Les jambes sans repos [Résolu]

Signaler
-
 Mino -
Bonjour à vous, Je souffre depuis plusieurs mois du syndrome des jambes sans repos (irrépressible besoin de bouger les jambes). Avez-vous connu cela ? Que faite-vous pour améliorer cette maladie ? Merci

94 réponses

Mon mèdecin a trouvé un moyen extraordinaire, c'est un cachet d'adartrel : 3 par jour, c'est très efficace et permet de vivre normalement. Bonne chance.
Bonjour Christiane,

J'ai souffert du syndrome des jambes sans repos depuis l'âge de 16 ans. J'ai suivi une route ardue pour trouver un remède miracle, mais tout ce que j'ai pris était ruineux et j'en avais assez des médecins avec leur médocs qui m'empoisonnaient.
Depuis une dizaine d'année, je suis libérée, je dors comme un bébé et je n'y pense plus : Une parente vivant au sud de l'Amérique du Nord m'a apporté un jour un bracelet magnétique, en perles de rocs de montagne magnétique, puissant et sans aucun danger. C'est joli. Je le mets le soir et je n'ai plus d'impatiences.
Je peux vous en envoyer, si vous le désirez.
Appelez-moi au 01 43 91 35 91 (en cas d'absence laissez un message avec votre n° pour que je puisse vous rappeler)
J'ai pris du rivotril qq mois jusqu'au jour où j'ai eu des envies suicidaires, j'ai arrêté et alors qu'il faisait 30 degrés, j'étais gelée,(état de manque?), là j'essaie Equisitum arvenes et bicarbonate de sodium, il semblerait pour mon cas que ça viendrait des reins et ce traitement semblerait efficace, je mettrai un message si ça marche. Bon courage mais soyez prudente avec ce médicament loin d'être anodin.
Jambes sans repos +jambes lourdes+varices.
Bonjour à vous; Les jambes sans repos est une maladie bénigne mais qui porte vraiment sur les nerfs et évidement cela prend quand on veut se reposer .J'ai regardé sur le site des maladie. Allez voir, ce serait dû aux nerfs. J'ai rendez-vous le 20 chez le neurologue, je vous dirai. A+
Oui, je connais ça et c'est enervant comme vous le dites. Mais moi, j'en connais la raison car je fais de l'épilepsie. Cela se produit en général quand j'ai passé une nuit de sommeil perturbée. J'espère pour vous que c'est une autre raison car croyez-moi, ce n'est pas très amusant, je traine ça depuis l'âge de 18 ans et j'en ai 65.
J'ai la maladie des jambes sans repos depuis 1991 et je suis traitée depuis 2 ans !! je n'ai aucune amélioration!!! Ce n'est pas facile à supporter et je suis toujours très fatiguée.
Je souffre depuis trois ans du SJSR. J'ai eu différents traitements depuis mars 2007 (Adartrel, Sifrol, Requip LP). C'est venu après de longs mois de mauvais sommeil et un choc psychologique. Malgré le traitement, j'ai parfois des crises. Le plus dur est de garder le moral. Mais il le faut ! J'essaie d'avoir une activité physique régulière malgré la fatigue et les douleurs et cela me fait du bien. Je marche et je parle avec les gens, ça aide ! Courage à toutes, on dirait que c'est très féminin cette maladie ?
Je suis entraineur de basket et parfois mon travail en position debout commence à 13h30 et se termine à 22h30. Je me frotte les jambes avec du savon sec de Marseille, je suis très satisfait. Il faut essayer.
Ca peut être également un des symptômes de la dépression ! Mon père avait \"soi-disant\" le syndrome des jambes sans repos, il ne dormait plus, faisait du somnambulisme, ne pouvait pas rester longtemps assis sans bouger... Depuis que sa dépression a été découverte, il n'a plus rien eu. Il peut y avoir différentes formes je pense.

