Mère Bipolaire

ju16d 2 Messages postés mardi 31 mars 2015Date d'inscription 1 avril 2015 Dernière intervention - 31 mars 2015 à 16:18 - Dernière réponse :  unperedecu
- 30 juil. 2015 à 20:45
Bonjour à tous,

Ma mère est bipolaire, elle as 53 ans, et elle est malade depuis 10 ans maintenant.
Au début, nous pensions mon père mon frère et moi qu'elle avait un problème avec l'alcool, prises excessives de vins, alcools forts.. cela pouvait durer des semaines.
Depuis 1an ou 2ans, elle a été diagnostiqué bipolaire, elle suit un traitement, qu'elle ne respecte pas toujours..
Elle continue de boire, à l'excès, peut ne pas manger, ni se laver pendant des jours. Elle peut être très agressive verbalement, et mettre sa vie en danger. Elle n'est pas violente envers les autres cela dit.
Parfois, rarement, elle peut aller "bien" pendant quelques jours seulement.. puis la machine se remet en route.
Nous nous inquiétons sans cesse, sans savoir quoi faire. Elle peut devenir menteuse, et des fois très blessante et rejetant la faute sur nous.
Je sais qu'elle souffre, elle pleure des fois pendant des heures, c'est tellement dur de la voir ainsi, ces humeurs changent tellement vite, c'est dur de la suivre. Qu'est ce qu'on peut faire? J'ai l'impression que les médecins, psy, ne servent à rien..
Elle continue à se détruire lentement, et nous aussi. Elle as déjà essayée de mettre fin à ces jours plusieurs fois.
Aujourd'hui je n'en peux plus, j'ai 23 ans et l'impression d'être fatiguée en permanence, et j'ai du mal à construire ma vie. C'est dur d'être toujours patiente, et compréhensif.
J'ai peur aussi que mon père craque et tombe aussi dans la dépression.
Merci pour vos conseils,
Afficher la suite 

31 réponses

Répondre au sujet
md8333 2 Messages postés mercredi 1 avril 2015Date d'inscription 2 avril 2015 Dernière intervention - Modifié par imagine7 le 2/04/2015 à 01:31
+1
Utile
12
Bonjour,
Malheureusement de nombreuses personnes sont dans le cas de votre mère et en se faisant suivre par des médecins , psys etc ne voient aucune amélioration dans leur état. ***(perte de temps / médicaments avec effets secondaires) et ****les différentes thérapies proposées par***(voir internet), complétez avec de la médecine douce, faites vous conseiller par des professionnels dans ces domaines). Vous serez étonnée des résultats rapides. Autre point, faites étudier à fond l'assimilation du magnésium de votre mère. Je vous conseille également d'y aller pour vous même car , vous êtes bien jeune et supportez déjà une bien lourde tâche en vous inquiétant pour vos parents, pas vraiment étonnant que vous soyez fatiguée, mais à 23 ans, non, il faut que cela cesse.
Je vous souhaite plein de courage, ayez confiance, votre situation va s'améliorer.

(***les noms des professionnels de la santé ne sont pas autorisés sur les forums
      • supprimé par la modération)
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
md8333 > imagine7 12258 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 15 avril 2018 Dernière intervention - 12 avril 2015 à 11:04
Désolée , je ne trouve pas de messagerie privée, pas de symbole enveloppe non plus. Où se trouve t-elle?
Cordialement
stf_frmu 25866 Messages postés mercredi 22 février 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 mars 2018 Dernière intervention > md8333 - 12 avril 2015 à 15:09
pour avoir acces a votre MP, il faut que vosu soyez membre et donc que vous soyez inscrit.
comme vous en l'etes pas, pas le droit a la MP
imagine7 12258 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 15 avril 2018 Dernière intervention > md8333 - 12 avril 2015 à 15:15
Bonjour md8333,
Vous visualisez votre pseudo situé à droite des symboles Facebook, Pinterest, twitter, G+ (au sommet de la page). A sa gauche, vous pouvez lire le logo du Journal Des Femmes en grands caractères.
Vous avez un compte puisque vous êtes membre = votre pseudo est coloré en rouge, sur le Journal des Femmes.
Dans certains commentaires, vous ne vous connectez pas avec vos identifiants enregistrés, ce qui expliquerait que vous ne visualisez pas votre compte. Essayez.
stf_frmu 25866 Messages postés mercredi 22 février 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 mars 2018 Dernière intervention - 12 avril 2015 à 20:57
bsr imagine7

