Anorexie : comment aider les parents ?

- 4 janv. 2009 à 15:35 - Dernière réponse :  satori1958 - 16 avril 2013 à 09:14
Bonjour Est-ce que quelqu'un pourrait m'indiquer comment aider des parents dont l'enfant est devenu anorexique? Merci d 'avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

38 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour, L'anorexie est entre autres une question de contrôle: l'anorexique se perçoit comme n'ayant aucun contrôe sur sa vie (perso, familiale, environnement etc.) et son corps devient le seul domaine où sa volonté s'exerce. Prenez rendez-vous tout de suite avec une antenne spécialisée et surtout évitez les généralistes! Bon courage.

Merci Nadia 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 344 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Nadia
Meilleure réponse
1
Merci
Faites-vous aider par les médecins, vous n'y arriverez pas tout seul, essayez de rencontrer les psy du centre Abadie à Bordeaux, ils sont extraordinaires! Ils ont sauvé ma fille suicidaire. Tout seul ce n'est pas gérable, l'anorexie est le signe extérieur d'une grande détresse qu'il faut trouver et dénouer. Bon courage.

Merci françoise 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 344 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de françoise
Meilleure réponse
1
Merci
Ancienne anorexique, je comprends votre désarroi devant la maladie de votre enfant ms je pense que les parents, mis à part leur soutien, ne peuvent pas faire grand-chose. L'aide d'un psy est capitale pour trouver d'où vient le mal et ensuite une grande volonté de la personne de s'en sortir. Mais ce n'est pas toujours facile ! Il faut tenter de redonner confiance à l'enfant, de l'aider à s'accepter avec des kilos en plus mais ne surtout pas le braquer, ni l'observer à chaque repas etc. C'est une situation très difficile à vivre pour l'enfant et son entourage mais avec persévérance, on réussit à s'en sortir mais c'est très long. Il faut qu'il y ait le déclic Je suis à votre écoute si vous voulez en discuter plus longuement.

Merci Séverine 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 344 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Séverine
Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour
Je suis le père d une enfant anorexique qui a été en restriction totale de nourriture et d eau.
Les parents en général se retrouvent seuls, leur famille est aux abonnés absents pensant qu il suffit de dire à l enfant de se nourrir pour que tout aille mieux... Même sa marraine et son parrain n ont pris aucune nouvelle de ma fille, pendant tous ces mois. Un de ses oncles qui se dit connaître puisqu ayant été en contact quelque semaines avec des anorexiques (!), a retardé d une heure le repas , alors que al régularité permet de retrouver l heure où l appétit est un peu en place.
Donc méfiez vous de ceux qui disent connaître,et si vous même croyez connaître alors abstenez vous de faire croire aux parents quoi que ce soit. Il ne faut pas se substituer en aucune manière aux professionnels. Il ne faut pas non plus ne pas respecter les propos des parents c est entrer de plein pied dans la relation parent enfant qui va devoir être revisitée par des thérapies. Alors...!

L' ignorance chez la plupart fait de ce très grave trouble un passage anodin de la puberté de ces enfants en terrible détresse.

Une maman lors du groupe de parole avait eu cette phrase terrible c est une maladie grave qui détruit l enfant mais aussi tout autour d elle, et s'était effondrée en sanglots. Oui les couples de parents sont en danger, oui leur sentiment de culpabilité est immense , oui leurs angoisses sont terribles, ou ileur job en souffre, oui ils sont seuls , terriblement seuls.

Oui il faut soutenir ces personnes leur proposer de les rencontrer de créer des moments de chaleur, un petit appel téléphonique juste pour dire on est là, et pas le silence qui cache l ignorance et la peur. Oui il faut éviter de leur mettre une quelconque pression, les aider à trouver des solutions sans leur faire perdre du temps ou leur imposer des endroits où l enfant sera bien... On m a gentiment proposer une clinique à 400€ au dessus des tarifs de remboursement, pour trois mois d hospitalisation cela revient à 36 000€ non remboursés sans compter les dépassements des médecins. Là, bonjour la culpabilité de ne pas gagner assez , alors vous envisagez de casser votre épargne...alors que vous êtes au chômage!!!

Tant que l enfant n'est pas accueilli dans un structure qui est dédiée réellement aux troubles du comportement alimentaire cet enfant est en danger selon moi, et en région parisienne trois structures existent avec un nombre limité de lits....

Donc l idéal pour aider les parents est de trouver les bons médecins généralistes le bon psychiatre ceux qui vont pouvoir éviter le drame...il n y en a peu.
Bon courage à ces personnes!

