survécu à une rupture d'anévrisme il y a trois ans. Ne perdez jamais votre enthousiasme, au contraire, gardez votre esprit éveillé, plein de joie et de gratitude d'être en vie. Ce n'est pas facile. Je le sais parce que je l'ai vécu. Mais la possibilité d’améliorer et d’avancer chaque jour est le meilleur remède! Il y a de la fatigue, beaucoup, et de la difficulté à tolérer la congestion et le bruit, mais cela ne représente pas grand-chose en échange du cadeau de la vie et de pouvoir partager avec la famille, les amis, les collègues, la nature, le contact avec soi-même, la gratification pour surmonter les difficultés rencontrées lors de la récupération.
Bonjour moi aussi j'ai etait victime et sans séquelle Dieu merci,mais sous traitement kardegic 160 pendant 1 ans
Réponse pour Sylvie, OUI j ai repris le travail, doucement, petit a petit! ça ma pris du temps mais après 10 mois aprox, j ai réussie a reprendre ma vie presque au 100%! un mois après la rupture d anévrisme, étant deja a la maison, paf surprise, de retour a la clinique a cause d une douleur a la cote: embolie pulmonaire. Tout c est bien passe avec un traitement anticoagullant, et quatre mois après, ablation de la vésicule biliaire. Ne perdre jamais l enthousiasme, continuer a se battre avec force et volonté donne des résultats merveilleux! Courage, la vie est sublime!
Commenter la réponse de flowfly
Messages postés
25878
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 mars 2019
28
3
Merci
bonjour

je ne veux pas etre optimiste ou pessimiste.

mais sachez que chaque corps réagi différemment et suivant l'AVC plus ou moins important pour chaque personne.

je travaille dans un centre de personnes cérébrolésées et eux n'ont pas eux de chance.

gardez le moral, battez vous, de toute façon en vous battant vous vous en sortirez toujours mieux qu'en baissant les bras
Commenter la réponse de stf_frmu