Je souffre également des jambes sans repos, surtout l'été. Depuis que j'ai pris griffonia, cela m'a calmé, à présent je prends le soir au coucher 10 gouttes de figuier en gemmothérapie et mes jambes cessent de me persécuter.
Pour moi, les jambes sans repos, cela se calme lorsque j'urine. Il faut essayer, c'est un truc tout bête de femme âgée. C'est étonnant mais cela marche.
Bonsoir à toutes et tous. En plus du savon sec sur les jambes avant d'aller se coucher, je pense que boire entre 1 litre 1/2 à 2litres 1/2 d'eau par jour est aussi un moyen de mieux être vis à vis de nombreux problèmes de santé, surtout pour un randonneur de St Jacques, donc j'affirme mon information. Bien respectueusement. Claude
Je vais essayer la position sur le ventre !!!! Merci
Bonjour, J'ai consulté un neurologue, il m'a prescrit un médicament qui s'appelle REQUIP LP à raison d'un comprimé par jour à prendre à 14 heures, pour moi il est efficace et Dieu sait si j'ai passé des nuits épouvantables, maintenant je dors très bien. Mais on ne peut l'avoir que par un neurologue. Ca vaut la peine d'essayer à +
Bonjour, J'ai eu un problème (que certains appellent impatience aux jambes) pendant très longtemps. C'est vrai, probablement dû à un mauvais sommeil. Un produit qui me faisait beaucoup de bien: Weleda - gel tonique au cuivre. Gel très fluide, sensation de bien-être immédiat. Cordialement

Enfin un nom à cette espèce de sensation fort désagréable que l'on a dans les jambes... Moi aussi, j'en souffre et depuis...toujours, mais plus particulièrement pendant la pleine lune. C'est affreux cette impression de \"marée montante et descendante\" dans les jambes. J'en ai bien sûr parlé à mon médecin, mais voilà, il faudrait supprimer... La lune! En attendant, je prends des somnifères. Merci pour tous vos témoignages/partages.
Bonsoir, Je souffre depuis quelques années maintenant du SJSR, mon médecin ne m'a jamais rien prescrit, je suis allée à la pharmacie et j'ai acheté un tube de Fitol cold, c'est pour les jambes lourdes. Lorsque je commence à avoir mal aux jambes la nuit je me masse avec ce gel et cela me fait du bien. Bien sûr il ne faut pas en mettre trop car cela peut brûler. Essayez et vous me direz, bon courage à vous. Josette
Bonjour Laurence, Je souffre moi aussi du syndrome des jambes sans repos dites impatientes. En général ceci est dû à un problème de circulation sanguine au même titre que les crampes aux pieds. J'ai effectivement d'importants problèmes de circulation sanguine. En général lorsque le phénomène me prend c'est bien souvent la nuit dans mon lit. Dans ce cas aucun médicament, je me lève et marche dans ma maison 5 à 10 min. Je retourne me coucher et tout va bien. Essayez, vous n'avez rien à perdre et tout à gagner en ne prenant aucun médicament! Tenez-moi au courant.
Le Rivotril en fait partie. Réduire les gouttes au mini, et faire une descendre à zéro goutte tous les 6 mois, avec remontée lente, pour éviter accoutumance. Sinon passer une nuit dans un centre du sommeil, découvrir qu'on a un mauvais sommeil dû notamment au SJSR = traitement neuroleptique, même léger = dépendance. Faut-il continuer à mal dormir ou risquer d'être accro ?
Depuis très très longtemps je souffrais des jambes sans repos et depuis 4 ans que je prends Rivotril, c'est terminé. J'ai commencé par 8 gouttes. Quand j'ai moins mal je descends même jusqu'à 3 et en ce moment avec la chaleur j'en prends 5 tous les soirs avant de me coucher. Car en plus j'ai la fibromyalgie et l'erythermalgie. Alors heureusement que sur un point il y a beaucoup de progrès.
Oui, cela est très très énervant surtout que le soir c'est le moment pendant lequel on souhaiterait se reposer! J'ai 33 ans et depuis l'âge de 17 ans j'ai ce syndrome. Le médecin généraliste ne connaît même pas cette maladie et croit que j'ai des crampes, c'est grâce à internet que j'ai pu mettre un nom sur ce que j'avais. Je vais également demander un RDV chez un neurologue car tous les soirs sans exception, après quelques minutes en position assise ou allongée c'est parti! Sauf que j'ai encore la chance pour l'instant de bien dormir...