Merci satori1958 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 344 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de satori1958
0
Merci
Difficile de répondre à votre question, l'enfant est-il petit ou adolescent ou adulte? Chaque cas est particulier, il faut voir un médecin spécialiste, pour vous et votre enfant. J'ai eu un enfant anorexique pendant 10ans, c'est très dur, mais on peut s'en sortir. Elle a 37 ans, elle est maman d' un petit garçon, et très heureuse aujourd'hui. Bon courage.
Commenter la réponse de Nicole
0
Merci
Bonjour, Parlez à votre enfant, surtout ne la laissez pas s'enfoncer dans ce labyrinthe infernal. Faites-lui comprendre ce qu'elle mange, éventuellement le nombre de calories prises, qu'elle ne craint rien, que ceci est nécessaire pour accomplir sa journée. Aidez-là à équilibrer ses repas. Si l'anorexie est trop avancée , elle vous dira que son estomac est trop petit. Il est possible de prendre ses repas en 5 ou 6 fois. Ne parlez pas trop de poids, de kilos, rien de pire pour la braquer. Bon courage c'est dur et très long, patience.
Commenter la réponse de Evelyne
0
Merci
Bonjour, Moi-même anorexique depuis l'âge de 14 ans (je vais en avoir 36...), un seul conseil : soyez douce avec votre enfant, ne lui interdisez pas de manger ce qu'elle a envie de manger, au contraire, posez-lui la question. Aussi, pouvez-vous la laisser préparer ses repas elle-même (pour qu'elle \"ait confiance en ce qu'elle mange\")? Il y a des limites bien sûr, il faut qu'elle mange assez et de façon équilibrée. Si toutefois elle persiste dans la maladie (car cela en est une, elle est même considérée comme ALD par la sécu!) emmenez-là voir votre médecin traitant. Mais parlez-en d'abord vous seule avec votre médecin traitant. Il ne faut surtout pas la forcer. Ni la bousculer d'ailleurs. Les anorexiques sont également très sensibles au langage, les paroles qu'on leur adresse peuvent parfois être fatales. Enfin, j'ignore si cela peut vous aider. Dans tous les cas, ne perdez jamais courage ni espoir! Bon courage à vous!
Commenter la réponse de Edel
0
Merci
Bonjour, il s'agit d 'une maladie psychologique, donc très profonde et inscrite depuis l'enfance chez la personne! Donc surtout ne pas lui parler de nourriture ni la forcer à manger, le problème n'est pas là! Mais essayer de trouver les causes grâce à un professionnel à qui la personne se dévoilera plus facilement.
Commenter la réponse de frédéric
0
Merci
Ma fille est anorexique boulimique depuis 5 ans suite à un harcèlement moral en classe de 2de. Elle a perdu 18 kg en 6 mois mais me coûtait une fortune en nourriture. Elle a moins de crises à présent mais c'est usant pour elle comme pour nous, tantôt elle est tyrannique, tantôt elle se comporte comme un bébé en manque de câlins. Elle a 20 ans maintenant et est en fac de médecine. Elle a été hospitalisée de nombreuses fois, tout d'abord 5 mois puis l'année suivante 6 mois puis en cardiologie soins intensifs 2 fois pour manque de potassium. Suivie à l'hôpital par un spécialiste, elle a vite arrêté le Prozac qui la rendait suicidaire (dixit). Maintenant avec l'aide d'une psychothérapeute formidable elle est en bonne voie. Courage, il faut avoir des nerfs d'acier, c'est usant, même épuisant. Nathalie
Commenter la réponse de LISA
0
Merci
Cette maladie, encore aujourd'hui, n'est pas comprise (très dure et beaucoup de souffrance pour le malade et la famille). Il faut que la famille proche et le malade soient entourés par le milieu médical (seul secteur à comprendre et surtout à ne pas culpabiliser la famille qui n'est pas responsable). Pour m'aider, et en même temps comprendre et ne pas perturber ma fille qui ne voulait pas me voir souffrir, j'ai été suivie par un psychiatre qui m'a apporté beaucoup. Je pense que c'est un des éléments de sa guérison. Aujourd'hui, et après 10 ans de psychothérapie, elle est sortie de ce calvaire, avec uniquement une fragilité dans sa personne. Elle est maman d'une adorable petite fille de six ans et assume son rôle de maman à la perfection. Bon courrage et surtout ne pas baisser les bras, cela est très long.
Commenter la réponse de Micheline
0
Merci
