Fils Schizophrène

- - Dernière réponse :  malinamalina - 5 mai 2015 à 11:21
Bonjour,
Mon fils a 17 ans et il est diagnostiqué schizophrène.
Cela est effectivement très difficile, contraignant et éreintant à vivre, à supporter.
Il se laisse vivre, ne range plus sa chambre, ses vêtements, manque d'hygiène, reste dans sa chambre dans la pénombre, devant l'ordinateur, se couche très tard, se lève tard, est irrespectueux envers moi, les profs, les éducateurs, la famille.. Ne supporte pas le regard des autres. Ne fait pas la différence entre l'imaginaire et la réalité. Il peut être impulsif, agressif, violent, il a déjà montré des signes d'agressivité envers de camarades de classe et envers moi. Il a déjà été expulsé de plusieurs établissements scolaires.
Il est suivi par des psychologues et psychiatres depuis des années, déjà petit il montrait des signes d'agressivité envers lui-même et les autres, avec toujours un refus d'autorité, et un manque de confiance en lui, et des comportements étranges. Ses troubles psychotiques ce sont engrainés en pré-schizophrènie à 16 ans.
Cela fait donc plusieurs années que je galère, ma vie est mise de côté, je ne peux rien construire tout s'écroule autour de moi (profession, social, sentimental, etc).
A bientôt de vous lire.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 22 mars 2015
Dernière intervention
28 avril 2015
0
Merci
Bonsoir, je comprends votre douleur. Moi aussi, j,ai un fils diagnostiqué schizophrène. Il n'a pas le même comportement, que votre fils. Mais c'est la même pathologie. Je pense que nous, parents avons besoin d'aide. Je me suis inscrite à l'Unafam, mais je n'ai pas encore téléphoné. Je suis dans le doute, je ne sais pas, s' ils peuvent m'aider. Je vous souhaite du courage.
Bonjour, à ce jour j'ai enfin trouvé une écoute et de l'aide auprès des bonnes personnes et mon fils est hospitalisé en psychiatrie (contre son gré malheureusement mais pas le choix, il devenait trop agressif) afin de commencer à lui administrer un traitement, et aussi essayer de lui faire accepter qu'il est malade. Car pour lui tout va bien, il n'est pas malade, il n'a pas besoin de traitement.. ils vont travailler là dessus, il y a encore du boulot, ce n'est évident pour personne.
Bon courage à vous.
Commenter la réponse de mintche