pour ma part je n'ai pas md8333 en rouge.
elle a son pseudo en gris et quand on pas le pointeur dessus, impossible d'aller a sa fiche.
donc pour moi elle n'est pas membre
imagine7 12258 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 15 avril 2018 Dernière intervention > stf_frmu 25866 Messages postés mercredi 22 février 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 mars 2018 Dernière intervention - 12 avril 2015 à 21:42
Bonsoir stf_frmu,
Si, elle a pu me répondre en MP. Elle a pu se reconnecter. Je doutais aussi après ton message.
Commenter la réponse de md8333
stf_frmu 25866 Messages postés mercredi 22 février 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 14 mars 2018 Dernière intervention - 31 mars 2015 à 16:46
0
Utile
5
il existe des traitements pour les personnes bipolaire qui vont très bien, a partir du moment ou ils sont suivis.
il faut qu'elle se responsabilise et qu'elle suive bien son traitement.
n'est il pas possible dans un premier temps de la faire hospitalier afin qu'elle soit prise en charge et que son traitement lui soit bien adapté.
chose a voir avec son médecin !
il faut te tourner vers les solutions para médicales, magnetisme, hypnose, TAT? logosynthese...... tu peux rouver des thérapeuthes sur le net, lire des témoignages, je pense que ça peut faire beaucoup , j'ai une amie bipolaire, ces deux dernières années ont été un calvaire, quasi que de l'hispitalisation,maintenant elle voit un magnétiseur, elle se sent très bien
imagine7 12258 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 15 avril 2018 Dernière intervention - 2 avril 2015 à 01:45
Bonjour doudou,
Vous proposez d'autres solutions en complément de la médication. C'est avec le suivi médical que l'on saura si les solutions alternatives apportent une meilleure santé. Dans ces techniques, le "professionnel" aborde souvent la personne d'une autre façon, c'est cela qui en fait leur réussite... pour certains.
Bonsoir ma mère aussi est bipolaire et je ne sais plus quoi faire.
Il y a un an et demi a peu près elle a fait une tentative de suicide (pas sa 1ere)et j'ai tout fait pour elle car mon grand père n'est plus la pour s'occuper d'elle, brf.
Donc suit a sa ts 15 jours de réa une maison inhabitable en train de tombé en lambeau.
Je me suis arrangée pour faire les travaux dans sa maison 4 mois de travaux.
Au bout de 5 mois ma mère est rentrée chez elle et j'ai voulu lui faire confiance mais ça redevenait comme avt une maison sale se carton pas debalé elle qui se laisser aller mal grès l'hôpital de jour et vu que j'arrivais pas a géré mon taff appart plus ma mère j'ai rendu mon appart pour retourné chez nous...
Et depuis je vis l'enfer au début ça allait pdt 6 mois mais pour ma mère je voyais que c'était dur comme ci je vivais avec une enfant obligé de la reprendre sur le ménage de lui faire sa chambre de lui dire d'aller se laver je revivais ma jeunesse et le pire je devais finir ses fin de mois la ça était trop au bout de 6 mois j'ai appelé sa tutelle pour savoir pk ma mère ne finissait pas ses mois et la le choque ma mère a ses sous a la semaine en fait elle mas bien eu car la dépanné je veux bien mais qua partir du 5 elle dis plus de sou et que jusqu'au 27 je paie tout ça fais bcp! Je l'ai confronté a ça et depuis c'est l'horreur elle est méchante et agressive je sais pas quoi car je fais tout pour repartir (recherche d'un nouveau logement) mais je m'inquiète tellement pour elle car y'a pas que le ménage et son hygiène elle a laissé le gaz ouvert elle avait oublié du pain dans le grille pain qui était bloqué en marche il y a aussi eu le tuyau d'arrosage ouvert toute la nuit j'ai appel mon oncle son psy il me dise que c'est moi qui abuse avec elle ah oui parce que elle parti dire que je la martirisai limite alr que non toujours je me suis privé pour elle depuis la maladie de mon père ça fais 12ans je nai que 23ans je suis ko j'ai un travail qui me demande bcp de tps et je suis aidé soignante j'aide les personne a longuet de journées et me sens si seul car j'ai honte de ma situation et ne dis rien je commence même a me replier sur moi même alr que je suis d'un naturel enjoué.
Dsl pour ce pavé mal expliqué et mal organisé mais ma tête est en vrac je sais plus quoi faire...
Ju16d
Je ne t'aide pas beaucoup mais en tout je compatie et bon courage!
Bonjour,

