Schizophrenie

Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 24 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juillet 2015
- - Dernière réponse : imagine7
Messages postés
15155
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 juin 2019
- 26 juil. 2015 à 19:47
Mon fils âge de 35 ans on lui a déceler une schizophrénie en 2012 il a fait une bouffée délirante aiguë je ne sais plus quoi faire il a été hospitalisé 1 mois en psychiatrie j aimerais dialoguer a des parents a qui c est arrive pour moi c est une déchirure d avoir appris cette maladie auparavant aucun signe il c est sépare de sa compagne elle lui a dit que c était fini elle la mis dehors malgres leur fils j aimerai de l aide il est sous traitement
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
190
Date d'inscription
dimanche 26 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2015
1
0
Merci
Bonjour,
Curieux qu'aucun signes ne soit apparu avant, en général c'est a l'adolescence que les premiers signes font surface justement...
Avait-il une profession et travaillait-il régulièrement ?
Avec un suivi régulier de son traitement, il peut y avoir une amélioration, mais pas de guérison. Je comprends que sa compagne ne veuille pas poursuivre de relation avec lui, il faut protéger leur enfant...
Un suivi régulier ... pour le quotidien ?... peut-être un centre ou il pourrait malgré tout travailler ...

Courage !
Commenter la réponse de Nefertata
Messages postés
15155
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 juin 2019
1148
0
Merci
Bonsoir martine100,

La compagne de votre fils en sait peut-être un peu plus sur ce qui a déclenché les problèmes depuis 2012. Souvent, les comportements sont curieux et feintés, tant ils sont présents.
Je souhaite à votre fils de respecter sa médication à la lettre et d'aller régulièrement aux séances prévues avec le psychiatre qui le suit. C'est aussi un lieu de paroles nécessaire pour travailler sur soi.
Votre fils vit actuellement chez vous ? Voit-il son fils, ses amis ? A-t-il des passions ?

N'hésitez pas vous-même à aller parler, à votre médecin ou un autre professionnel de la santé spécialisé, de ce qui vous tourmente.
Privilégiez les contacts "en vrai".

Meilleure santé.
Commenter la réponse de imagine7