Je dors, rêve beaucoup et je suis souvent énervée.

Messages postés
14
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2015
Dernière intervention
13 août 2016
- 7 déc. 2015 à 17:56 - Dernière réponse :
Messages postés
13719
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 novembre 2018
- 9 déc. 2015 à 23:31
Bonjour j'ai 16 ans, je suis dans une dépression ou j'ai dû être hospitalisé 4 mois, j'y suis sorti bientôt 1 mois à présent. Avant je dormais très peu et je me réveillais constamment la nuit mais à présent, je me réveil à 17/16h et encore, je m'y force. Je me couches depuis longtemps vers 3-4h parce que je ne me sens incapable de dormir avant, mais pourtant le fait de dormir tard ne me faisait pas dormir très longtemps il y à quelques semaines.

Pendant mes longues nuits, je fais généralement 3 rêves dans la même journée (Quand je me réveille et que je me rendors, je rêve a nouveau de quelque chose) puis ces rêves je les ai depuis 6 mois au moins, ils sont loin d'être biens. Mais je sais pas si je peux les qualifiés de cauchemars ... Je suis adepte des films d'horreur et ce genre de choses ne me fais pas peur, peut être que c'est pour cela que je ressens pas une grande peur dans mes rêves ? En tout cas dans presque tout mes rêves je suis stressé et je fuis quelque chose.

J'en est marre de rêver et d'être crevée comme pas possible, j'en ai parlé au médecin où j'ai été hospitalisé de mes rêves mais il ne m'a jamais parlé de solution pour arrêter tout ces rêves.

Et encore un autre petit souci. Je suis facilement énervé, dans ma tête je suis très agressive et dans la rue quand je vois des passants, j'ai juste des envies de meurtre. Dans ma tête on est deux personnes et j'ai une troisième personne, qui elle je peux la voir, mais cette personne là est gentil et mature. C'est la deuxième personne qui fait surface dans mes pensées, qui insulte sans cesse sans raison et j'ai aussi un total manque de respect envers mes parents, j'ai l'impression de pas les aimés. Et ça me fais mal d'être une personne aussi froide et sans coeur.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
13719
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 novembre 2018
- Modifié par imagine7 le 8/12/2015 à 10:48
0
Merci
Bonsoir,

Si tu désires mieux aller, il est souhaitable d'arrêter les films d'horreurs et de violences en tous genres. Tu dis ne pas être sensible à la peur, pourtant ton mal-être est bien présent. Ces images s'inscrivent et te perturbent au courant de la nuit puis dans la journée. Sans compter que tu as perturbé ton cycle du sommeil.
Retourne voir le médecin, afin qu'il t'oriente vers un psychiatre. Tu pourras parler de tes cauchemars, de ta vie au quotidien, de tes relations avec tes parents. Un lieu réel d'échanges serait bienvenu.
Tes parents souffrent de ta situation.
Tu dis avoir 16 ans. Quelle est ton activité ? Que fais-tu de tes journées ?
Tu fais du sport ?
Tu as des copines et des copains ?
Messages postés
14
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2015
Dernière intervention
13 août 2016
- 8 déc. 2015 à 23:16
Ce ne sont pas les films d'horreurs le problème ;) A un moment j'en regardais pas mal mais depuis un certains temps (5 mois) je regarde plus rien car je ne m’intéresse plus aux films. Je vais dans la semaine à 4 Rvd dans une unité pour adolescent mais je n'aime vraiment pas parler de moi, je ne supporte pas car j'ai beau m'exprimer ca me soulage pas spécialement, je préférerais arrêter les rdv. Je fais rien de la journée mis a part dormir manger et aller sur l'ordi, les activités ne me donnent pas spécialement envie.
Messages postés
13719
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 novembre 2018
>
Messages postés
14
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2015
Dernière intervention
13 août 2016
- 9 déc. 2015 à 23:31
Cette situation est apathique ? Pourtant, tu peux tout changer.
Tu n'aimes pas parler de toi, soit. Cela s'apprend. Est-ce un problème de manque de confiance en toi, un manque de confiance vis à vis des autres ?
Tu peux parler de qui tu es, ce que tu voudrais, ce que tu aimes, ce que tu aimerais. Parler de toi, te permettra de t'entendre dire ton ressenti, tes émotions, ta sensibilité. Cela te permettra d'avancer dans ta vie. C'est un travail, mais toi seule peut le faire.
Tu ne m'as pas dit si tu as un traitement actuellement ?
Comment te caractérises-tu ?
Commenter la réponse de imagine7