On m'a diagnostiquer bipolaire depuis plus de vingt ans ! J'ai un suivis très strict et rigoureux. Mon traitement médicamenteux est le suivant : X***LP 300mg (deux), L*** 50mg (deux), T***10mg (trois) S*** (un) S***, A***( une vingtaine de pulvérisation par jour). Même avec ce traitement, j'ai toujours des "hauts" et des "bas" ! C'est très dur pour mon entourage, ma femme et son fils, ne me comprennent pas toujours. Je suis hyper maniaque, je soufre de "TOC". J'ai souvent envi de ne plus exister, je ressentirais cela comme une délivrance ! Je ne m'aime pas, je n'ai aucune confiance en moi et je ne me supporte pas également ! Ayant une très mauvaise image de moi-même, je me dévalorise constament !
Commenter la réponse de stf_frmu
0
Utile
2
Mon mari a souffert de déprime et d'alcoolisme pendant 6ans. près une tentative de suicide j'ai demandé une hospitalisation à la demande d'un tiers. Il a été hospitalisé en psychiatrie une semaine. Je ne l'ai pas rejeté et j'ai, devant le médecin, dit que je ne le quitterais pas s'il faisait la démarche d'arrêter de boire. Voici 11 mois de cela il est suivi par un psychiatre qui a donné des médicament pour trouble bi-polaire + anti dépresseurs et surtout un cocktail de vitamines qu'il a pris pendant ces 11 mois et non seulement il ne boit pus mais est redevenu l'homme adorable que 'j'avais connu. Lors des grandes fêtes il s'accorde un petit verre de champagne depuis Noël et ensuite de l'eau. Il se sent comme ressuscité et moi je nage en plein bonheur.
Il faut trouver le déclic et le bon médecin, dans son cas, c'est le 4ème psychiatre qui a trouvé le bon traitement. Même son médecin traitant n'en revient pas.

