Mon copain est bipolaire à l'aide

karmabichette 1 Messages postés mercredi 28 janvier 2015Date d'inscription 28 janvier 2015 Dernière intervention - 28 janv. 2015 à 13:31 - Dernière réponse : titikaya 5 Messages postés vendredi 4 septembre 2015Date d'inscription 4 septembre 2015 Dernière intervention
- 4 sept. 2015 à 11:39
Bonjour,
J'ai 31 ans j'ai rencontré un homme formidable il y a un an après plusieurs échecs amoureux ou il m'a fallu beaucoup de temps à me reconstruire physiquement et psychiquement, cet homme m'a redonné confiance en moi , il était romantique plein de vie toujours joyeux, au début il ne m'attirait pas mais je me suis laissée séduite de par son insistance et son coté fort sympathique. Notre rencontre à eu lieu en février 2014.
Il venait toujours chez moi disait qu'il ne pouvait pas se passer de moi, nous avons donc convenu qu'il emménage dans mon petit 2 pièces, je me suis rendu compte alors qu'il collectionné les dvd ( au moins 500) les teeshirt et en racheté souvent, les BD , les magazine de surf bref beaucoup de chose mais bon je me suis pas trop posé de question sur le moment je lui faisait juste remarqué qu'il avait beaucoup d'affaire et que c'étais peut être pas la peine de racheter sans arrêt. Nous continuons à vivre paisiblement et amoureux pleinement. Il y a bien eu un soucis le jour ou il m'a dit qu'il était amoureux de sa meilleure amie qui pour lui représentait la femme idéale, forcément j'ai pas trouvé ça classe et cela à brisé un petit quelque chose puis nous avons discuté plusieurs fois et j'ai fini par essayé d'oublier et de vivre avec cette confidence bien qu'elle soit dur à accepter.
Il m'avoue un jour qu'il y a 2 ans il a été diagnostiquer bipolaire après une grosse dépression mais que le psychiatre lui aurai dit qu'il pouvait arrêter son traitement, connaissant un peu cette maladie je lui dit que normalement le traitement est à vie peut être diminuer mais pas stopper et qu'alors cela devait juste être une dépression. 1 an et demi me dit il qu'il a stopper son traitement. Je ne m'inquiète pas trop et me dit que cela était juste une dep!
Je suis tombée malade quelque chose d'assez grave et intime, et les médecins m'ont fait comprendre que si je désirais un jour un enfant je ne devrais pas tarder à y songer.
Nous avons longuement discuter de cela ensemble, et avons pris la décision d'essayer pourquoi pas à 31 ans ts les deux de fonder une famille puisque nous sommes si heureux.
L'été 2014 après ses événements ses discussions il passe son temps à se plaindre de maux de ventre, de maux de tête, il passe tous les examens possible et inimaginable pour que les spécialistes lui disent que RAS il est en parfaite santé.
Il continue encore et encore regarde sur google par rapport aux symptômes il est sure d'avoir telle ou telle maladie. Je fini par lui dire que cela est peut être psychosomatique mais non il est persuadé d'avoir qq chose de grave.
Nous partons en vacance en octobre tous se passe bien plus de plainte, de maux physique.
En rentrant de ses 2 semaines magnifiques de vacances. Nous apprenons la bonne nouvelle je suis enceinte, il est ravie et moi aussi, nous commençons donc à réfléchir pour louer une plus grande maison et imaginons l'avenir autrement.
Les plaintes reviennent de plus belles, jusqu'à l'accompagner aux urgences car démunie car même avec les résultats d'analyses qui ne révèlent aucun soucis il reste persuadé d'être gravement malade et même les conseils du médecin traitant qui commence à mieux comprendre et que ces maux physiques seraient surement du à une maladie psychique, mon conjoint n'accepte pas ses dires.
