Les jambes sans repos [Résolu]

Signaler
-
 Mino -
Bonjour à vous, Je souffre depuis plusieurs mois du syndrome des jambes sans repos (irrépressible besoin de bouger les jambes). Avez-vous connu cela ? Que faite-vous pour améliorer cette maladie ? Merci

94 réponses

Après 2 ans de calvaire et de nuit à ne pas dormir, j'ai décidé de prendre les cachets que le neuro m'avait préscrit ADARTREL antiparkinsonien je suis à 0,75mg depuis 1 mois et cela fait une semaine que je vais mieux je dors et supporte très bien le médicament. Mais rien n'est gagné !
J'ai eu aussi Adartrel je l'ai abandonné car j'avais des idées suicidaires et je devais toujours augmenter la dose. Depuis que je sous SIFROL 0,18mg tout est rentré dans l'ordre.
Ce n'est pas un rhumatologue qu'il faut consulter mais dans un centre qui traite les problèmes du sommeil, car les impatiences nuisent à un sommeil réparateur, mes jambes sautaient 120 fois dans 1 h, au dernier enregistrement elles ne sautaient plus que 3 fois dans 1 h
Cela dépend du degré dont tu es atteinte. Si tu n'es pas trop atteinte lorsque tu sens qu'une crise va arriver tu peux te coucher à plat ventre et bien allonger le pied, pour les bras je n'ai pas trouvé d'autre solution que le médicament.
Je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis l'âge de 12 ans. Au tout début les médecins que je consultais souriaient gentiment lorsque je leur décrivais les symptômes et aujourd'hui c'est enfin reconnu et traité. Il semblerait que ce soit lié à la fibromyalgie (maladie auto immune). Je prends de l'Adartrel depuis plusieurs années. Hélas à force d'augmenter les doses (effets diminués), je ne dors plus, mon corps douloureux s'y refuse. Mon esprit ne pense qu'à dormir, suis épuisée le soir à partir de 19h. Voyant une nouvelle nuit blanche approcher je déprime, encore une nuit à marcher pour calmer ce flux et reflux incessant dans les jambes et les bras! Nos souffrances sont bien réelles et fortes, nous ne sommes pas folles non plus ou bien psychologiquement perturbées. C'est la douleur et le fait que nous ne soyons pas prises au sérieux qui nous dépriment! Courage à vous toutes!
Réponse à Pascale. Je souffre depuis plus de 30 ans, mais aucun médecin n'a trouvé le médicament pour me soulager. Je ne dormais pas, mes avant-bras étaient aussi atteints, je suis allée dans un centre des troubles du sommeil. On m'a fait un enregistrement, mes jambes sautaient 120 fois dans 1h, j'ai pris du Trivastal, puis Adartrel, mais hélas il a eu les mêmes effets que sur vous je déprimais car je devais augmenter la dose, j'avais des idées suicidaires et enfin est sorti SIFROL: c'est super, je suis toujours au même dosage et j'ai eu dernièrement un enregistrement et mes jambes ne sautent que 3 fois par heure, mais j'ai 26 phases de réveil par heure, je ne m'en rends pas compte, mon sommeil est de bien meilleure qualité et je peux aller au spectable à condition d'en prendre avant. Je prends Sifrol 0,18mg 1/2 le midi, 2 au repas du soir et 1/2 avant d'aller me coucher. Je suis tellement bien avec le Sifrol.
Adartrel ne me convenait pas il fallait toujours augmenter la dose, je suis depuis plus de 2 ans avec SIFROL 0,18 mg et la je revis.
Tant mieux pour vous si de marcher quelques minutes vous réussi, à l'époque où je prenais Rivotril puis Adatrel je devais faire le tour du pâté de maison.
Bonjour, D'aussi loin que je me souvienne (5,6ans), j'ai toujours eu mal aux jambes, des impatiences, surtout sur les fins de soirées. Le seul soulagement, le froid, un bain ou me coincer les jambes sous quelque chose. Pour trouver le sommeil, l'activité physique est aidante. Dans les périodes de stress ou de plus grandes fatigues, nuits blanches pour les enfants, cela a des répercussions dans le jour. Je n'arrive pas à rester assis, j'anticipe les longues réunions et les longs voyages en voitures. Depuis un an, j'en ressens aussi dans les bras. Cela m'inquiète beaucoup. Vos commentaires seraient appréciés. Dois-je m'en inquiéter? Les médicaments dont il est question peuvent-ils être pris uniquement en cas de crise ou nécessairement sur une base régulière?
C'est peu dire. Je parle de mon cas et ne sais si c'est la même chose pour toi:au bout de 10mn ou plus mes jambes se mettent à sauter,assise tout simplement ou allongée, comme des contractions que l'on ne peut maitriser. C'est super agaçant \"de quoi attrapper une crise de nerfs. Est-ce la même sensation ? Malgrè les visites chez le neurologue je n'ai encre eu de remèdes. Ayant RDV chez lui mardi prochain j'en reparlerai. Si de ton côté tu as du nouveau tiens moi au courant. Courage!Amicalement Monique,
Bonjour à tous ! Bien sûr ,je pense qu'il y a différentes causes ,quant à moi ,j'ai une sclérose en plaques évolution lente. Ce n'est pas un symtôme de la maladie mais une conséquence, due à la fatigue, au manque de sommeil. C'est ce que \"moi\" je pense ,enfin c'est un cercle vicieux. Aplus tard après nos visites neurologiques...
Mon médecin m'a indiqué de prendre du rivotril, 5 gouttes avant de me coucher et ça va mieux, ça m'aide à mieux dormir, parlez-en avec votre médecin.
Ma visite chez le neurologue s'est bien passer,il m'a prescrit Adartrel. Je dois le revoir dans 3 semaines, car j'ai aussi des impatiences dans les mains;et ça c'est pas banal ! Donc prise de sang pour la thyroide, et après on verra. Merci pour vos réponses.

J'ai eu des nuits difficiles dues aux jambes agitées. J'ai découvert un remède homéopathique: Zincum métallicum 5 CH. 2 granules au moment de la crise, 2 granules 1/2 heure après. En ce qui me concerne l'agitation des jambes a fortement diminué au bénéfice des crampes. Il existe d'autres remèdes homéopathiques pour les jambes sans repos. 2€ ça vaut le coup d'essayer !!!