Bon courage?
Bonjour, voici un livre à lire : "je suis bipolaire mais le bonheur ne me fait pas peur" d'Hélène Pérignon (17€)
Je vous souhaite plein de courage (ma mère aussi est bipolaire, et c'est vraiment pas facile à supporter pour nous ses filles, des fois on dit qu'elle nous pourrit la vie, mais en 1er c'est aussi elle qui est pourrie par cette fichue maladie). Cordialement
Commenter la réponse de MIBO
maeva028 34 Messages postés jeudi 15 janvier 2015Date d'inscription 6 avril 2015 Dernière intervention - 3 avril 2015 à 01:14
0
Utile
1
Prenez une bonne psychologue,elle à besoin de parler, elle souffre et tout ce qu elle fait n est pas de sa faute.Il faut un bon traitement et lui dire que vous l aimez toute votre famille et vous ,on se sent pas aimer, inutile mais avec un bon traitement et une Bonne thérapie elle va aller beaucoup mieux croyez moi. Elle a dû souffrir pendant son enfance c est malheureux,j ai mon fils qui a 18 ans et qui est bipolaire.Leurs comportement est bizarre mais maintenant mon fils va mieux.Ont à trouver un bon psychiatre pour le traitement et il va voir une psychologue.Ne baisser pas les bras ça se soigne mais le traitement est à vie.Bin courage ça va aller!!!!?
Merci Mibo. Parce que c'est trop facile, simpliste, pas bien, de dire que c'est la faute des psy, si votre mère ne prend pas sa médication et si son état ne s'améliore pas en conséquence. Bien que ce n'est pas qu'une histoire de traitement médicamenteux malheureusement.... Notamment ça, parce que la maladie bipolaire est super complexe ne serais qu'a diagnostiquer au vu de la structure psychique même des patients. Je ne parlerais même pas du reste, du suivi, etc...
De la à généraliser tout le temps pour dire "les psy" au lieu de spécifier "ces psy là"(jusqu'à trois "pas compétents" pour Mibo !! Mais elle a trouvé le bon en cherchant encore = je suis ravie pour elle) Ces personnes sont peu compétentes pour votre mère et sans doute compétentes pour d'autres patients.
La responsabilité est sur la maladie, est dans les prises de conscience de votre mère quand elle peut être au travail psychologique dans les phases non maniaque et peu dépressive, pas sur les épaules des psy qui font au mieux en face de patients bipolaires tous si différents dans la manière d'exprimer leur pathologie.
Il y a des association de soutien et d'information pour aider les familles aux prises avec ses maladies mentales. Vous pouvez les chercher sur @.
Je vous souhaite beaucoup d'énergie et d'imagination, ainsi que le courage de vous autoriser d'avoir le choix pour vous, et pour votre mère dans de nombreuses situations liées.
Commenter la réponse de maeva028
michmae 1 Messages postés mercredi 8 avril 2015Date d'inscription 8 avril 2015 Dernière intervention - 8 avril 2015 à 21:32
0
Utile
bonsoir, je vous souhaite beaucoup de courage car il en faut dans ce cas là, après le décès de mon père maman a été diagnostiquée bi-polaire et à partir de ce jour ma vie a été un enfer pendant 20 ans , elle a été hospitalisée de nombreuses fois et suivie par différents psy , elle a eu des traitements assez lourds , de plus elle souffrait de paranoïa , il faudrait voir avec son psy lors de ses crises et la faire hospitaliser , vous ne pouvez pas assumer toute seule sinon ce sera votre santé contre la sienne, vous ne devez pas culpabiliser et vous devez penser à vous vu votre âge, n'y a-t-il personne dans votre entourage qui puisse prendre le relais de temps en temps pour que vous puissiez souffler un peu,? , il faudrait voir avec sa psy pour adapter un traitement qui lui convienne, mais il y aura toujours des périodes difficiles , je compatis sincèrement , et n'hésitez pas à venir sur le forum , cordialement ,
Commenter la réponse de michmae
sultaana 1 Messages postés mercredi 8 avril 2015Date d'inscription 8 avril 2015 Dernière intervention - Modifié par imagine7 le 9/04/2015 à 15:09
0
Utile
1
bonsoir, j'ai 63 ans et je suis bipolaire depuis 40 ans - on disait maniaco-dépressive avant - j'ai fait des TS, des hospitalisations en psychiatrie (je ne sais plus combien) on m'a fait des électro-narcoses (électro-chocs) - j'ai fait mener l'enfer à mon mari et à ma fille car j'étais maniaque et il ne fallait rien toucher et rien salir - je ne supportais pas le désordre, je jetais tout à la poubelle - (infernale je l'étais) - il faut ajouter au problème que j'avais un mari violent donc, cela a aggravé mon état - le psy de l'époque a su gérer mon état et je l'en remercie car aujourd'hui je ne serais plus là pour témoigner - malgré ces problèmes je continuais à travailler, j'ai eu un lymphome Hochkinien, j'ai refusé le traitement car je voulais mourir donc on m'a cachée la vérité, je suis devenue anorexique - tout cela a duré une dizaine d'années -
j'ai trompé mon mari je ne compte plus à 30 ans !! , tout est permis - une vie de dingue
j'ai divorcé et avec le temps et les années je me suis calmée - je me suis acheté un appartement il y a 27 ans ; actuellement c'est un peu panique car je fait refaire la cuisine - mais j'accepte tout, le désordre, la poussière, les poils d'animaux, et surtout mes petit-fils, ma fille ne me reconnaît plus ainsi que ma famille, mais en 40 ans j'ai pris tous les psychotiques qui étaient possible à l'époque même du ***à 1 et 2 mg, la soi-disant drogue des violeurs - je pense que c'est ce traitement très lourd qui m'a aidée avec des barbituriques car pour moi le sommeil je ne connaissais pas, je faisais la lessive, le ménage et repassage -