Aux urgences analyse sur analyse bref jusqu'à 4h du matin moi fatigué de mon début de grossesse et oui, l'infirmière lui explique que tt est normal et que surement il faudrait soigner le psychisme un doliprane donné par une blouse blanche on rentre plus mal magique!! Hors il ne dort plus la nuit et déprime de plus en plus , commence à tenir un discours incohérent et hors de la réalité, il devient parano et hallucine pense que ts le monde lui veut du mal qu'au travail il le drogue qu'il y a une conspiration contre lui, mon monde s'écroule j'ai très peur, il conversé avec ses parents pour se plaindre de ses maux physique mais ses parents ont très bien réagi son père est venu le chercher il a dc passé 3 semaine chez son père oufff j'ai enfin soufflé, nous sommes mi décembre il rentre de chez son père je me suis occupé de tt j'ai trouvé une maison magnifique j'ai tt gérer, il s'est soigné à vue un psy qui lui a prescrit un traitement pour en effet soigner ses troubles bipolaire. Mon conjoint a conscience de sa maladie me dit qu'il va changer , se soigner et s'occuper de nous ( moi et le bébé) prendre soin de nous que tt va bien maintenant. Je me rend bien compte qu'il n'ai plus comme avant que je dois gérer un max de chose au quotidien, sauf que je vie une grossesse compliqué de par mes antécédents chirurgicaux mais par contre je ne dois pas me plaindre car pour moi la grossesse ne change rien et n'ai rien pour moi comparé a lui me dit il?! Bon ok c'est surement plus dur pour lui. Il dit à ses amis regretter sa vie d'avant de colocation de fête ect... Sympa je dit rien j'accepte !
Début janvier nous sommes dans notre nouvelle maison mais la c'est l'enfer il passe ses journées à se plaindre de maux de ventre et à être de nouveau persuadé d'avoir quelque chose de grave , moi je le rassure en lui disant que c'est surement du stress mais me dit ne pas être stressé et m'engueule car je ne prend pas en considération ses maux et ne le prend pas au sérieux certes je ne le prend pas au sérieux sur le plan physique car il travail, sort voir ses potes jusqu'a 2h du mat , invite du monde à l'apéro et ne se plains pas sauf qd nous sommes ts les 2. J'oublié pdt 1 semaine après avoir gérer le déménagement j'ai été mis en arrêt pour me reposer car vertige en continue des le réveil nous avons le même médecin traitant j'ai pu discuter de mon ressenti face a cette maladie , mes peurs mes doutes et surtout de l'avenir. mon médecin comprend alors mon état et me confie que c'est beaucoup de chose a gérer pour moi vue mon état de futur maman et que mon conjoint doit arrêter de se focaliser sur lui héhé facile à dire!
Mon copain passe tjr et de plus en plus de tps à se plaindre jusqu'a m'envoyer des sms pdt mes tps de travail juste pour se plaindre...
Nous devons faire attention a nos dépense car le budget location n'est plus le même, normal quoi et penser à d'autres genre de dépense mais je le surprend a racheter des magazine vous me direz pas sympa la meuf râler pour des magazine mais 3 à 10 euro le mm jour c beaucoup surtout que moi j'ai dépensé beaucoup pour faire des courses qu'il n'y a plus rien ds le frigot et il ne peu pas faire de courses car il est à sec.... Alors pour moi 30 euro pourrait servir pour des courses!!
Je prend le tps de discuter avec lui de ses maux qui reviennent de mes inquiétudes je m'assure délicatement qu'il prenne bien son traitement mais en fait refuse de le prendre devant moi ( ce qui me laisse penser qu'il n'accepte pas sa maladie!!), je lui explique que peut être son mal de ventre est juste du stress qu'il devrait prendre rdv avec un psy pour parler et évacuer?! Non me dit il c'est pas le stress j'ai un truc grave c'est sure. Je lui explique que s'en est assez pour moi que je suis pas Dr qu'il prenne RDv avec le doc si vraiment il a mal. Au bout de 3 semaines il finit par prendre rdv doc tjr le même que moi il lui prescrit un médicament pour faciliter la digestion et lui dit que c surement du au stress et que si il veut pour se rassurer il pourrait à l'avenir si çà persiste consulter un gastro entéro qu'a ce moment la il lui ferait un courrier a transmettre au spécialiste mais qu'il n'y a rien d'urgent et de grave....