C'était surtout à cause de l'ambiance trop tendue dans le couple de mes parents, lorsqu'ils se retrouvaient à table. J'avais besoin de plus de calme et sé- rénité mais cela criait trop, parlait trop fort et il fallait se presser pour manger et repartir à l'école... Autour de moi, personne ne comprenait cet enfer pour les nerfs. Pourtant, plus ça allait et moins je mangeais. Le docteur n'était pas très psychologue pour deviner la racine du problème et m'a juste fait peur en me montrant une piqûre qu'il serait obligé de me faire si je continuais ainsi!Ce fut brutal, mais efficace... J'ai recommencé à m'alimenter. Bien à vous
Commenter la réponse de lionel
0
Merci
Ne pas s'occuper que du côté concret de la maladie. Il y a une grosse part de psychologie. Essayer de savoir le pourquoi. En principe, l'origine de l'anorexie est un conflit avec un des parents. Donc avant de vouloir guérir le \"corps\" il faut guérir \"l'aâme\". Ne jamais trahir l'enfant avec des menaces d'hospitalisation, de faire manger de force ou de vouloir à tout prix le faire grossir. Pour un anorexique, rien de pire que ce mot : grossir! Donc beaucoup de tact et de compréhension. C'est un travail très difficile pour les parents mais aussi pour l'enfant. Ne jamais le forcer à manger, mais ne jamais changer vos propres habitudes alimentaires. Si l'enfant désire quelque chose de particulier, non, parce que cela voudrait dire entrer dans son propre jeu. Il y a trop à dire et l'espace est réduit. Bonne chance. J'ai été anorexique pendant 10 ans!
Commenter la réponse de Sylviane
0
Merci
désolée pour la faute de frappe : c'est bien entendu \"ne lui interdisez pas... etc.\" :-)
Commenter la réponse de Edel
0
Merci
J'ai moi-même fait de l'anorexie à partir de 16 ans. J'ai aujourd'hui 20 ans et je pense être totalement guérie même si cela est difficile à dire. Je le dois en partie à mes parents qui ont toujours été là pour moi et qui ont tout fait pour que j'aille mieux, sans me montrer qu'ils souffraient aux aussi de me voir dans cet état. Je crois qu'il suffit d'être présent à leur côté pour les aider, de les écouter s'ils ont besoin de parler, de se confier et surtout de ne pas les culpabiliser car il le sont déjà assez comme ça. J'espère que ça vous aidera!
Commenter la réponse de Clémence
0
Merci
Je peux comprendre ce que vivent les parents le meilleur moyen est d'être toujours là pour l'enfant, ne jamais le juger, ne pas avoir le regard qui change face à ce qu'il fait. Et etre à son ecoute c'est tres important.
Commenter la réponse de Emilie
0
Merci
Bonjour et merci pour ces témoignages plein de tendresse et d'envie d'aider les autres. Toutefois, il est cruel de voir à la suite de ce forum des pub pour perdre du poids.
Commenter la réponse de Catherine
0
Merci
Cela fait maintenant 6 ans que notre fille est anorexique (16ans). Sa maladie et sa tyrannie psychologique a envahie notre existence. Les équipes médicales qui se succedent n'accordent que peu de place pour nous (deja que nous trouvons cela insuffisant pour notre ados..). Nos amis se sont étiolés peu à peu et la famille a souvent peur de cette maladie ou nous juge. Comment aider les parents ? Comme cela a été dit ne pas les juger, et ne pas leur donner de conseil/parler de la maladie s'ils ne le demandent pas. Mais continue à les garder et les voir régulièrement même si la maladie de leur enfant n'est pas \"agréable\" à partager...
Commenter la réponse de vincent
0
Merci
Tout à fait d'accord avec vous en ce qui concerne la pub pour perdre du poids... C'est cruel et oserai-je dire stupide et à contre-sens. Merci de nous l'avoir fait remarquer.
Commenter la réponse de Sylviane
0
Merci
Bonjour à toutes et à tous Je voulais dire aux parents de croire en leur enfant et de savoir que cette maladie se soigne. Il faudrait juste que les pouvoirs publics prennent mieux en charge financièrement le coût. Si certaines sont d'accord, essayer d'écrire au ministre de la Santé ou autres, qu'en pensez-vous ?
Commenter la réponse de Catherine
0
Merci
Bonjour, Alors voilà ce que je pense des autres par rapport à la maladie : ceux qui l'évitent laisse la place à ceux qui la regarde sereinement et tant mieux. Bon courage.
Commenter la réponse de Catherine