aujourd'hui je beaucoup plus calme et surtout TOLERANTE, et j'ai appris à prendre beaucoup sur moi - je suis tournée vers le bouddhisme et je relativise - mais cela demande un long chemin - je suis toujours suivie par un psy et je sais que cela durera jusqu'à la fin de mes jours - (je signale simplement que les traitements actuels ne sont plus aussi efficaces qu'avant pour moi) - je vis seule depuis plus de 15 ans et j'ai une petite chienne de 10ans - mais je suis beaucoup en retrait car je ne veux plus faire de mal à mon entourage avec des maux blessants -
Ma mère de 80 ans est bipolaire depuis plus de 30 ans. Elle passe de phases d'exaltation totale, où elle se prend pour le roi du monde (pas moins !!!) a des phases de profond abattement... Au début, ses phases "maniaques" étaient quasiment aussi fréquentes que ses phases dépressives, d'égale intensité et de même durée. Et elles étaient entrecoupées de phases "normales" où tout rentrait dans l'ordre. Pendant ces 30 années, elle a suivi à la lettre le même traitement, à base de ***+ ***essentiellement. Sans aucun effet sur elle : ni dans un sens, ni dans l'autre ! Depuis environ 2 ans, les phases maniaques et dépressives s'enchainent rapidement, ne nous laissant pas d'autre choix que de nous "adapter" très vite ! Il n'y a pratiquement plus de phases "normales", c'est usant pour nous (mon papa et moi) comme pour elle. Actuellement, elle est en hopital psy (sur sa demande !) pour la énième fois, mais n'en fait qu'à sa tête et mêne le personnel à la baguette... Et idem à la maison, quand elle y revient pour un week-end de "perm" ! C'est un véritable dilemme pour nous, car on sait que dans très peu de temps elle sera à nouveau au fond du trou, mutique et larmoyante, à se lamenter sur les actes irraisonnés qu'elle aura commis pendant sa phase de "surpression", comme dit mon papa !!!! Le dernier en date : l'achat d'une voiture : neuve, dernier cri de technologie, mais qu'elle est INCAPABLE de conduire, parce que trop compliquée pour elle !!! C'est sûr, à 80 ans... c'est un peu tard pour se mettre à la conduite actuelle avec une voiture de "djeun's". Tout çà pour vous dire que je comprends votre désarroi et que je compatis pleinement à votre détresse mais qu'hélas, il va falloir faire avec... Je vous souhaite beaucoup de courage !
Commenter la réponse de sultaana
celine_f60 2 Messages postés mardi 6 mai 2008Date d'inscription 11 avril 2015 Dernière intervention - 11 avril 2015 à 10:18
0
Utile
Bonjour à tous, je suis concernée aussi par ce problème : ma mère est bipolaire, (depressive depuis .. toujours je crois.., elle a été diagnostiquée bipolaire par une psychiatre il y a env 2 ans.)
j'ai 33 ans et ma mère en a 62 et j'ai une soeur qui a 28 ans.
C'est très difficile de voir ses parents souffrir (mon père souffrait lui aussi de dépression et d'alcoolisme et il en est décédé il y a 7 ans). Avec tout ça, se construire en tant qu'adulte n'est pas chose facile.
J'ai remarqué que les enfants s'oublient dans ces cas la, pour pouvoir "etre là" pour leurs parents. Mais ça n'est pas la solution. Cela n'aide pas autant qu'on le voudrait et ça nous empeche d'avancer : je n'ai jamais pu quitter ma ville natale pour rester auprès de mes parents, et aujourd hui auprès de ma mère.., j'ai commis des erreurs de jugement dans ma vie personnelle car j'ai voulu "réparer" ces "échecs".
J'ai fait moi meme une dépression car perdue, je n'etais pas heureuse avec mon ex-compagnon et je ne savais plus comment avancer, je commencais meme à me dire que la vie était trop difficile pour moi.. c'était le "burn out", le trop plein, il fallait absolument que les choses changent : j'ai voulu trop en faire et je me suis oubliée. j'en ai beaucoup souffert et je culpabilisais d'avoir parfois envie de ne plus avoir de famille pour fuir ces soucis..
Je suis suivie par une psychiatre depuis plus de 2 ans (+ traitement anti-dépresseurs) sans vrai résultat jusqu'à il y a 6 mois. A ce moment là j'ai craqué, plus possible d'aller travailler (alors que jusque là c'etait un refuge), j'ai été arrêtée 3 semaines et j'ai demandé à mon ex de partir. Je ne pouvais plus vivre avec quelqu'un que je devais soutenir à bout de bras. c'était au dessus de mes forces.
A partir de là, j'ai affronté cette peur terrible d'être à l'origine de la chute de ceux qu'on aime et de "lâcher prise".
Aujourd'hui, je me retrouve. je prends gout à penser à moi avant tout. Oui avant tout ! et contrairement à ce que je pensais, c'est bénéfique pour tout le monde : en effet, le fait de "lacher prise" m'aide à supporter de voir ma mère malade (ses périodes de dépression : je ne mange plus, je ne me lève plus et je ne me lave plus.. et ses périodes d'euphorie : dépenses, sorties multiples...)
Je crois que j'ai enfin mis de la distance avec tout ça et du coup j'ai moins de mal à aller la voir pour passer un peu de temps avec elle et au besoin lui apporter des courses ou des petits plats..
Voilà, je partage mon expériences en étant consciente que ma situation n'a pas pris les proportions que vous connaissez parfois (tentatives de suicide, danger imminent..). Je pense que c'est beaucoup plus difficile encore dans ces cas là mais je suis persuadée que les mécanismes sont similaires et que la solution passe en partie par ce fameux "lacher prise", la mise à distance des problèmes de nos proches et la déculpabilisation !
Sur ce, je vous souhaite à tous bon courage. Sachez que vous n'ètes pas seules.
Et surtout svp, pensez à vous !
Sincèrement,
Céline
Commenter la réponse de celine_f60
Lenotte31 1 Messages postés lundi 13 avril 2015Date d'inscription 13 avril 2015 Dernière intervention - 13 avril 2015 à 17:00
0
Utile
Bonjour,