Il prend rdv arf dommage mi février mais ça ne peut attendre il souffre dit il mais ça ne se voit pas car il continue a paraître bien lorsqu'on voit du monde, il est sorti ce weekend et n'avait pas mal. Sa mère à quelques relations dans le domaine médicale ( elle vit à Angouleme et nous à la rochelle) elle a réussi a lui avoir un rdv pour aujourd'hui. Hier soir nous nous sommes pris la tête il dit que tt est de ma faute si il se sent pas bien ds sa peau que je ne lui montre pas assez d'affection qu'il se sent délaissé, je lui explique aussi que je me sens délaissé et qu'il pense constamment à lui que moi je dois me ménager , m'éviter du stress merde je suis enceinte et ça fais 4 mois , que je devrais prendre soin de moi et qu'il devrais aussi prendre soin de moi , bim il change de discours quand je lui dit qu'alors il prend conscience qu'il va mal et se sent mal ds sa peau me dit que non il n'a jamais dit ça HAAAAAA je deviens folle. Je ne sais plus quoi faire je suis totalement perdu j'en viens même à me demander si je suis encore amoureuse car l'homme dont je suis tomber amoureuse à disparu j'ai même pu lui dire mais n'entend pas et du coup c'est tjr sur moi que ca retombe et c'est de ma faute à ses yeux . J'envisage de le quitter mais je ne sais pas quoi faire j'ai peur qu'il menace de se tuer si il n'est pas stabiliser complètement. Il revient demain de son rdv et pourra me dire comment cela s'est passé mais me dira t'il la vérité?! Et ensuite il trouvera un autre maux physique, si il n'y a rien coté ventre et si cela arrive je crois que je vais finir par péter un plomb c'est comme si il m'entraînait dans sa chute.
J'ai conscience que ce post est long à lire peut être que personne ne prendra le temps de me lire mais en tout cas moi cela m'a fais beaucoup de bien de tt lâcher.
Par contre ts les conseils et mot de réconfort seront les bienvenues et si vous vivez vous aussi la même situation je serais ravie de partager avec vous.
MERCI
Aurore
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
Lucadusud 1 Messages postés lundi 2 mars 2015Date d'inscription 2 mars 2015 Dernière intervention - 2 mars 2015 à 12:10
+1
Utile
1
Bonjour Aurore
Je suis nouvellement inscrit sur ce site et je viens de lire ton long message. Effectivement tu passes de drôles de mauvais moments suivis de bons.....c'est complètement ce que je vis depuis bientôt 9 ans mais moi j'ai décidé de lâcher complètement prise. Je suis avec une très jolie femme (depuis 9 ans) qui m'a séduit dès les premières secondes à qui j'ai donné un amour fou avec laquelle nous avons acheté une maison etc etc Avons de grands enfants (eux mêmes en couple) de premiers mariages chacun de notre côté. Mais j'ai très vite déchanté dès les premiers mois de notre relation car je voyais des réactions terriblement blessantes mais je mettais cela sur le compte de son divorce...sur la soi-disant manière (d'après ce qu'elle me disait) de se comporter de son ex-mari etc etc etc...et puis très vite aussi se joignait aux mots terribles le renfermement le replis sur elle - même...faire l'indifférence sans une parole pendant des jours au début...puis des semaines...et des mois !!!! par la suite. Il y a deux ans j'ai eu droit à 7 mois de silence dans notre propre maison.!!!...Bien sur nous faisions chambre à part et c'est elle même qui est revenue me chercher....A nouveau très vite ses mauvaises manières ont reprit.....c'est un enfer ...je l'aime mais l'enfer est rouge terriblement rouge et je me dois de me sauver. Au jour d'aujourd'hui cela fait plus de deux mois que j'ai repris ma chambre car à nouveau depuis deux mois une indifférence de fou et la raison de ce déclenchement de cette nouvelle crise c'est ...RIEN rien de rien comme raison tjrs des broutilles comme depuis tjrs mais c'est la raison valable pour sa crise....Moi je n'en peux plus car les années passent et malgré toute l'aide que j'ai voulu apporter et ce dans tous les domaines que ce soit médicale professionnelle familiale et autres à chaque fois j'ai eu droit à la réflexion suivante 'mais je te demande rien de quoi tu te mèles etc etc' Aujourd'hui la maison est à la vente et l'histoire