Moi-même bipolaire, diagnostiquée il y a une dizaine d'années (et fille d'une maman bipolaire), j'ai écrit un livre sur mon expérience - Je suis bipolaire mais le bonheur ne me fait pas peur - à lire comme un roman.
Mon témoignage, sans minimiser les affres et les souffrances de cette maladie, délivre un message positif et peut donner espoir. Il est susceptible d'aider les malades et leur entourage.

On en parle dans les médias :

http://www.allodocteurs.fr/maladies/psychiatrie/bipolarite-maniaco-depressif/bonheur-et-bipolarite-peuvent-fonctionner-ensemble_15967.html

http://www.doctissimo.fr/psychologie/principales-maladies-psy/bipolaire-quotidien

http://www.entrepatients.net/fr/sante/dossiers/1105511-troubles-bipolaires-bipolarite-bonheur

http://www.mariefrance.fr/psycho/temoignages-psycho/la-bipolarite-est-une-maladie-difficile-a-accepter-et-pas-toujours-avouable-167880.html

http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/20/2052762-on-peut-etre-bipolaire-et-vivre-heureux.html

Bon courage à tous,
Hélène Pérignon
Commenter la réponse de Lenotte31
nicole.t 1 Messages postés samedi 21 août 2004Date d'inscription 14 avril 2015 Dernière intervention - 14 avril 2015 à 15:17
0
Utile
1
bonjour,
chez nous, c'est mon fils de 24 ans qui est bi-polaire.
il est malade depuis mars 2013.
il a été hospitalisé à 2 reprises en 2014.(et aussi hôpital jour)
depuis septembre 2014, il a repris progressivement un travail
son traitement actuel : 2 comprimés le matin, 1 comprimé le soir, une injection tous les 14 jours et une consultation psy tous les 2 mois
il est actuellement stabilisé et le fait de pouvoir re-travailer lui fait beaucoup de bien ...
chaque cas est unique
bon courage
Oui chaque cas est unique,ma fille de 15ans a failli se foutre en la gueule en l'air à cause d'une mère bipolaire de 40 ans qui la harcèle de message. J ai une grosse colère envers cette dame je ne l'ai met pas tous dans le même sac mais certain ne devrais pas être en liberté. Elle lui a promis de lui mètre une raclée à ses 18ans,je vous cache mon inquiétude à la reprise des cour en septembre. Que faut il faire????ils ont la loi pour eux elle s'en et même glorifié dans ses messages.
Commenter la réponse de nicole.t