d'amour s'embourbe dans cette sale maladie qui détruit tout sur son passage. Bien entendu elle refuse de croire qu'elle a un problème de bipolarité (alors que notre médecin m'a certifié qu'elle en était atteinte) et refuse complètement de consulter pour cette raison (pour elle c'est moi qui a un soucis)....refus également de consulter un psy. Tout cela je l'ai tenté ....tenté de rencontrer médecins et psy ensemble mais à chaque fois refus. Tu vois tu n'es pas la seule Aurore à souffrir et la compagnie est grande. Ton histoire est toute aussi blessante que la mienne ...dans un registre un peu différent...mais on est dans la même galère comme tant d'autres que j'ai lu sur tel ou tel forum. Tu es plus jeune et c'est quand même bien d'essayer de sauver ton couple. Ton ami apparemment doit être aussi hypocondriaque (d'après ce que je lis et je ne suis pas médecin c'est juste un ressenti) Peut-être insister pour aller avec lui voir des spécialistes...médecins psy.... approfondir....car une tite famille se dessine et peut-être le fait d'être papa va pet-être libérer cet homme de ses démons. Mais si tu vois que ton chéri est buté ne veut rien faire dans ce sens pour vous sauver de cette vie qui devient compliquée alors que cela ne devrait être que du bonheur alors lâche tout ...vraiment lâche tout car tu a droit au bonheur sans te charger d'un fardeau de soucis qui ne concerne que cet homme mais surtout pas toi ni l'enfant à venir. Si vraiment tu devais en arriver à la séparation dis toi qu'il existe des hommes de ta génération qui voudront bien de toi avec un amour avec un grand A. Moi j'ai la cinquantaine passée et trop ingurgité de gros soucis qui ne me concernaient pas. A vouloir trop aider ces gens (adorables lorsqu'ils sont bien) nous fait nous détruire crois moi quand je dis détruit c'est moralement et physiquement...Je sais de quoi je parle. Je te souhaite beaucoup de courage et espère t'apporter une petite aide morale. Ne te laisse jamais manger le cerveau car dois t'en sortir.....plus tu vas attendre et plus dure sera la pente à remonter. LUCAS
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
karmabichette - 27 avril 2015 à 14:32
Bonjour,
Voici la suite de mon histoire!!
Mon copain a continué ses plaintes malgré son rdv gastro anterologue qui lui a prescrit du charbon et dit que cela était dû au stress.... Pdt ce rdv moi j'ai téléphoné a son père pour lui expliquer mon chagrin, mes peurs.... , qu'il n'y avait pas d'amélioration que je m'inquiétais sérieusement qu'une nouvelle crise surgisse!!!! Son père me dit que pour mon copain c'est un problème de couple et que c'est de ma faute.... Alors la je me sens soutenue grave... Du coup je craque et je m'effondre au téléphone et explique le quotidien avec lui les plaintes à répétition ect.... Son père me dit qu'il va lui parler ce qu'il fait... pendant ce temps moi je lui écrit une lettre lui expliquant ce que je ressent ce que je vie que je ne suis pas heureuse et que les choses doivent changer.
Il lit mon courrier et me répond aussi par écrit en me disant que oui il focalise trop sur lui s'invente des maux qui n'existent pas qu'il a compris va arrêter et va se faire soigner sérieusement; qu'il va prendre soin de nous ect....
J'y crois et je suis ravie qu'il prenne conscience de mon état un petit peu....
Je suis de plus en plus fatiguée par la grossesse.
Mi février il sent enfin le bébé bouger après m'avoir dit auparavant que je faisait expré de pas la faire bouger qd il mettait sa main....
Il a dit a plusieurs reprise que si notre enfant était une fille il ne s'en occuperait pas ect... Pour rire évidemment sauf qu'au bout d'un moment c'est pas très drôle.
Quelques jours passent j'apprend le décès de ma grand mère et ce même jour il se rappel qu'il n'a pas annulé son rdv chez le gastro pris mi février sur la Rochelle du coup il me dit " maintenant que j'y pense ça y est j'ai mal au ventre ça recommence"!
La je me dit que c'est pas possible il ne va pas recommencer surtout ce jour la ou je suis en deuil!!!
Et bien si à partir de la il n'a plus arrêter de se plaindre de son ventre toujours pareil jamais en présence des autres....
Son frère nous a rendu visite un weekend pas de maux rien tt va bien!!!!
Des qu'il est partie il s'est plains et en plus m'engueule car comme d'hab je ne prend pas en compte ses maux.... J'essai de faire comme si de trouver des subterfuge pour qu'il oubli son mal bref dur dur quand même. J'évite moi de me plaindre car forcément j'ai quelques maux moi aussi dûent à ma grossesse mais je me taie. Je fais comme ci ça allait.
Sa mere ensuite nous rend visite pareil pas mal rien de rien... Mais des qu'elle est partie ca recommence. Je commence à vraiment plus en pouvoir ou sont les promesses toujours pas de rdv pris chez un psy alors qu'il me disait devoir reprendre rdv en mars ... Nous sommes fin février il serait tps!!!
Nous allons a la deuxième échographie et c'est une fille!!!!
Une amie nous rend visite et nous raconte que sa soeur est malade une maladie rare et grave qui a commencé par des vertiges ect.... Nous buvons un café puis elle nous quitte.
Ds les 5 min qui ont suivis mon copain me dit se sentir trés mal avoir un vertige ect.... La je me dit c'est pas possible il me raconte les symptôme que mon amie vient de nous parler au sujet de sa soeur.
Il va a son rdv gastro comme prévu et demande a passer une coloscopie et fibroscopie!!!!!!! Fais des analyses qui ne révèlent rien d'anormales!
Se plains tjrs en attendant la coloscopie moi je lui conseil les urgences mais ne veux pas attendre 3h!!!!
Puis je tombe malade un gros rhume rien de méchant mais évidemment avec la grossesse ça traîne car je ne peux rien prendre comme medicaments efficaces!
Et lui mince me dit avoir très très mal aux bronches vite il prend rdv chez le docteur mais un autre pas notre médecin traitant et demande a passer une radio des poumons par le fait coloscopie décalée.... Rien aux poumons mais pour lui c'est sure il a une maladie grave!!!
Moi vraiment la je ne sais plus quoi faire j'en peux vraiment plus je pleure ts les jours en cachette et j'ai très peur d'être seule avec lui et de subir ses plaintes....
Un soir je rentre du travail avec un mal d'oreille terrible si horrible que la je ne peux pas faire comme si j'avais pas mal et la il me dit ha ben moi aussi je suis sure que j'ai une otite j'ai failli péter un plomb vraiment!!!!
Début mars je met les pieds ds le plats et lui demande ou en est il de son rdv psy me dit je doit prendre rdv en mars sauf que je lui fait remarquer qu'il n'a plus de médicaments ds sa boite.... Il a lui même changé la dose il en prend que le soir au lieu du matin et soir....
Le jour de la coloscopie arrive il est trés fier de passer cet examen!!! Résultat rien tt va bien!!
Alors je me permet de lui dire que du coup maintenant qd même il est sur de chez sur d'etre en bonne santé et que peut etre il serait bien qu'il consulte pour gerer des éventuelles angoisses!!! Il me dit qu'il va bien qu'il ne va pas se faire suivre pour se faire suivre!!! Qu'il se sent bien ds sa peau.... La je craque et lui dit que nous avions déja discuté de cela que si il voulait que j'accepte sa maladie il devait se faire soigner sérieusement que je subi a longueur de tps ses plaintes que je ne peu plus supporter cela.... La grosse prise de tête je me renferme pdt 2 jours sans discussions. Il fait chambre a part et le vendredi 27 mars me demande si j'ai fini de faire la tete , je lui retourne la question puisqu'il a decidé de faire chambre a part....
La il me dit que si il est malade comme ca c'est a cause de moi c'est depuis qu'il est avec moi ect... Sympa du coup je saisi la perche et lui dit qu'on a ca se séparer et comme ca il ne sera plus malade que je n'en peux plus de vivre comme ca que je suis épuisée je lui rappel que je suis enceinte et que j'assume tt seule depuis le début qu'il ne s'intéresse à rien ect....
Me dit que je le rend malheureux lui répond alors que pour moi il y a bien longtps que je suis plus heureuse que je dois réfléchir qu'il doit en faire autant.
je pars au travail et en rentrant le soir je décide de prendre qq affaires de lui laisser un mot et de partir chez ma mère car j'ai besoin de réfléchie et souffler. il m'envoie mess sur mess s'inquiétant de pas me voir a la maison ne comprenant pas car pour lui la dispute du matin n'était rien comme d'hab il fais comme si!!
Une longue nuit blanche pour moi et une longue nuit de réflexion STOP je ne veux pas de cette vie la je suis en train de passer à coter d'un moment les plus magique de ma vie ma grossesse que je ne vie pas sereinement; je décide alors comme les discussions ont déjà eu lieux a plusieurs reprises et qu'elles n'ont ni queue ni tête de lui laisser une lettre de rupture détaillant notre relation mon point de vue et ma décision!!!
Voila maintenant 1 mois que je l'ai quitté j'ai trouvé un autre logement je vie enfin sereinement ma grossesse qui se déroule bien mieux dailleur!!!
cela n'a pas était facil sa famille m'a insulter ne comprend pas il raconte pas la vérité ect... C'est dur de se sentir jugé pour ce qu'on est pas mais je sais pourkoi je l'ai fait!
pour lui je kidnape notre enfant mais elle n'est pas encore nait... Il me demande si je veux ou pas qu'il la reconnaisse ?! hors ce choix lui appartiens il m'envoie plusieurs message mais tjr contradictoire un coup il admet etre malade un coup il dit etre bien ds sa peau, un coup je suis une chic fille et il reconnait ses torts un coup je suis égoiste calculatrice ect...
Mon combat est loin d'etre fini mais enfin je ne vie plus dans le stress quotidien.
Ce message est comme le 1er un défouloir pour m'aider a avancer! Mais si quelqu'un a un message de soutien une expérience similaire et souhaite échanger avec moi je serais ravie car évidemment je me sens très seule et incomprise par beaucoup!
Commenter la réponse de Lucadusud
Mieldelune 1 Messages postés mercredi 2 septembre 2015Date d'inscription 2 septembre 2015 Dernière intervention - 2 sept. 2015 à 00:49
0
Utile
1
Bonjour
J'ai pu lire votre difficulté face à la réponse que vous pouvez lui apportez mais votre combat est aussi le sien concernant ses douleur au ventre j ai moi aussi été confronter a des douleur abdominale qui sont terrible il a besoin que vous le rasuriez il faut aller dans son sens prendre les devant il cherche un partage je suis sur qu'il ninvente rien il doit souffrir
cela doit jouer énormément sur sa psychologie le mal de ventre génère du stress de l angoisse des insomnie et sur l humeur
Ne pas lui imposer le médecin ou des consultation autre il pourrais le prendre mal
Ne jamais faire de comparatif envers ce qu'il a
Bon courage
titikaya 5 Messages postés vendredi 4 septembre 2015Date d'inscription 4 septembre 2015 Dernière intervention - 4 sept. 2015 à 11:39
bjr mieldelune,
D'après le récit de cette jeune femme, on comprend bien que son compagnons a de gros problème psychologique(hypocondriaque, bipolaire, schizophrène)cela a était confirmé par leurs médecin traitant, ainsi que tout les examens qu'il a pu passer, son comportement plus que suspect(Un coup je suis seule, ça va pas. Un coup je vois du monde et tous disparais) le prouve également.
Ces personnes pense souvent que le mal ne viens pas d'eux mais des autres.Il n'y a rien a faire pour ces personnes s'ils ne veulent pas se soigné.Soit ils finissent par s'autodétruire,seul ou en clinique,s'ils ont de la chance des parents proche(car il n'y a qu'un père ou une mère pour supporter leurs mal être au quotidien) pourront prendre soient d'eux.
En résumé je pense que vos conseille seront inutiles face a ce genre de cas, sont combat n'est en rien le sien, il est très fatiguant de constamment rassurer et d'aller dans le sens d'une personne qui ne va pas dans le bon.Surtout quand on sens que l'amour n'y ai plus.
KARMABICHETTE a donc fait le bon choix en quittent cette personne, car la vie est courte est peut être très belle si ont arrive a s'enlever les boulets qu'on a aux pieds!
Bon courage a elle, le meilleur est a venir!
Commenter la réponse de Mieldelune